FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par GENEAMAR »

FIER Patrouilleur ex-chalutier espagnol (1916 - 1924)

Chantier :

Cook Welton and Gemmel, Hull, Grande-Bretagne
Mis à flot : 1902
En service : 1916
Retiré : 20.04.1924
Caractéristiques : 244 t - 38,09 x 6,70 X 3,48 m

Observations :

N° de chantier 314; Chalutier espagnol "SAN-RAFAEL"
1915 : Acheté par la Marine française; rebaptisé "FIER"
1916 : 8ème escadrille de patrouilles; ALGER
02.10.1916 : Apporte son soutien au "RIGEL" lors de son torpillage par la sous-marin U35, mais ne peut éviter un nouveau tir du sous-marin sur l'aviso qui coule dans la soirée.
Utilisé comme transport frigorifique
20.04.1924 : Rayé
1925 : Vendu pour démolition à TOULON

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours; Tome II - LV J.M. ROCHE - Groupe Rezotel-Maury Millau
Cordialement. Malou
Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par GENEAMAR »

Bonjour à tous,

D'HARCOURT Paul René Philippe

Né le 24 mai 1887 à PARIS VIIème (Seine) - Décédé le 1er février 1977 à PARIS XIVème (Seine).
Frère de Jean Bernard Armand. Entre dans la Marine en 1904, ; port TOULON. Aspirant le 5 octobre 1907. Au 1er janvier 1908, port TOULON. Au 1er janvier 1909, Second sur la canonnière "VIGILANTE", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Marie BISEUIL). Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1909. Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "JUSTICE", Division de réserve de la 1ère Escadre (Cdt Zéphirin SCHWERER). Au 1er janvier 1912, sur le croiseur cuirassé "DUPLEIX", Aide de camp auprès du Contre-Amiral Henri CALLOCH de KÉRILLIS, Commandant la Division navale d'Extrême-Orient. Au 1er janvier 1914, sur le croiseur cuirassé "MONTCALM", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Louis VIAUX). En 1916, Commandant le chalutier armé "FIER", il est cité à l'ordre de l'Armée navale en octobre : "Commandant le FIER. Officier très énergique et de grande valeur. A porté promptement secours au sloop RIGEL, torpillé par un sous-marin ennemi, l'a remorqué une première fois, puis a coupé sa remorque pour aller combattre le sous-marin après le second torpillage ; a remorqué ensuite le RIGEL jusqu'à la nuit. A montré dans ces circonstances, un entrain et un esprit de décision remarquables.". Croix de Guerre. Lieutenant de vaisseau le 11 mars 1917. Au 1er janvier 1918, port TOULON. --- Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1921, à PARIS, Service aéronautique de l'État-Major général de la Marine.
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Rutilius »


Bonjour à tous,


■ Les circonstances de la perte de l’aviso Rigel.


● Contre-torpilleur d’escadre Arquebuse – alors commandé par le lieutenant de vaisseau Jean Marie Bourragué –, Journal de navigation n° 7 /1916 – 12 sept. / 8 oct. 1916 – : S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 28, p. num. 335 et 336.


« Lundi 2 octobre [1916].

.......................................................................................................................................................

Quart de 11 h à 15 h.

Beau temps. Route en râteau pour rechercher le Rigel.

13 h 15 – Aperçu un quart par tribord une fumée puis la silhouette du Rigel.

13 h 18 – Une forte gerbe d’eau s’élève du Rigel, produite par l’explosion d’une torpille. Mis aussitôt à 250 tours et rappelé au poste de combat. Le Rigel, protégé par deux chalutiers à vapeur, canonne sans interruption le sous-marin.

13 h 40 – Arrivé sur les lieux du combat et recherché le sous-marin qui se tient entre 200 et 1.000 mètres du Rigel qui signale à tout moment sa position. Continué à croiser autour du Rigel.

13 h 55 – Rigel à bras signale avoir été torpillé pour la deuxième fois.



[En marge : « Lieu du torpillage : L. = 37° 45’ N. ; G. = 2° 12’ E. »]


15 h 00 – Le sous-marin ne réapparaissant pas, un chalutier prend la remorque du Rigel pour le conduire à Alger. Fait rompre du poste de combat, la bordée de quart restant au poste de veille.

Quart de 15 h à 17 h.

15 h 00 – Patrouillé à 1.000 mètres environ autour du Rigel.

15 h 05 – Reconnu canonnière Diligente.

15 h 30 – Stoppé machine tribord par suite échauffement tête de bielle haute pression causé par rupture tuyau-graisseur.

15 h 35 – Assuré par bâbord la protection du convoi, Fier remorquant Rigel.

16 h 15 – Stoppé pour réparer une avarie de drosse (dévissage du ridoir bâbord).

16 h 15 – Avarie réparée. Remis en marche.

16 h 25 – Le Héron (chalutier) se dispose à accoster par bâbord le Rigel. La Bellatrix (sloop) rallie.



[En marge : « Position à 17 h : L. = 37° 38’ N. ; G. = 0° 11’ W. (Paris) »]


Quart de 17 h à 20 h.

17 h 00 – Assuré protection du convoi.

18 h 15 – Bellatrix prend la remorque du Rigel.

19 h 00 – Marché avec la machine tribord seule.



[En marge : « Point observé 19 h : L. = 37° 42’ N. ; G. = 2° 09’ E. »]


Quart de 20 h à 24 h.

20 h 00 – Escorte convoi Bellatrix-Rigel.

22 h 30 – Rigel coule. Équipage sauvé par chalutiers Héron et Fier.

23 h 15 – Continué la route sur Alger avec les deux chalutiers.
[...] »

_______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Rutilius »

.
Bonsoir à tous,


■ Marin du patrouilleur Fier.


— BUDEJA Émile, Matelot de ... classe sans spécialité, Matricule n° 61.329 – 5.


Journal officiel du 2 août [strike]14917[/strike] 1917, p. 6.012.


Image
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Memgam »

Bonjour,

Retour vers le futur ?

La prescience de Rutilius lui permet de lire l'avenir avec une belle longueur d'avance : " Journal officiel du 2 août 14917" (sic).

Cordialement.
Memgam
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Rutilius »


Bonsoir Memgam,

« L’éternité, c’est long. Surtout vers la fin ! » (Woody Allen)

Je corrige ce lapsus calami, si tant est que l'on puisse encore s'exprimer de la sorte, à une époque où le clavier a utilement remplacé le calame... ou la plume d'oie, ce dont se félicitent ces anatidés.

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Memgam »

Bonsoir Rutilius

Malheureusement pour eux, les anatidés ont aussi un foie, ce qui ne les mets pas à l'abri du genre humain.

Cordialement

Memgam
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Rutilius »

.
Bonsoir à tous,


Fier – Patrouilleur, ex-chalutier espagnol San-Rafael (1916~1924).

Le patrouilleur Fier – ex-chalutier espagnol San-Rafael – fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 15 avril 1916 au 18 février 1919.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 742.].


■ Historique (complément).


— 29 juillet 1925 : Avec les patrouilleurs Brave, Hardi et Héros, mis en vente par le Bureau des Domaines de Toulon selon la procédure d’adjudication publique sur soumissions cachetées (J.O. 9 juillet 1925, p. 6.419).


Image


— 26 septembre 1925 : En raison du caractère infructueux de la séance d’adjudication du 29 juillet 1925, remis en vente, selon la même procédure, par le Bureau des Domaines de Toulon avec les trois autres bâtiments (J.O. 9 sept. 1925, p. 8.858).
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FIER - Patrouilleur ex-chalutier espagnol

Message par Rutilius »


Bonjour à tous,


■ Officier marinier du patrouilleur Fier.


— EVEN Jean François Marie, né le 17 février 1882 à Ploëzal (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et y domicilié, décédé le 26 octobre 1917 à Alger (Algérie), à l’Hôpital de Mustapha, des suites d’une tuberculose rénale, Second maître de timonerie, inscrit à Paimpol, n° 26.165. (Inhumé dans le carré militaire du cimetière Saint-Eugène d’Alger). [Non déclaré « Mort pour la France »].


L’Écho d’Alger, n° 2.043, Dimanche 28 octobre 1917, p. 2.


Image


Fils de Pierre EVEN, né le 30 avril 1853 à Pommerit-Jaudy (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –), cantonnier, et de Marie Joseph NICOLAS, née le 8 avril 1849 à Saint-Clet (– d° –), « ménagère », époux ayant contracté mariage à Ploëzal, le 14 octobre 1879 (Registre des actes de mariage de la commune de Ploëzal, année 1879, f° 9, acte n° 9. – Registre des actes de naissance de la commune de Ploëzal, Année 1882, f° 7, acte n° 11.).

Par décision ministérielle du 28 juin 1914 (J.O. 30 juin 1914, p. 5.701), avait été promu au grade de second maître de timonerie à compter du 1er juillet 1914.

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »