WARRIMOO

Avatar de l’utilisateur
MichelC
Messages : 344
Inscription : mer. avr. 22, 2009 2:00 am
Localisation : Haute-Savoie

Re: WARRIMOO

Message par MichelC »

Bonjour à tous,

Le chef de bataillon Jean RUBEN du 2e R.T.T. (Tonkinois), décédé à bord du WARRIMOO lors de l'abordage avec le contre-torpilleur CATAPULTE

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 2099937311

Bien amicalement

Michel
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: WARRIMOO

Message par Ar Brav »

Bonsoir à tous,

WARRIMOO

Tan Kah Kee
1892
C. S. Swan & Hunter
3,528 t
345 x 42,2 x 25,1
722 n.h.p.
Triple-expansion engines.
The British steamship Warrimoo sank after a collision off Bona on May 17th, 1918, while carrying troops from Bizerta to Marseilles.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: WARRIMOO

Message par Ar Brav »

Re,

Un lien vers la Catapulte, pour aller plus loin, plus haut, et plus vite :

CATAPULTE Contre torpilleur de 300 t type Arquebuse (1903 – 1918)

pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviati ... _288_1.htm

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: WARRIMOO

Message par Rutilius »


Bonjour à tous,


WARRIMOOPaquebot mixte (1892~1918) ― Armement Tan Kah Kee, Singapour.


Image

Image


« WARRIMOO ― 3,628 gross tons. Lb : 105.2 x 12.9 metres. On : 101901 Steel hulled, single screw, triple expansion engine. Passenger-cargo vessel built by C. S. Swan & Hunter at Wallsend, Newcastle upon Tyne for James Huddart, Melbourne. Service speed = 14.5 knots. Passenger accommodation for 367. Put under management of Huddart Parker & Co, she traded the Tasman Sea between Australia and New Zealand, under the Company name 'New Zealand & Australian S N Co'. Thinking big, James Huddart soon after decided upon a service from Australia to Canada and, changed Company name to Canadian-Australian Steamship Co. Taking in Vancouver as part of it's trans-pacific run. 1893 saw Fiji included in the service, taking passengers and cargo and generally annoying the 'established' shipping concerns who held Fiji as their domain. 1901 saw the Company sold to Union Steamship Co of New Zealand. August 1909 saw the last departure of the Warrimoo from Fiji and the Company was encountering serious financial troubles. From then she was employed on the Tasman route. Sold October 1916 and registered in Singapore to unknown owners. 18th May 1918 sunk after a collision off the coast of Tunis North Africa. »

(Source : http://www.flotilla-australia.com/ )


Journal des transports, n° 25, 24 juin 1893, p. 300.

« Ligne de vapeurs entre Sydney et Vancouver. — Un armateur de Sydney propose aux gouvernements australiens d’établir une ligne de paquebots à vapeur entre Sydney et Vancouver par Honolulu, moyennant une subvention annuelle de vingt mille livres sterling (500.000 fr.), assurée pendant cinq ans. Les départs de Sydney auraient lieu tous les vingt-huit jours ; la traversée durerait en tout vingt et un jours de Sydney à Vancouver, et le service serait fait par deux navires, le Miowera et le Warrimoo, construits l’année dernière à Newcastle on Tyne par MM. Swan et Hunter, et actuellement affectés à la ligne d’Australie à la Nouvelle-Zélande. Le gouvernement canadien a promis de son côté une subvention égale à celle qui est demandée aux colonies australiennes, et on attend du gouvernement des encouragements qui porteraient à 50.000 liv. st., ou 1 million 250.000 francs, le total des subventions annuelles octroyées au nouveau service.
La proposition de M. James Huddart a été provisoirement écartée en Victoria.
Elle a été rejetée par l’Australie méridionale. Elle a plus de chances de plaire en Nouvelle-Galles du Sud, Sydney devant être le port de départ de la nouvelle ligne, et en Queensland, si Brisbane est compris dans l’itinéraire. Le service débuterait dans une saison favorable et aurait sans doute des passagers en assez grand nombre pendant l’exposition de Chicago ; mais il semble difficile de l’assurer longtemps avec deux paquebots seulement, chaque navire ayant à faire une moyenne de quatorze nœuds pendant vingt et un jours sur vingt-huit, et n’ayant que sept jours disponibles à Sydney comme à Vancouver, pour faire ses opérations et se remettre en état.
En fait de chargements, les colonies australiennes pourraient fournir de la laine et des peaux, des vins, de l’étain, des sucres bruts (de Queensland), des provisions et des fruits ; la Colombie britannique donnerait des bois de construction, du poisson, des machines agricoles et une partie des produits qui sont importés directement des Etats-Unis.
»
_______________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: WARRIMOO

Message par Memgam »

Comme indiqué ci-dessus par Ar Brav, qui a reproduit la totalité de l'information, l'armateur de Warrimo au moment de sa perte est : Tan Kah Kee.

Source : Charles Hocking, Dictionnary of disasters at sea during the age of steam, 1824-1962, Lloyd's Register of Shipping, 1969
Memgam
Rutilius
Messages : 16906
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: WARRIMOO

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,


Passagers militaires disparus avec le Warrimoo, le 18 mai 1918


― RUBEN Jean, né le 31 juillet 1857 à Belpech (Aude) et domicilié à Marseille (Bouches-du-Rhône), au 97, chemin du Vallon de l’Oriol (VIIe Arr.), mort « au cours du naufrage du vapeur Warrimoo, disparu en mer », Chef de bataillon, 2e Régiment de tirailleur tonkinois, classe 1877, n° 8 au recrutement de Carcassonne (Jug. Trib. Marseille, 15 juill. 1920, transcrit à Marseille, le 20 sept. 1920).

Fils de Jean Casimir RUBEN, boulanger, et de Marie JACQUETTE, sans profession, son épouse. Marié le 4 avril 1888 à ... Désirée Victoria PETIT, alors domiciliée aux Saintes (Guadeloupe). Chevalier de la Légion d’honneur (D. du 30 déc. 1897), étant alors capitaine au 6e Régiment d’infanterie de marine ; officier de la Légion d’honneur (D. du 10 avr. 1913), étant alors chef de bataillon au 6e Régiment d’infanterie coloniale.

Base Léonore —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH258/PG/ ... 60V001.htm

Citation à l’ordre de l’armée (Avril 1915) :

« Ruben, chef de bataillon au 42e d’infanterie coloniale : officier supérieur d’une grande bravoure, qui a fait preuve en maintes circonstances de solides qualités militaires. A brillamment enlevé son bataillon à l’attaque du 4 mars. » (Le Temps, n° 19.644, Lundi 19 avril 1915, p. 4.)


― BLOUET Jean Charles Ernest, né le 26 février 1885 à Upper Holloway (Middlesex, Royaume-Uni), mort « en mer au cours du naufrage du Warrimoo, noyé », Gendarme, Force publique de ..., Matricule n° 1.490, classe 1905, n° 1.244 au recrutement de la Seine, 6e Bureau [Jug. Trib. Seine, 11 sept. 1919, transcrit à Neuilly-sur-Seine (Seine – aujourd’hui Hauts-de-Seine –), le 13 oct. 1919].

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: WARRIMOO

Message par markab »

Bonjour

La fiche WIKIPEDIA :

https://en.wikipedia.org/wiki/SS_Warrimoo

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: WARRIMOO

Message par markab »

Bonjour

Un autre lien en anglais :

http://www.mastermariners.org.au/storie ... ss-warimoo

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4567
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: WARRIMOO

Message par markab »

Bonjour,

Et une anecdote maritime sur le navire :)

http://usshaynsworth.org/scuttlebutt/ss ... rimoo.html

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »