FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
machin 34
Messages : 3
Inscription : ven. nov. 14, 2014 1:00 am

Re: FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Message par machin 34 » mar. nov. 18, 2014 1:03 am

Eh bien, je commence bien mal !
Je ne sais pas où je suis allé chercher cette date de la perte de FRANCE II. Il s'agit bien de la nuit du 12 au 13 juillet 1922 !
Avec toutes mes excuses pour cette erreur… Ai-je confondu le 12 avec le 22 de 1922 ?
Pour me faire pardonner, je vous livre une photo du KØBENHAVN.
Image
machin 34
Les sept cinq-mâts barque ou carré ayant existé entre 1890 et 1928 : FRANCE I ou 1890), FRANCE II (ou FRANCE 1911), Preussen, Potosi, Maria Rickmers, R. C. Rickmers et KØBENHAVN.

Memgam
Messages : 3611
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Message par Memgam » mar. nov. 18, 2014 10:04 pm

Bonjour,

A l'attention de Machin 34,

En 1914, l'Ostasiatiske Kompangne de Copenhague (Danemark a chargé Messieurs Ramage & Ferguson Ltd de Leith (Grand-Bretagne) un cargo moderne à voile transportant également des cadets.
Cela a aboutit à un cinq-mâts barque en acier à moteurs auxiliaire, le Kobenhaven. Les plans approuvés, la construction a été entreprise et au début 1916, le navire a été baptisé, lancé. Avant qu'il ne soit gréé, le Gouvernement britannique l'a saisi au titre de ses pouvoirs conférés par la guerre. Après un long délai, la coque a été convertie en réservoir de stockage de carburant. Baptisé Black Dragon, la coque a été remorquée à Gibraltar. Le projet danois a été repris après la guerre et a donné naissance au Kobenhaven et, sans certitude, il a été indiqué que le gréement construit pour la première coque, avait été utilisé pour la seconde.

Source : Harold A. Underhill, Sail training and cadet ships, Brown, Son & Ferguson, 1956, 2ème édition 1973.

Cordialement.
Memgam

machin 34
Messages : 3
Inscription : ven. nov. 14, 2014 1:00 am

Re: FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Message par machin 34 » mer. nov. 19, 2014 9:40 pm

Bonsoir,
Merci pour ces précisions qui affinent ce que je pouvais savoir du premier København.
Cordialement.
machin 34
Les sept cinq-mâts barque ou carré ayant existé entre 1890 et 1928 : FRANCE I ou 1890), FRANCE II (ou FRANCE 1911), Preussen, Potosi, Maria Rickmers, R. C. Rickmers et KØBENHAVN.

Rutilius
Messages : 12969
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Message par Rutilius » sam. nov. 07, 2015 12:06 pm


Bonjour à tous,


■ Officier mort en mer au cours du 4e voyage du cinq-mâts France-II.


— LEQUIMENER Martin François Marie, né le 25 novembre 1869 à Piriac (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique –), mort en mer le 3 août 1917 – circonstances indéterminées. Lieutenant, inscrit au Croisic, f° et n° 173 (Maîtres au cabotage). Embarqué à Rouen, le 7 février 1917. Domicilié à Piriac.

Fils de Joseph François LEQUIMENER et de Marie Catherine FRÉCIGNÉ. Époux de Marie Louise MAHÉ, avec laquelle il avait contracté mariage le 20 janvier 1893.

Le 22 mai 1914, à Hambourg, embarqué comme lieutenant sur le trois-mâts barque La Banche (Capitaine Lorant), de l’armement Jean-Baptiste Étienne, de Nantes.

Débarqué le 25 août 1916 à Liverpool, très probablement par un autre trois-mâts nantais, le Général-de-Sonis (Capitaine J.-M. Bénard), de la Société nouvelle d’armement, qui, peu de temps auparavant, avait recueilli les 24 hommes d’équipage de La Banche, abandonnée au large à la suite d’un incendie dans sa cale alors qu’elle allait de Durban (Afrique du Sud) à Montevideo (Uruguay) avec un chargement de charbon (cf. Louis LACROIX : « Les derniers grands voiliers », J. Peyronnet & Cie, éd., Paris, 1937, p. 406).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3611
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: FRANCE II — Cinq-mâts barque — Cie française de marine et de commerce.

Message par Memgam » lun. mai 20, 2019 1:01 pm

Bonjour,

L'ouvrage de Roger et Christian Bernadat, France (II), le plus grand voilier du monde, Les Editions de l'Entre-Deux-Mers, 2008, cité à plusieurs reprises dans des messages ci-dessus, vient de faire l'objet d'une nouvelle édition, revue et augmentée, notamment par des plans et des photos supplémentaires, passant de 85 à 93 pages.

Cordialement.
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »