les femmes pendant la Grande Guerre (+ accès au sommaire)

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1697
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » dim. sept. 17, 2017 10:06 pm

Bonsoir,

Voici Marie CHASSOT créatrice d'un centre de rééducation des mutilés alors que son mari Colonel d'un régiment de chasseurs à cheval combattait sur le front. (Archives départementales d'ORLEANS)

http://archives.orleans-metropole.fr/r/ ... sotimg.jpg[/img]

Bonne lecture

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1697
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » lun. sept. 18, 2017 6:18 pm

Bonjour,

Voici : Marie-Louise Michel, infirmière géranaise héroïne de 1914 (par Ouest-France)

http://www.ouest-france.fr/bretagne/sai ... 14-2994535

Image

Bonne lecture

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1697
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par demonts » lun. sept. 18, 2017 6:45 pm

Bonsoir,

SACHET, Claudia « Une Américaine à Dinard. Miss Mina Gladys Reid, infirmière bénévole

le rôle – méconnu – joué, dès l’été 1914, par une infirmière bénévole américaine au sein d’un de ces hôpitaux complémentaires apparus en Bretagne dans les semaines suivant le déclenchement des hostilités, en l’occurrence l’HC n° 28 de Dinard1. Miss Mina Gladys Reid, en villégiature en France depuis mai 1914, s’était portée volontaire dès l’entrée en guerre :

http://enenvor.fr/eeo_actu/wwi/des_amer ... _1915.html

Image

Bonne lecture

François

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » lun. sept. 18, 2017 9:08 pm

Bonsoir à toutes et tous,
Merci Krzysztof, François et Marc/Zab, pour vos interventions aussi intéressantes que différentes les unes des autres
Amicalement
Brigitte
ps / Marc, pourrais-tu nous préciser de quel musée il s'agit?
Elle est super émouvante cette photo avec Gd-mère / petite fille
évidemment, la suivante avec toi :D est fort sympa, elle donne une idée de la différence de taille entre une infirmière et un actuel jeune homme
:hello: BB
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
zabmarcus
Messages : 1265
Inscription : dim. janv. 25, 2015 1:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par zabmarcus » lun. sept. 18, 2017 9:25 pm

Salut cop's
Je ne sais pas ci c'est autorisé.
Je te mp-rie
:hello:
Sois le changement que tu veux voir dans le monde (ghandi)

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 571
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par krzymen » lun. sept. 18, 2017 10:14 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Pavlina Mikhaylichine (Павлина Михайлишин)
Elle a commencé son service dans la Légion ukrainienne en tant que cuisinière, mais je suis sûr que ce n'était pas pour une soupe délicieuse qu'on l’a décoré et nommé Zugsführer :lol: (en ukrainien starchiy desyatnik USS/ старший десятник УСС)
Image
Et enfin, une infirmière de la Légion ukrainienne - Katerina Hladun/ (Катерина Гладун)
Image
Beaucoup des photos de la Légion ukrainienne des fusiliers de la Sitch / k.k. Ukrainische Legion
https://muzejunr.io.ua/album524827
Des femmes-légionnaires
https://muzejunr.io.ua/album524827_14
https://muzejunr.io.ua/album524827_15 ← ←

Cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » lun. sept. 18, 2017 11:48 pm

Bonsoir à toutes et tous,

Merci Krzysztof pour vos nouvelles contributions.
Oups, j'ai un doute avec mon allemand rudimentaire : "Zugsführer ", cela signifie "conducteur de train", n'est-ce -pas?. oups "chef de peloton" d'après google traduction.

Encore mieux, les nouvelles précisions de Krzysztof :
"Korporal → Zugsführer → Feldfebel
Caporal → à mon avis pas d’équivalent → Sergent"

Je vais maintenant lire ce qui est inscrit sur les sites dont vous nous avez transféré les liens.

Très cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » lun. sept. 18, 2017 11:56 pm

Un grand merci Krzysztof : (je corrige mon texte précédent) :D même si ce n'est pas évident sur certaines photos, il s'agit exclusivement de femmes

:pt1cable: je suis inapte à comprendre le texte. Confirmation par Krzysztof: c'est bien de l'ukrainien.

un moyen pour accéder à une traduction (merci à Krzysztof :)= rendez-vous p 34

cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » mar. sept. 19, 2017 12:37 am

Je ne sais pas ci c'est autorisé.
Marc hiiiii,
je blââââgue :" kès ki" ne serait pas autorisé? [:stefbreizh56:2] ? Aurais-tu d'autres photos (non publiables) en compagnie d'infirmières??? ahah :sol: j'suis déjà [:geneamar:9]
bonne soirée
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3055
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » mar. sept. 19, 2017 10:53 am

Bonjour à toutes et tous

La spécificité des infirmières britanniques, canadiennes ou américaines, leurs différences par rapport au fonctionnement des infirmières françaises pendant les années du conflit, ont été abordées sur ce fil de discussions.
Pour mieux comprendre les choses, je me suis penchée sur l’action et la personnalité de Florence Nightingale même si elle est morte quatre ans avant la déclaration de la Grande Guerre.


Florence Nightingale, infirmière, pionnière dans l'utilisation des statistiques.
Image

Episode 1
Instigatrice d’une conception inédite du métier d’infirmière et des soins à apporter aux blessés et malades, Florence Nightingale a aussi inauguré une nouvelle manière de penser l’organisation, l'administration et la gestion des hôpitaux. Elle a démontré le caractère essentiel de l’hygiène et des conditions sanitaires dans toute structure de soins. Elle a élaboré des plans d’enseignement pour la médecine militaire. Ses propositions furent appliquées par des médecins et des chirurgiens vétérans de la guerre de Crimée.


Florence Nightingale est une femme instruite, elle a étudié les mathématiques et s'est intéressée aux travaux des pionniers du domaine des statistiques. Elle suit une formation hospitalière à Londres, fait des stages dans des hôpitaux sur le continent, Düsseldorf, Paris. Elle a le projet de fonder un établissement de soins.

Alors que la guerre de Crimée bat son plein, les soldats britanniques sont décimés par le choléra, la dysenterie, le typhus, des blessés meurent en grand nombre à cause des conditions de transport. A Londres, Florence Nightingale met sur pied une intervention humanitaire, sous la forme d’une mission constituée d’infirmières qui porteront secours aux soldats malades et blessés. Nous sommes une décennie avant qu’Henri Dunant ne fonde la Croix Rouge qui mettra les femmes à contribution. F. Nightingale est fortement critiquée par la presse: en Angleterre aucune femme n’a encore occupé un poste officiel au service de l’armée. En revanche, elle est soutenue par des responsables politiques de premier plan, le Cabinet de la Défense la nomme « Directrice Générale » du Corps d'Infirmières des Hôpitaux Généraux Militaires anglais en Turquie.

Novembre 1854, accompagnée d’une quarantaine d’ infirmières, elle s’installe à Scutari (près de Constantinople) dans une caserne / hôpital militaire insalubre. Elle y trouve des blessés quasi abandonnés par un personnel médical débordé. Les réserves en médicaments sont très limitées, l’hygiène est catastrophique, contagions et infections mortelles sont monnaie courante. Il n'y a pas suffisamment d’équipement pour préparer des repas corrects alors que de nombreux patients sont atteints de scorbut. D'abord mal accueillie par les militaires du service santé, Florence Nightingale ne baisse pas les bras, elle sait se rendre utile. Peu à peu le taux de mortalité diminue dans son hôpital.

Dès 1855, le public britannique a reconnu la qualité de son travail, il crée le « Nightingale Fund » (Fonds Nightingale) afin qu’elle puisse réaliser sa réforme des soins en instaurant une école qui assurera une formation solide pour les infirmières, les dons affluent de toutes parts.

source photo : [strike]https://www.jstor.org/stable/2965763?se ... b_contents[/strike]

https://johnjburnslibrary.wordpress.com ... f-nursing/

Sources texte et liens utiles apparaîtront dans le 2ème épisode

cordialement
Brigitte
Dernière modification par Skellbraz . le mer. janv. 24, 2018 8:51 am, modifié 1 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Répondre

Revenir à « Les femmes dans la guerre »