Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 au 1/35° de la société Sparta

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 au 1/35° de la société Sparta

Message par Tanker » jeu. déc. 26, 2013 7:34 pm

Bonsoir,

Au printemps 2011, la société allemande Sparta (http://www.sparta-modellbau.de) a mis en vente sa maquette au 1/35° du char Saint Chamond.
Il s'agit de la version modèle 2 du char (avec toit à double pente), avant qu'il ne soit équipé, à l'avant gauche, de la casemate chef de char.

En Février 2013, sur le forum "Military Modeling", Michaël McLaughlin, a mis en ligne le diorama qu'il a réalisé avec cette maquette,
dans un sujet très documentée sur le montage de son diaporama et de ses techniques de maquettiste.

http://www.militarymodelling.com/forums ... p?th=80408

Une très belle réalisation dont les photos vont permettre ici une analyse de cette maquette de la société Sparta.

Image

Cette maquette comprend une planche de décalcomanies qui peut sembler très complète, mais qui se relève, après analyse, des plus embrouillée . . .
et ne permet finalement pas de faire une décoration réaliste et surtout complète pour ce Saint Chamond.

Image

Cette planche est, par la même, une bonne occasion de faire le point sur des constantes de marquage
dans certains Groupes et Groupements de chars Saint Chamond.

01 - Le marquage du Groupe St Chamond AS 31 est écrit avec le numéro du Groupe plus petit.
Les deux points, dont la raison n'est pas connue, ne sont pas toujours présents.
En fin de guerre certains marquages de l'AS 31, repeints sans pochoire, ont des chiffres à la taille des
lettres et les points sont souvents absents.

02 - Le rond au centre de l'as est une caractéristique du Groupe Schneider AS 2.
Il n'a rien à voir avec le char Saint Chamond.
Ce rond au centre de l'AS est de la couleur du camouflage (sous l'As), et non d'une couleur spécifique
au Groupe ou à une Batterie du Groupe.

03 - Le marquage "A5S" est un marquage du Groupe Schneider AS 5. Si sa représentation est
correcte (comme pour le Groupe AS 31, le chiffre est plus petit que les lettre AS),
il n'a rien à voir avec une maquette du char Saint Chamond.

04 - Le Groupe AS 35 appartenait au Groupement d'AS n° XI.
Ce Groupement avait une particularité. Les lettres AS sont stylisées et entrecroisées.
En 1917, la plupart des St Chamond de ces 3 Groupes de chars portaient ce marquage
spécifique, mais en 1918, les chars de ce Groupement ne portaient souvent que le
numéro de chars à 3 ou 5 chiffres et en 1918, certains chars de ces Groupes
portent le marquage classique "A35S"
Les marquages du Groupement AS n° XI feront l'objet d'un autre sujet.

05 - L'as de trèfle, que ce soit pour les chars St Chamond, Schneider et même Renault FT,
n'est pas un as à 4 feuilles, mais bien un as à 3 feuilles avec une tige.

06 - L'as du numéro 06 de la planche, comme celui du numéro 07 ne correspondent à aucun
marquage de l'Artillerie Spéciale.

08 - Il n'existe aucun marquage du Groupe AS 37 dans la forme A37N et ce Groupe porte
bien le marquage normalisé type A37S
La lettre "N" est bien présente sur certains chars à la place du "62" de numéro de chars
Soit, par exemple, " N 756" au lieu de 62756.

09 - Le numéro de char proposé "61396" n'est doublement pas celui d'un char Saint Chamond.
Les numéros de la série 61xxx sont ceux des chars Schneider et les Saint Chamond sont numérotés en 62xxx
Pour les trois autres chiffres les Schneider sont numérotés de 1 à 400 et les Saint Chamond
de 401 à 800. Le numéro "61396" ne correspond donc vraiment à rien.

10 à 12 - Les chiffres batons ( I - II - III - IIII ) permettent d'identifier la place du char dans la
Batterie.
Seul le Groupe Saint Chamond AS 32 a utilisé des chiffres romains au delà du IV.
Dans cette unité, le VI correspond au deuxième char de la second Batterie (As de Coeur).

La planche possède aussi des numéros de chars simplifiés (706 et 687).

Le Groupe du char 62706 n'est pas identifié avec certitude.
Les photos de ce char, équipé du 75 Mdle 97, ont été prises à Cercottes.
Le char est en camouflage usine, avec numéros de chars réduits, et photographié (avec et sans) casemate chef de char.
Son camouflage opérationnel en Groupe n'est pas connu . . . . .

Le St Chamond n° 62687 est un char du Groupe AS 35.

Image

Ce char, aussi équipé du 75 Mdle 97, est sorti d'usine sans sa casemate, probablement montée au camp de Mailly-Poivres.
Les photos de ce St Chamond ont été prises dans la cours des Invalides.
Il est en camouflage usine avec uniquement le numéro 687 sur les 4 côtés . . .

Image

Le St Chamond n° 62687 présenté aux Invalides est au standard de la maquette Sparta (après changement de canon . . . . ),
mais l'absence d'infos sur son Groupe d'appartenance ne permet pas d'y placer As et numéro de Groupe.

Couleur des As de Batterie dans l'Artillerie Spéciale :

Cette planche de décalcomanies propose des As de coeur rouges. Il existe une note du Général Estienne, qui permet effectivement de penser que,
dans les deux Groupements engagés le 16 Avril 1917 sur Juvincourt, des chars pouvait avoir porté des as de coeur ou de carreau peints en rouge.

Après cet engagement, un article de presse allemande accusait les français d'avoir utilisé des croix rouges sur les chars
(comme celle du service de santé), pour tenter d'empêcher les Allemands de tirer dessus. . . . .

Dans sa note au GQG, de réponse à cette accusation, le Général Estienne admet que des as de Batterie peint en rouge,
dans le respect des couleurs des jeux de carte, pouvaient effectivement avoir provoqué ce quiproquo.

Si aucune note de l'Artillerie Spéciale, interdisant l'emploi du rouge, ne semble avoir été rédigée par la suite, les photos de chars
montrant des as des quatre types peints en blanc peuvent laisser penser que les as n'étaient alors que blanc ou noir,
avec comme seul critère de choix la lisibilité de ces marquages sur un fond de camouflage plus ou moins sombre.

Ce point restera probablement toujours incertain, faute de photos couleurs d'époque.

A propos des Saint Chamond M1 et M2 de Takom :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1872_1.htm

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 2033_1.htm
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 au 1/35° de la société Sparta

Message par Tanker » jeu. déc. 26, 2013 7:35 pm

La maquetteSaint Chamond au 1/35° de Sparta :

Il s'agit donc d'un modèle 2 (sans casemate chef de char) équipé du canon de 75 mm Saint Chamond.

Si cette maquette est assez bien réussi, ellle présente cependant une erreur majeure qui en fait finalement une version qui n'a jamais existé.

En effet, la série des Saint Chamond à toit incliné et encore équipé du canon de 75 mm Saint Chamond (chars numéros 62551 à 62610)
ne possédait pas de renfort verticaux extérieurs d'assemblage du blindage.

Ce sujet a déjà été développé dans deux sujets de cette rubrique "Artillerie Spéciale" :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1533_1.htm

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1702_1.htm

Pour être conforme à la réalité d'un Saint Chamond au combat, cette maquette devrait être équipée :
- du canon de 75 mm Modèle 97
- de la casemate chef de char.

De cette manière, ce char aurait été au standard des 131 dernières versions de Saint Chamond produites (chars numéros 62669 à 62800).

Image

Le choix, par la société Sparta, d'une version de Saint Chamond sans casemate est intéressant car, après modification,
il permet d'aborder des versions qui n'ont finalement eu qu'une existence éphémère.
En effet, tous les chars à toit en double pente, sortis d'usine et livré au Camp de Cercottes sans casemate chef de char,
en ont finalement été équipés et sont allés au combat avec casemate chef de char.
Il ne semble pas que des Saint Chamond, sans casemate chef de char, aient été engagés dans les opérations.

La livraison aux Armées de chars Saint Chamond sans casemate a concerné les chars 62551 à 62680, et ces chars ont donc
pu être photographié en unité, (principalement à Cercottes et Champlieu) avant d'être équipés de leur casemate.
L'appellation (non réglementaire) de M2 ou M3 (sans ou avec casemate), utilisée dans certains sujets du forum
permet de différencier ces chars et de mieux situer les photos en date et lieu.
Les camouflages restant souvent "l'empreinte digitale" de ces chars, photographiés sous le "mauvais angle",
ou ne possédant pas de marquages
très caractéristiques.

Les chars sans casemate sont, la plupart du temps, photographiés en camouflage usine, camouflage souvent remanié ensuite par les équipages de chars.
Cependant, pour les Saint Chamond, stockés dans les réserves du camp de Cercottes, et livrés aux unités après les combats de Juin et Juillet 1918,
on peut observer des chars qui ont, visiblement été engagés au combat dans leur camouflage de sortie d'usine.
Les chars concernés font parties généralement des dernières dizaines de chars construits.
Le rythme des engagements ne permettait probablement plus aux équipages de peaufiner camouflage et marquages.

C'est aussi à cette période que beaucoup de chars sont photographiés avec des marquages très réduits.
Les chars envoyés en réparation étaient ensuite parfois reversés à une autre unité qui ne prenait souvent pas le temps de refaire un marquage complet.
Des chars ne possédent alors souvent que le stricte minimum, rendant difficile, voir impossible d'identifier leur unité, et les rapports de combat de fin de guerrre,
souvent avares des détails que contenaient les rapports de 1917, rendent difficile l'identification d'un bon nombre de char.

Pour un char, non engagé au combat, la maquette réalisée par Michaël McLaughlin est donc, dans un bon choix de camouflage avec le St Chamond n° 62706.

Quelques détails qui pourraient être intéressant de re-travailler sur ce modèle :

Le capot de protection de la ventilation moteur,

Image

Image

L'espace creux, sous le capot de protection des ventilateurs est encore plus marqué sur le Saint Chamond M1;

Image

La forme des patins de chenilles,

Image

Le changement de canon.

Et d'autres qu'il serait possible de rajouter :
Le panneau d'appel de l'infanterie (problème déjà abordé dans un autre sujet)
Le ratelier d'outils à l'arrière gauche.

Image

Image

Si l'arrière du char est bien réussi, les photos qui suivent montrent que la fenêtre de conduite du pilote arrière n'est pas rectangulaire et se ferme
de l'intérieur . .

ImageImage

Et qu'elle n'existait pas sur le St Chamond M1

Image

Au final, une belle maquette, qui ouvre des tas des possibilités aux maquettistes.

A plus - Michel - - - - - - - - - - - - - - - -
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2804
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: Artillerie Spéciale - Le St Chamond M2 au 1/35° de la société Sparta

Message par IM Louis Jean » ven. sept. 18, 2015 11:44 am

Bonjour à toutes et à tous,
Ce char, aussi équipé du 75 Mdle 97, est sorti d'usine sans sa casemate, probablement montée au camp de Mailly-Poivres.
Les photos de ce St Chamond ont été prises dans la cours des Invalides.
Il est en camouflage usine avec uniquement le numéro 687 sur les 4 côtés
D'autres clichés du 687 pris dans la cour des Invalides pour l'emprunt 1917, pour ceux qui n'ont pas accès aux archives :

Image

Image
source Gallica

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »