ASIE - Patrouilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par Ar Brav » mer. sept. 24, 2008 8:28 am

Bonjour à tous,

ASIE Patrouilleur auxiliaire (1914-1940)

Chantier :

Chantiers Augustin Normand, Le Havre.
Commencé : 1913
Mis à flot : 1913
Terminé : 04.1914
En service : 1914 (MM)
En service : 15.12.1914 (MN)
Retiré : 03.07.1940 (MN)
Retiré : 1957 (MM)
Caractéristiques : 551 t ; 478 tjb ; 208 tjn ; 50,86 (ht) 49,8 (pp) x 8,31 x 4,52 m (163,5 x 27,7 x 16,2 pieds) ; 800 cv ; 85 NHP ; 1 machine alternative à triple expansion à 3 cylindres ; 10,5 nœuds ; coque acier.
Symbole de coque : P 34 (1939-1940).
Armement : III de 100 mm + II de 37 mm (selon l'époque).

Observations :

Chalutier Asie construit au Havre pour le compte de l’armement Poret, Lobez & Cie, de Boulogne sur Mer. Immatriculé à Boulogne B 365.
15.12.1914 : réquisitionné au Havre, affecté à Brest
05.03.1919 : déréquisitionné
08.1929 : immatriculé à Fécamp F 711
1930-1931 : Société La Pêche au Banc, Saint-Malo, indicatif OCMH
01.1931 : immatriculé à Boulogne B 1 478, armement E. Malfoy & Fils & Cie de Boulogne
1935-1936 : indicatif FOGC, même armement
09.1939 : réquisitionné comme patrouilleur P 34
03.07.1940 : saisi à Portsmouth par les Anglais lors de l’opération Catapult et renommé FY 370
1946 : rendu à son armateur, l’armement E. Malfoy & Fils & Cie de Boulogne
07.1957 : démoli par les Etablissements Hanse Lozinguez à Boulogne sur Mer.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ASIE ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius » jeu. mars 25, 2010 12:42 am

Bonsoir à tous,

Navigazette, n° 1.299, Jeudi 19 mars 1914, p. 8,
en rubrique « Chronique maritime – Lancements ».

« Asie. ― La semaine dernière, les chantiers Normand, du Havre, ont procédé à la mise à l’eau du grand chalutier Asie. L’opération, qui a pleinement réussi, a été faite en présence des représentants de la maison Normand, et de M. Lobez, un des armateurs de ce chalutier. »

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le dim. juin 24, 2018 11:34 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » jeu. déc. 23, 2010 3:56 pm

Bonjour à tous,

GERVAIS de LAFOND Raymond Émile

Né le 31 octobre 1890 à FELLETIN (Creuse) - Décédé le 11 mai 1968 au prieuré de REMENEUIL-par-USSEAU (Vienne).
Entre dans la Marine en 1907, Aspirant le 5 octobre 1910; port TOULON. Aux 1er janvier 1911, 1912, sur le contre-torpilleur "D'IBERVILLE", Division navale de l'INDOCHINE (Cdts Georges BLONDEAU puis Louis ROMIEUX). Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1912. Il passe ensuite sur le croiseur "KLÉBER" en Atlantique; puis en septembre 1913, Second du torpilleur "FANION", 2ème Escadrille, 2ème Escadre légère (Cdt Alfred DEMARNE). En août 1917, Commandant le chalutier "ASIE", Division des patrouilles de BRETAGNE, participant aux escortes anti-sous-marines. Lieutenant de vaisseau le 30 mars 1918. En 1919, Attaché naval à la mission navale française en ROUMANIE. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1921, port TOULON. --- Contre-Amiral en août 1941.
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ASIE ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius » mar. sept. 17, 2013 8:13 pm

Bonsoir à tous,

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 15 décembre 1918 (J.O. 18 déc. 1918, p. 10.364), le lieute-nant de vaisseau Raymond Émile GERVAIS de LAFOND fut inscrit en ces termes au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier :

« M. le lieutenant de vaisseau Gervais de Lafond (Raymond-Émile), commandant de l’Asie : avoir fait preuve du plus bel esprit de devoir et d’abnégation, pendant de long mois, dans le dur métier de patrouilleurs et de bâtiments d’escorte. »

V. Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.fr/off ... lafond.htm
Dernière modification par Rutilius le dim. juin 24, 2018 11:38 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par Memgam » jeu. avr. 14, 2016 6:48 pm

Bonjour,

Asie, chalutier,

Source : Gérard Garier, Les chalutiers s'en vont en guerre, Tome II, Marines éditions, 2010, crédit : Garier G. coll. DR, page 167.

Cordialement.

Image
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par Memgam » ven. avr. 15, 2016 11:42 am

Bonjour,

Plan paru dans Le Yacht n° 1820 de janvier 1913, cité par Gérard Garier, opus cité, page 168.
Page 171, dito, FY 370, Royal Navy, crédit, Jack Daussy, coll. DR
Page 172, dito, Asie après remise en état par l'arsenal de Cherbourg, crédit DCAN Cherbourg.

Cordialement.

ImageImageImage
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par Memgam » dim. juin 24, 2018 9:33 am

Bonjour,

Source : Robert Feuilloy et Lucien Morareau, L'Aéronautique maritime en 1918, Les cahiers de l'ARDHAN, n° 33, 2018.

Cordialement.
Asie chalutier-Recadrer.jpg
Asie chalutier-Recadrer.jpg (158.61 Kio) Consulté 389 fois
Memgam

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ASIE ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius » dim. juin 24, 2018 12:47 pm

Bonjour à tous,

Asie, encore dénommé Asie-II ― Patrouilleur auxiliaire, ex-chalutier boulonnais B. 365, de la Société anonyme des chalutiers à vapeur Poret-Lobez (1914~1940).

Le patrouilleur auxiliaire Asie fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 15 décembre 1914 au 12 janvier 1918.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 725.].
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: ASIE - Patrouilleur

Message par Memgam » dim. oct. 28, 2018 8:01 am

Bonjour,

Le chalutier Asie, LV Raymond Emile Gervais de Lafond, conduit une attaque au canon et utilise une grenade Guiraud, contre le sous-marin UC 26, Mathias Graf von Schmettow qui coule au canon le cargo norvégien Risholm (1916, 2550 t, charbon), à 11 milles dans le S70W du feu des Pierres Noires (large de Brest), le 5 octobre 1916.

Source : MDH, Asie, SSY 20, journal de navigation, pages 668-670.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

ASIE ― Patrouilleur auxiliaire.

Message par Rutilius » mar. oct. 30, 2018 11:11 pm

Bonsoir à tous

■ Historique (complément).

— 5 octobre 1916 : A 11 h. 50, à 11 milles dans le S.70 W. du phare des Pierres Noires, ouvre le feu sur le sous-marin allemand UC-26 (Oberleutnant zur See Mathias Graf von SCHMETTOW), qui coulait au canon le cargo norvégien Risholm ; le sous-marin ayant plongé, immerge ensuite une grenade Guiraud. A 14 h. 20, le sous-marin étant de nouveau en vue à une distance de 5.000 mètres, tire contre lui 18 obus de 47 mm, ce qui n’a d’autre effet que de le faire plonger.

Risholm — Cargo de 2.550 t. jb et de 1.625 t. jn ; construit en 1916 par le chantier Fredrikstad Mekaniske Verksted ⅍ (F.M.V.), de Fredrikstad (Norvège), pour le compte de la société d’armement Skibs ⅍ Grimstad (Markussen, Jørgensen & C°.), de Grimstad (Norvège). Lors de sa perte, allait de Blyth (Northumberland, Royaume-Uni) à Bordeaux avec un charge-ment de charbon.

[• Patrouilleur auxiliaire Asie — alors commandé par le lieutenant de vaisseau Jean Marie Joseph Roger de POYEN —, Journal de navigation n° 3 / 1916 — 3 octobre ~ 14 novembre 1916 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 20, p. num. 668 et 669.]

« Le Jeudi 5 octobre 1916.

....................................................................................................................................

De 8 h. 00 à 12 h. 00.

9 h. 37 — A 7 milles dans le N. 15 E. du phare de Créac’h.

10 h. 00 — Route pour contourner Ouessant à la limite du danger.

10 h. 45 — A un mille dans le S. 80 O. du phare de la Jument. Route pour se placer à 7 milles dans le S.-S.-O. de Molène.

11 h. 25 — Entendu le canon dans le S.-O. ; l’équipage au poste de combat. Route en direction du son du canon ; S. 73 W. ~ S. 46 W. ; en route toute.

11 h. 40 — Rencontré une baleinière faisant route sur la terre qui nous signale le sous-marin.

11 h. 45 — Aperçu le sous-marin canonnant le vapeur norvégien Risholm.

11 h. 50 — Ouvert le feu sur le sous-marin qui se déplace et va à tribord du vapeur pour se mettre à l’abri de notre tir. Venu sur la droite et continué le feu sur le sous-marin qui plonge à notre approche.

Constaté que nos obus couvraient le sous-marin.

12 h. 00 — Passé sur l’endroit où le sous-marin a disparu.

P.M. : Fait exploser une grenade " Guiraud ". Position : 11 milles S. 70 W. du phare des Pierres Noires.

De 12 h. 00 à 16 h. 00.

Tout le monde au poste de combat.

12 h. 15 — Le vapeur Risholm s’incline progressivement sur bâbord et chavire la quille en l’air. Croisé autour du vapeur norvégien Risholm.

12 h. 40 — Diminué progressivement à 45 tours.

12 h. 50 — Communiqué à la voix avec le vapeur norvégien Otto qui nous affirme que l’équipage est sauvé.

12 h. 50 — Route sur la position de l’épave. Asie à Renard à bras
: " Placez-vous à 800 mètres à droite. " Les armements des pièces aux pièces.

13 h. 20 — Aperçu une baleinière du Risholm ; fait le nécessaire pour la sauveter.

13 h. 35 — Le sous-marin en vue ; en route toute. Lâché l’embarcation et fait route à toute puissance sur le sous-marin.

14 h. 20 — Ouvert le feu à 5.000 mètres sur le sous-marin.

14 h. 30 — Le sous-marin disparaît. Cessé le feu.

14 h. 40 — Diminué progressivement. Croisé sur les lieux.

P.V. : 4 douilles de 47 tombées à la mer ; perdues. Dépensé pour attaque 12 douilles acier de 47, 6 cartouches fonte de 47.

15 h. 50 — Communiqué à la voix avec le Vauban. »



— 14 novembre 1916 : A 16 h. 25, recueille des naufragés qui avaient pris place dans un canot ; hisse cette embarcation à bord.

A 16 h. 55, un sous-marin étant en vue, tire contre lui un obus de 100 mm.

A 21 h. 50, débarque à Brest les naufragés et leur canot.

[• Patrouilleur auxiliaire Asie, Journal de navigation n° 3/1916 précité, p. num. 695 et 696.]



— 2 juin 1918 : A 6 h. 55, par 47° 36’ 7 N. et 16° 09’ 34 W., recueille 29 bouées couronnes « provenant du transport américain torpillé ». Avait auparavant aperçu une embarcation vide en dérive et diverses épaves

[• Patrouilleur auxiliaire Asie — alors commandé par le lieutenant de vaisseau Raymond Émile GERVAIS de LAFOND —, Journal de navigation n° – / 1918 — 5 mai ~ 11 juillet 1918 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 20, p. num. 862.]

Le même jour, 27 radeaux en dérive provenant du même bâtiment furent recueillis par le patrouilleur Ouistiti par environ 48° N. et 15° W.

[• Patrouilleur Ouistiti, Journal de bord n° – / 1918 — 7 avril ~ 7 juillet 1918 — : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 381, p. num. 551.]

Le « transport américain torpillé » était le transport de troupes President Lincoln, torpillé le 31 mai 1918 par le sous-marin allemand U-90 (Kapitänleutnant Walter REMY) à 300 milles de la Bretagne, par 47° 45’ N. et 15° 24’ W., alors qu’il retournait aux États-Unis après avoir débarqué des troupes à Brest le 23 mai 1918.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »