BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par Terraillon Marc » mar. nov. 20, 2007 10:03 pm

Bonsoir,

Voici une vue du Bosphore de la compagnie des Messageries Maritimes


Image


A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par Ar Brav » mer. nov. 21, 2007 7:36 am

Bonjour à tous,

BOSPHORE Transport auxiliaire type Bosphore (1917-1919)

Chantier :

Caird and Cie, Greenock, Grande-Bretagne
Mis à flot : 1889
En service : 04.07.1917
Retiré : 19.03.1919
Caractéristiques : 7 400 t ; 2 000 cv ; 106,8 x 13 m

Observations :

1889 : paquebot CANTON de la Peninsular & Oriental Cie
12.1903 : acheté par la Cie des Messageries Maritimes, devient le BOSPHORE
1914 : réquisitionné par les services postaux
24.03.1917 : abordé pa un vapeur anglais
04.07.1917 : réquisitionné à Toulon
1919 : Extrême Orient, Levant
02.1920 : vendu pour démolition en Italie

Une autre photo :

http://www.frenchlines.com/ship_fr_1050.php

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par Ar Brav » mar. avr. 15, 2008 2:39 pm

Bonjour à tous,

Soldats originaires de La Réunion décédés à bord du Bosphore :

SERY François Auguste, soldat au 22° RIC, dcd de maladie le 24/06/1918 à bord du Bosphore, né le 20/05/1898 à Le Tampon
HOAREAU Elie, soldat au 15° Bataillon Infanterie Coloniale de Tananarive, dcd en mer le 02/07/1918 à bord du Bosphore, né le 28/07/1896 à Etang Salé
MANDRIN Louis Bulté, soldat au 1° Régiment de Tirailleurs Malgaches, dcd en mer le 02/07/1918 à bord du Bosphore, né en 1898 à Plaine Palmistes

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par olivier 12 » lun. juin 13, 2011 1:20 pm

Bonjour à tous,

BOSPHORE

Vapeur des Messageries Maritimes
2360 tx
Effectue un voyage Marseille – Londres – Cardiff – Marseille

Capitaine JACQ Bernard CLC inscrit à Douarnenez n° 6
34 hommes d'équipage

Armement : 1 canon de 95 mm servi par le QM canonnier Le Sernillon (nom difficilement lisible)

Rencontre avec un sous-marin le 21 Octobre 1917

Le 21 Octobre 1917 à 19h30, BOSPHORE se trouve par 36°30 N et 11°46 W (nota à environ 80 milles au large du cap Saint Vincent dans l'WSW) Le navire, cap au 010, qui navigue en zigzags de quatre quarts de chaque bord de la route, est en train de venir sur bâbord.

Aperçu soudain le sillage d'une torpille et le bouillonnement de son hélice. Mis la barre toute à gauche. La torpille passe sur l'arrière, entre le navire et la ligne de loch, à 5 m de l'étambot.

Lancé deux SOS qui ne reçoivent aucune réponse. Navigué en zigzags jusqu'au coucher de la lune. Le fait que la torpille ait manqué le navire est dû au changement de route en cours.

En remontant le sillage de la torpille, aperçu le sous-marin à 1000 ou 1200 m. Vu seulement le kiosque et le périscope. Tiré deux coups de canon en 30 secondes; le 2e obus semble exploser près du sous-marin. Celui-ci disparaît, soit qu'il ait pris la fuite, soit qu'il ait coulé.

A noter qu'un navire du convoi avait été coulé en 7 minutes le 19 Octobre. (nota : donc sans doute en Méditerranée entre Marseille et l'Espagne)

Le sous-marin attaquant

N'est pas identifié.

Mais à cette date, je ne vois qu'un sous-marin dans l'ouest de Gibraltar, l'U 35 d'Arnauld de la Périère qui a franchi le détroit le 16 au soir.

Le 18/10, il coule l'Italien LORENZO dans l'ouest de Gibraltar. Le 19/10, il coule le Japonais IKOMA MARU au large du cap Cantin, donc à environ 350 milles au sud de la position de BOSPHORE le 21.
Le 25/10, il coule l'Américain FANNY PRESCOTT à 50 milles au sud du cap Cantin.
Le 29/10, il est de retour en Méditerranée.

Si entre le 19 et le 25 il a fait un rail nord-sud au large du détroit de Gibraltar, il peut fort bien avoir rencontré le BOSPHORE le 21.

Avis aux spécialistes ;)

Cdlt
Dernière modification par olivier 12 le mar. avr. 03, 2018 9:52 am, modifié 1 fois.
olivier

Avatar de l’utilisateur
Gastolli
Messages : 264
Inscription : lun. juin 29, 2009 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par Gastolli » lun. juin 13, 2011 2:34 pm

Bonjour,

U 35 was off Funchal, Madeira, that day.
UB 53 passed Gibraltar on the morning of 22.10.1917, coming from Germany, but had nothing to do with BOSPHORE.
U 151 was far away in the South that day.

So, no idea which submarine was responsible...

Oliver

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

BOSPHORE — Compagnie des Messageries maritimes.

Message par Rutilius » mer. nov. 07, 2012 11:51 am

Bonjour à tous,


■ Traversées.

— 21 août 1919 : Rapatrie de Constantinople en France un détachement du 84e Régiment d’infanterie comprenant trois officiers et un peu plus de 150 hommes de troupe, ainsi que les archives de ce régiment.

« 21 août [1919]. [...] Rapatriables et démobilisables. – Les démobilisables des classes 1916 et 1917 s’embarquent sur le vapeur Bosphore.
Par ce même bateau, les archives du régiment rentrent en France à Avesnes, accompagnées par un noyau administratif composé des comptables des compagnies et commandé par le commandant Lucas, chef du 2e Bataillon, et le capitaine Lefèvre
(1)(2).

– Le lieutenant Morlevat, chef de détachement (3) ;
– 66 démobilisables, classe 1916 ;
– 80 démobilisables, classe 1917 ;
– 3 rapatriables.
»

(Journal des marches et opérations du 84e Régiment d’infanterie – 1er nov. 1918 ~ 29 août 1919 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote 26 N 666/5, p. num. 33.)

_______________________________________________________________________________________

(1) LUCAS Fernand, né le 30 mai 1872 à ... (...).

(2) LEFÈVRE Charles, né le 21 décembre 1884 à ... (...), de l’État-major du 2e Bataillon.

(3) MORLEVAT Pierre Marcel, né le 16 septembre 1897 à Marmagne (Saône-et-Loire), 5e Compagnie du 2e Bataillon.

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.
Dernière modification par Rutilius le mer. avr. 04, 2018 7:49 pm, modifié 1 fois.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

BOSPHORE — Compagnie des Messageries maritimes.

Message par Rutilius » ven. mars 29, 2013 10:38 pm

.
Passagers militaires décédés à bord du paquebot Bosphore

[V. la mise à jour du 4 avril 2018 ci-après]
Dernière modification par Rutilius le mer. avr. 04, 2018 8:46 pm, modifié 3 fois.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

BOSPHORE — Compagnie des Messageries maritimes.

Message par Rutilius » jeu. mai 09, 2013 6:14 pm

Bonjour à tous,

■ Témoignage officiel de satisfaction accordé au paquebot Bosphore à la suite des deux attaques à la torpilles du convoi dont il faisait partie, les 20 et 21 juillet 1918.


Journal officiel du 14 novembre 1918, p. 9.859.

Image
Dernière modification par Rutilius le mer. avr. 04, 2018 8:49 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 4098
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BOSPHORE - Compagnie des Messageries Maritimes

Message par olivier 12 » mar. avr. 03, 2018 9:56 am

Bonjour à tous,

BOSPHORE

Image

Image

Rencontre avec un sous-marin le 21 Septembre 1918

Navire réquisitionné par le transit maritime
Traversée Toulon - Corfou
Capitaine Bernard JACK Douarnenez n° 8
32 hommes d’équipage

Rapport du capitaine

Le 21 Septembre, étant en convoi avec le vapeur grec MENTOR à notre gauche, le chalutier MONTESQUIEU en éclaireur, LIBERTE, chef de convoi, à notre droite sur l’arrière du travers, MARGUERITE II en position analogue par rapport au MENTOR à la gauche de celui-ci, nous faisions du S70E en zigzags lorsqu’à 02h46 nous avons évité une torpille dont la trajectoire était dirigée sur la partie arrière du château et venait d’un quart sur l’arrière du travers. La torpille a été aperçue par l’officier de quart Monsieur VENERE et par le veilleur de bâbord. La barre a été mise toute à droite et la machine à l’allure maximum tandis que le sifflet était mis en action et que le navire prenait une allure de fuite au S10E jusqu’à 04h00 du matin.

Voici le graphique des manœuvres

Image

L’équipage a été mis au poste de combat, prêt à tout évènement, et les "Allos" réglementaires lancés aussitôt.
Position de l’attaque 38°09 N 07°40 E
Nous avons navigué ainsi jusqu’à ce que le chef de convoi fasse le signal de reprendre la route suivie avant l’attaque.
La cargaison de BOSPHORE se composait en majeure partie d’explosifs (680 tonnes) ce qui le plaçait ainsi dans des conditions défavorables en cas de torpillage. La catastrophe a été évitée grâce au système de surveillance établi à bord, à la veille attentive exercée par les hommes de quart, au sang froid et à la manœuvre rapide et judicieuse de l’officier de quart Monsieur VENERE dont je signale en cette occasion l’attitude élogieuse.

Rapport du capitaine du MENTOR à l’arrivée à Bizerte

Le 21 Septembre 1918, par 37°50 N et 07°08 E, mon bateau a été attaqué par un sous-marin qui a lancé deux torpilles. La première a frappé le navire à tribord entre la soute à charbon et la cale 3, mais n’a pas éclaté. La 2e lancée trois minutes plus tard, est passée à 10 m sur l’arrière du navire. Elle a été évitée en faisant venir le navire sur bâbord.
Au moment du torpillage, j’ai jeté à la mer dans une couverture plombée tous les documents et les ordres reçus au départ de Toulon.
Le choc de la torpille contre la coque ayant été très fort, je demande qu’un scaphandrier soit envoyé pour visiter la coque au point de choc.

Le navire transportait 4700 t de charbon. Affrété par la Marine Française.

Note de l’officier enquêteur (CC BORIES)

Les deux affaires de BOSPHORE et MENTOR sont connexes, bien que les deux capitaines aient appris seulement à Bizerte qu’ils avaient été attaqués en même temps.

LIBERTE et MARGUERITE II n’ont rien vu.

Les déclarations du capitaine de MENTOR sont confuses, sans doute parce qu’il peine à se faire comprendre en français. Celles du capitaine de BOSPHORE sont très nettes. Le graphique, résultant de ce que lui et son officier de quart ont vu, montre que l’avant de MENTOR a coupé le sillage du sous-marin venant de bâbord.
Celui-ci n’a pas eu le temps de se mettre à mi-distance entre les deux bâtiments et a lancé de trop près sur MENTOR. La 1ère torpille n’était pas encore à son plan d’immersion et elle est passée en raguant sous la coque, d’où la détonation entendue sur le MENTOR, absolument comparable à une explosion réelle. Cette circonstance a sauvé le MENTOR à bord duquel la veille ne paraît pas avoir été fameuse.
Le sous-marin a alors lancé une 2e torpille qui est passée sur l’arrière grâce à la manœuvre du bâtiment.
Peu après, BOSPHORE est arrivé dans le champ de tir du sous-marin qui de son autre extrémité a lancé une 3e torpille.
BOSPHORE, qui veillait bien, l’a vue à temps et l’a évitée. Il est à remarquer que c’est la 5e fois que ce bâtiment évite ainsi un torpillage, fait qui est tout à la louange du capitaine et de son équipage.

Le sous-marin attaquant

N’est pas identifié.
On pourrait penser à l’U 34 du Kptlt Johannes KLASING, mais sans aucune certitude.

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

BOSPHORE — Compagnie des Messageries maritimes.

Message par Rutilius » mer. avr. 04, 2018 8:43 pm

Bonsoir à tous,

Témoignage officiel de satisfaction accordé au paquebot Bosphore
à la suite de l’attaque à la torpille dont il fit l’objet le 21 septembre 1918.


BOSPHORE - T.O.S. - J.O. 23-I-1919 - ² .jpg
BOSPHORE - T.O.S. - J.O. 23-I-1919 - ² .jpg (31.86 Kio) Consulté 1265 fois
Dernière modification par Rutilius le mer. avr. 04, 2018 9:45 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »