SAINT LOUIS - Armement Castel

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par Ar Brav »

Bonjour à tous,

SAINT LOUIS Cargo mixte de l'armement Castel (1889-1922)

Ancien MPANJAKA des Messageries Maritimes.

La fiche Miramar :

IDNo: 5614425
Year: 1889
Name: MPANJAKA
Type: Passenger/cargo
Date of completion: 04.1889
Flag: FRA
Tons: 685
Yard No: 65
LPP: 63.8
Beam: 8.0
Country of build: FRA
Builder: Messageries maritimes (?)
Location of yard: La Ciotat
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn): 1T-11
Owner as Completed: Cie des Messageries Maritimes, Marseilles
End: 1922

1916 : SAINT LOUIS (L. Castel)
1920 : DIANE (J. Stern)

Disposal Data:

Wrecked Tabarka Beach 20.01.1922

http://www.miramarshipindex.org.nz/ship/show/377438

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2048
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par Yves D »

Le voici dans le Starke de 1889
MPANJAKA FR 1T (11)
685 Cie. des Messageries Maritimes, Marseille 209.3 x 26.1
P/C Cie. des Messageries Maritimes, La Ciotat (4) #65
16 - Cie. Française Minéralurgique, Marseille
16 - SAINT LOUIS L. Castel, Cette
17 - Société les Heritiers de G. Perrin, Cette
20 - DIANE Soc. "Les Affréteurs Réunis", (J. Stern), Marseille
Wrecked 20 Jan 1922 at Tabarka Beach, Tunis, in ballast

Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par Terraillon Marc »

Bonjour

Le navire est recensé dans la base de données avec l'indice (7)

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4590
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par markab »

Bonjour

Un lien concernant le MPANJAKA

http://www.frenchlines.com/ship_fr_1258.php

A bientot
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par Memgam »

Mpanjaka (La Reine, en malgache).Devait s'appeler Mpanjaka Ranavalo du nom de la reine Ranavalo III.
Petit paquebot construit à La Ciotat sur plans de Risbec pour les services annexes de Madagascar. Mis sur cale le 18 septembre 1888. Lancé le 12 janvier 1889.
66,08 m x 7,85 m, 685 tjb, 446 tpl, 820 m3, déplacement 940 t. Machine à triple expansion, 450 cv, 11 noeuds.
18 passagers, entrepont avant disposé pour le transport de troupes.
Départ de La Ciotat le 23 avril 1889, commandant Jourdan, essais officiels sur la base d'Hyères le 26 avril, puis Madagascar.
Vendu le 22 février 1916 à la compagnie Française Métallurgique pour 150 000 F. Remorqué à Marseille le 17 mars 1916.

Source : Commandant Lanfant, Historique de la flotte des Messageries Maritimes, 1851-1975, Garfic photo, 1979.
Memgam
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4590
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par markab »

Bonsoir

Je cherche à préciser l'armement de 1916

Metallurgique ou Mineralurgique ???
ou bien Société Charbonnière du Tonkin ????

A bientot :hello:
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2048
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par Yves D »

Bonsoir MArc
Selon le Starke qui n'est qu'une reprise du Lloyds, il s'agit de
Cie. Française Minéralurgique, Marseille
drôle de nom en passant.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.
olivier 12
Messages : 4143
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par olivier 12 »

Bonjour à tous,

SAINT LOUIS
Armement Castel

1889 MPANJAKA Messageries Maritimes
1916 SAINT LOUIS Armement Castel
1917 SAINT LOUIS Les Héritiers de Georges PERRIN. Cornimont. (Vosges) Gérant Monsieur RAMET Rouen.
1920 DIANE Les Affréteurs Réunis. Marseille

Image

Navire prévu à l’origine comme devant être le yacht de la reine RANAVALONA III, mais qui fut exploité par les Messageries Maritimes.
La reine fut déportée en 1897 à La Réunion, puis à Alger.
S’échoue sur la plage de TABARKA (Tunisie) le 28 Janvier 1922.

Voici un portrait de la Reine Ranavalona.

Image

Et du petit paquebot SAINT LOUIS sous le nom de MPANJAKA

Image

On note d’ailleurs que dans la plupart des pièces du dossier, le tonnage donné pour ce navire est de 3208 tx. C’est bien sûr une absurdité car le navire jaugeait 609 tx JB. Mais les enquêteurs ont manifestement confondu avec le SAINT LOUIS de la Navale de l’Ouest.

Rencontre avec un sous-marin le 23 Avril 1918

Image

Rapport du capitaine

Traversée Le Havre – Cardiff par Portland.
Appareillé du Havre le 19 Avril à 16h00 et mouillé sur rade à 17h00. Appareillé du mouillage le 20 Avril à 03h00. Beau temps au départ du Havre, puis grains et pluie.
A 23h00 le 20, reçu l’ordre d’un patrouilleur anglais de rentrer à Weymouth. Mouillé sur cette rade à 01h00 le 21, 2 maillons et demi.
Arraisonné à 08h15 le 22, reçu les instructions et appareillé à 14h00.
La pression augmente dans les chaudières et nous avons une fuite au condenseur. Il faut faire des extractions quatre fois par jour. De plus, le charbon est très mauvais et nous décrassons les foyers de chaudières tous les matins et soirs.
Routes diverses en longeant la côte.
A 07h00 le 23, les Manacles à 2 milles par le travers. Vitesse 3,4 nœuds.
A 15h40, Trevose Head au 90 à 1 mille.

A 23h19, par 51°15 N et 05°15 W nous apercevons un sous-marin d’environ 60 m peint en gris clair jusqu’au kiosque sur l’arrière et plus foncé sur l’avant, ras sur l’eau, mais en surface à 5 milles de la côte. Clair de lune avec légère brume.
La silhouette a l’apparence suivante.

Image

Elle est signalée par le veilleur Dohollou. Averti, je monte immédiatement sur le pont. Le sous-marin cherche à nous doubler et à prendre position. Nous filons alors 7 nœuds et il est à 800 m par notre travers bâbord.
Fait le signal d’alarme, 1 coup long et 2 brefs. Venu en grand sur tribord pour présenter l’arrière et ouvert le feu à 23h20. Le sous-marin ne répond pas et disparaît subitement à notre 5e coup.
L’équipage s’est très bien conduit au cours de cette rencontre. Il s’est rendu à son poste de combat en un minimum de temps. Le feu a été ouvert par les canonniers avec le plus grand sang froid et la rapidité de tir témoigne d’un très bon entraînement.
Le personnel machine s’est assuré de la complète fermeture des portes étanches et des portes des soutes, et mettait sous pression le collecteur d’incendie.
Je ne puis affirmer que le sous-marin a été touché, mais il a été forcé d’abandonner son projet d’attaque.

Voici les positions au moment où nous l’avons aperçu et lors des tirs.

Image

Nous avons envoyé le message « Sous-marin à 3 milles au Nord de Bull Point. SAINT LOUIS. » Reçu un accusé de réception.

Serré ensuite la côte à 2 milles. Embarqué le pilote de Barry le 24 à 04h25. Entré dans Roath Dock. Appareillé à 17h50 avec le pilote et entré à Newport à 19h30.

Déposition du lieutenant Eugène GRILHON

Etant de quart, veillait spécialement sur tribord, vu le voisinage du feu de Bull Point, tandis que le matelot Dohollou veillait sur bâbord. A l’aide de jumelles, il a regardé et a aperçu une forme suspecte de bateau faisant route parallèle au SAINT LOUIS. Il a eu l’impression que la forme était celle d’un sous-marin. Il a prévenu immédiatement le capitaine dont la chambre est à moins de 5 m de la passerelle. C’est en raison de cette double proximité de la terre et de son capitaine que l’officier de quart, indécis sur la nature du bâtiment en vue, n’a pas donné de lui-même l’ordre de barre à droite. L’ordre a été exécuté aussitôt la venue du capitaine, soit moins d’une minute après l’apparition de la forme suspecte, en même temps que l’alerte par sifflet et les ordres à la machine, par téléphone, de donner le maximum de vitesse.
Le mouvement sur tribord a été arrêté avant que l’abattée ait une amplitude de 45°, pour parer un voilier qui avait tous ses feux. SAINT LOUIS est légèrement revenu sur bâbord, a doublé le voilier, puis a rallié la terre.
Le point TSF était affiché toutes les heures à la timonerie, voisine de la cabine TSF.

Déposition du matelot DOHOLLOU

Etant de veille sur la passerelle à bâbord, a aperçu à 23h19 une forme suspecte et a cru reconnaître un sous-marin. Est parti à son poste de combat dès l’alerte.

Déposition du chef de section QM Pierre SAUVAGE

Le matelot MAILLOT était de veille à la pièce arrière. Il a tiré le 1er coup de canon. Ce 1er coup est tombé court, par le milieu du sous-marin. Le chef de section a alors fait tirer les coups suivants. 2e et 3e sont tombés sur l’arrière. A fait rectifier la dérive. N’a pas vu où est tombé le 5e coup et le sous-marin a disparu.

Rapport de la commission d’enquête


Elle reprend le déroulement des faits et conclut :

- La manœuvre normale d’échappement a été effectuée.
- La veille a été bien faite malgré le personnel réduit de l’AMBC
- Les mesures normales de sécurité ont été prises.
- Le capitaine Gaudron n’a pas démérité et reste apte à conserver le commandement de son navire.

Récompenses

Témoignage Officiel de Satisfaction du Ministre

GAUDRON Jules EV1 auxiliaire CLC

Pour les qualités manœuvrières et l’esprit de décision dont il a fait preuve lors d’une rencontre de sous-marin dont il a réussi à éviter l’attaque

DOHOLLOU Jean Matelot

Pour sa vigilance grâce à laquelle a pu être évitée une attaque de son bâtiment par un sous-marin. Prime de 200 f.

Vapeur SAINT LOUIS

Pour l’attitude disciplinée et le sang froid de son personnel lors d’une rencontre de sous-marin le 23 Avril 1918.

Le sous-marin rencontré

N’est pas identifié.
Mais ce pourrait bien être l’UB 80 du Kptlt Max VIEBEG qui opérait alors dans les parages.

Cdlt
olivier
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4590
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: SAINT LOUIS - Armement Castel

Message par markab »

Bonjour,

La fiche Miramar du navire SAINT LOUIS :

SAINT LOUIS MPANJAKA A.jpg
SAINT LOUIS MPANJAKA A.jpg (98.83 Kio) Consulté 279 fois
SAINT LOUIS MPANJAKA B.jpg
SAINT LOUIS MPANJAKA B.jpg (83.21 Kio) Consulté 279 fois

et un lien vers le témoignage officiel de satisfaction : viewtopic.php?t=77581&start=10

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »