Viviers - Jean-Louis Beyrié

mcdc
Messages : 24
Inscription : lun. févr. 11, 2019 11:17 am

Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par mcdc » jeu. août 15, 2019 2:48 pm

Guten Tag,

Ich suche nach ein Grab und ich möchte Ihre Hilfe haben zu finden wo Jean-Louis Beyrié ist, bitte.
Geburstag/datum und Ort: 14/05/1886, Azet, "département" Hautes-Pyrénées, Frankreich -
344 oder 144. Infanterieregiment.
Er ist am 20. August 1914 in Viviers ("département" Moselle) gefallen (Schlacht / Kampf in Morhange). Er war von den Deutschen begraben (es ist in "fiche matricule" geschrieben).
Heute gibt es kein militärisch Friedhof in Viviers mehr.
Ich möchte wissen wo in Deutschland den überfuhrungziel ist. Ich weiß mit Sicherheit daß,er nicht in Frankreich ist (weder in Riche noch in Vallerange...).

Es tut mir leid, ich schreibe nich Deutsch sehr gut.

Danke für Ihre Hilfe

Mit freundlichen Grüßen.

Christine Da Costa
Dernière modification par mcdc le sam. août 17, 2019 3:19 pm, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Faure
Messages : 629
Inscription : sam. août 02, 2008 2:00 am
Localisation : Lot et Garonne

Re: Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par Faure » jeu. août 15, 2019 5:28 pm

Bonjour !
En Français Deepl

Comment allez-vous ?

Je cherche une tombe et je veux que vous m'aidiez à trouver où se trouve Jean-Louis Beyrié.
Anniversaire et lieu : 14/05/1886, Azet, département des Hautes-Pyrénées, France -
344 ou 144. Régiment d'infanterie.
Il mourut le 20 août 1914 à Viviers (département de la Moselle) (bataille / bataille à Morhange). Il a été enterré par les Allemands (c'est écrit en "fiche matricule").
Aujourd'hui, il n'y a plus de cimetière militaire à Viviers.
J'aimerais savoir où se trouve l'objectif de transfert en Allemagne. Je suis sûr qu'il n'est pas en France (ni à Riche ni à Vallerange...).

Je suis désolé, je ne crie pas très bien en allemand.

Merci pour votre aide

Sincèrement vôtre.

Christine Da Costa
Le bon vin,le vieux vin donne du cœur au 20e Image

mcdc
Messages : 24
Inscription : lun. févr. 11, 2019 11:17 am

Re: Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par mcdc » jeu. août 15, 2019 8:04 pm

:lol: Ne connaissant pas DeepL, quelques précisions dans mon français à moi et ...mon allemand d'avant réforme (mes restes d'allemand scolaire datant de la période suivant immédiatement la chute du mur de Berlin, soit lors de mon entrée en collège,...il y a "fort, fort lointain").

Ce qui dans mes souvenirs donne donc du conditionnel et non du présent pour "ich möchte" : " je voudrais" et non "je veux". Je terminais aussi par le célèbre "bitte", signifiant s'il vous-plaît.

"Wie geht es Ihnen?" n'y figurait pas mais "comment allez-vous est une bonne entrée en matière. :P :

"Geburtstag" peut effectivement se traduire par anniversaire mais, vous l'aurez compris, ici, il s'agit du premier sens, la date de naissance.

Si j'ai effectivement une bonne capacité à hurler :D , je ne l'ai jamais testée en allemand (hormis pour "raus " et "schnell"). Faute de frappe de ma part, il manquait le "h" de "schreiben"; ce qui signifie donc, après correction, que je n'écris pas très bien l'allemand et non que je ne le crie pas très bien.

Pour "l'objectif de transfert", il s'agit en fait du lieu de ré-inhumation. Et cette fois, il s'agit bien d'une expression allemande récente 8-) relevée dans le guide du centenaire d'"Aachen" ou ( Aix-la-Chapelle en français).

Pour finir, le logiciel ne me connaissant pas personnellement, et ne sachant donc pas que que je suis une femme, a omis le "e" final à "désolé". ;)

Sans oublier "Merci pour votre aide".

Bonne soirée à tous et, plus sérieusement, merci sincèrement à Faure d'avoir pris la peine de diffuser ce post en français.

Christine
Dernière modification par mcdc le sam. août 17, 2019 3:19 pm, modifié 2 fois.

Uschen
Messages : 652
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par Uschen » ven. août 16, 2019 6:19 pm

bonsoir
Je suis d'avis de chercher dans la NN de Sarrebourg.
Lancez une demande de photo rubrique Victimes de la Grande Guerre - sous forum : nécropoles / demande de photo
Uschen du 67

pierreth1
Messages : 1728
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par pierreth1 » mar. sept. 10, 2019 5:54 pm

Bonjour,
Normalement les corps des français inhumés par les allemands notamment à Viviers ont été exhumés et transférés à la nécropole nationale de Riche ceux des allemands à L'hellenwald
Il y pas peu de chances que le corps ait été transféré en Allemagne.
D'autre part du fait d el'urgence a ensevelir le smorts, il me semble que les corps à l'epoque ont été mis en fosse commune sans distinction de nationalite.ce qui n'a pas du faciliter les exhumations
Cordialement
Pierre
pierre

mcdc
Messages : 24
Inscription : lun. févr. 11, 2019 11:17 am

Re: Viviers - Jean-Louis Beyrié

Message par mcdc » dim. sept. 29, 2019 3:37 pm

Bonjour,

Je vous remercie tous les 2 pour ces précisions.
Malheureusement, la sépulture de Jean-Louis Beyrié est introuvable en France.
Je doute moi aussi qu'il ait pu être transféré vers l'Allemagne (ou alors par erreur) mais j'espère par ce post et mon message en allemand à la VDK obtenir peut-être un peu plus d'informations sur les exhumations des français en ce lieu.

https://www.memoiredeshommes.sga.defens ... 61&debut=0

Peut-être se trouve-t-il dans le même cas qu'un de mes aïeuls, membre du Corps Expéditionnaire Portugais.
Il est mort le 9 avril 1918 (bataille de la Lys / Estaires ou opération Georgette pour les allemands) et a bien été enterré (avec un numéro de tombe identifié) dans un cimetière de St Venant près du QG portugais, à l'arrière du front...mais il est aujourd'hui introuvable. Sa tombe n'a pas dû pouvoir être signalée du fait de l'offensive (et en tout cas, ne l'était pas ou plus à l'été 1919) et il est très certainement resté là-bas en tant que soldat inconnu ...ou sous une sépulture de britannique inconnu, comme ce fut le cas d'au moins 2 de ses camarades. Il m'a fallu 8 mois pour parvenir à collecter ces informations mais je suis maintenant totalement convaincue qu'Albino de Sousa est tout simplement resté en place (avec, à mon avis, 2 autres soldats du CEP morts à la même date et sûrement non identifiables car passés par l'hôpital: Francisco Pinto Vidigal et José Henrique Cordeiro Silva). Plusieurs autres seraient dans le même cas (en cimetière britannique - mais pas que- puisque le CEP était sous commandement anglais) faute de connaître à l'époque des exhumations au moins leur nationalité.

Bon dimanche à tous

Christine

Répondre

Revenir à « Deutsch »