LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
j2l
Messages : 4
Inscription : lun. août 26, 2013 2:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par j2l » dim. nov. 06, 2016 12:34 pm

Bonjour,

Nous connaissons une épave de chalutier au large de Dieppe qui reste a identifier...
Puis nous avons des articles de presse locale qui nous apprennent que le 13 avril 1937, le chalutier dieppois ANNETTE sombre par voie d'eau.
Les caractéristiques du navire semblent pour l'instant assez coïncider avec l'épave aussi je voudrais en savoir + sur son histoire.

Ce chalutier avait été lancé en 1899 sous le nom de LA FOI par la SA.de Constructions Mécaniques Maritimes de Boulogne.
Suivant Lloyd's 1918, il porte encore ce nom et est armé par A. Lebastard à Dieppe. Sa dernière immatriculation est DI 413 du nom d'ANNETTE sous l'armement dieppois J. Lefloch qui devient Veuve Lefloch à partir de 1936.
Je lis qu'un LA FOI est réquisitionné en patrouilleur auxiliaire de 1915 à 19.

Qui peut m'en dire + sur ce navire et sa carrière militaire

Cordialement
j2l

olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par olivier 12 » dim. nov. 06, 2016 1:59 pm

Bonjour à tous,

Le patrouilleur auxiliaire FOI (et non LA FOI) avait été mis à flot en 1899. C'était un chalutier qui fut réquisitionné à Trouville le 18 Mai 1915. Il était stationné semble-t-il à La Pallice et fut libéré de sa réquisition le 8 Mars 1919.

Source : Dictionnaire des bâtiments de guerre de Jean Michel Roche.
olivier

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Memgam » dim. nov. 06, 2016 3:31 pm

Bonjour,

La Foi, Di 413, chalutier construit en 1899 par la Société anonyme de constructions maritimes à Boulogne
122 tjb, 8 tjn, 25,92 x 6,03 x 3,27 m, une machine à triple expansion 25/40/66 par 51, 120 t/mn de la Société de construction ; une chaudière de 2,84 x 2,97 m à 2 foyers de Renaux & fils à Rouen.
250 cv, 8,5 noeuds.

En 1912, indicatif JVPG, immatriculé à Dieppe, armateur Labbey, capitaine Gruel.

Le 30 janvier 1915, le chalutier dieppois Foi, en pêche, rencontre un sous-marin qui hisse le pavillon français.

Avant la réquisition, armateur Lebastard, patron G Buchon puis Ph Lemaire, mécanicien L. Lefebvre puis H. Borel.

Réquisitionné le 18/05/1915 sous le nom de La Foi, à Trouville, affecté à La Pallice, retiré le 08/03/1919.

Les journaux de bord du chalutier La Foi, patrouilleur auxiliaire sont consultables sur le site "sga, Mémoire des hommes", pour la période du 14/06/1915 au 22/05/1918, cote SS Y312, pages 1067 et suivantes.

Au 14 juin 1915, commandant le maître de manoeuvre Ledréas.

En 1930, devenu Annette, indicatif OKYU, immatriculé à Dieppe, armateur Jean Le Floch, capitaine Buchon, une nouvelle chaudière de 3,10 x 2,82 m à 2 foyers de Caillard & Cie, Le Havre 1911.

L'Ouest Eclair n° 14767 du 14/04/1937 : Le chalutier Annette coule au large de Dieppe, l'équipage est sauvé. Le navire a coulé par suite d'une voie d'eau à 20 milles de Dieppe. Le patron Bihannic et les douze hommes d'équipage ont regagné le port en canot à la force des rames.

Source : registre n° 84, Bureau Veritas 1912.
Registre n° 274, Bureau Veritas 1930.
Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.
Jean Labayle-Couhat, French warships of world war I, Ian Allan, 1974.
Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, tome II, 1870-2006, Rezotel-Maury, 2005.
Gérard Bignot, Marins-pêcheurs et chalutiers dieppois durant la guerre 1914-1918, Les amys du vieux Dieppe, année 1999, fascicule CVII.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 15057
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Rutilius » dim. nov. 06, 2016 6:15 pm

.
Bonsoir à tous,


LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois – Affecté à la Flottille des chalutiers de la Manche jusqu’à la mi-octobre 1916 (1915~1919).

Le patrouilleur auxiliaire La Foi – ex-chalutier dieppois – fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 18 mai 1915 au 9 décembre 1918.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 750].
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par kgvm » dim. nov. 06, 2016 7:33 pm

"La Foi" (date de Francisation 11.9.1899) vendu en 1923 par A. Lebastard, Dieppe, et renommé "Annette" (Annuaire de la Marine Marchande 1924).

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2814
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par IM Louis Jean » dim. nov. 06, 2016 8:09 pm

Bonsoir à toutes et à tous,
Le 30 janvier 1915, le chalutier dieppois Foi, en pêche, rencontre un sous-marin qui hisse le pavillon français.
Le patron de "La Foi" indirectement responsable de la perte du Tako Maru ?

Image
source La Presse du 24 février 1915 sur Gallica

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Memgam » dim. nov. 06, 2016 10:00 pm

Bonjour,

En janvier 1915, on est alors au tout début de la guerre sous-marine et il n'est pas étonnant que l'autorité maritime rappelle l'importance de la transmission des informations.

Le sous-marin aperçu par le chalutier La Foi, en pêche, serait donc l'U 20 de Walther Schwieger qui n'a pas, le 30 janvier 1915 coulé que le Tokomaru (6084 tx, chargé de viande congelée de Nouvelle Zélande), mais aussi l'Oriole (1489 tx) et l'Ikaria (4335 tx, chargé de café et sucre du Brésil) , un triplé de navires britanniques.
L'U20 avait appareillé de Wilhelmshaven le 26 janvier, était resté en baie de Seine du 29 janvier au soir au 4 février. Il a mené ses attaques en plongée, de jour, pour le Tokomaru et l'Ikaria, de nuit en surface pour l'Oriole. Le 1er février, il attaque le navire-hôpital anglais Asturias, au crépuscule, sans l'identifier, mais la torpille rate le but.
L'U20 a passé 137 heures en baie de Seine, gêné par la mauvais temps, dont 111 heures en plongée (70 en route et 41 posé au fond). La présence de patrouilleurs ne lui permettait pas d'arraisonner les navires et de placer ensuite des charges explosives.

Il reste à situer les horaires et les lieux exacts des trois torpillages et de la rencontre du chalutier La Foi, pour savoir s'il aurait pu, sans radio à bord, parvenir à rallier un port en temps utile pour prévenir l'autorité maritime et qu'elle ait le temps et les moyens d'agir. Il y avait alors au Havre 8 torpilleurs d'escadre et 6 torpilleurs numérotés.

Source : Arno Spinder, La guerre sous-marine, I. Les préliminaires, Payot, 1933.
Albert Chatelle, La base navale du Havre, Editions Médicis, 1949.

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Memgam » dim. nov. 06, 2016 11:18 pm

Bonjour,

Le Tokomaru a coulé vers 9 heures à 7 milles au Nord-Ouest de la Hève. Deux chalutiers qui devaient tendre des filets étaient en vue de l'explosion et recueillirent les 57 hommes d'équipage.
Quatre torpilleurs furent envoyés sur les lieux (Claymore, Fleuret, Stylet et Fanion) mais ne virent que des débris.
Vers 12 h 15, l'Ikaria est torpillé à 25 milles dans le Nord-Ouest du Havre, en vue des deux remorqueurs Abeille V et XII, envoyés au secours du Tokomaru.
L'ikaria ne coule pas, fortement apiqué de l'avant et il est pris en remorque par l'Abeille XII et le chalutier Goeland avec l'escorte de quatre torpilleurs. Amarré au quai de l'escale, il est déplacé deux jours après dans l'avant-port où il coulera.

Source : Albert Chatelle, opus cité.

Cordialement

.Image
Memgam

Rutilius
Messages : 15057
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par Rutilius » lun. nov. 07, 2016 12:04 am

Bonsoir Memgam,
« La Foi, Di 413, chalutier [...] 122 tjb, 8 tjn, 25,92 x 6,03 x 3,27 m ... »
La jauge nette de ce chalutier me semble bien faible. [Message appelé à être effacé]
Bien amicalement à vous,
Daniel.

j2l
Messages : 4
Inscription : lun. août 26, 2013 2:00 am

Re: LA FOI — Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier dieppois.

Message par j2l » lun. nov. 07, 2016 12:42 am

Bonsoir,

Whouaaa!... Que dire...... Il ne faut pas longtemps pour que la marmite monte en ébullition et que moult renseignements fusent de toutes parts!
Un grand merci à vous chers passionnés!!!

Je vais analyser tout cela demain

Histoire de me culturer, une petite question annexe me traraude:
Je possède un Lloyd's 1918-19, hors j'y retrouve notre LA FOI
=> les navires militaires ne figurant pas sur les registres commerciaux, dois je en conclure que Lloyd's a fait du copié collé durant le conflit et que la réquisition et militarisation du navire leur aurait échappé? (j'en doute ,des gens si sérieux...)
=> La démilitarisation a lieu en mars 1919 donc mise a jour du retour vers son armateur et bouclage pour diffusion registre à la mi-19?

Au plaisir de vous lire
Cordialement
J2L
Jean-Luc

Répondre

Revenir à « MARINE »