[Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

mus_cler
Messages : 5
Inscription : jeu. nov. 21, 2019 8:16 pm

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par mus_cler » dim. nov. 24, 2019 8:59 pm

Voici quelques photos du canon de 340mm "Mireille" à Clerval (Doubs). Elles ont été prises le 30 juin 1940, le train stationnait alors sur la voie d'évitement 1 bis et était devenu l'attraction de la garnison allemande de Clerval qui venait faire des photos de cette belle prise de guerre.
Mireille et son wagon d'accompagnement.30/06/1940
Mireille et son wagon d'accompagnement.30/06/1940
Canon 01.jpg (79.89 Kio) Consulté 393 fois
Mireille et son wagon tamponneur T4904. 30/06/1940
Mireille et son wagon tamponneur T4904. 30/06/1940
Canon 02.jpg (84.85 Kio) Consulté 393 fois
Les soldats allemands de Clerval en visite. 30/06/1940
Les soldats allemands de Clerval en visite. 30/06/1940
Canon 03.jpg (52.47 Kio) Consulté 393 fois
Les soldats allemands de Clerval en visite. 30/06/1940
Les soldats allemands de Clerval en visite. 30/06/1940
Canon 04.jpg (59.91 Kio) Consulté 393 fois
D'autres photos suivront.

ALVF
Messages : 6208
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par ALVF » lun. nov. 25, 2019 8:59 am

Bonjour,

Merci pour ces belles photographies de "Mireille" à Clerval en 1940.
J'ai pour ma part trois photographies de qualité médiocre de "Mireille" aux mains des allemands en 1940:

-une très floue, marquée au verso "Clerval":
340 B Mireille Clerval.jpg
340 B Mireille Clerval.jpg (115.41 Kio) Consulté 359 fois
-une autre, malheureusement tachée, marquée au verso "Besançon" mais peut-être bien prise à Clerval:
340 B Mireille 1940.jpg
340 B Mireille 1940.jpg (130.09 Kio) Consulté 359 fois
-une dernière prise en un lieu non spécifié:
340 B Mireille tamponneur T 4901.jpg
340 B Mireille tamponneur T 4901.jpg (174.59 Kio) Consulté 359 fois
Vos photos semblent avoir une meilleure qualité technique que les miennes, pouvez-vous lire distinctement le numéro d'immatriculation du wagon tamponneur, j'hésite entre T 1904, T 4901 voire même T 4904?
Cordialement,
Guy François.

PS: je répondrai plus tard à la question ancienne relative aux 340 B employés à Dieulouard. Cette demande m'avait échappé!

mus_cler
Messages : 5
Inscription : jeu. nov. 21, 2019 8:16 pm

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par mus_cler » lun. nov. 25, 2019 10:50 am

Bonjour
Merci pour ces photos de "Mireille". Le wagon tamponneur est le T4904. La deuxième photo n'a pas été prise à Clerval, je vais essayer de la localiser. Je joint 4 autres photos du canon : les 3 premières font partie de la même série que les précédentes, la quatrième a été prise sur EB, le vendeur la situait à Melun mais elle a été prise à Clerval.
La culasse de "Mireille". Clerval 30/06/1940
La culasse de "Mireille". Clerval 30/06/1940
Canon 05.jpg (74.02 Kio) Consulté 348 fois
Wagon à munitions. Clerval 30/06/1940
Wagon à munitions. Clerval 30/06/1940
Canon 06.jpg (132.72 Kio) Consulté 348 fois
Munitions de 340mm. Clerval 30/06/1940
Munitions de 340mm. Clerval 30/06/1940
Canon 07.jpg (81.87 Kio) Consulté 348 fois
Mireille à Clerval. Juin 1940
Mireille à Clerval. Juin 1940
Mireille Clerval 01.jpg (73.83 Kio) Consulté 348 fois
J'espère que ces photos vous seront utiles.
Le Musée de la Mémoire et de la Paix de Clerval organisera en juin 2020 une expo photo et matériel évoquant la "drôle de guerre" et nous voudrions présenter au public cet épisode peu connu de la prise de ce canon. Nous recherchons donc tous documents sur ce matériel et les circonstance de sa capture (photos, rapports, récits...)
N'hésitez pas à nous contacter : [email protected]

ALVF
Messages : 6208
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par ALVF » mar. nov. 26, 2019 5:03 pm

Bonsoir,

Merci pour ces photographies!
Les circonstances de la capture de "Mireille" en 1940 ne sont pas précisément connues.
J'ai recueilli beaucoup de témoignages du repli des nombreuses batteries ALVF déployées dans le Nord-Est de la France mais malheureusement pas un récit détaillé du repli de "Mireille". Les seuls détails que je connais m'ont été révélés par l'abbé Brice qui était en 1940 observateur des tirs effectués par la méthode des "coups fusants hauts" de la batterie de "Mireille". Ce prêtre qui pendant toutes les années d'après-guerre a célébré la messe annuelle de "l'Amicale des Anciens de l'ALVF" en l'honneur de tous les morts de l'ALVF, a été fait prisonnier dans d'autres circonstances et les éléments que j'ai cités lui avaient été rapportés par des servants de "Mireille" déjà disparus lorsque j'ai connu cette amicale dans les années 1980.
Le sort des batteries du 372e RALVF est généralement tragiquement commun. A la réception des ordres de repli de l'ALVF, un officier d'état-major a donné l'ordre malheureux de concentrer les batteries dispersées du régiment à Pagny-sur-Moselle, garage de concentration de l'ALVF. Cet ordre a fait perdre un temps très précieux et les ordres de mouvement ultérieurs ont été compliqués.
En ces jours tragiques, les minutes comptaient. Ainsi, des trains sont passés in-extremis avant que d'autres soient bloqués, le plus souvent par des blindés sur roues allemands envoyés en des points de passage obligé. L'aviation allemande a assez peu attaqué ces convois vulnérables et certains replis ont été "épiques", ainsi une section de batterie a pu passer et se replier jusqu'à Bayonne alors que l'autre section suivant à moins de 5 mn en "marche à vue" sur le même itinéraire a été bloquée par une colonne blindée. D'autres batteries ont constitué des convois très lourds et employés plusieurs machines pour passer sur des itinéraires difficiles mais libres. Chaque train ALVF en fonction des divers matériels présente des caractéristiques particulières et les voies ferrées permettent ou non la circulation des plus lourds matériels en fonction des caractéristiques techniques de la voie. Dans ces conditions, il est presque miraculeux que 55% des matériels de l'ALVF aient pu atteindre le sud de la France (ce sont surtout des matériels et personnels des 370e, 371e, 373e et 374e RALVF).
Quelques artilleurs du 372e RALVF ont pu échapper aux allemands au moment de la capture mais ces chanceux, généralement sportifs et motivés, ont été très peu nombreux.
Ces efforts n'ont pas sauvé les matériels repliés, tous livrés en exécution des clauses de l'armistice, mais au moins de nombreux artilleurs de l'ALVF ont pu échapper à la capture et ont été démobilisés dans le Sud de la France. Malheureusement "Mireille" et ses servants n'ont pas eu cette chance...
Cordialement,
Guy François.

ALVF
Messages : 6208
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par ALVF » mar. nov. 26, 2019 5:48 pm

Bonsoir,

Je réponds maintenant à la question de Pascal relative au 340 B de Dieulouard en 1917-1918.
Un sujet ancien du Forum a relaté les circonstances de la construction du formidable ouvrage bétonné de Dieulouard permettant d'abriter et de faire effectuer des tirs à un canon de 340 B modèle 1912. Ce matériel était le seul capable de tirer à plus de trente kilomètres sur Metz. Les tirs sur Metz ne pouvaient être ordonnés que par les plus hautes autorités politiques et ne pouvaient donc être que des tirs de représailles ou d'intérêt stratégique majeur.
Cette mission avait le grave inconvénient d'immobiliser un de nos rares canons de 340 B modèle 1912 dont quatre seulement sont en service en 1916-1917, nombre porté à six en 1918.
En conséquence, l'occupation de la casemate de Dieulouard n'a pas été continue. Au moment du besoin, le GQG envoie sur les fronts actifs la pièce stationnant à Dieulouard en attente d'ordres éventuels.
Voici les grandes lignes de l'occupation de la casemate de Dieulouard qui a reçu, à des périodes différentes, 3 des 6 matériels de 340 B existants:

-du 27 avril 1917 au 13 août 1917: début de l'occupation de la casemate de Dieulouard par la pièce "Marie-Madeleine" appartenant alors à la 33e batterie du 6e G.A.P.A.

-du 13 août 1917 à septembre 1917: envoi à Verdun de "Marie-Madeleine" pour la grande attaque du 20 août 1917. La pièce occupe la position du Ravin d'Hinvaux et surveille Conflans-Jarny sans néanmoins effectuer de tirs. La pièce, appartenant désormais à la 22e batterie du 77e R.A.L.G.P depuis le 1er août 1917 (réorganisation), revient à Dieulouard.

-octobre-novembre: la pièce "Marie-Madeleine" participe à l'attaque de la Malmaison puis réoccupe Dieulouard.

-du 13 décembre 1917 à mars 1918: la pièce "Mireille" remplace "Marie-Madeleine" à Dieulouard.

-de mars à juillet 1918, "Mireille" quitte Dieulouard et rejoint sa soeur "Marie-Madeleine" pour tirer sur les "Paris Kanonen" et les deux pièces participent ensuite toutes deux activement aux offensives alliées en juillet, août et septembre 1918.

-5 juillet 1918: l'occupation de la casemate de Dieulouard est confiée à l'une des deux pièces de 340 B modèle 1912 prêtées aux américains (l'AEF étant dépourvue d'ALVF). La batterie "D" du 53th Artillery (Coast Artillery Corps) est en charge de ce canon et conduit les seuls tirs sur Metz effectués depuis la casemate de Dieulouard (du 12 au 15 septembre 1918). L'occupation de la casemate de Dieulouard cesse le 19 septembre 1918 la pièce de 340 B servie par les américains étant dirigée sur la position de Nixeville (Meuse).

Cordialement,
Guy François.

mus_cler
Messages : 5
Inscription : jeu. nov. 21, 2019 8:16 pm

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par mus_cler » mar. nov. 26, 2019 7:28 pm

Bonsoir
Concernant la photo ci-dessous :
file.jpg
file.jpg (130.09 Kio) Consulté 230 fois
Le canon "Mireille"et son train sont en stationnement sur la voie 6 de la gare de Baume-les-Dames (Doubs), je connais bien cet endroit car j'y ai travaillé comme chef de gare. Baume-les-Dames est située à 15km de Clerval et à 30km environ de Besançon. Cette photo a probablement été prise lors de l'acheminement de "Mireille" sur Plouharnel, donc après remise en service de la ligne Belfort-Besançon.
Concernant la troisième photo :
Mireille sur voie de garage
Mireille sur voie de garage
340 B Mireille tamponneur T 4901.jpg (174.59 Kio) Consulté 230 fois
Elle a été prise dans une gare importante disposant d'un faisceau de voies de service comme Besançon, Montbéliard, Dole... c'est difficile à préciser.

Autre question du néophyte que je suis: quelle était la configuration de tir d'un canon comme "Mireille" (tir sur affut, sur cale ...)
Cordialement

ALVF
Messages : 6208
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: [Artillerie] ALVF : 340mm mod12 Affût à Berceau St Chamond

Message par ALVF » mer. nov. 27, 2019 10:07 pm

Bonsoir,

Merci de ces précisions!
Le canon de 340 B modèle 1912 sur affût Saint-Chamond tire sur une plateforme spéciale construite en travers de la voie nécessitant le creusement d'une fosse permettant le recul de la pièce aux grands angles de tir. Les boggies sont séparées de la poutre-affût en position de tir. L'emplacement du tir est généralement un épi droit.
En 1939, il existait des positions de tir préparées à l'avance permettant la mise en place rapide de la plateforme et de la pièce. Par exemple, une position était construite sur le grill des voies de la gare de Modane-Fourneaux afin de permettre le tir sur l'Italie, notamment sur la gare et la ville de Suse. L'emplacement avait été très judicieusement choisi afin que la position soit entièrement défilée des positions d'artillerie italienne en fonction des caractéristiques des matériels d'artillerie italiens. C'est ainsi qu'un 340 B a encore tiré sur l'Italie, 5 mn avant l'entrée en vigueur de l'armistice. Il existait aussi plusieurs positions de 340 B préparées à l'avance dans le nord-est de la France.
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Artillerie »