Présentation

C'est ici qu'on se présente !
Aurélie_CJ
Messages : 24
Inscription : sam. avr. 04, 2020 7:22 pm

Présentation

Message par Aurélie_CJ » dim. avr. 05, 2020 12:50 pm

Bonjour à tous !

Merci infiniment d'avoir accepté mon inscription sur le forum :-)
Je me présente donc : Aurélie, 36 ans, toulousaine, éditrice et correctrice scientifique freelance spécialisée en archéologie (plus particulièrement en art paléolithique).
Comme la grande majorité d'entre vous, je tente de reconstituer le parcours de mon arrière-grand-père et de ses deux frères dans la Grande Guerre, suite à la découverte de leurs fiches matricules en 2018. Les discussions de votre forum m'ont déjà grandement aidée dans mes recherches ! J'y ai trouvé les réponses aux nombreuses questions que je me posais.
Je posterai prochainement un billet détaillé sur ces trois parcours ; votre regard critique me sera très utile :-)

Une belle journée à tous, et bon courage pour la période un peu particulière que nous traversons,

Aurélie

Avatar de l’utilisateur
RSanchez95
Messages : 2381
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Présentation

Message par RSanchez95 » mar. août 18, 2020 11:59 pm

Bonjour et bienvenue sur le forum,

Bon courage pour vos recherches pour votre arrière grand-père et ses deux frères. Les recherches historiques de la Grande Guerre sont aussi de l'archéologie ;) (plus recherches historiques pour les parcours) et pas simple si on ne sait pas comment chercher. Oui les fiches matricules sont la première chose à chercher à avoir si on veut remonter, même si souvent les informations y sont très succinctes.

Sur le forum vous trouverez différentes pistes de recherches en fonction des parcours ou où faire des demandes d'archives (si des blessures ou maladie pendant la guerre, vous avez aussi la piste S.A.M.H.A. à Limoges).

C'est dommage vous ne donnez pas dans la présentation pour vos recherches si l'infanterie, l'artillerie, la Marine, l'aviation et aérostiers, la cavalerie, la gendarmerie, les services automobiles, etc.

Cordialement.

Aurélie_CJ
Messages : 24
Inscription : sam. avr. 04, 2020 7:22 pm

Re: Présentation

Message par Aurélie_CJ » jeu. août 20, 2020 6:45 pm

Bonsoir Bobrah,

Et merci beaucoup pour votre message :-) C'est effectivement un travail passionnant, j'y trouve le même plaisir que lorsque je faisais de l'archéologie !

Les trois frères ont tous été versés dans l'infanterie, sauf mon arrière-grand-père, qui est passé par deux SIM avant de rejoindre le 144e RI début 1917.

J'avais promis dans ma présentation un post récapitulatif des trois parcours, mais je planche encore sur la fin de la guerre et les questions en suspens. En voici toutefois les grandes lignes jusqu'au printemps 1918.

Les trois frères :
  • Auguste PERSILLON (mon arrière-grand-père, né le 11 mars 1890 à Cère, dans les Landes) ;
  • Amédée PERSILLON (né le 30 mars 1893 à Canenx-et-Réaut, toujours dans les Landes) ;
  • Pierre dit Jean-Baptiste PERSILLON (né le 29 juin 1898, également à Canenx-et-Réaut).
Les sources dont je dispose pour reconstituer leurs parcours.

Auguste :
  • dossier médical (SAMHA) ;
  • citation à l'ordre du régiment (demande en cours à Pau + document qui avait été conservé par ma grand-mère).
Amédée :
  • dossier médical (demande en cours au SAMHA).
Pierre :
AVANT LA GUERRE (1890-1914)
  • Auguste, né en 1890 (classe 1910), relève de la loi de recrutement du 21 mars 1905. Il est donc recensé au mois de décembre de l'année de ses 20 ans. Il passe devant le conseil de révision entre le 17 février et le 20 mai 1911 (décret du 4 janvier 1911), très certainement devant la mairie de Labrit, chef-lieu du canton ; il est le douzième jeune homme à être examiné ce jour-là. Il est déclaré propre au service armé. Il effectue son service militaire du 10 octobre 1911 au 1er octobre 1913 au 18e RI (caserne Bernadotte, Pau). Mais très vite, le 19 janvier 1912, il est classé dans le service auxiliaire pour cause de pieds plats. Auguste termine son service militaire le 1er octobre 1913, à l'issue duquel un certificat de bonne conduite lui est accordé. Il passe dans l'armée de réserve et est affecté au 34e RI (caserne Bosquet, Mont-de-Marsan). Il rentre dans ses foyers le 8 novembre 1913.
  • Quelques jours après le retour d'Auguste, c'est Amédée qui part pour le service militaire, le 28 novembre 1913. Né en 1893 (classe 1913), il relève de la toute récente loi de recrutement du 7 août 1913 (recensement à l'âge de 19 ans, service militaire de trois ans au lieu de deux, classes incorporées l'année de leur recensement). Il est donc recensé en août 1913, passe devant le conseil de révision entre le 28 août et le 26 octobre 1913, à l'issue duquel il est déclaré propre au service armé. Mais un mois avant le début de son service militaire, il est finalement classé dans le service auxiliaire en raison d'une fracture ancienne des deux fémurs. Il part effectuer son service militaire au 49e RI (caserne du Château-Neuf, Bayonne).
PENDANT LA GUERRE (1914-1918)
  • À la mobilisation générale, Auguste rejoint la caserne Bosquet, dépôt du 34e RI auquel il est alors affecté, le 3 août 1914. Il restera dans le service auxiliaire, en zone de l'Intérieur, jusqu'au 21 juillet 1915.
  • Amédée sert également dans le service auxiliaire, toujours au 49e RI de Bayonne. Mais le 26 octobre 1914, probablement victime du début de la chasse aux embusqués (décret du 26 septembre 1914), il est classé service armé. S'ensuit une période de trois mois sur laquelle sa fiche matricule est muette : j'imagine qu'il bénéficie d'une instruction au sein de sa caserne avant de rejoindre la zone des Armées, probablement les unités combattantes, le 1er février 1915. Il passe quelques jours au sein du 144e RI, puis est affecté le 4 février au 34e RI. Les deux régiments se trouvent à ce moment-là au Chemin des Dames, où, conformément aux directives de Joffre du 21 janvier 1915, les hommes effectuent des travaux de renforcement et d'organisation des premières et secondes lignes, se reposent et constituent des réserves partielles.
  • Le 6 avril 1915, Amédée est blessé par balle à la jambe et éclat d'obus à l'épaule gauche. Sa fiche matricule indique qu'il est blessé aux Éparges ; or le 34e RI se trouve encore au Chemin des Dames à cette date. La demande de son dossier médical est en cours pour tenter d'y voir plus clair. Il est d'abord hospitalisé dans la zone des Armées, jusqu'au 20 juillet 1915, puis passe en zone de l'Intérieur le 21 juillet, sans doute pour sa convalescence. Il y restera jusqu'au 14 septembre.
  • Le 28 avril 1915, une vingtaine de jours après la blessure d'Amédée, Auguste passe devant la commission de réforme de Mont-de-Marsan, à l'issue de laquelle il est classé service armé. La veille du transfert d'Amédée en zone de l'Intérieur, il est affecté à la 18e SIM. Il y restera jusqu'au 13 janvier 1916, date à laquelle il réaffecté à la 6e SIM. Il arrive dans la zone des Armées le lendemain. Je n'ai malheureusement aucune information sur les formations sanitaires dans lesquelles il a pu servir.
  • Le 15 septembre 1915, Amédée, remis de ses blessures, rejoint son régiment (le 34e ?) dans la zone des Armées. Le 19 novembre, il est réaffecté au 81e RI, qui se trouve alors dans la Marne, près de Tahure, dans le secteur de la cote 193. Il participera sans doute aux combats de début décembre. À partir de février, le régiment rejoint les tranchées de l'Aisne puis du Chemin des Dames, avant de rejoindre Verdun début août.
  • À Verdun, Amédée combat aux alentours de l'ouvrage de Thiaumont, où il est fait prisonnier le 8 août. Il restera en captivité jusqu'à la fin de la guerre. Les archives du CICR indiquent qu'il est passé par les camps de Wahn, Montmédy, Trèves (il y est soigné d'une pleurésie puis d'une tuberculose pulmonaire) et enfin Giessen.
  • Le mercredi 7 février 1917, Auguste quitte les SIM pour rejoindre le 144e RI, par application d'une circulaire du GQG de décembre 1916 (voir ma question sur le forum : viewtopic.php?f=86&t=73271). J'imagine qu'il fallait rassembler le plus grand nombre d'hommes possible en vue de la grande offensive préparée par Joffre puis reprise par Nivelle. Quelques jours plus tard, le 16 avril, débute l'offensive Nivelle, à laquelle participe le 144e RI (Auguste y était-il déjà, ou bien était-il dans un CID ?). Les hommes du 144e participeront aux combats de la bataille du Chemin des Dames jusqu'au 12 juin, dans les secteurs de Vauclerc, Hurtebise et Craonnelle (plateau des Casemates).
  • Pendant qu'Auguste combat au Chemin des Dames, Pierre est incorporé le 2 mai 1917, conformément à la loi de recrutement du 7 août 1913, modifiée par la loi du 1er décembre 1916, et au décret du 7 décembre 1916. Il est recensé au mois de décembre 1916, passe devant le conseil de révision entre le 28 décembre 1916 et le 5 mars 1917, à l'issue duquel il est déclaré propre au service armé. Deux semaines après les non-agriculteurs (circulaire ministérielle du 14 avril 1917), il rejoint le 2 mai le 40e RI (Nîmes) pour trois mois d'instruction avant de rejoindre la zone des Armées.
  • Quatre jours plus tard, le 6 mai 1917, Amédée est blessé à Craonne, au moment même où le 144e RI combat à Craonnelle. Il devait probablement effectuer des travaux sur le front allemand avec d'autres prisonniers de guerre.
  • En juin, le 144e RI s'éloigne des combats du Chemin des Dames et se rend par étapes jusqu'aux tranchées alsaciennes, dans le secteur des bois de Carspach. Il part ensuite pour la Champagne (d'octobre 1917 à mars 1918), près de la ferme de Navarin.
  • Arrivé au terme de son instruction militaire, Pierre est affecté au 34e RI le 16 décembre 1917, qu'il rejoint dans la zone des Armées le 19. Appartenant au même corps d'armée que le 144e RI, c'est également en Champagne que le 34e RI se trouve à cette date. Les deux frères tiennent donc deux secteurs différents, distants d'une dizaine de kilomètres, jusqu'à l'offensive du Printemps en mars 1918. Le 144e RI exécute un coup de main à l'ouest de la ferme de Navarin le 22 janvier 1918, et le 34e RI participe à la prise de La Galoche entre le 13 et le 18 février 1918.
  • Le 23 mars 1918, le 18e CA est appelé en renfort (l'offensive du Printemps a débuté deux jours plus tôt). Il quitte donc les tranchées de Champagne pour se rendre à Lagny (144e RI) et à Aissainvillers (34e RI). Les deux régiments participent aux combats de l'opération Michael. Le 144e RI part ensuite pour le sous-secteur de La Bernarderie, près de Noyon ; puis il se rend à Missy-aux-Bois pour participer à la troisième bataille de l'Aisne.


Voilà pour le moment les grandes lignes des trois parcours croisés ! Si vous décelez des erreurs d'interprétation, n'hésitez surtout pas à m'en faire part... Je vous en remercie même par avance, je découvre au fil de mes recherches cette guerre !

Une belle soirée à vous

Avatar de l’utilisateur
RSanchez95
Messages : 2381
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Présentation

Message par RSanchez95 » jeu. août 20, 2020 9:02 pm

Bonjour,

Merci pour votre présentation très complète.

Ah oui vous avez déjà pas mal d'informations, même si encore des zones d'ombre. J'imagine que vous avez pu remonter aussi loin dans les informations par des courriers ou cartes postales envoyés, en plus de l'aide du forum et des archives publiques à disposition ?

C'est déjà pas mal d'aller aussi loin dans les résultats de recherches. Votre arrière grand-père était comme le miens (Auguste aussi, mais lui dans l'artillerie mais classe 1913). Les classes (oui trois ans à l'époque) et la guerre derrière (retour en France en 1919 pour mon arrière grand-père, car envoyé en Orient en 1918). Ca devait être quand même très long quand on y pense pour votre arrière grand-père (le miens aussi, même si moins).

Je ne doute pas qu'avec cette présentation que vous donnez (très complète), que des membres du forum croisent des informations avec vous et vous contactent, car vous donnez quand même pas mal d'éléments.

Bon courage encore dans vos recherches et en lisant votre présentation, je ne doute pas du professionnalisme des recherches ;) (et de l'archéologie aussi). C'est clair, bien mis en forme, et on voit tout de suite le sérieux et la motivation des recherches.

Cordialement.

Aurélie_CJ
Messages : 24
Inscription : sam. avr. 04, 2020 7:22 pm

Re: Présentation

Message par Aurélie_CJ » ven. août 21, 2020 6:48 pm

Bonsoir Bobrah,

Merci beaucoup pour votre retour sur cette première présentation !

Je ne dispose malheureusement d'aucune correspondance ; mon arrière-grand-père ne savait visiblement que lire, en tout cas à cette période (niveau d'instruction 1). Amédée savait écrire, mais sa lignée s'est arrêtée à ses deux enfants. Il n'a plus de descendants vivants, s'il avait gardé des lettres, je ne sais pas où elles se trouvent aujourd'hui. Quant à Pierre, il a des descendants, mais je ne les connais pas ; je les recherche, mais ce n'est pas simple !

Pour arriver à ces résultats, j'ai exploité au maximum les informations disponibles sur ce forum, qui m'ont été particulièrement utiles, celles du blog d'Arnaud Carobbi et les JMO des régiments, brigades, divisions et corps d'armée dans lesquels les trois frères ont servi. Et, bien sûr, les journaux officiels sur Gallica pour tout ce qui concerne le contexte législatif dans lequel ils ont évolué, utile pour comprendre notamment le passage du service auxiliaire au service armé d'Auguste et Amédée. Pour le contexte historique, je m'appuie pas mal sur la série d'ouvrages de Jean-Yves Le Naour, que je trouve intéressante car elle croise militaire, politique et presse. Et pour le service de santé, j'avais trouvé deux ouvrages, Le Service de santé (1914-1918) de Marc Morillon et Jean-François Falabrègues et Des hommes à soigner, des plaies à panser de l'Association des amis du musée de Service de santé des armées, qui m'ont permis de comprendre les SIM, les formations sanitaires et la chaîne d'évacuation des blessés.

Je suis en train de rédiger un livre pour les membres de ma famille, oui :-) Je partais d'une notice de lecture de la fiche matricule, et au final, de fil en aiguille... J'aimerais le leur offrir pour ce Noël, ainsi qu'aux descendants de Pierre si j'arrive à les retrouver. J'ai une mauvaise habitude, celle de rédiger en même temps que je fais mes recherches, ce qui m'amène à modifier pas mal le texte déjà écrit au fur et à mesure. Mais comme je débute totalement sur cette guerre, cela me permet de voir ce qu'il faut que j'explique pour une bonne compréhension ; j'ajoute des encarts sur la composition de l'armée en 1914, sur l'organisation des réseaux de tranchées, sur la division du territoire pendant la guerre (zone de l'Intérieur / zone des Armées), sur l'uniforme et l'équipement du poilu, etc. Et beaucoup de cartes ! J'y ajoute aussi des photographies issues des albums Valois des secteurs dans lesquels Auguste, Amédée et Pierre se sont trouvés, à des dates proches de leur passage. J'ai fait quelques tests de mise en page, il faudra que je les joigne au post récapitulatif des trois parcours que je ferai dès que j'aurai terminé l'année 1918 pour avoir l'avis des membres du forum.

Il n'y aura que du factuel dans ce livre, d'une part à cause de ma formation qui me poursuit et qui me fait écarter tout émotif dans mon travail, et d'autre part parce que je n'ai malheureusement jamais connu cet arrière-grand-père (il est décédé un an avant ma naissance). Je ne sais pas donc ce qu'il a pu ressentir, mais effectivement, cela a dû être très long et dur pour lui, comme pour beaucoup de poilus... Mais tout le monde s'accorde à dire qu'il était quelqu'un d'extrêmement gentil, et qu'il bottait en touche dès que quelqu'un lui posait des questions sur cette partie de sa vie. Je n'ai que deux anecdotes que mon père a réussi à lui arracher : que c'était pratique d'être aussi petit que lui dans les tranchées (il mesurait moins de 1,50 m), et que lorsqu'il a été blessé en août 1918, l'éclat d'obus est entré sous son casque, a fait le tour de sa tête et est ressorti ensuite ! C'est bien maigre, mais mieux que rien.

Un autre arrière-grand-père, Alfred, a été envoyé en Orient, comme le vôtre, mais un peu plus tôt (il faudrait que je retrouve les dates). J'aimerais beaucoup faire des recherches sur son parcours également, mais une fois que j'aurai terminé ceux de mes trois Landais :-) J'imagine que vous êtes bien renseigné sur tout ce qui concerne le front oriental ? J'aurai sans doute beaucoup de questions à vous poser lorsque je commencerai ce travail !

Avatar de l’utilisateur
RSanchez95
Messages : 2381
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Présentation

Message par RSanchez95 » ven. août 21, 2020 9:09 pm

Bonjour,

Après pour les recherches plus poussées c'est les archives militaires à Vincennes (au très joli château), mais de Toulouse ce n'est pas à côté ;). C'est là qu'il y a toutes les archives militaires de la première guerre et qui ont survécu à l'invasion de la seconde guerre mondiale. Le nombre de fond est vraiment impressionnant, et vous y trouverez toutes les archives militaires non numérisées (les régiments, les unités, les dossiers des officiers, les dossiers administratifs et les ordres, les fonds photographiques, les cartes, etc et etc...).

C'est dommage pour la correspondance, je vous souhaite de pouvoir retrouver l'autre branche de votre famille.

Si je peux vous aider quand vous commencerez vos recherches sur l'Orient avec plaisir si ça se croise un peu avec ce que j'ai trouvé. Le front d'Orient est pas mal évoqué aussi quand même sur le forum.

Souvent les bateaux partaient de Marseille pour Salonique, mais les fiches matricules hélas ne donnent pas le nom du bateau pour les soldats.

Cordialement.
Dernière modification par RSanchez95 le sam. août 22, 2020 3:59 am, modifié 3 fois.

Aurélie_CJ
Messages : 24
Inscription : sam. avr. 04, 2020 7:22 pm

Re: Présentation

Message par Aurélie_CJ » lun. août 24, 2020 9:47 am

Bonjour Bobrah,

Merci pour votre message !

Effectivement, quelques séances de travail à Vincennes seraient à programmer pour compléter ! Mais comme vous le dites, ce n'est pas à côté, et je regrette de ne pas avoir débuté ces recherches lorsque je vivais encore à Paris, cela aurait été plus simple à programmer !

Pour la correspondance, c'est vraiment dommage, oui... Concernant cette période, dans les archives familiales, je ne dispose malheureusement que d'une photographie d'Auguste durant son service militaire au 18e RI de Pau, et de la citation à l'ordre du régiment qu'il avait reçue, et que ma grand-mère avait conservée (mais pas la médaille).

Pour mon autre arrière-grand-père qui a combattu en Orient, la famille a beaucoup plus d'éléments ! Concernant la liaison Marseille-Salonique, maintenant que vous me le dites, l'hospitalisation d'Alfred dans la Cité phocéenne pour être soigné de la dysenterie prend tout son sens. Ce travail risque d'être passionnant également et me permettra de découvrir d'autres fronts (il a également combattu dans les Balkans) ! J'ai vraiment hâte de débuter ces recherches, et je ne manquerai pas de vous recontacter à cette occasion.

Je vous remercie à nouveau pour votre accueil sur le forum et votre aide, qui me sont sincèrement très précieux !

Une belle journée à vous !

Avatar de l’utilisateur
RSanchez95
Messages : 2381
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Présentation

Message par RSanchez95 » lun. août 24, 2020 4:52 pm

Bonjour,

Il y avait autrefois un inventaire des fonds d'archives militaires en .pdf sur le site du S.H.D. (avec les cotes d'archives pour la IIIe République), mais je crois qu'il n'existe plus et qu'ils ont tout changé sur leur site internet. Il était bien ce fichier pdf (je le retrouve plus).

Pour le front d'Orient :

En 1916 et 1917 :
Balkans 1916.jpg
Balkans 1916.jpg (215.39 Kio) Consulté 363 fois
Balkans 1917.jpg
Balkans 1917.jpg (231.73 Kio) Consulté 363 fois
(Source : Revue ancienne "Sur le vif").
Source : ("Le pays de France" 1916-1917, édité par "Le Matin" à Paris.)

Ce front a totalement cédé (pour les allemands et bulgares) mi 1918 avec le Général Louis Franchet d'Espèrey envoyé sur ce front et l'avancée des troupes était ensuite très rapide en montant.

Salutations.
Dernière modification par RSanchez95 le sam. août 29, 2020 5:28 pm, modifié 1 fois.

Aurélie_CJ
Messages : 24
Inscription : sam. avr. 04, 2020 7:22 pm

Re: Présentation

Message par Aurélie_CJ » mar. août 25, 2020 11:59 am

Merci beaucoup pour ces cartes, Bobrah !!! Elles vont m'être bien utiles lorsque je débuterai mes recherches sur Alfred !
Voici d'ailleurs le lien vers sa fiche matricule : http://archives.aveyron.fr/ark:/11971/v ... 1856597457, http://archives.aveyron.fr/ark:/11971/v ... 1855673936 et http://archives.aveyron.fr/ark:/11971/v ... 1854750415

Concernant l'inventaire PDF du SHD, j'étais tombée sur celui-ci : https://www.servicehistorique.sga.defen ... Guerre.pdf Mais j'imagine que ce n'est pas celui que vous évoquez.

Une belle journée à vous

Avatar de l’utilisateur
RSanchez95
Messages : 2381
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Présentation

Message par RSanchez95 » mar. août 25, 2020 4:42 pm

Aurélie_CJ a écrit :
mar. août 25, 2020 11:59 am

Concernant l'inventaire PDF du SHD, j'étais tombée sur celui-ci : https://www.servicehistorique.sga.defen ... Guerre.pdf Mais j'imagine que ce n'est pas celui que vous évoquez.
Bonjour,
Non, mais c'est bon j'ai retrouvé ;) , la page pour accéder aux inventaires de la 3e République sont là (série N) : https://www.servicehistorique.sga.defen ... /ark/42178

C'est beaucoup plus détaillé pour les cotes d'archives ;) . Je me servais de ces inventaires pour réserver mes cotes d'archives pour mes consultations.

Merci pour les liens de la fiche matricule. Ah oui, il n'a pas eu de chance avec le froid. Il y avait aussi pas mal le paludisme en Grèce-Macédoine à cette époque. Les militaires étaient particulièrement touchés.

Les cartes c'est seulement pour illustrer, on peut en trouver de plus précises (dans les J.M.O. aussi par exemple).

Par contre la plus grande difficulté pour les recherches sur l'Orient, c'est les noms des villes et villages, qui ne sont jamais écris de la même façon et pour s'y retrouver ce n'est pas toujours simple :lol:.

Oui très bonne journée.

Répondre

Revenir à « « QUI EST QUI ? » »