500é RAS OU 505é RAS

CORTIS125
Messages : 160
Inscription : mer. janv. 16, 2008 1:00 am

500é RAS OU 505é RAS

Message par CORTIS125 » lun. oct. 29, 2018 5:55 pm

Bonjour
mon grand père LEFEBVRE ANDRE CLASSE 1904 LE HAVRE a été au 81é RAL en1916 puis le 500é RAS le 1 05 1918 ceci est indiqué sur la fiche matricule mais aucune notation pour le 505é RAS.
Jo possède une photo de lui ou l'on voit le numéro 505 sur les patte de col. Une citation à l'ordre de la 129é DI, une autre à l'ordre du régiment 9é régiment de tirailleurs algérien ou il était canonnier, un certificat de blessure du 505é RAS groupement X as 104 secteur postal 124 daté du 29 aout 1918.
A t-il bien appartenu au 505é RAS (apparement oui) et à quel moment et pourquoi ce régiment nefigure pas sur la fiche matricule?
cordialement
présentation

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2628
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: 500é RAS OU 505é RAS

Message par Tanker » mar. oct. 30, 2018 12:42 am

Bonjour,

160817 - André Lefebvre est affecté au 81° RALT et il rejoint le Camp AS du Trou d'Enfer de Marly-le-Roi
Il a alors, probablement été désigné pour servir comme mécanicien dans une Section de Réparation et de Ravitaillement.
Dans sa fiche matricule, il est noté comme affecté à la SRR 103 (AS 103) et la SRR 102 (AS102)
L'ordre d'affectation dans ces deux unités n'est pas précisé.

Avec la formation des Régiment d'AS à trois Bataillons de chars légers, les 4 Groupements Schneider et les 4 Groupements Saint Chamond, sont affectés comme quatrième unité et chacune des SRR (AS 101 à AS 108) est affectée au 8 régiments de chars légers

En 1917 :
- l'AS 101 est affectée au Groupement Schneider Bossut, puis au Groupement Schneider n° II
- l'AS 102 est affectée au Groupement mixte (Schneider/St Chamond) temporaire Lefevbre,
puis au Groupement Schneider n° IV
- l'AS 103 est affectée au Groupement Schneider Chaubès, puis au Groupement Schneider n° III
- l'AS 104 est affectée au Groupement Saint Chamond n° X
- l'AS 105 est affectée au Groupement Saint Chamond n° XI
- l'AS 106 est affectée au Groupement Schneider n° I
- l'AS 107 est affectée au Groupement Saint Chamond n° XII
- l'AS 108 est affectée au Groupement Saint Chamond n° XIII

En 1918 (à partir de Juin 1918, et au fur et à mesure des créations des régiments d'AS) :
- l'AS 101 est affectée au 502° RAS (avec le Groupement Schneider n° II)
- l'AS 102 est affectée au 504° RAS (avec le Groupement Schneider n° IV)
- l'AS 103 est affectée au 503° RAS (avec le Groupement Schneider n° III)
- l'AS 104 est affectée au 505° RAS (avec le Groupement Saint Chamond n° X)
- l'AS 105 est affectée au 506° RAS (avec le Groupement Saint Chamond n° XI)
- l'AS 106 est affectée au 501° RAS (avec Groupement Schneider n° I)
- l'AS 107 est affectée au 507° RAS (avec le Groupement Saint Chamond n° XII)
- l'AS 108 est affectée au 508° RAS (avec le Groupement Saint Chamond n° XIII)

Le 1er engagement du 505° RAS a lieu en Septembre 1918, dans le secteur de Saint Mihiel
C'est à cette occasion qu' André Lefebvre est cité pour un dépannage de chars du 505° RAS.
Il peut s'agir d'un char Saint Chamond du Grpt AS XI, ou d'un Renault FT d'un des BCL du 505,
engagés dans le secteur de Thiaucourt avec l'Armée américaine.
Cette citation implique qu'il est alors affecté à l'AS 104 et donc au 505° RAS.

Les Fiches Matricules ne sont pas sans failles, et il n'est pas rare d'y découvrir des erreurs ou des oublis.

La première citation d'André Lefebvre du 17 juin 1918, correspond probablement aux combats des 11 et 12 Juin à Méry et, dans ce contexte, il peut y avoir participé en tant que membre de l'AS 103, avec le Groupement Schneider n° III, (Sa Fiche Matricule le donne bien comme affecté dans cette SRR) ou bien à l'AS 104, qui est aussi présente à Méry avec le Groupement Saint Chamond n° X.

Il reste a savoir, à quelle date André Lefebvre a-t-il été affecté à l'AS 104 ?

Arrivée dans l'AS, parmi les tous premiers affectés, quel a été le circuit d'André Florentin d'Août 1916 à Juin 1918, date de sa première citation ?
Affecté en SRR, probablement comme mécano, il a inmanquablement participé à des stages de formations en usine sur le dépannage et la réparation des chars.
A-t-il été spécialisé sur un des deux premiers types de chars, ou sur les deux, voir sur les trois (avec les FT du 505) ?
A-t-il participé aux engagements de 1917, des unités de Saint Chamond ou de Schneider ?
Il semble bien que les mécanos des SRR, étaient formés sur un seul type de char et ses affectations à l'AS 102 et l'AS 103 peuvent l'avoir amené à seulement participer aux opérations de l'un ou de l'autre type de char.

Sa ou ses participations aux combats de 1917, n'impliquaient pas nécessairement qu'il soit cité et donc, sans traces, difficile de reconstituer son parcours.

L'affectation au 500° RAS, n'est qu'une affectation administrative correspondant à la fin de la subordination au 81°RALT, au profit du 500° RAS (nouvellement créé).
Autre que sa photo avec patte de col du 505° RAS, avez-vous d'autres photos (entre autre de chars) qui permettraient de confirmer des subordinations ou affectations ?

Bonne suite de recherche - Michel
Dernière modification par Tanker le lun. nov. 05, 2018 8:50 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2628
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: 500é RAS OU 505é RAS

Message par Tanker » mar. oct. 30, 2018 11:48 am

Bonjour,

La citation, données par la 129° DI, confirme, sont appartenance à une SRR de chars Saint Chamond.
En effet, à Méry, la SRR 104 (AS 104), est affectée au Groupement AS n° X de chars Saint Chamond.

Pour cettebataille, le 11 Juin 1918, André Lefebvre a donc travaillé au profit des chars Saint Chamond des Groupes AS 33 et AS 36 (le Groupe AS 31, n'a finalement pas été engagé).
Les dépannages, auquels il a participé ont été effectés autour de Courcelles-Epayelles.

Il est donc bien affecté à l'AS 104, courant 1918, et avant la Bataille de Méry de Juin 18 et c'est encore avec cette SRR 104 qu'il opère donc au sein du 505° RAS, en Septembre 1918, dans le secteur de Thiaucourt.
Dans ces combats, c'est le Groupement de Saint Chamond n°X1 qui opère, à la suite du 505° RAS. C'est donc, peut-être, encore en tant que spécialiste du char St Chamond qu'il intervient alors . . . .

Son parcours pour 1917 reste toujours non décrypté mais, si sa formation a bien été faite sur char Saint Chamond, il est possible qu'avec les Groupes AS 31 et AS 33, il ait pu participer aux opérations du Mt Cornillet et du Chemin des Dames d'Avril, Mai et Octobre 1917.

A suivre - Michel
Dernière modification par Tanker le lun. nov. 05, 2018 8:48 am, modifié 1 fois.

CORTIS125
Messages : 160
Inscription : mer. janv. 16, 2008 1:00 am

Re: 500é RAS OU 505é RAS

Message par CORTIS125 » dim. nov. 04, 2018 6:27 pm

Bonjour

merci Michel pour tous ces renseignements ; c'est vrai que c'est un peu compliqué cette organisation des chars , je vais esayer de repréciser le parcours de mon grand- père durant sa période comme cannonier dans les chars
merci et à bientôt
Bernard
présentation

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »