C 5 - Chasseur de sous-marins - (SC 5)

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: C 5 - Chasseur de sous-marins - (SC 5)

Message par Terraillon Marc »

C 5 - chasseur de sous-marins - (SC 5)

Type SC 1

1917 - 1922

Chantier : New York Navy Yard - Brooklyn - New York - USA
Mis à flot : 1917
En service : septembre 1917
Retiré : 1922

Caractéristiques : 70 t.; 675 cv.;33,5*4,5*2,3 m.;75 tpc.;
Coque en bois;
3 moteurs à essence
3 hélices
17 noeuds
25 hommes
1*75 + 1*Y-gun (lance grenades ASM)

Symbole de coque : C 5

Principales dates :

1917 : SC 5 (USA)
1917 : cédé par les USA à la France
Août 1917 : Arrivé à New York; Armé par des marins français;
18 août - 18 septembre 1917 : De New York à Brest via Boston et les Açores.
escorté par le yacht WAKIVA (CV Magruder);
1922 : Vendu pour démolition à Cherbourg.

Bibliographie : Dictionnaire des bâtiments de la Flotte de guerre française de Colbert à nos jours
Tome II - 1870 / 2006
Lieutenant de Vaisseau Jean Michel ROCHE
2005 - Rezotel

Site internet : http://www.subchaser.org/home

English Version :

C 5 - french subchaser - (SC 5)
(Other name = Chasseur 5)

Type SC 1

1917 - 1922

Builder : New York Navy Yard - Brooklyn - New York - USA
Launch date : 1917
Date of completion : september 1917
End : 1922

Flag : French
Characteristics : 70 t.; 675 cv.; 33,5*4,5*2,3 meters; 75 tpc.;
Material of build : wood;
Machinery : 3 engines (gas);
Number of screws : 3 screws;
Speed : 17 knots;
Crew : 25 men;
Guns : 1*75 + 1*Y-gun.

Naval marking : C 5

History :

1917 : SC 5 (USA)
1917 : sold by the USA to France ;
August 1917 : Arrived in New York (USA) ; armed with French crew ;
August 18th, 1917 - September 18th, 1917 : from New York to Brest (France) via Boston (USA) and Azores Islands (Portugal).
escorted by the US yacht WAKIVA (Capt Magruder);
1922 : sold to broken at Cherbourg (France).

Bibliography : Dictionnaire des bâtiments de la Flotte de guerre française de Colbert à nos jours
Tome II - 1870 / 2006
Lieutenant de Vaisseau Jean Michel ROCHE
2005 - Rezotel

Site internet : http://www.subchaser.org/home

A bientot


Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: C 5 - Chasseur de sous-marins - (SC 5)

Message par Ar Brav »

Bonjour à tous,

Le journal de bord du Chasseur 5 est accessible ici :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... iewer.html

(utiliser le menu déroulant)

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: C 5 - Chasseur de sous-marins - (SC 5)

Message par Terraillon Marc »

Bonjour

Un lien vers le SC 5

http://www.navsource.org/archives/12/150005.htm

Mais une numérotation française différente (C 1)

En cours de vérification

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.
Rutilius
Messages : 16912
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-5 (ex-S.C.-5), ou Chasseur 5 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,

C-5 (ex-S.C.-5), ou Chasseur 5 — Chasseur de sous-marins de type S.C.-1 (Submarine Chaser 1) — Flottille des chalutiers de la Manche (1917~1922).

Le Chasseur fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 1er août au 24 octobre 1919, date de cessation des hostilités.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 731.].
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16912
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

C-5 (ex-S.C.-5), ou Chasseur 5 — Chasseur de sous-marins.

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,

Le commandant du Chasseur 5 en 1917

— FRAPA Auguste Marie Maxime, né le 24 avril 1882 à Ambronay (Ain), mort assassiné le 29 mai 1920 à Dunkerque (Nord) (Registre des actes de décès de la ville de Dunkerque, Année 1920, f° 101, acte n° 336).

• Fils de Marie Claudius Louis-de-Gonzague FRAPA, né vers 1848, notaire à la résidence d'Ambronay, et de Marie-du-Carmel Pauline DANGEVILLE, née vers 1849, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune d’Ambronay, Année 1882, f° 3, acte n° 8).

Capitaine au long-cours, inscrit à Toulon, f° et n° 64. Par décret du 17 janvier 1915 (J.O. 19 janv. 1915, p. 290), nommé au grade d’enseigne de vaisseau de 1re classe dans la réserve de l’armée de mer. Par décret du 12 juillet 1918 (J.O. 14 juill. 1918, p. 6.118), promu au grade de lieutenant de vaisseau dans la réserve de l’armée de mer.

Distinctions honorifiques

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants, pour s’être alors porté au secours de l’équipage et des passagers du transport auxiliaire Annam, pris au mouillage sous le feu d’une batterie turque, quatre obus ayant provoqué deux incendies et occasionné l’envahissement d’un compartiment de ce bâtiment(J.O. 12 sept. 1915, p. 6.494) :


Image


□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 21 mars 1916 (J.O. 22 mars 1916, p. 2.288), inscrit dans les termes suivants au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier :

« M. Frappa (M.-M.-A.), enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve : venu à Seddul-Bahr sur sa demande au moment le plus dangereux de sa campagne. Le 29 décembre, après avoir maintenu, par son attitude énergique, l’ordre sur un bâtiment de commerce violemment canonné est sorti de l’abri d'une tourelle du Massena et s’est jeté tout habillé à la mer pour porter un faux bras à une pinasse en avarie de moteur à 30 mètres du bord, celà sous un feu incessant projetant des éclats dans la zone à traverser. Le 3 janvier s’est jeté dans un chaland de munitions d’infanterie auquel un obus venait de mettre le feu et malgré les éclats projetés réussit à étouffer le feu et à sauver chaland et chargement. Dans la même matinée montait sur le sommet d’une meule de foin où un obus avait allumé un incendie violent et réussissait à en limiter les ravages. Déjà cité à l’ordre de l’armée. (Croix de guerre). »

____________________________________________________________________________________________

En 1915 et 1916, exerçait le commandement du navire auxiliaire, ex-remorqueur, Zazita.

V. le sujet : « ZAZITA — Navire auxiliaire, ex-remorqueur. »

—> viewtopic.php?f=29&t=45454&hilit=ZAZITA
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »