GIBBON - Patrouilleur, ex chalutier islandais Baldur

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: GIBBON - Patrouilleur, ex chalutier islandais Baldur

Message par Memgam »

Bonjour,

Gibbon, chalutier, ex Baldur, construit en 1912 par Cochrane & Sons à Selby (Grande-Bretagne).
291 tjb, 41,15 x 7,14 x 3,31 m, une machine à triple expansion, 580 cv, 9 noeuds.

26/8/1917 acheté devient Gibbon en service à Lorient
1920, vendu, devient Marie Frédéric
devient Jeanne Suzanne
En 1930, indicatif OMPY, immatriculé à Boulogne sur Mer, armateur Société boulonnaise des bateaux de pêche à vapeur (Bouclet fils, Zuniquin, Canu & cie).
1939, Limande, armateur J. Wattez et cie.
En 1950, Limande, ex Jeanne-Suzanne, indicatif FOKX, immatriculé à Boulogne, armateur Jean Wattez.

Source : Registre n° 274, Bureau Veritas 1930.
Registre n° 6455, Lloyd's Register of Shipping 1950-1951.
Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.
Jean Labayle-Couhat, French warships of world war I, Ian Allan, 1974
Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, tome II, 1870-2006, Rezotel-Maury, 2005.

Cordialement.
Memgam
Rutilius
Messages : 16768
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

GIBBON — Patrouilleur anti-sous-marins, ex-chalutier islandais Baldur (1917~1919).

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,

Difficulté d’identification définitive : existaient en effet à la même époque deux chalutiers du nom, qui, afin de les distinguer, furent respectivement dénommés Gibbon et Gibbon-II.
Dernière modification par Rutilius le lun. oct. 24, 2022 5:58 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: GIBBON - Patrouilleur, ex chalutier islandais Baldur

Message par Memgam »

Bonjour,

Jacques Vichot identifie : "Gibbon, patrouilleur auxilaire (Islande 1917-1919) 1917 ex Baldur, chalutier acheté" et "Gibbon II - chalutier (1918-1919) réquisitionné".

N.B. D'autres sources (Labayle-Couhat, Roche) ne mentionnent que Gibbon.

Source : Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.

Cordialement.
Memgam
Rutilius
Messages : 16768
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

GIBBON — Patrouilleur anti-sous-marins, ex-chalutier islandais Baldur (1917~1919).

Message par Rutilius »

Bonjour à tous,

Gibbon — Patrouilleur anti-sous-marins de type Singe, ex-chalutier islandais Baldur (1917~1919). Divi-sion de patrouilles de la Loire, 4e Escadrille, Saint-Nazaire.

Le patrouilleur anti-sous-marins Gibbon fut administrativement considéré comme bâti-ment armé en guerre :

— du 22 mars au 16 septembre 1918 ;
— du 4 novembre 1918 au 24 octobre 1919, date de cessation des hostilités.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 744.]

Armement

— un canon de 100 mm dans l’axe sur le gaillard d’avant, modèle 1894 L. (Canet), sur affut Schneider ;
— un canon de 75 mm dans l’axe sur le gaillard d’arrière, modèle 1897 G., sur affut, modèle 1916, de la Direction des constructions navales de Brest.

Doté d'un système d’écoute Walser installé dans l’ancienne cale à poisson.

Historique partiel

— Novembre 1917 : Avec les quatre autres chalutiers islandais suivants, qui constituaient l’ « Escadrille des Singes » :

Singe, ex-Ingolfor-Anarson,
Sajou, ex-Mai,
Ouistiti, ex-Bragi,
Sapajou, ex-April,

livré à Reykjavik (Islande), avec son matériel d’armement et ses apparaux de pêche, au lieutenant de vaisseau Marie Paul Louis Édouard de LA FOREST-DIVONNE, qui commandait l’escadrille.

— 13 février 1918 : Recette prononcée à Lorient par une commission d’essai constituée par l’ordre pré-fectoral n° 129 du 11 février 1918 et présidée par le capitaine de frégate Marie Joseph Louis Frédéric LOUËL.

Recette prononcée conjointement avec celle des quatre autres chalutiers islandais, appelés à être ar-més à Lorient (P.V. n° 1 du ... mars 1918).

— Fin Janvier ~ début Mars 1918 : Réparé, transformé et armé par la Société anonyme des ateliers et chantiers de la Loire, à Nantes~Chantenay (Commande n° 8.939).

— 14 mars 1918 : Après son installation, visite du matériel d’artillerie par la commission d’essai, et essais de tir au large de Lorient (P.V. n° 2 du 29 mars 1918).

— 22 mars 1918 : En présence des membres de la commission précitée, essai des hydrophones Walser au large de Lorient, le bâtiment écouté étant le remorqueur Coq. Essais jugés satisfaisants, ce dernier ayant été entendu à des distances comprises entre 1.000 et 1.500 mètres (P.V. n° 4 du 2 avr. 1918).

— 2 avril 1918 : A Saint-Malo, reçoit de l’aviso-sloop Regulus ses munitions et un complément d’ins-truments de navigation.

— ... / ...

[Patrouilleur anti-sous-marins Gibbon, Chemise de correspondance, Service historique de la Défense, Cote SS Y 247, p. num. 428 à 441 — Passim.]
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »