ÉCUREUIL ― Patrouilleur auxiliaire.

Rutilius
Messages : 16753
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: ÉCUREUIL ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius »


Bonsoir à tous,


Écureuil ― Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier espagnol (1916-1920) ― 2e Flotille de patrouilleurs de l’Océan, La Pallice.


■ Le sauvetage des naufragés du Michel par le patrouilleur auxiliaire Écureuil.

Le 19 mars 1917, entre 5 h et 6 h du matin, le patrouilleur auxiliaire Écureuil, alors commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Le Men, recueillit au large de La Pallice, à proximité de la pointe de Chassiron, 12 survivants du naufrage du cargo Michel (Compagnie Worms & Cie, Le Havre). Alors qu’il se rendait de Newport à Bordeaux, ce bâtiment venait de toucher près de la bouée 16 une mine posée le 15 mars par l’UC-70 (Kapitänleutnant Werner Fürbringer). (uboat.net).

Son embarcation recueillit également un naufragé du vapeur norvégien Avra, victime le même jour d’une autre mine, vraisemblablement larguée par ce sous-marin. L’Avra était un cargo de 2.133 t et de 62,97 x 11,95 x 5,55 m, construit en 1892 par le chantier John Priestman & Co. Ltd. (Southwick, Sunderland), pour le compte de l’armement Ellingsen & Johannesen de Bergen (Norvège). (The Wreck Site) (Bâtiment non répertorié dans la base uboat.net)


SOURCES


● Patrouilleur auxiliaire Écureuil, Journal de bord n° 3 / 1917 – 1er mars / 12 avr. 1917 – : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 174, p. num. 356.


« Le Lundi 19 mars [1917]

Mouillage de La Pallice


2 h 30 à 3 h 00 – Branlebas. Pris les dispositions d’appareillage.

3 h 05 – Appareillé.

3 h 10 – Route pour sortir de La Pallice.

3 h 30 – Par le travers de la bouée Chauveau.

3 h 35 – Entendu une détonation devant nous.

4 h 35 / 4 h 40 – Aperçu le vapeur français Michel couler venant de toucher une mine.

4 h 45 à 5 h 50 – Rencontré une embarcation du vapeur Michel avec des naufragés. Accosté cette embarcation et embarqué les naufragés.
Mis une embarcation à la mer pour rechercher les naufragés. L’embarcation retourne avec un naufragé d’un vapeur norvégien
[le cargo Avra].

6 h 00 – Fait route pour sortir du Pertuis d’Antioche.

8 h 00 – Par le travers de Chassiron.
[...] »


● Patrouilleur Écureuil, Registre des télégrammes reçus et expédiés : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 59, p. num. 923Registre attribué par erreur au patrouilleur auxiliaire Brême ― :


« 19/3/17 – Écureuil à P. M. et Comdt 3e Esc. ― n° 50 – Vapeur français Michel, norvégien Avra coulés par mines bouée 16. »

« 19/3/17 – 9 h - 9 h 07 – Écureuil à Comdt 3e Esc. ― n° 53 – Groupe Écureuil fait route pour Le Verdon avec 6 vapeurs. Nous avons 12 hommes du vapeur français et un du norvégien. »

_______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16753
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: ÉCUREUIL ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius »


Bonjour à tous,


■ Le torpillage du cargo espagnol Tom, survenu le 14 avril 1917.


Le 14 avril 1917, à 9 h 50, l’Écureuil – toujours commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Le Men – assista, impuissant, au naufrage du cargo espagnol Tom, qui coula en une minute après avoir été torpillé par l’UC-26 (Kapitänleutnant Matthias Graf von Schmettow) à 15 milles dans le S. 75 O. du phare de Hourtin, par 45° 05’ N. et 1° 30’ O. Ce bâtiment se trouvait alors en quatrième position sur la ligne de file gauche d’un convoi de 16 navires parti la veille de Saint-Jean-de-Luz, qui faisait route au N. 2 E. vrai, et dont l’Écureuil était chargé d’assurer la protection avec d’autres patrouilleurs ; ce convoi était apparemment composé de la sorte :

― Ligne de file gauche : Nouveau-Conseil (Français) ; Halldor (Norvégien) ; Blairhall (Anglais) ; Barlby (Anglais) ; Usternorch (Anglais) ; Antonios-Sathatos (Grec) ; Rimpaxe (Norvégien) ;

― Ligne de file droite : Madeleine (Français) ; Enfield (Anglais) ; Mar-Baltico (Espagnol) ; Munin... (Norvégien) ; Georgias (Grec) ; Panachi (Grec) ; Sydnenr... (Anglais) ; Ambaca (Portugais).

Probablement chef de convoi, l’Écureuil demanda à un patrouilleur non identifié de recueillir les rescapés, tourna une heure sur les lieux du naufrage puis reprit son escorte. Mais seuls quelques hommes de l'équipage du Tom purent être sauvés.

Le Tom, cargo de 2.413 t et de 88,4 x 12,8 x 5,3 m, avait été lancé en 1896 sous le nom de Baluchitan par le chantier naval Gray William & Co. Ltd. de West Hartlepool (Sunderland, Royaume-Uni), pour le compte de la Strick Line Ltd. (Frank Clarke Strick), de Londres. Il fut acquis en 1900 de cette société par la Compañia Naviera Bachi (Les Fils De Astigarraga), de Bilbao (Espagne), qui le renomma Tom (The Wreck Site ; uboat.net).


SOURCES


● Patrouilleur auxiliaire Écureuil, Journal de bord n° 4 / 1917 – 13 avr. / 24 mai 1917 – : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 174, p. num. 379 et 380.


« Le Samedi 14 avril 1917.

Quart de 8 à 11 h.


9 h 10 – Le vapeur Madeleine signale à bras
: " Aperçu quelque chose de suspect à l’horizon à 2 quarts par tribord. "

9 h 15 – Mis au poste de combat.

9 h 20 – Signalé au vapeur Madeleine
: " Apercevez-vous toujours quelque chose ? " Réponse : " Non ; il a disparu. "

9 h 50 – Le vapeur espagnol Tom, occupant le n° 4 sur la ligne de file, est torpillé et coule environ 30 secondes après.

10 h 00 – Signalé à un chalutier de sauver les rescapés.

10 h 50 – Hissé le signal N.G.S. (Suivez-moi.).
[...] » (p. num. 380)


En marge :


« Position : latitude, 45° 05’ ; longitude 1° 30’. »

« 9 h 50 à 10 h 50 – Venu sur la gauche. Tourné autour de l’endroit où s’est produit le torpillage. Les bâtiments de tête du convoi continuent leur route. » (p. num. 380)



● Patrouilleur Écureuil, Registre des télégrammes reçus et expédiés : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 59, p. num. 926 et 927 ― Registre attribué par erreur au patrouilleur auxiliaire Brême :



Image
Image

_______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: ÉCUREUIL ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Terraillon Marc »

Bonjour

ECUREUIL

Patrouilleur ex chalutier espagnol
1916 - 1920

Chantier COOK WELTON AND GEMMEL
Hull en Grande Bretagne

Mis à flot en 1899

Se nommer BELOVAR avant son achat par la Marine Nationale

A servi au Verdon

A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »