Pieds gelés...

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
Avatar de l’utilisateur
LABARBE Bernard
Messages : 4732
Inscription : mar. juil. 12, 2005 2:00 am
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Pieds gelés...

Message par LABARBE Bernard » mer. janv. 13, 2010 11:22 pm

Bonjour,
Ca veut dire quoi ,"pieds gelés" ? Degré de gravité, conséquences, des doigts amputés comme ceux des mains de Maurice Herzog l'alpiniste ?
Vu le nombre de "pieds gelés" au 57ème R.I. dans le journal de santé du régiment, dans la Somme fin 1916 et début 17, je me pose la question.
Cordialement,
Bernard

Avatar de l’utilisateur
laurent provost
Messages : 1053
Inscription : lun. juin 11, 2007 2:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par laurent provost » mer. janv. 13, 2010 11:31 pm

Bonsoir Bernard,
Il me semble que ce thème fut exposé sous le vocable pied de tranchées l'année passée
juste une petite recherche a faire dans le moteur te donnera entre autre ceci
A bientôt

MP 92
Messages : 1053
Inscription : lun. nov. 17, 2008 1:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par MP 92 » mer. janv. 13, 2010 11:42 pm

Bonjour,
Ca veut dire quoi ,"pieds gelés" ? Degré de gravité, conséquences, des doigts amputés comme ceux des mains de Maurice Herzog l'alpiniste ?
Vu le nombre de "pieds gelés" au 57ème R.I. dans le journal de santé du régiment, dans la Somme fin 1916 et début 17, je me pose la question.
Cordialement,
Bernard
Bonsoir LABARBE Bernard, Bonsoir à tous,

Ca peut aller jusque là mais en général, non. Le commandement veillait sur ce point mais il y a eu des circonstances où ce sont des dizaines et même des centaines de cas (800 en 15 jours au 5°CA en Argonne) qui se sont produits.
On utilise également l'expression "pieds de tranchées".
La pathologie est due à l'humidité et au froid qui sévissait en hiver (jusqu'à -15/ -20°) et à l'engourdissement du fait de la position immobile pendant des heures. D'autre part, les prescriptions médicales n'étaient pas respectées pour des tas de raisons allant de l'impossibilité pure et simple de se déchausser quelques heures, en passant par la négligence (pieds à enduire tous les jours de graisse lanolinée spéciale distribuée), au non changement de chaussettes, au stationnement carrément dans l'eau, etc ...
En général, le soldat était remis sur pied (sans mauvais jeu de mots) en 4 à 6 semaines, grâce à la chaleur (boite soufflante à air chaud où on introduisait les 2 pieds) et au traitement adéquat de lavage + couche de vaseline, pratiqué dans les amb.

Cordialement,
Michel PINEAU

Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention. Diderot

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par Laurent59 » jeu. janv. 14, 2010 9:36 am

Bonjour à tous, concernant ce sujet , Maurice Genevoix décrit "ce mal" lors de son séjour aux Eparges en 1915.

Extrait: "Mes molletières déroulées roulent sur le parquet; ma capote s'affaisse près d'elles. L'un après l'autre, mottes lourdes, mes souliers tombent. Tout cela fait un tas de boue qui fume à la chaleur du fourneau. Mes chausettes fument au dossier d'une chaise,et sur la chaise, fument mes deux pieds nus. Mais pieds sont bleus, de ce bleu qu'on voit aux nuages de l'été, les soirs d'orage. Ils deviennent verts comme une chair de noyé. Ils deviennent rouges comme des parquets de viande saignante...mes pieds cramoisis fourmillent de démangeaisons brûlantes...engelures énormes, ils commencent à bouillir; à présent j'ai des jambes; mais je n'ose plus y toucher.".

Les remèdes passaient parfois par un lavage des pieds au savon de potasse. Quand le soldat le pouvait on l'incitait à se graisser les pieds à base d'huile de baleine ou de pommade à la lanoline.

Laurent :hello:
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
Titeuil
Messages : 326
Inscription : ven. nov. 14, 2008 1:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par Titeuil » jeu. janv. 14, 2010 9:55 am

Bonjour à tous, bonjour Bernard,

Un autre membre du forum a posté un message sur le même sujet en ce moment même dans la rubrique "soldat de la Grande Guerre".
Sinon, voici un témoignage que je possède :

" Le 30 janvier 1917

(...) Il fait toujours beaucoup froid. Aujourd’hui il neige, ces jours il y en a eu plusieurs de notre régiment d’évacués pour les pieds gelés. (...)"

Quelques jours plus tard:

" Samedi, 3 février 1917

Ma bien chère Marie,

(…) J’ai reçu ta lettre datée du 30 janvier où tu me dis qu’il fait aussi bien froid à Ecoche et il n’a toujours pas l’air de se radoucir. Tenez-vous bien au chaud qu’il ne vous arrive rien car à un temps pareil en sortant d’un appartement bien chaud et surtout après avoir mangé une soupe bien chaude, on peut être saisi par le froid et prendre mal nous autres qui sommes toujours à l’air. Nous risquons moins d’attraper une congestion mais nous risquons d’avoir les pieds gelés. Voilà 15 jours que nous mangeons du pain gelé, il est dur comme du pain grillé et plein de gevril à l’intérieur. Nous couchons sous des hangars en planche et nous creusons des tranchées à l’arrière du matin au soir. Le terrain est gelé à 40 centimètres de profondeur, c’est dur à creuser."

L'hiver 17, comme vous le savez sans doute, a été particulièrement glacial : des températures avoisinant parfois les - 25°c.

Bien à vous tous,

Christophe

Avatar de l’utilisateur
marcel clement
Messages : 2018
Inscription : mar. janv. 08, 2008 1:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par marcel clement » jeu. janv. 14, 2010 11:20 am

Bonjour à tous,

Effectivement, il faut plutôt parler du " pied de tranchée " et les conséquences étaient souvent très néfastes et cela a concerné des centaines de miliers de soldats.

Merci à Laurent d'avoir mis le lien que je rappelle également :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _621_1.htm

Amicalement,

Alain MC

Image

Avatar de l’utilisateur
LABARBE Bernard
Messages : 4732
Inscription : mar. juil. 12, 2005 2:00 am
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Pieds gelés...

Message par LABARBE Bernard » jeu. janv. 14, 2010 12:31 pm

Bonjour,
Et merci pour vos informations.
Cordialement,
Bernard

Avatar de l’utilisateur
marcel clement
Messages : 2018
Inscription : mar. janv. 08, 2008 1:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par marcel clement » jeu. janv. 14, 2010 9:25 pm

Re bonsoir à tous, :hello:

Il y a dans le lien évoqué ,une abominable photo montrant une amputation spontanée des deux pieds , par une maladie des pieds de tranchée. Il y a aussi de chiffres concernant les décès.
J'ai retrouvé, avec émotion, dans le JPO de son régiment; la trace écrite de l'évacuation de mon GP pour " Pieds gelés' en 17. Le pied de Tranchée était une affection grave et assez spécifiquement française. Pas de pieds de tranchée chez les belges ou les Anglais par exemple, et dans des conditions de vie ou climatiques identiques.


Amicalement,

Alain MC

Avatar de l’utilisateur
- Joel Huret -
Messages : 2601
Inscription : mar. août 31, 2004 2:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par - Joel Huret - » ven. janv. 15, 2010 10:02 am

[quotemsg=7256,1,326]Bonjour,
Ca veut dire quoi ,"pieds gelés" ? Degré de gravité, conséquences, des doigts amputés comme ceux des mains de Maurice Herzog l'alpiniste
Bernard
Bonjour à tous,

Un exemple parmi tant d'autres ! un de mes deux grand-pères ( 16e Compagnie du 42e R.I.C.) a eu les pieds gelés à Vauquois le 11 mars 1915. Il a été amputé des cinq orteils du pied droit ( cité avec attribution de la médaille militaire).
J’ai encore bien en tête le récit qu’il faisait des circonstances qui ont conduit à cette blessure. Je me suis toujours dit qu’il devait faire drôlement froid le 11 mars 1915 ! mais à la lecture de ce fil et de celui consacré au " pied de tranchée ", j’y vois beaucoup plus clair et je peux faire le rapprochement avec ce qu’il décrivait : resté entre les deux lignes sans pouvoir bouger, les pieds dans l’eau et secouru la deuxième nuit dans des circonstances très particulières.

Bien cordialement, Joël Huret
Histoire d'une collection : Musée militaire de Thiaucourt

Avatar de l’utilisateur
valier
Messages : 623
Inscription : lun. sept. 24, 2007 2:00 am

Re: Pieds gelés...

Message par valier » ven. janv. 15, 2010 10:10 pm

Bonsoir à tous,
Merci pour ce fil très intéressant.

Une question :
Le pied de Tranchée était une affection grave et assez spécifiquement française. Pas de pieds de tranchée chez les belges ou les Anglais par exemple, et dans des conditions de vie ou climatiques identiques.
As-t-on un début d'explication ? Par exemple l'usage de chaussures différentes comme des bottes en caoutchouc dont j'ai lu que l'usage était interdit dans l'armée française.

Bonne soirée.

Jacques
Un Homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom.

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »