Histoire d'un "tampon" d'officier

Évocation de parcours individuels
Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4052
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Histoire d'un "tampon" d'officier

Message par Laurent59 » ven. janv. 28, 2011 9:56 am

Bonjour à tous, le soldat René Felgine était "tampon" d'officier, plus précisément l'ordonnance du Capitaine Pierre Quentin Bauchart du 72e RI, un "sujet" ? ou "valet" ? diront certains, non.
Petit rappel: l'ordonnance a pour fonction d'affranchir l'officier en question des tâches matérielles quotidiennes et de le rendre ainsi plus disponible tant pour ses responsabilités de chef que vis à vis de ses subordonnés.

Outre cette fonction militaire, le tampon suivait le quotidien de l'officier, supportait ces colères, ces drames, ces moments de solitude. Dans ces correspondances, PQ Bauchart parle de son "tampon" comme un fidèle compagnon, un véritable "camarade de combat" (terme utilisé par le Capitaine). Quoi de plus humain que cette relation au sein d'une compagnie dans les moments les plus difficiles où l'on sait que l'on peut compter sur son compagnon.

Tahure, octobre 1915, les combats font rage autour du village en ruine; l'objectif à atteindre est la colline qui domine le village. Au cours de l'attaque, René Felgine est gravement blessé à la jambe deux heures avant la blessure de son Capitaine; Felgine refusa de se laisser porter au PS et demanda au péril de sa vie à être évacué qu'avec son Capitaine (...)

Février 1916, le soldat Felgine rejoint au dépôt de Morlaix son Capitaine en convalescence, il insista auprès de celui ci pour l'accompagnement fidèle au front une fois le temps du repos achevé.

Octobre 1916, Bouchavesnes, le Capitaine Bauchart inspecte les premières lignes où sa compagnie est en attente de l'offensive, il est tué d'une balle en traversant les lignes...c'est dans les bras de Felgine que le Capitaine Bauchart rendit son dernier soupir, il lui ferma les yeux, participera à la veillée et l'ensevelit au cimetière de Suzanne.

Le lendemain le soldat Felgine remonta au front et fut fait prisonnier...à son retour de captivité il écrivit: "j'ai accompagné doucement la sépulture du capitaine, je l'ai arrangé et après que je l'eu baisé au front, il s'en est allé se reposer. Maintenant, il est au ciel, d'où il nous invite à être courageux".

Vous avez dit "valet" de Capitaine ?

Image
Le soldat Felgine dans les tranchées au Bois Les Chevaliers aout 1915.

Laurent :hello:
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8548
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Histoire d'un "tampon" d'officier

Message par Alain Dubois-Choulik » ven. janv. 28, 2011 2:24 pm

Bonjour,
Une mauvaise image donnée par la comédie -farfelue- le Tampon du Capiston ??? Pour en avoir brièvement connu un (de tampon) ça avait l'air d'un travail sérieux .
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Répondre

Revenir à « Parcours »