ESTURGEON - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

ESTURGEON - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par markab »

Bonjour,

"En service : 1916
Retiré : 1919

Caractéristiques : 40 t.

Chalutier espagnol BALEA
1916 : Acheté par la Marine française
Renommé ESTURGEON
1919 : Division ionienne à Corfou
16/4/1919 : Géré par le 1er centre administratif à Toulon
17/9/1919 : Vendu à M. Badouix par cession n° 351, conserve son nom
20/11/1919 : Vendu, conserve son nom
16/5/1927 : Vendu à la Compagnie Mostaganaise de Chalutiers, conserve son nom
1/1/1938 : Inscrit chez Granjon et Cie."

Selon l'ouvrage de JM Roche.

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: ESTURGEON - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par markab »

Bonjour,

Pour l'anecdote, il existait un sous-marin ESTURGEON mais il a été coulé accidentellement en 1906 lors de la mise en eau du bassin à Saïgon.....
Dans l'ouvrage de JM Roche, il est noté qu'il a été mis en service le 7 juin 1912 et retiré le même jour.

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
NIALA
Messages : 2032
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: ESTURGEON - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par NIALA »

markab a écrit : sam. sept. 24, 2022 8:00 pm Bonjour,

Pour l'anecdote, il existait un sous-marin ESTURGEON mais il a été coulé accidentellement en 1906 lors de la mise en eau du bassin à Saïgon.....
Dans l'ouvrage de JM Roche, il est noté qu'il a été mis en service le 7 juin 1912 et retiré le même jour.

A bientôt.
Il s'agit d'un des 20 petits sous marins de la classe Naiades tous rayés avant 1914 qui avaient été surnommés par dérision les fritures ou plus méchant encore les noyades.
Cordialement

Alain
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: ESTURGEON - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par markab »

Bonjour Alain, bonjour à tous,

Je ne connaissais pas l'histoire de cette série de sous-marins et du coup, il est heureux que celui-ci est coulé dans son bassin !

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ESTURGEON — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol Balea (1916~1919).

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,


ESTURGEON – Sous-marin –  I –  .jpg
ESTURGEON – Sous-marin – I – .jpg (253.47 Kio) Consulté 179 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ESTURGEON — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol Balea (1916~1919).

Message par Rutilius »

Bonjour à tous,

Esturgeon — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol Balea (1916~1919).

Le patrouilleur Esturgeon — ex-chalutier espagnol Balea — fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 22 janvier 1917 au 7 juin 1919.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 740.]

Avec 16 autres grands chalutiers (Balsamine, Épervier, Étourneau-I, Eurvin, Furet-I, Girafe-II, Héron-I, Iris, Kangourou, Le Rusé, Lorientais, Œillet, Pingouin-I, Rossignol-I et Ville-de-Boulogne) et 10 autres de moindre tonnage (Bossoir, Clinfoc, Étalingure, Galhauban, Hareng, Hermine, Traversière, Trinquette, Truite-I et Zibeline), il fut mis en vente le 27 août 1919 par le Sous-secré-tariat à la liquidation des stocks dans les locaux de la Préfecture maritime de Toulon selon la procédure d’adju-dication publique sur soumissions cachetées (La Dépêche de Brest, n° 13.218, Mardi 5 août 1919, p. 4).
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »