OLGA ― Brise-glace.

Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par Rutilius »

Source : Le Miroir du 22/06/1919 sur Gallica.
Image

Le Miroir, n° 291, Dimanche 22 juin 1919, p. 7.
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par Rutilius »

Mon grand père maternel Hervé François Marie PERES, né le 25 mai 1899 à Rumengol (29590), a effectué son temps d'armée dans la marine. Je ne dispose pas de son matricule marine. Si mes souvenirs sont bons, il était canonnier pointeur. Je sais – il me l'a raconté – qu'il a été embarqué sur le Château-Latour et qu'il se trouvait à Cherbourg le 22 mars 1918 – j'ai une photo. Il a ensuite été embarqué sur le brise-glace Olga. Je dispose aussi d'une photo-carte postale qu'il a datée du 19/10/1919 et il se trouvait encore à Cherbourg.

Il m'a souvent raconté son séjour à Arkhangelsk, le froid terrible et les chasses à l'ours blanc. Il m'a aussi raconté que le bateau avait été torpillé et qu'il avait dérivé sur un radeau avec des camarades pendant quelques jours ; je n'arrive pas à situer dans le temps ce naufrage. J'ai lu sur le forum qu'un interlocuteur avait renseigné une dame sur un brise-glace qui se trouvait dans cette région entre 1917 et 1920.

Ce sont pour moi des souvenirs de jeunesse d'un grand père parti trop tôt, à qui l'enfant que j'étais n'a pas pensé à poser de questions. L'un d'entre vous pourra-t-il m'éclairer sur ce bateau et son naufrage ?

Je vous en remercie d'avance et vous prie de bien vouloir m'excuser d'avance si je ne m'adresse pas au bon interlocuteur.

Bien cordialement,
Michel BERTHOMIER.
Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2817
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par IM Louis Jean »

Bonjour à toutes et à tous,

Le Bulletin Officiel de la Marine accorde le bénéfice du double au brise-glace Olga du 28 décembre 1918 au 18 juillet 1919, il a donc été considéré "en campagne" pendant cette période, et non pendant la Grande Guerre. S'il a été torpillé ce n'est donc pas pendant la guerre, ou alors il n'a pas coulé, ou ce n'était pas l'Olga.

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
NIALA
Messages : 2003
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par NIALA »

Voila ce qui j'ai trouvé sur l'Olga qui a donc été armé par les français de novembre 1918 à 1920.

"OLGA (11/1918, 1920) Navire auxiliaire. Navire russe MIKULA-SELIANOVITCH; Nolisé ; 1917:Mis à la
côte par les Bolcheviks ; 1917:Renfloué par les Anglais ; 11/1918:Armé par la France ; Mourmansk;
1920:Restitué à l'URSS".

Source Dictionnaire des navires de guerre français de JM Roche.


Alain
Cordialement

Alain
Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2817
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par IM Louis Jean »

Bonjour à toutes et à tous,

En partant d'un article Google, dont le lien est hélas invalide, le MIKULA-SELIANOVITCH trouvé par maître NIALA serait l'ex "ID Hazen".

En cherchant "ice breaker hazen" on tombe sur un article du Quebec Telegraph du 10 février 1922 relatif au projet d'achat à la France du brise-glace JD Hazen.

L'article précise que ce navire a été construit au Canada et vendu à la Russie pendant la Guerre. Il n'aurait pas dépassé Cherbourg ...


Une photo du JD Hazen et la légende laissent peu de doute :

Image

<< CCGS J. D. Hazen
Icebreaker
Builder: Canadian Vickers, Montreal, Quebec - 1914-15
Tonnage: 3515 (gross)
Machinery: Twin screw steam triple expansion
Renamed: Mikula
Deployment: 1923 - 1935
Sold: 1936
Scrapped: 1937 in Scotland >>
source flickr


Edité pour ajouter un historique un peu différent et beaucoup plus fourni :

<< Mouilleur de mines "Castor" :

Brise-Glaces Canadien construit par Canadian Vickers Ltd
Lancé à Montréal,au Québec le 29 aout 1916:CGS J.D. Hazen
Après transformation à Liverpool,il est vendu au Gouvernement Russe en 1916:"Kosma Minime"
Armé de Russes Blancs il est est rebaptisé en 1917 :Mikula Selcaninovitch
Le 19 février 1920,il participe à l'évacuation des troupes du Russie du nord (1100 hommes et membres de leur famille)
Le 26 février 1920,il gagne Tromso ou il est saisi par les Anglais.
En 1921,Il est remis à la France, en paiement des frais d'entretien de l'Escadre Russe internée à Bizerte
Il est racheté en 1923 par le gouvernement Canadien pour servir de brise-glaces sur le Saint Laurent :CGS Mikula
En 1927,Restitué à la France,il est transformé en mouilleur de mines à Lorient: "Castor"
Désarmé à Bizerte,le 10 octobre 1940
Il est saisi par les Allemands, et armé par les Italiens"FR 60",le 8 décembre 1942
Puis est coulé par les Allemands dans le lac de Bizerte le 6 mai 1943
L'épave est renflouée et remorquée en Baie de Sebra
Condamné et démoli le 12 aout 1947 >>
source guillaume-jaouen1922-1937

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
NIALA
Messages : 2003
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par NIALA »

Bonjour Etienne,

Vos recherches aboutissent à une vieille connaissance; en effet le Castor transformé en 1929 en mouilleur mines ex brise glace russe Kozma Minin a fait une longue carrière en France puisqu'il a été saisi à Bizerte par les allemands le 8 décembre 1942; mais son origine ne m'étaient pas bien connue, et surtout je n'avais pas fait le rapprochement avec le Mikula Selianovitch et encore moins avec l'Olga; vous avez permis de recoller les morceaux d'une longue histoire, merci à vous.

Alain
Cordialement

Alain
NIALA
Messages : 2003
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par NIALA »

Image
Voici une photo de ce navire ex Mikula Sevianovitche, ex Olga, futur Castor, alors qu'il portait le nom de Kozma Minin.

Alain

PS/ Ne m'appelez pas " maître NIALA" mais Alain tout simplement, et je suis qu'un modeste passionné d'histoire des Marines de guerre.
Cordialement

Alain
Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2817
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par IM Louis Jean »

Bonjour à toutes et à tous,

Pour compléter son histoire russe, un article bien illustré qui semble (cyrillique...) bien détaillé :

polarpost.ru

Image

PS il est des amateurs qui par leur disponibilité, leur érudition, leur générosité et leur rigueur historique méritent amplement le titre de maître, bien plus que certains historiens professionnels

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par Rutilius »

CASTOR — Mouilleur de mines (1928-1943).

Chantier :

Swan Hunter, Wallsend on Tyne, Grande-Bretagne.
Commencé : 01.01.1915. [?]
Mis à flot : 29.08.1916
Terminé : 11.1916
En service : 1928 (MN)
Retiré : 1943 (MN)
Caractéristiques : 3 150 t ; 6 400 cv ; 75,2 x 17,3 x 6,4 m ; 6 chaudières ; 3 machines alternatives à triple expansion ; 2 lignes d’arbres ; 2 hélices ; 14,5 nœuds ; 5 officiers, 162 h total 167.
Rayon d’action : 2 300 milles à 14,3 nœuds ; 4 500 milles à 10 nœuds.
686 tonnes de charbon.
Armement : IV de 100 mm + II de 37 mm AA + 368 mines.

Observations :

Brise-glace russe Kosma Minim armé par les Russes Blancs. [strike]Renommé Mikula,[/strike] il est saisi en paiement des frais d’entretien de l’escadre russe internée à Bizerte et prend alors le nom de Castor.

1927-1929 : il est transformé en mouilleur de mines à l’arsenal de Lorient.
06.1940 : il est à Bizerte.
10.10.1940 : il est désarmé.
08.12.1942 : il est saisi par les Allemands. Armé ensuite par les Italiens, il devient le FR 60.
06.05.1943 : il est coulé par les Allemands dans le lac de Bizerte. L’épave est ensuite renflouée et remorquée en baie de Sebra.
12.08.1947 : l’épave est condamnée, puis démolie.
According to Miramarships "Kosma Minin" was launched 29.08.16 and completed 11.16.
V. ici —> pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviati ... 1370_1.htm
NIALA
Messages : 2003
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: OLGA ― Brise-glace.

Message par NIALA »


J'ai tenté une traduction Google, à peine plus compréhensible que le cyrillique


Histoire brise-glace "Mikula Selyaninovich" construit au Canada en 1916 (le nom original "Dzh.D.Heyzen"), acheté par la Russie et à la flottille est entré dans l'océan Arctique Nord, coulé en 1919 dans le cadre de la menace d'une attaque par l'escadron anglo-français sur Arkhangelsk sur le fairway serveur Dvina, dans la même année, la Colombie a soulevé et transféré à la française, dès retirés du service.Avatar de l'utilisateur


sur les matériaux RGAVMF, f. 401. 417, 418. © VG Andrienko 1997 hâte, forçant le cours de la Première Guerre mondiale, la création de militaires et marchands flottes dans le Nord de la Russie a conduit à l'apparition dans le blanc et la mer de Barents nombre important de différents navires et des bateaux recueillies par le principe: au moins une partie - juste à monter. Ce genre de spécimens de musées inclus quelques navires avec avant-guerre Arkhangelogorodskaya postscript polukrugosvetnye commis voiliers de la flottille de Sibérie, l'achat le plus inattendu dans les pays neutres et alliés - des yachts de millionnaires de dragues et grues flottantes. Et seulement dans les cas les plus extrêmes - pour faire face à la mine et l'extension de la navigation dans les glaces de la mer Blanche - l'allié tout-puissant Russie Royaume-Uni a permis aux navires de l'ordre dans ses propres usines. Un exemple frappant - la construction de brise-glace dans les années 1916- 1917 trois chantiers navals britanniques. Lorsque vous planifiez une expansion majeure des opérations de transport dans le Nord dans les années 1916-1917 la campagne, les dirigeants de la Russie et le ministère de la Marine du Ministère du Commerce et de l'Industrie (PIMT) conclu sur la nécessité d'augmenter le disponible il déglaçage forces. Le programme conjoint des deux ministères comprenait la construction de neuf brise-glace de plusieurs types. Le Conseil des ministres a approuvé en Décembre 1915, la libération d'effectuer "sverhsmetny" crédit à 15,3 millions de roubles, y compris -. 4,2 millions de roubles. la construction de deux types de mer brise-glace "tsar Mikhaïl Fedorovitch" pour la marine impériale russe. Toutefois, le ministre de la Marine, l'amiral IK Grigorovitch a défendu son opinion sur la nécessité d'ingénieurs navals ont à travailler dans le type White Sea gorge brise-glace "Ermak", qui, en 1916, et a été construit par «Armstrong» à Newcastle upon Tyne: il était «Svyatogor" ( . glorification avenir "Krassine") Dans le même temps avec l'ordre de la première cuve et la construction possible d'un deuxième, on a appris que dans le Canada à la filiale de chantier "Vickers" sur la demande du gouvernement de construire un brise-glace puissant; moteurs à vapeur et de chaudières ont été faites par le "Vickers" en Angleterre (Barrow). La préparation du navire en vertu du contrat est prévue pour début Octobre 1916. Marins russes ont été enthousiasmés par brise-glace surenchérir: négociations, effectuent des agents maritimes avec l'entreprise ainsi que dans les milieux gouvernementaux alliés, encourageant - tout le soutien promis. L'apparition de ce brise-glace dans le Nord, semblait promettre une garantie fiable de navigation d'hiver 1916-1917 de même en cas de retard d'un certain nombre de navires commandés prêts. Approche et le type même de constructeurs de navires ont été caractérisés comme amélioré Icebreaker "Earl Grey", acheté en 1914, rebaptisé «Canada» et a déjà prouvé dans la première guerre de navigation d'hiver. Caractéristiques nouveau brise-glace largement coïncidé avec les propositions des capitaines de la mer Blanche propose durant le programme de développement livre deux type de navire «Canada» avec les centrales d'une capacité de 7500 ch. et plus large (15,8-16,2 m), avec le remplacement de «ledoreznogo" tige sur le brise-glace, une diminution de l'espacement de châssis, renforcé ceinture de glace à 3-6 mm. Ils croyaient que le brise-glace et Icebreaker font la paire puissant, plus que «le Canada» travaille seul grand glace mobile bosselée.


gangut12-02.jpg Après réception de la firme "Vickers" dessins spécialistes MTIP et ministère de la Marine a proposé la construction de grands changements liés aux conditions de travail futur sur le pilotage de brise-glace dans la glace épaisse, parce qu'à l'origine il a été construit pour remplacer le "Earl Grey", soit pour un seul voyage dans le golfe du Saint-Laurent dans la glace en mouvement, combinant les fonctions de brise-glace, cargo et le gouvernement de yacht. Le représentant du ministère russe de la Marine en Angleterre le lieutenant-général de l'exercice Porechkin indiqué que la coque du navire est déjà rivé et le changement, prévoit une augmentation kit nasal et de la ceinture de glace peut causer un retard dans la préparation du bateau. Il a été soutenu par un observateur principal des usines de construction navale au Royaume-Uni AP Shershov, qui croyaient que le brise-glace pour obtenir pour ce qu'il est, de limiter les modifications minimales: sauvegarder tous le même arc, reporter et isoler des espaces de vie, retirez les planches avec bossoirs, mettre dans le pare-chocs arrière et pare-chocs, de modifier la conception de tubes d'étambot (sur «Canada» ce tuyau est constamment fuyait, ce qui porte le navire hors d'action). Cabinet brise-glace "Vickers" identifié coûté 3,3 millions de roubles., Et pour le travail supplémentaire nécessaire avant le 100 e.

Malgré l'accord fondamental des deux parties, la signature officielle du contrat gravement retardée en raison de différentes conditions imposées par la société, tels que: paiement de 50% du montant total à l'avance et le paiement intégral après la livraison du navire, sans laisser 10% du prix du contrat, généralement payé après la garantie période. Dans la course à la partie russe convenu, et le 25 mai 1916, le contrat a été signé. Il est apparu plus tard que les parties ont l'intention de transférer une Russie de brise-glace canadien à un prix égal au coût initial du contrat, qui est sensiblement moins. 2 mai 1916 le navire a été lancé sur. Cérémonie a eu lieu en coordination avec la gouverneure générale du Canada, le scénario locale: brise-glace appelé baptême "D. D. Hazen "en l'honneur du ministre canadien de la Marine. Seulement en Juillet, il a reçu un nom russe "Mikula Selyaninovich" en l'honneur du héros de l'épopée. Pendant la construction, plus précisément pour l'achèvement, regardé le lieutenant-colonel (plus tard colonel) Corps of Naval Architects O. H. Behrens, l'installation des machines -. Ingénieur mécanique capitaine 2e rang BG Marque le 6 juillet œuvres de la coque ont été achevés, l'installation finie de la livraison chaudières Angleterre, les cheminées et recueilli leurs linceuls. Pour changer les hélices destinés à équiper "Mikula Selyaninovich" caisson spécial. La filiale canadienne de la société, "Vickers" a même développé son projet (le coût de production de 147 500. Frotter.), Mais sur les conseils de l'AP Shershova de ce dispositif est finalement abandonné.

gangut12-03.jpg Le 9 Août installé sur sa machine principale, renforcé la coque à l'avant, des locaux en partie replanifiés, terminé le travail pour l'installation proposée sur le brise-glace de quatre canons de 102 mm, pour laquelle il a dû payer un autre 68 000. Rub. Arrivé à Montréal nouvel superviser l'installation de l'ingénieur en mécanique capitaine 2 rang VM Bekleshov rapporté à Petrograd que la période de contrat (2 Octobre), la plante n'a pas le temps à cause de la pénurie de matériel d'Angleterre. Néanmoins, Septembre 27 essais d'amarrage, et le 1er Octobre 2 brise-glace a poursuivi les essais en mer, qui ont abouti à trois jours. Observer a rapporté que l'échantillon a été jugée satisfaisante, bien que la puissance de la machine ne se développe pas; excuse était le manque d'une bonne et expérimentés chauffeurs de charbon. 20 novembre 1916 le navire a été transféré à Québec, où huit jours plus tard, ont signé l'acte final de l'acceptation par le client, "Mikula Selyaninovich." Et le lendemain, en tournant la voiture est tombée en couvrir cylindre à haute pression, le remplacement de ce qui a duré deux semaines.

gangut12-04.jpg Personnel pour le brise-glace, d'ailleurs identique "Svyatogor" approuvé à l'avance - 129 personnes (dont huit officiers et deux conducteurs). Les marins ont été recueillis à partir de toutes les flottes et les flottilles, même avec Cupidon et Vladivostok, mais pour transporter le navire engagé Canadiens. Après réparation brise-glace 19 Décembre finalement allé en Russie. Pour des raisons de sécurité, la route tourne vers le nord jeter les voies habituelles de navigation, en contournant les îles britanniques. Sans entrer dans un port, "Mikula Selyaninovich" bien arrivé 6 Janvier, 1917 raid sur Iokangi. 8 janvier après "Mikula Selyaninovich" a alimenter Iokange avec collier "Truvor" (avec son autre brise-glace de bunker de côté "Canada"), un brise-glace est allé à l'Archange, où venir en toute sécurité 1 Janvier, 1917 [ Note: Parce que dans le texte probablement une faute de frappe et est destiné à un certain nombre 1 ..- e ]. 21 janvier a pris fin en acceptation, et le lendemain de la célébration de la consécration du navire et la levée du drapeau. Il a fallu dix jours pour obtenir des fournitures, de la nourriture, de l'eau et des réserves de charbon.

gangut12-05.jpg L'émergence d'un nouveau brise-glace dans le Nord, et même au milieu de la campagne d'hiver, passent inaperçus - le gros du travail dans les glaces de la mer Blanche est déjà prévue sur le «Prince Pojarski» et «Kozma Minin", construit à la hâte sur le même programme de déglaçage en Angleterre. En outre, le navire est constamment en proie à des échecs, et il a passé plusieurs navires dans la glace même écrasé. 31 janvier 1917 "Mikula Selyaninovich" sous le commandement du capitaine VF Snarskii allé sur la Dvina du Nord pour travailler dans le domaine de l'avant-port de l'épargne Arkhangelsk. Le lendemain, en essayant de tirer sur le mur du port marchand vapeur treuil de remorquage cassé et a dû retourner à Arkhangelsk. Le nouveau point de vente le 9 Février, trois brise-glace a conduit hors de la ville pour la barre du bateau à vapeur de la rivière "Dejnev" et "Vladimir Rusanov." Dernière a été à la remorque "Mikula Selyaninovich" et de donner tout à coup le cours, a couru dans la poupe du brise-glace, le tournant chandeliers et armoire. 12 février après la sortie du canal de caravane. "Mikula Selyaninovich" perdu trois pales de l'hélice droite. Pour honorer les plongeurs brise-glace et suivez passager célèbre lieutenant de spécialiste de la plongée PV Simonov, géré, debout dans la glace, changer les lames endommagées à revendre. 20 février déplacé à Arkhangelsk, mais une demi-heure plus tard, a constaté la faute de l'hélice gauche, le plongeur a indiqué que toutes les lames sont assommés au centre! Après des tentatives infructueuses pour se déplacer sur la glace à une vis attendu "Kozma Minin" et sont allés à la remorque, travaillant la machine En conséquence, la pale d'hélice droite a coupé la glace ... Février 22 brise-glace amarré dans les économies portuaires extérieures, et a repris l'équipe de réparation. A cette époque, les plongeurs ont travaillé plus d'un mois pour examiner les lames endommagées, la Commission a reconnu leur conception inadaptée aux conditions de la mer Blanche, à Petrograd, a ordonné plus massive. 4 Avril, 1917 brise-glace est retourné au travail. Le lendemain, il était dans une glace relativement faible et le canal de poing par d'autres tribunaux, tenue à deux brise-glace Solombala, tout en perdant les quatre pales de l'hélice gauche et un à droite ... Épargnez-gauche, et brise-glace de gauche dans la ville. Malgré la brièveté de la vie d'un nouveau navire, il a été constaté que le tube d'étambot est passée l'eau, rassohlas longues, chaudières écoulent sur les brides: Identifier et endommager la machine. Été et automne sont partis pour les réparations, le navire est considéré comme étant dans les rangs, et de mai à Octobre, même porté le drapeau commandant de la flottille de l'océan Arctique (utilisation de brise-glace de la radio puissant HQ). À la fin Octobre, "Mikula Selyaninovich" remorqué à l'économie, mettre dans un dock flottant (la soi-disant en anglais) où définir nouvelle lame renforcée et le corps peint. En Décembre, le brise-glace est armé avec deux 120 mm. deux canons de 76 mm et quatre mitrailleuses. La seule patrouille de guerre "Mikula Selyaninovich" made in Avril 1918, quand il a été envoyé pour refléter la survenue des gardes blancs finlandais à Kem. Réglage du navire satisfait, ce qui porte la zone de combat des unités de gardes rouges et des armes, mais de frapper deux fois les roches sous-marines banques. Dans un premier temps, l'île Popov brise-glace a passé sept heures par la suite - corps recroquevillé et trous sous l'eau à l'avant à l'insistance du brise-glace de l'équipe est retourné à Arkhangelsk, où il a défendu la réparation en attendant. 1 août 1918 et ses "Svyatogor" équipages inondées, bloquant la voie à des navires interventionnistes, sur le fairway du Dvina septentrionale. Cette tâche est pas effectuée marins: brise-glaces étaient sur une petite place, de sorte que l'eau ne venait que pour le pont supérieur. Après quelques jours, "Mikula Selyaninovich" facilement soulevé et bientôt envoyé pour réparation à l'Angleterre. Gone "Mikula Selyaninovich" il sous le drapeau russe, et a renvoyé un an plus tard sous la domination britannique dans le même 1919, avec une cargaison de brise-glace daim suis allé en France, où resté, maintenant sous le drapeau français, à Cherbourg jusqu'en 1922, alors que le gouvernement canadien n'a pas été racheté. "Mikula Selyaninovich" était de retour à la maison et a continué à travailler jusqu'en 1934. Nom du navire Canadiens n'a pas changé, seule la coupe "prénom". . Deux ans plus tard, le brise-glace abandonné pour le métal en 1929-1930, le chantier "de shipyardz Halifax» en Nouvelle-Écosse a construit une version modernisée de "Mikula Selyaninovich" - N. brise-glace " B. McLean, «est conçu pour maintenir la navigation d'hiver dans la région de la baie d'Hudson. Il a travaillé jusqu'à la fin des années 80, étant un membre de la Garde côtière canadienne.
------------------------------------------------------------------------
Alain
Cordialement

Alain
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »