EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

olivier 12
Messages : 4143
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

Message par olivier 12 »

Bonjour à tous,

EMMA – LEONINE – JEANNE D'ARC – FARFADET
Bateaux de pêche de Paimpol et Roscoff

EMMA
19,83 t immatriculé à Paimpol n° 2536
Armateur Gustave LESAGE de Paimpol

Equipage

CAOUS Louis Patron Paimpol
RICHARD Matelot Paimpol
X..... Matelot Paimpol
CAOUS Mousse Paimpol
+ un jeune garçon passager, fils de l'un des matelots

LEONINE
20,49 t immatriculé à Paimpol n° 2475
Armateur Mademoiselle Léontine ROZE de Paimpol

Equipage

LE GUEN Jean-François Patron Paimpol
+ 3 hommes

JEANNE D'ARC

17,68 t immatriculé à Paimpol n° 2099
Armateur Jean-Louis CORFDIR et Yves RIOU de Paimpol

Equipage

CORFDIR Jean-Louis Patron Paimpol
RIOU Yves Matelot de Paimpol
+ 3 hommes

FARFADET
Environ 17 t immatriculé à Morlaix n° 1235
Armateur Charles ROIGNANT de Roscoff

Equipage

MORVAN Guillaume Paimpol
+ 3 hommes

La perte des navires

Ont quitté Paimpol le 3 Septembre 1916 pour la pêche aux crustacés sur le plateau desTriagoz, à l'emplacement dit La Petite Fouillie.
Le 7 Septembre vers 12h30, beau temps, mer belle, petite brise de NE.
Un sous-marin émerge tout près de l'EMMA qui aussitôt vire de bord. Le sous-marin tire alors deux coups de canon à blanc et fait signe d'abandonner et de venir à bord. Le canot est mis à l'eau et l'équipage se rend à bord du sous-marin. Le commandant garde à bord le matelot Richard, le mousse Caous et un jeune garçon passager, fils de l'un des matelots. Deux marins allemands se font conduire sur EMMA, puis sur les trois autres bateaux de pêche qu'ils coulent successivement au moyen de bombes. Au fur et à mesure, le sous-marin prend en remorque les canots des naufragés, sauf celui de l'EMMA. Toute l'opération dure environ une heure, puis les marins reviennent sur le submersible. Les hommes de l'EMMA sont remis dans leur canot et le commandant du sous-marin les autorise à gagner la terre.
Les Allemands ont pris des homards, du sucre, de la bougie, tous les compas et les pavillons et flammes des bateaux. Ils ont laissé les papiers.

Les équipages, 17 hommes en tout plus 1 passager, ont regagné Trebeurden vers 17h00. Tous sont inscrits à Paimpol où ils ont été rapatriés le 8 Septembre.

Description du sous-marin

60 à 65 m de long
6 m de large
Arrière effilé. Kiosque au milieu du bâtiment
Tubes de 1 m de long de chaque côté du sous-marin
Canon peut-être de 100 mm sur l'avant du kiosque
1 périscope
Peint en noir et gris sombre, avec partie immergée couverte d'herbes.

Vu deux officiers et 8 hommes.
1 officier (commandant ?) portant une veste de drap bleu avec pattes d'épaules et une casquette avec écusson.
1 officier vêtu de cuir jaune. L'un des officiers parlait difficilement le français.
Equipage en vêtements de cuir jaune. Bonnets avec rubans sur lesquels figuraient une inscription que l'on n'a pu lire car les rebords des bonnets étaient rabattus.

Le sous-marin évoluait très facilement et a émergé avec rapidité. Les coups de canon à blanc ont été tirés deux minutes après l'émersion.

Voici la silhouette du sous-marin

Image

nota : on peut voir la photo de ce sous-marin à la fiche MARIE ALFRED. Il avait été photographié à La Corogne.
pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviati ... _1.htm#bas

Le sous-marin attaquant

C'était l' UB 23 de l'OL Ernst VOIGT

Petites corrections au site uboat.net : LEONINE au lieu de LEONIE, et 19 t au lieu de 70 pour EMMA ;)

Cdlt
Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2048
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

Message par Yves D »

Merci Olivier, corrections faites.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.
Rutilius
Messages : 16960
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

Message par Rutilius »

.
Bonsoir à tous,


L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 6.252, Jeudi 14 septembre 1916, p. 3, en rubrique « Nouvelles maritimes.».


Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

Message par Memgam »

Bonjour,

Ces bateaux de pêche étaient des Bocqs pontés, c'est à dire des homardiers du port de Loguivy de la mer, près de Paimpol.

Emma, construit en 1906 à Paimpol, 19 tjb.
Farfadet, construit en 1903 à Paimpol, 11,33 tjn.
Jeanne d'Arc, construit en 1899 à Binic, 17,66 tjn.
Leo Nine, construit en 1909 à Paimpol, 20 tjb.

Journal officiel, Documents parlementaires Chambre, annexe n° 634 (dit Rapport Marin), 1922, page 880.
Dans les exemples donnés de la "sauvagerie avec laquelle fut conduite de la part de l'Allemagne la guerre sous-marine" ce document parlementaire cite "le premier rapport de la commission Payelle sur les violations, par l'ennemi, des conventions internationales dans la conduite de la guerre sur mer". On y trouve la relation de ce fait :
"Le 7 septembre 1916, sur le plateau des Triagoz, côte Nord de Bretagne, un sous-marin ennemi s'attaquait à quatre bateaux de pêche : l'Emma, la Leo Nine, la Jeanne d'Arc et le Farfadet dont le plus gros ne jaugeait pas plus de vingt tonneaux. Il les coulaient successivement, après les avoir fait évacuer, sans se préoccuper aucunement du sort des pêcheurs abandonnés sur de très petits youyous, à six ou sept milles de la côte, dans une région où règnent de fots courants" (page 848).

Source : René Richard et Jacques Roignant, Les navires des ports de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, vol I, Association Bretagne 14-18, 2010.

Cordialement

Image
Memgam
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EMMA-LEONINE-JEANNE D'ARC-FARFADET bateaux de pêche de Paimpol

Message par Memgam »

Bonjour,

Les pertes des navires sont brutales et rapides et elles ouvrent la voie tortueuse et lente des demandes d'indemnisation pour les bateaux ayant été reconnus comme détruits par faits de guerre, (décret du 14 mai 1918 et circulaire ministérielle du 27 novembre 1918) qui s'appliquaient aux petits navires de pêche. L'indemnisation se basait sur le coût estimé du bateau et de son matériel de pêche, y compris celui des marins. Un comité technique était chargé de proposer des indemnisations. Pour le comité de Brest, Emma a été évalué à 21 000 francs au 29/01/1919, en valeur de remplacement, soit le double de l'estimation du 01/08/1914 ; Leo Nine à 22 000, Jeanne d'Arc à 20 000 et Farfadet à 21 000. Pour autant, la commission d'indemnisation tenue à Paimpol le 28 mars 1919 ne proposa que 11 000 francs pour l'Emma, 10 000 francs pour Jeanne d'Arc, 11 000 pour Léo Nine et 11 000 pour Farfadet. Pour autant, la question n'était pas résolue, car il fallait trouver le chemin des arcanes administrative. Pour Emma, Edmond Lesage, écrivait au Préfet des Côtes du Nord (devenues Côtes d'Armor), le 11 juillet 1921, pour obtenir réparation en racontant son cheminement. Le 15 décembre 1921, le Préfet entérinait la décision de Paimpol mais on ne sait quand le paiement fut effectué...

D'après (résumé) René Richard et Jacques Roignant, Les navires des ports de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, Vol 2, Association Bretagne 14-18, 2012, pages 126 à 131, d'après les Archives Départementales des Côtes d'Armor, réparations des dommages de guerres (bâtiments de pêche du quartier de Paimpol), 10R/324, dans le chapitre 2, les assurances des navires contre les risques de guerre, pages 116 à 156.
Memgam
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »