SAINT EMILION - Compagnie Worms et Cie

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT EMILION - Compagnie Worms et Cie

Message par Ar Brav »

Bonsoir à tous,

SAINT-EMILION Cargo (1917-1917)

Chantier :

Akers Mek. Vaerksted, Christiana, Norvège.
Commencé : 1916 ou 1917
Mis à flot : 25.03.1917
Terminé : 05.1917
En service : 1917 (MM)
Retiré : 28.07.1917 (MM)
Caractéristiques : 1 112 tjb ; 68,9 x 11,1 m (226,2 x 36,3 x 16,6 pieds) ; 1 machine alternative à triple expansion ; 127 nhp ; 1 hélice.
Armement : I ou II de 75 mm ou de 90 mm, à confirmer.

Observations :

Cargo norvégien Rundo lancé en 1917 à Christiania pour le compte de A/S D/S Rundo (Musaeus), Arendal. Numéro de chantier 387.
1917 : acheté par la Compagnie Worms qui le rebaptise Saint Emilion
28.07.1917 : il est coulé à 12 milles dans le WSW de Dungeness (Kent) par le sous-marin UC-65 (KL Otto Steinbrinck) au cours d’un voyage Skien-Rouen, chargé de nitrate et d’ammoniaque.
Le Saint Emilion ne semble pas avoir été réquisitionné.

Sources :

Dictionary of disasters at sea during the age of steam 1824 – 1962, Charles Hocking, Lloyd's Register of Shipping, London, 1969
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
La Marine Marchande française, Jean Randier, EMOM, 1980
La Marine Marchande française de 1914 à nos jours, Jérôme Billard, Editions ETAI, 1999
Notre Marine Marchande pendant la guerre, René de la Bruyère, Payot, 1920


Merci par avance pour tout renseignement.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6398
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SAINT EMILION - Compagnie Worms et Cie

Message par Ar Brav »

Bonsoir à tous,

C'est un test, pour faire comme les grands, je réclame votre indulgence. Pas sur la tête [:ar brav:5]

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
olivier 12
Messages : 4143
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SAINT EMILION - Compagnie Worms et Cie

Message par olivier 12 »

Bonjour à tous,

SAINT EMILION

Extrait de la fiche anglaise Shipping Casualties n° S 821

Steamer SAINT EMILION Compagnie Worms Paris
Immatriculé à Rouen 1111 tx JB 658 tx JN
Transporte 1440 tonne de nitrate d’ammoniac de Skien à Rouen
Capitaine Fredrick SVENDSEN
Coulé à 12 milles dans l’WSW de Dungeness

Le navire faisait route lorsqu’une explosion soudaine de mine ou de torpille l’a fait couler en 35 minutes.
Perte totale de la cargaison de valeur inconnue.
Tous les documents secrets ont été détruits.
L’équipage a été ramené à Douvres le 28 Juillet à 06h30.

Rapport du capitaine fait devant le consul de France à Douvres et Folkestone, Mr. Gustave Corbes.

Arrivé à Skien le 7 Juillet 1917 et venu à quai à Menstad. Chargement terminé le 11 Juillet à 09h00 du matin sous surveillance constante de la police. Quitté Menstad pour Bergen à 13h00 et rejoins le convoi de Lerwick. Dans ce port, avons chargé 20 tonnes de charbon et avons quitté Lerwick pour Newcastle avec le convoi le 19 Juillet à 07h00.
Arrivé à Newcastle le 20 Juillet à 23h00. Embarqué 82 tonnes de charbon et quitté Newcastle. Nous étions prêts à partir à 15h00 le 23 Juillet, mais un ordre est arrivé du capitaine Goldsmith, chef de la commission française à Londres, de ne pas appareiller.
Nouvel ordre le 25 Juillet de partir à 17h00 pour Brest. Changé de pilote à Yarmouth et continué notre voyage sans escorte. Arrivé à Southend le 27 Juillet à 08h00 et reçu l’ordre de nous rendre à Rouen. Quitté Southend à midi le 27 et continué notre voyage avec une escorte. A 20h00, l’escorte est remplacée par deux petits trawlers armés. Vers 20h15, passé à 2 milles de Dungeness et fait route au Sud-West. Les deux trawlers sont sur l’avant, un à tribord et un à bâbord. Les feux de bâbord, tribord et de poupe du SAINT EMILION sont masqués, et un homme fait la veille sur l’avant.

A 22h00 l’avant du bateau est soulevé par une forte explosion et s’enfonce presque aussitôt. Donné l’ordre de mettre les embarcations à la mer et d’abandonner le navire. Recueilli dix minutes plus tard, avec mon équipage, par les trawlers. Le navire s’engloutit à 22h45 le 27 Juillet 1917. Latitude 50°49 N Longitude 00°47 E. Le chalutier nous a débarqué à Douvres le 28 au matin.

Rapport établi à Folkestone. Signé Fredrick Svendsen

Le sous-marin attaquant

C’était donc l’UC 65 du Kptlt Otto STEINBRINCK

Cdlt
olivier
alain13
Messages : 1961
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: SAINT EMILION - Compagnie Worms et Cie

Message par alain13 »

Bonsoir à tous,

...UC 65, dernier jour de mission dernière torpille.

Début juillet 1917, de retour à sa base de Zeebrugge, le Kapitänleutnant Otto Steinbrinck doit prendre le commandement d'un nouveau sous - marin au 1er août, mais il obtient de reprendre la mer pour une dernière mission avec l'UC 65, mais pour une durée de 8 jours seulement, avec un retour impératif le 28 juillet.
Après avoir coulé quatre navires et en avoir manqué deux ... (et se voir jeté à la mer en manquant de se noyer), il rencontre le 28 juillet en rentrant à Zeebrugge un dernier navire:

" Le retour ne nous fut pas facile. Des avions et des destroyers nous obligèrent à rester sous l'eau toute la journée jusqu'à très avant dans la soirée. Nous pûmes faire surface qu'après le coucher du soleil.
A toute vitesse, nous nous lançâmes vers l'est pour utiliser, si possible, notre dernière torpille, aussi près que possible du barrage du Pas-de-Calais. Comblant nos désirs un grand vapeur escorté par deux patrouilleurs apparut vers minuit à la hauteur de Dungeness. Nous plongeâmes et dix minutes plus tard, notre torpille frappait sous la passerelle. Tout l'avant sauta en l'air dans une formidable explosion; l'arrière prit feu. Brûlant comme une torche d'adieu, ce navire nous éclaira pendant une heure tandis que nous poursuivions notre route.
Nous nous glissâmes sans encombre à travers les lignes serrées de surveillance et passâmes sains et saufs les filets à mines qu'on voyait distinctement, tendus entre les tonnes du barrage."

C'était le Saint Emilion.

(récit du Kptlt Otto STEINBRINCK , "Les Marins Allemands au Combat", collection Payot 1930)

Cordialement,
alain
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SAINT-ÉMILION — Cargo — Compagnie de navigation Worms & Cie, Le Havre.

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,

Saint-Émilion — Cargo lancé le 25 mars 1917 sous le nom de Rundo par le chantier Akers Mekaniske Verksted ⅍, de Christiania — aujourd’hui Oslo — (Norvège), pour le compte de l’armement P. A. Musæus [Paulus Andreas MUSÆUS], d’Ålesund (Norvège) ; numéro de chantier, 387. Cédé la même année à la Compagnie de navigation Worms & Cie et renommé Saint-Émilion.

Coulé le 28 juillet 1917 par le sous-marin allemand UC-65 (Kapitänleutnant Otto STEINBRINCK) à 12 milles dans l’O.S.-O du cap Dungeness (Kent, Royaume-Uni), par 50° 49’ N. et 0° 47’ E., alors qu’il allait de Skien (Norvège) à Rouen avec un chargement de 1.440 t. de nitrate d’ammonium. Capitaine norvégien Frederik E. SWENDSEN et équipage de 16 hommes : 6 norvégiens, 3 néerlandais, 2 danois, 2 suédois, 1 américain, 1 chilien et 1 français, tous embarqués le 3 juillet 1917 à Christiania. Aucune victime.

Caractéristiques.Jauge : 1 112 tx jb et 658,55 tx jn. Dimensions : 68,88 x 11 x 5,21 m. Propulsion : une machine alternative à triple expansion de 127 n.h.p. ; une hélice.

Pour ce premier et ultime voyage sous pavillon français, le cargo Saint-Émilion avait été armé au cabotage international le 3 juillet 1917 à la Légation de France de Christiana. Après son naufrage, il fut armé admi-nistrativement le 27 août 1917 au Havre, n° 249, puis désarmé administrativement le même jour au même quartier, n° 212.

[• Inscription maritime du Havre, Désarmement des bâtiments du commerce, 27 août 1917, n° 212 : Archives départementales de la Seine-Maritime, cote 6P6_781.]
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Rutilius
Messages : 16822
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SAINT-ÉMILION — Cargo — Compagnie de navigation Worms & Cie, Le Havre.

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,


Composition de l’équipage du cargo Saint-Émilion le 28 juillet 1917,
jour de la perte de ce bâtiment


[17 hommes]


État-major

— SWENDSEN Frederik, né le 24 mars 1884 à Kragenø (Norvège). Capitaine (Gages mensuels : 1.500 Kr.). № 1 sur le rôle de désarmement de bureau.

— PETERSEN Christen, né le 22 septembre 1868 à Sem (Tønsberg, Norvège). Deuxième capitaine (Gages mensuels : 1.000 Kr.). № 2 sur le rôle de désarmement de bureau.

— KRISTENSEN Peder, né le 10 mai 1894 à Forske (Bringslid, Norvège). Second lieutenant (Gages mensuels : 750 Kr.). № 3 sur le rôle de désarmement de bureau.

— DANCKERSEN Alexander, né le 9 septembre 1870 à Christiania (Norvège). Premier mécanicien (Gages mensuels : 1.100 Kr.). № 4 sur le rôle de désarmement de bureau.

— PAULSEN ..., né le ... 1892 à Årstad (Bergen, Norvège). Second mécanicien (Gages mensuels : 500 Kr.). № 5 sur le rôle de désarmement de bureau.

Personnel du pont

— LE FARD George H., né le ... septembre 1894 à Lyon-Mountain (Clinton County, New-York, États-Unis). Matelot (Gages mensuels : 205 Kr.). № 8 sur le rôle de désarmement de bureau.

— LÖDERBERG Nils Gunnar, né le 12 juin 1896 à Stockholm (Suède). Matelot (Gages mensuels : 205 Kr.). № 10 sur le rôle de désarmement de bureau.

— SERRÉ Roger Adrien, né le 21 mars 1897 à Marennes (Charente-Inférieure — aujourd’hui Charente-Maritime —, France) et y décédé le 20 novembre 1879. Matelot, inscrit le ... 1915 au quartier de ... ; classe 1917, n° 612 au recrutement de Saintes (Gages mensuels : 205 Kr.). № 12 sur le rôle de désarmement de bureau.

• Fils de Guillaume SERRÉ, né vers 1859, entrepreneur, et de Léa CHENUT, née vers 1860, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Marennes, Année 1897, f° 11, acte n° 39).

• Époux de Zoé MORIN, née le 24 octobre 1904 à Beaugeay (Charente-Inférieure — aujourd’hui Charente-Maritime), avec laquelle il avait contracté mariage à Marennes, le 29 avril 1922 (Ibid.).

— WOUDSTRA Hendrik, né le 19 février 1896 à Rotterdam (Pays-Bas). Matelot (Gages mensuels : 205 Kr.). № 7 sur le rôle de désarmement de bureau.

— LANGELAND Eimar A. A., né le 17 janvier 1899 à Bergen (Norvège). Matelot léger (Gages mensuels : 165 Kr.). № 9 sur le rôle de désarmement de bureau.

— MORTENSEN Oluf R., né le 6 février 1898 à Copenhague (Danemark). Matelot léger (Gages mensuels : 165 Kr.). № 11 sur le rôle de désarmement de bureau.

Personnel de la machine

— BOSMAN Hendriens, né le 17 septembre 1891 à Amsterdam (Pays-Bas). Chauffeur (Gages mensuels : 210 Kr.). № 13 sur le rôle de désarmement de bureau.

— FRINKS Authon, né le 17 décembre 1891 à Lernmen (Pays-Bas). Chauffeur (Gages mensuels : 210 Kr.). № 14 sur le rôle de désarmement de bureau.

— NYGREN Anton Leophold, né le 6 décembre 1866 à Söderhamn (Suède). Chauffeur (Gages mensuels : 210 Kr.). № 16 sur le rôle de désarmement de bureau.

— RIFO Arturo, né le ... 1897 à Leber (Chili). Chauffeur (Gages mensuels : 210 Kr.). № 15 sur le rôle de désarmement de bureau.

Personnel de service

— BREITING Carl Ole Julius, né le 8 mars 1877 à Helsingør (Danemark). Maître d’hôtel (Gages mensuels : 500 Kr.). № 6 sur le rôle de désarmement de bureau.

— PETTERSEN John E., né le 7 octobre 1874 à Bo... (Norvège). Cuisinier (Gages mensuels : 300 Kr.). № 17 sur le rôle de désarmement de bureau.

___________________________________________________________________________________________

Inscription maritime du Havre, Désarmement des bâtiments du commerce, 27 août 1917, n°s 212 : Archives départementales de la Seine-Maritime, cote 6P6_781.
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »