MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » mar. août 05, 2008 2:01 pm

Bonjour à tous,

MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque des Antilles

Construit aux chantiers Pickergill de Sunderland en 1884 sous le nom de SNOWDROP.
Acheté 83000 francs en 1884 par l’armement nantais Pitre Rosier, sis 3 rue Copernic. Racheté en 1911 par l’armement Fleuriot frères.

Trois-mâts barque 588 tx JB 525 tx JN Immatriculé à Nantes n° 489

Incidents de navigation

Le 10 Novembre 1911, allant de Saint Nazaire à la Guadeloupe, MARTHE MARGUERITE faillit sombrer au cours d’un ouragan qui le rasa comme un ponton. Il dut relâcher à Funchal jusqu’au 20 Janvier 1912 et n’arriva en Guadeloupe que le 8 Février 1912. (Au retour, l’équipage se rendit en procession, pieds nus et cierges en mains, à Sainte Anne de Nantes –église dominant le port-)

Voici une vue du MARTHE MARGUERITE amarré au quai de la Fosse, au début du 20e siècle.

Image

La perte du MARTHE MARGUERITE

Extrait du rôle

Armé au long cours à Nantes le 7 Août 1917 par la Société des affréteurs Réunis.

Capitaine SAUTREL Charles CLC né le 17/12/1872 au Havre inscrit au Havre
Second BELHÔTE Félix CC né le 08/08/1879 à Chateauneuf inscrit à Saint Malo
Maitre SIVAGER Georges né le 13/01/1877 à Basse Pointe inscrit à Saint Pierre Martinique

Quitte Nantes pour Fort de France le 31 Août 1917 avec 17 hommes d’équipage.

« MARTHE MARGUERITE a été coulé le 19 Septembre 1917. Les papiers du bord ont été perdus lors le naufrage. »

Pas de rapport du capitaine, de position ou de détail sur les causes du naufrage. Tout l’équipage a survécu.
Coulé au canon d'après le KTB du sous-marin.

Le sous-marin attaquant

C’était le sous-marin U 54 du Kapitänleutnant Kurt HEESELER (dbase Yves)

Le second du trois-mâts BLANCHE, torpillé le même jour par 47°00 N et 10°30 W signale dans son rapport que l’U 151 du KL Waldemar KOPHAMEL était sur la zone et fit route pour couler un autre trois-mâts, sans doute le MARTHE MARGUERITE.
Ces deux sous-marins faisaient-ils une patrouille en tandem ?
Le KTB de l’U 54 donne-t-il une position que l’on pourrait comparer avec celle de l’U 151 ?
Le cdt Kophamel parle-t-il du MARTHE MARGUERITE dans son journal de guerre ?

Le mousse du MARTHE MARGUERITE

A bord de ce voilier était embarqué comme mousse

BICHON Gabriel né le 05/12/1901 à Saint Nazaire inscrit à Noirmoutier et domicilié à Pornic, quartier de la Boulotte.
Embarqué le 8 Août 1917 à Nantes.

J’ai mené une petite enquête sur ce mousse afin de savoir s’il avait un lien avec un autre marin pornicais que nous avons déjà rencontré à plusieurs reprises : Georges BICHON né en 1888, mousse sur BABIN CHEVAYE, lieutenant puis second sur SAINT ROGATIEN, torpillé comme second capitaine du SAINT SIMON (voir fiches de ces navires et photos sur site histomar.net), puis commandant à la SNO.
En fait, il n’y a aucun lien de parenté entre Georges et Gabriel.
Mais, hasard remarquable, ils se connaissaient sans aucun doute. Tout d’abord, ils habitaient dans le même quartier, à une centaine de mètres l’un de l’autre.
De plus, la mère de Gabriel Bichon, veuve d’un marin du commerce décédé avant 1911, était blanchisseuse. Elle habitait avec son fils et sa fille (née au Havre). Les vieux Pornicais se souviennent encore très bien de cette petite femme, portant la coiffe traditionnelle de Pornic, et qui lavait le linge et les draps des habitants de son quartier, jusqu'à la 2e guerre. Elle avait parmi ses clients la famille de Georges Bichon.

Il est donc fort probable que ces deux marins ont eu l’occasion de se rencontrer à plusieurs reprises et d’évoquer leurs naufrages respectifs de 1917. Après la guerre, Gabriel Bichon continua à naviguer. Au recensement de 1926 il est toujours porté comme « marin au commerce, habitant avec sa mère quartier de la Boulotte ».

Cdlt

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par Yves D » mar. août 05, 2008 4:55 pm

Bonjour Olivier, bonjour à tous
Ah comme l'Histoire quand on la lit à travers le quotidien de ses acteurs obscurs est passionnante ! Ainsi ces deux Bichon originaires du même quartier sans être parents (sauf lontain). Je porte un toast à leur souvenir.
Concernant U 54 et U 151, je n'ai que le KTB U 54 mais je vais poser la question à mes historiens camarades sans lesquels je serais peu de choses. Pour le KTB U 54, j'ai cette date/patrouille, il me faut juste un peu de temps pour traiter l'image du microfilm et la rendre déchiffrable d'autant que la colonne des dates est tronquée mais ce n'est pas le plus diffcile à reconstituer.
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par Yves D » mer. août 06, 2008 12:51 pm

Bonjour Olivier, bonjour à tous
J'ai extrait la date du 19 septembre du KTB U 54.
Marthe Marguerite est formellement identifiée par le KL Heeseler avant d'être coulée au canon. Il signale également que le trois-mâts était armé de 2 canons et selon son estime, la position du naufrage est 46.18N 11.25W.
Ce point le place assez loin de l'U 151, à une distance de 57 milles. Il n'est pas fait mention de rencontre avec ce s/m ce jour là (je n'ai pas cherché après).
Olivier, je te joins en MP le cliché du KTB, son volume est trop important pour que je l'insère dans le forum et en réduire le poids le rendrait difficilement lisible.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » mer. août 06, 2008 1:44 pm

Bonjour Yves, bonjour à tous,

Merci pour le KTB de l'U 54. C'est bien lui qui a coulé le MARTHE MARGUERITE, aucun doute là dessus.
57 milles... c'est tout de même une bonne distance du BLANCHE et il ne devait pas être en vue de l'U 151.
Je pense que le second du BLANCHE, mis au courant plus tard du naufrage du MARTHE MARGUERITE dans ces mêmes parages et le même jour, en a déduit que c'était le même sous-marin qui l'avait attaqué.

Cdlt

Olivier
olivier

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » jeu. mars 05, 2009 2:54 pm

Bonjour à tous,

Un petit complément intéressant sur le mousse du MARTHE MARGUERITE, Gabriel Bichon, dont j'ai pu retrouver la trace.

Il était donc né à Saint Nazaire le 5 Décembre 1901, fils d'un marin du commerce originaire du Clion, Jules Bichon.
Ce Jules Bichon, né en 1875, avait fait son service en 1895 sur LA SAôNE et MELPOMENE avant de naviguer comme garçon à la Cie Gle Transatlantique sur VERSAILLES, LA NAVARRE, LA LORRAINE, La SAVOIE et LA PROVENCE.
Il était décédé à Pornic le 4 Décembre 1906.

Son fils, Gabriel, avait donc embarqué comme mousse sur le MARTHE MARGUERITE à quinze ans.
Rescapé, il embarquera après la guerre comme matelot léger sur les voiliers GENERAL FAIDHERBE et GENERAL DE NEGRIER avant de faire son service en 1922 sur BRETAGNE et COURBET.

Par la suite il sera matelot dans plusieurs compagnies, dont les Messageries Maritimes.Les navires portés sur son fichier matricule sont OHIO, CARBET, YANG TSE, SI KIANG, AMIRAL DUPERRE, UNION, FORT DE DOUAUMONT, FORT DE VAUX, YALOU, CEPHEE.

Au cours de la 2e guerre mondiale, il ralliera les FNFL dès le 11 Septembre 1940, et on le retrouve sur les listes de l'inscription maritime de Grande Bretagne, à Londres,sous le label Comité Français de la Libération Nationale.
Il naviguera sous régime britannique, comme matelot ou maître d'équipage, sur les navires TOMBOUCTOU, FORT BINGER, CUBA, NEVADA II et FORBIN.

Il obtiendra

- un témoignage officiel de satisfaction du Ministre de la Marine pour son attitude en 1917 sur le MARTHE MARGUERITE

- la croix de guerre avec étoile de vermeil pour sa conduite pendant le 2e conflit mondial avec cette citation :

" A fait preuve de courage et d'endurance en effectuant dans des circonstances dangereuses plus de 48 mois de navigation pour le compte des gouvernements en guerre contre les puissances de l'Axe "

Bref, ce fut l'un de ces marins obscurs, mais qui firent silencieusement une glorieuse carrière et auxquels il est juste de rendre hommage.

Je ne connais pas la date de son décès, mais après la guerre, retraité, il habitait toujours rue de la Boulotte à Pornic, et était demeuré célibataire.
Il est bien possible que je l'aie croisé dans les rues de Pornic dans les années 50-60...!

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par Yves D » mer. juin 24, 2009 11:01 am

Bonjour Olivier, bonjour à tous
Je viens de retrouver un lot de clichés pris à bord de l'U 54 dont celui-ci titré "un voilier français en feu". Après divers recoupements, il ne peut s'agir que du 3 mâts barque Marthe Marguerite coulé le 19.9.1917 dans le Golfe de Gascogne.

Image

J'ai une autre vue qui semblerait être le même bateau mais comme elles ne se suivaient pas dans la liste des clichés et qu'elle porte pour annotation seulement "le voilier est coulé"...

Image

Olivier, qu'en penses-tu ?
J'ai quand même l'impression que ce n'est pas le même jour (soleil, luminosité etc...)
Amts
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » mer. juin 24, 2009 11:27 am

Bonjour à tous, Bonjour Yves,

Même type de navire, trois-mâts barque à coque blanche, même position des voiles, même état de la mer peu agitée à agitée, ciel semblant nuageux sur les deux clichés... à mon avis il s'agit dans les deux cas du MARTHE MARGUERITE.
Je pense qu'il ne faut pas accorder trop d'importance à la luminosité de la photo qui dépend plus de l'ouverture de l'objectif et des conditions de tirage; avec photoshop, j'arrive a donner exactement la même luminosité et même contraste aux deux clichés.
En tous cas, voilà des documents extraordinaires pour compléter ce sujet.
Il faudra que je consulte le dossier de ce voilier pour retrouver le rapport du capitaine et les conditions exactes du naufrage (incendie semble-t-il)

Cdlt
olivier

gabrielbichon
Messages : 1
Inscription : ven. juin 26, 2009 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par gabrielbichon » ven. juin 26, 2009 7:15 am

oh my good! the man has the same name as me! My name is GABRIEL BICHON!! Iput my name in google to search and see what i would find, and then I found this! Maybe I am from the family of this guys! Iwould like to know more but I don't understand french, if you could translate this to me for, english, spanish or portuguese thank you! please reply this ny email: [email protected]!

olivier 12
Messages : 3335
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par olivier 12 » ven. juin 26, 2009 11:27 am

Bonjour à tous, good morning Gabriel,

I send message at your e-mail address

Best regards

Olivier
olivier

Joe R
Messages : 41
Inscription : mer. août 20, 2008 2:00 am

Re: MARTHE MARGUERITE Trois-mâts barque

Message par Joe R » sam. juin 27, 2009 2:59 am

Bonjour a tous,

Very minor correction: The name of the ship when launched is SNOWDROP.

Respectfully submitted,

Joe R

Répondre

Revenir à « MARINE »