MAUD Goélette à huniers

olivier 12
Messages : 4143
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MAUD Goélette à huniers

Message par olivier 12 »

Bonjour à tous,

MAUD

Goélette à hunier de 142 tx construite en 1893 au chantier Alleau de Nantes. Schooner en bois.
Armateur : Joseph LE BOUTEILLER de Saint Servan.

Quitte La Pallice pour Lisbonne sous les ordres du capitaine Alain RENAZE, capitaine au cabotage, inscrit à Cancale n° 203. 10 hommes d’équipage en tout.

La perte de MAUD

Le 27 Décembre 1916 à 10h30, MAUD se trouve par 42°05 N et 10°32 W (au large de Vigo) route au SSW à 1,5 nds.
Mer belle. Vent d’ENE. Légère brume.

Un coup de canon est entendu, tiré par un sous-marin en surface que l’on aperçoit à 1,5 mille sur Td AR. Le voilier met en panne et le sous-marin s’approche à 30 m. Le commandant ordonne à l’équipage de venir le long du bord. MAUD est évacué et les 4 doris accostent le sous-marin. Le commandant allemand demande au capitaine, dans un bon français, port de départ, port de destination et cargaison. Puis deux marins porteurs de deux bombes de 1kg, avec des mèches de 4 à 5 m prennent place dans le doris du capitaine. Les autres doris reçoivent l’ordre d’aller prendre des vivres.
Tandis que les naufragés s’approvisionnent en vivres et eau, les Allemands tentent d’ouvrir le grand panneau. Mais ils n’y parviennent pas. Les naufragés s’éloignent dans trois doris, laissant le 4e aux Allemands.

Un quart d’heure plus tard, une explosion est entendue dans la brume. Cinq coups de canons espacés de 2 ou 3 minutes suivent dix minutes plus tard. Il est 11h30.

Les naufragés font route à l’ESE pour tenter de gagner la côte d’Espagne. Le soir du 27, vers 22h00, ils aperçoivent un vapeur et lui font des signaux en brûlant un journal. Le vapeur s’arrête et les recueille. C’est le vapeur grec SAPPHO, allant du Pirée à Hull avec 2000 tonnes de coton. Son capitaine n’accepte de récupérer qu’un seul des trois doris et remet en route.

Le 30 Décembre 1916, le SAPPHO se trouve à 20 milles dans le N008W vrai d’Ouessant lorsqu’il est canonné pendant une demi-heure par un sous-marin allemand.
L’équipage évacue dans les deux embarcations, et les naufragés du MAUD évacuent à 4 dans leur doris et 6 dans l’un des canots du Grec. La canonnade continue après l’évacuation et le SAPPHO est coulé.
Les naufragés regagnent la côte sans précision du lieu où ils ont touché terre.

Description des sous-marins

Le premier avait environ 40 m de longueur.
Avant relevé et arrière immergé.
Un canon de 90 ou 100 mm à éclipse.
Mâtereau pour signaux.
Peinture blanche à l’avant. Reste de la coque nu et rouillé.
Vu une douzaine d’hommes en vareuses de laine, pantalons de cuir et bottes.
Le commandant parlait un assez bon français.

Le deuxième sous-marin paraissait identique au premier, mais avec un canon à tir jumelé.

Les sous-marins attaquants


Celui qui a coulé le MAUD était l’UC 34 de l’OL Robert SPRENGER. MAUD était d’ailleurs sa toute première victime.
UC 34 devint par la suite le sous-marin austro-hongrois U 74, et se sabordera devant Pola lors de la reddition austro-hongroise en Octobre 1918.

Celui qui a coulé le SAPPHO était l’UC 46 de l’OL Friedrich MOECKE, ce même sous-marin qui quelques jours plus tôt avait largué devant Swansea les mines qui provoquèrent le naufrage de la goélette SAINT LOUIS.
Il fut donc coulé le 8 Février 17 avec tout son équipage par le HMS LIBERTE. Pas de renseignements sur ce combat (voir avec les spécialistes… ;) )

On note que l'équipage du MAUD avait bien identifié deux sous-marins du même type (petits sous-marins de type UC mouilleurs de mines).

Cdlt
olivier
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: MAUD Goélette à huniers

Message par Terraillon Marc »

Bonsoir Olivier

Voici les éléments fournis par JP Clochon :

27/12 MAUD VOILIER 176 80 milles S85W des îles Cies coulé par un sous-marin, goélette, armt J Bouteiller, bombes.

A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Rutilius
Messages : 16960
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: MAUD Goélette à huniers

Message par Rutilius »


Bonjour à tous,


Fiche établie à l’intention du Staatssekretär des Reichs-Marine à la suite de la destruction du trois-mâts goélette Maud par le sous-marin allemand UC-34 (Oberleutnant zur See Robert Sprenger), le 27 décembre 1916. Position indiquée : 42° 7’ N. et 10° 32’ W.

—> http://tsamo.germandocsinrussia.org/en/ ... ect/zoom/6
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MAUD Goélette à huniers

Message par Memgam »

Bonjour,

"Maud ex Hippolyte, construit en 1893, 142,83 tjn, 176,67 tjb, capitaine Arsène Nouazé, appartenait à l'armement Joseph Bouteiller, 12, rue Duperré à Saint-Servan"

Source : René Richard et Jacques Roignant, Les navires des ports de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, volume 1, Association Bretagne 14-18, 2010.

Goélette, 32,08 x 7,64 x 3,65 m.

En 1912, Hippolyte, immatriculé à Saint-Malo, armateur Dufau, indicatif JMVT, capitaine Robiat.

Source : Registre n° 84, Bureau Veritas, 1912.

Cordialement.
Memgam
kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: MAUD Goélette à huniers

Message par kgvm »

"UC 34 devint par la suite le sous-marin austro-hongrois U 74"
Non, mais comme presque tous les sous-marins allemandes en Méditerranée il a (peut-être) operé sous le pavillon austro-hungarien pour éviter des problèmes diplomatiques avec Italie, car Italie a declaré la guerre contre l'Allemagne en 1916 seulement.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »