Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

ALVF
Messages : 6582
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par ALVF » mar. mars 20, 2018 6:53 pm

Bonsoir,

A trois jours du centenaire du début des tirs sur Paris par les "Paris Kanonen", le 23 mars 1918, il faut s'attendre à entendre les avis "éclairés" des spécialistes auto-proclamés, tant sur la nature des canons que sur les projectiles tirés.
Il est toujours bon de rappeler que les "Paris Kanonen" du calibre 21 cm ont été réalisés à partir de corps de canons de 35 cm SKL/45 C/14, primitivement destinés aux grands croiseurs de bataille classe "Mackensen" (et non pas à partir de corps de 38 cm SKL/45 comme on recommence à le lire!).
Il faut aussi rappeler que les tubes usés de 21 cm ont été réalésés au calibre 23,2 cm chez Krupp pour leur permettre une nouvelle utilisation et qu'un canon unique a été réalisé à titre d'expérience directement au calibre 22,4 cm. Les trois types de projectiles de 21 cm, 22,4 cm et 23,2 cm ont été utilisés pour les tirs sur Paris. Les tables de tir de ces projectiles existent et sont aux mains des français à partir de 1923, obtenus comme les plans authentiques du tube de 21 cm, par la "voie du renseignement" malgré toutes les précautions prises par les allemands pour préserver leur secret "Ganz Geheim!".
Aujourd'hui, je publie deux photographies des obus testés à Meppen puis à Altenwalde.
La mise au point des projectiles a été assez laborieuse, les premiers obus testés en septembre 1917 étaient à ceintures multiples mais ceux-ci ne présentaient aucune stabilité au tir et le modèle définitif d'obus rayé n'a été définitivement mis au point qu'en janvier 1918.
Les rapports illustrés des tirs expérimentaux existent et j'ai choisi deux exemples de photographies afin de montrer les obus tirés dans les canons de 21/35 cm Nr 13 et Nr 14 à Meppen et Altenwalde. Les obus sont photographiés à l'issue du tir après récupération et sont donc dépourvus de leur fausse ogive:

-l'obus de la série expérimentale Nr 2, tiré le 27 septembre 1917 à 1.425 m/s avec une charge de 150 kg de poudre RP.C/12, il s'agit d'un obus à ceintures multiples n'offrant aucune stabilité et dont la prise des rayures a été des plus mauvaises comme on le distingue sur la photographie:
Spgr Nr 2.jpg
Spgr Nr 2.jpg (240.78 Kio) Consulté 1732 fois
-l'obus Nr 54 ayant enfin donné satisfaction, tiré le 18 janvier 1918 à 1.496 m/s avec une charge de 188 kg de poudre RP.C/12. Il s'agit d'un obus rayé, explosif H.Spggr L/4,5 n. C'est ce type de projectile qui va être tiré sur Paris à partir du 23 mars 1918 par les canons de 21/35 cm, à la portée moyenne de 120.000 mètres:
Spgr Nr 54.jpg
Spgr Nr 54.jpg (218.24 Kio) Consulté 1732 fois
Cordialement,
Guy François.

bernard berthion
Messages : 3287
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par bernard berthion » ven. mars 23, 2018 6:23 pm

Bonsoir Guy François,

Merci pour ce rappel d'il y a 100 ans.

Je me plonge dans les lettres récupérées, écrites pendant la guerre entre la famille à l'arrière et au front.

mon arrière grand-père de Paris, il travaillait aux Halles, écrivait à ses fils au front.

Passages de lettres datées :
23/03/18: ".... vers 8h30, une bombe en face la Gare de l'Est, à la station de métro et tramways. Inutile de dire qu'il y a eu des accidents au milieu de ces nombreux permissionnaires qui sans interruption entrent et sortent de la gare ..."
Dimanche des Rameaux 24/03/18:"... nous sommes encore dans la cave...bombardés par des canons à 120 kms d'ici, toutes les 20 minutes ou 7 à 8 minutes une détonation retentit .... place République, sur La Demi-Lune..... Cela arrive régulièrement ...."
07/04/18: " .... hier quelques coups de canons, 4 ou 5.....""....Vers midi et demi, un gros coup s'est fait entendre, tout le monde déjeunait et personne ne s'est retourné pour voir d'où cela provenait..."
11/04/18: "... cette après-midi, un coup de canon bien appliqué, ce n'était pas loin...""...puis le 2éme coup, le 3ème, puis un 4ème ...."
12/04/18: "...aujourd'hui le canon s'est fait entendre, mais les coups ont porté, je crois, vers Pantin et par La Villette ...."

Cordialement BB

( Pour rappel, le 15/03/08 : "...à 2 heures, une explosion qui semble venir du Jardin des Plantes, nous a fait relever comme par un ressort, les vitres vibraient et les portes étaient secouées. En réalité, l'explosion venait de Saint-Denis. Les glaces côté droit de la rue de Belleville sont cassées et nos cheminées sont ramonées, j'ai vu cela en rentrant. Cela s'est entendu à 30 kms à la ronde..."
16/03/18: "... Papa vient de m"écrire sur l'explosion de l'usine de grenades de La Courneuve dont tout Paris a été secoué....")
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

ALVF
Messages : 6582
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par ALVF » ven. mars 23, 2018 9:43 pm

Bonsoir,

Le 23 mars 1918 à 13h15, un obus détone Place de la République, tue 2 personnes et en blesse 9 autres.
Le colonel Challéat, Directeur de la Section Technique de l'Artillerie (S.T.A), se rend sur les lieux, on le voit ici dans le cratère formé par la détonation de la charge de l'obus. On peut noter le très faible effet des projectiles de 21 cm qui ne contiennent qu'une charge réduite d'explosif, l'effet vulnérant est comparable à celui d'un obus de 105. Le "rendement" balistique est donc faible au vu des moyens déployés mais, bien sûr, les allemands visent l'effet moral plus que l'efficacité de ce bombardement effectué à 120 km de distance.
Malheureusement, les victimes civiles sont nombreuses surtout aux premiers coups tirés d'une série, ce qui sera le cas le 29 mars lorsqu'un projectile détone sur un pilier et entraîne l'effondrement partiel de la voûte de l'église Saint-Gervais lors de l'office du Vendredi Saint.
Cl Challéat Place de la République.jpg
Cl Challéat Place de la République.jpg (235.98 Kio) Consulté 1593 fois
Cordialement,
Guy François.

alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par alain13 » mar. mars 27, 2018 8:43 pm

Bonsoir,

Il semble que l'on retrouve bien dans les éclats de l' obus partiellement éclaté de la rue François Miron, l'obus Nr 54 photographié ci--dessus.

Cordialement,
alain

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1309
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par gizmo02 » mar. mars 27, 2018 9:13 pm

Bonsoir

Ce jour là : la grosse Bertha 1968 pour les 50ans
INA : vidéo : http://www.ina.fr/video/CAF95032209

cartes des impactes sur Paris
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
gizmo02
Messages : 1309
Inscription : mer. janv. 04, 2012 1:00 am
Localisation : Laon

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par gizmo02 » mer. mars 28, 2018 4:20 pm

REPORTAGE au JT de 20H TF1

- Entre le 23 mars et la mi-août 1918, les obus de la Grosse Bertha ont terrorisé la capitale et ensanglanté sa banlieue. Pendant six mois, l'obusier a fait 256 morts et plus de 600 blessés.

https://www.lci.fr/societe/quand-la-gro ... um=twitter

cordialement

ALVF
Messages : 6582
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par ALVF » mer. mars 28, 2018 5:57 pm

Bonsoir,

Dans ce sujet de TF 1, on "admirera" l'inévitable infographie en 3D sans laquelle une émission "moderne" ne pourrait être réalisée sans être accompagnée d'une reconstitution "réaliste"!
Il y a des erreurs partout mais le "clou" est constitué par l'admirable escalier d'accès à la plateforme d'armement et à la culasse du canon, on imagine bien les servants montant cet escalier en petite foulée en portant (sur leurs épaules?) les obus d'un poids moyen de 104 à 106 kg et les charges de poudre de 167 kg....
Cordialement,
Guy François.

ALVF
Messages : 6582
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par ALVF » jeu. mars 29, 2018 6:14 pm

Bonsoir,

Une pensée pour les victimes de l'église Saint-Gervais, tuées lors de l'office du Vendredi Saint, il y a juste cent ans:
Saint-Gervais b.jpg
Saint-Gervais b.jpg (113.72 Kio) Consulté 1335 fois
Saint-Gervais a.jpg
Saint-Gervais a.jpg (97.01 Kio) Consulté 1335 fois
Cordialement,
Guy François.

spi
Messages : 15
Inscription : jeu. janv. 18, 2018 4:09 pm

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par spi » mer. avr. 04, 2018 6:25 pm

bonsoir,

pour développer un peu le sujet de ces obus très spécifiques, il faut rappeler que ces canons
touchaient aux limites du raisonnable de l'artillerie traditionnelle.

lorsqu'on vise des vitesses initiales aussi élevées (env 1.500m/s) les pressions à la mise à feu
sont tellement importantes que les ceintures d'obus classiques en alliage de cuivre n'ont plus la
résistance mécanique pour "prendre les rayures" et s'arrachent même en multipliant leur nombre.

le bricolage germain a donc consisté à produire une série d'obus de calibre croissant dotés de ceintures en acier pré-rayées (cf la photo du Nr 54) capables de se glisser dans les rayures du tube mais au prix d'un
véritable "fraisage" de celui-ci puisque la dureté des matériaux était équivalente. :mrgreen:

intérêt militaire nul, intérêt psychologique douteux.

Cyril Cary
Messages : 1121
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Les obus tirés par les "Paris Kanonen"

Message par Cyril Cary » mer. avr. 04, 2018 11:23 pm

Bonsoir
spi a écrit :
mer. avr. 04, 2018 6:25 pm
intérêt militaire nul, intérêt psychologique douteux.
Intérêt psychologique : certain! On en parle toujours, le terme de "Grosse Berta" est entré dans le langage courant, certe, utilisé à tord et à travers, mais pour désigner un gros canon (au même titre que "sortir l'artillerie lourde").
Intérêt technologique : performance inégalée depuis un siècle pour des canons en service actif! De mémoire, Bull ne fera qu'une vingtaine de km de mieux... et à titre expérimental!
Intérêt scientifique : découverte que l'air est moins dense en altitude.
Intérêt acoustique : les SRS découvre ce qu'ils ne connaissent pas encore : l'effet doppler.

Cordialement,
Cyril

Répondre

Revenir à « Artillerie »