Les fusillés de Gerbéviller

jean-luc2
Messages : 52
Inscription : jeu. févr. 08, 2007 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par jean-luc2 » mer. mai 30, 2007 1:29 am

Bonsoir à tous,

Sur la carte postale jointe figurent les noms de 14 habitants de Gerbéviller fusillés par les allemands suite aux combats du 24 août 14 : Vuillaume, Bernasconi, Benoit, Linguenheldrer, Adam, Robinet, Menu, Dehand, Blosse, Chrétien, Perrin, Bourguignon, Gauthier, Remy.
Nous les avons recherchés sur MDH et nous n'avons trouvé que 2 noms qui pourraient correspondre à ceux de la carte postale: Chrétien Edmond et Rémy Victor. Mais les lieux indiqués sont différents. Et pour Remy Victor, la date donnée sur MdH est le 25 août.

Pour les noms très courants donc très nombreux (Gauthier, Bourguignon, Perrin ...) notre recherche s'est limitée aux départements de Meurthe et Moselle et voisins. Pour les noms plus rares donc nettement moins nombreux, la recherche a été complète. Et nous n'avons pas trouvé Vuillaume, Bernasconi, Linguenheldrer, Dehant.

D'où nos questions :

Quelqu'un peut-il nous en dire plus sur les combats et les évènements du 24 août?? A-t-on un bilan complet des gens massacrés??

La carte mentionne que ce sont des habitants de Gerbéviller. Auraient-ils été fusillés ou massacrés dans des lieux différents??

Si les 2 noms trouvés sur MdH sont bien ceux de la carte postale, alors pourquoi tous les civils figurant sur la carte n'ont-ils pas obtenu la mention "Mort pour la France"??

Merci d'avance

Cordialement

JLuc, Annie

Image

ImageImage
Jean-Luc

Avatar de l’utilisateur
julien lirot
Messages : 158
Inscription : jeu. juin 16, 2005 2:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par julien lirot » mer. mai 30, 2007 2:05 am

bonsoir Jean Luc et bonsoir Annie,
bonsoir à tous,

en lisant votre message, ça m'a rappellé quelque chose, apres quelques feuilletages j'ai trouvé ceci dans le vieux livre de l'abbé L. Colin "Les barbares dans la trouée des Vosges" au niveau de la préface :

"... Je sort de Gerbeviller. Je suis allé demander à Soeur Julie les clefs de l'eglise pour la visiter. Elle m'a parlé d'une nouvelle découverte qu'elle venait de faire, et, comme elle n'osait pas vous écrire, je l'ai priée de me confier une note, avec promesse de vous la faire parvenir."
Sans y changer une virgule, je verse cette note autographe de soeur Julie dans le dossier de l'histoire qui ne possede pas de plus accablante à la charge de la culture allemande :

"Le 24 Août 1914, les allemands ont fusillé 15 civils de Gerbeviller par groupe de cinq au lieu dit " la Prele ", environs 1 kilomètre de Gerbeviller sur la route de Lunéville.
"Pendant les préparatif de l'execution, le général Clauss, commandant le 60e régiment d'infanterie de Baviére, était assis sous un gros fréne, prés d'une table ou se trouver du champagne, à peu prés a 30 metre du but de l'exécution : et il avait demander de commencer le feu au moment où il lèverait son verre?
"l'ordre fut exécuté.
"c'est un soldat allemand qui a donner ces detail à M. Nicolas Rozier, conseiller municipale à Gerbeviller, le 24 août 1914, le jour même du feu et du sang dans notre malheureux pays.

Soeur M. Julie.
Gerbeviller le 14 juin 1915.


voila ce que j'ai deja trouver pour decrire un peu l'execution, je n'ai pas d'autre details, mais je suis sur que l'on va nous donner d'autre renseignement sur cet exécution.

Bonne soirée.
Cordialement.

Julien.

Avatar de l’utilisateur
jacques didier
Messages : 383
Inscription : mar. oct. 31, 2006 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par jacques didier » mer. mai 30, 2007 10:36 am

Bonjour à tous,

Dans le petit opuscule de Jean Godfrin " Le combat et le sac de Gerbéviller, 24 août 1914 " Il écrit qu'autour de ce monument élevé par les soins de la Municipalité de Gerbéviller, en bordure de la Route Nationale au lieu dit La Prêle et inauguré le 28 août 1921, ont été inhumés 41 corps : ceux des 16 habitants de Gerbéviller fusillés à la Prêle, ceux de 17 autres victimes identifiées ou non, et ceux des 8 jeunes gens de Tanconville.

Dans son ouvrage " La Victoire Oubliée " le Docteur Creusat relate le témoignage du préfet Mirman :
"Je me suis rendu à Gerbéviller, quelques jours après la libération de la ville par les Allemands. J'étais accompagné du capitaine Déglise, appartenant à l'Etat-Major du général de Castelnau. Dans une prairie, à quelques centaines de mètres de Gerbéviller, du côté de Lunéville, j'ai vu quinze cadavres en trois groupe de cinq chacun. C'était des otages, presque tous des vieillards à cheveux blancs, qui avaient été fusillés par l'ennemi à cet endroit. Les groupes étaient distants d'un mètre environ. Tous avaient les mains attachées, quelques uns avaient un bandeau sur les yeux. J'ai remarqué que les pantalons de plusieurs d'entre eux étaient déboutonnés et abaissés jusqu'à mi-jambe; j'ai pensé que c'était une précaution qu'on avait prise pour entraver ces malheureux avant de les exécuter."

Le même sort attend un groupe de jeune gens de Tanconville (Canton de Cirey en Meurthe et Moselle) venu échouer à Gerbéviller à la suite de circonstances mal connues; leur village étant situé à la frontière même.

Cordialement.

J.Didier

KROLE
Messages : 103
Inscription : ven. déc. 16, 2005 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par KROLE » mer. mai 30, 2007 4:29 pm

Bonjour au forum,

Pour répondre à votre recherche, peut-être pourriez-vous trouver des infos sur ces fusillés dans le petit livre :
LEURS CRIMES
Préfet MIRMAN
Maire de Nancy SIMON
Maire de Lunéville KELLER
NANCY BERGER-LEVRAULT 1916

Cordialement,
Carole



jean-luc2
Messages : 52
Inscription : jeu. févr. 08, 2007 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par jean-luc2 » mer. mai 30, 2007 5:53 pm

Merci à toutes et tous pour vos réponses qui se complètent et permettent de reconstituer les évènements, qui ne sont pas sans rappeler ceux de Vassieux, du Vercors, et des autres lieux où la barbarie s'est de nouveau exprimée pendant la seconde guerre.

Reste la question de la mention "Mort pour la France". Nous avons de nouveau recherché les noms les plus rares et n'avons rien trouvé sur MdH, hormis les deux cités plus haut. Nous allons essayer de nous procurer ou de consulter les ouvrages que vous citez.

Bien cordialement

JLuc, Annie

Jean-Luc

Avatar de l’utilisateur
henri astoul
Messages : 246
Inscription : ven. août 04, 2006 2:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par henri astoul » mer. mai 30, 2007 6:39 pm

Bonsoir à tous,

Sur la carte postale jointe figurent les noms de 14 habitants de Gerbéviller fusillés par les allemands suite aux combats du 24 août 14 : Vuillaume, Bernasconi, Benoit, Linguenheldrer, Adam, Robinet, Menu, Dehand, Blosse, Chrétien, Perrin, Bourguignon, Gauthier, Remy.
Nous les avons recherchés sur MDH et nous n'avons trouvé que 2 noms qui pourraient correspondre à ceux de la carte postale: Chrétien Edmond et Rémy Victor. Mais les lieux indiqués sont différents. Et pour Remy Victor, la date donnée sur MdH est le 25 août.

Pour les noms très courants donc très nombreux (Gauthier, Bourguignon, Perrin ...) notre recherche s'est limitée aux départements de Meurthe et Moselle et voisins. Pour les noms plus rares donc nettement moins nombreux, la recherche a été complète. Et nous n'avons pas trouvé Vuillaume, Bernasconi, Linguenheldrer, Dehant.

D'où nos questions :

Quelqu'un peut-il nous en dire plus sur les combats et les évènements du 24 août?? A-t-on un bilan complet des gens massacrés??

La carte mentionne que ce sont des habitants de Gerbéviller. Auraient-ils été fusillés ou massacrés dans des lieux différents??

Si les 2 noms trouvés sur MdH sont bien ceux de la carte postale, alors pourquoi tous les civils figurant sur la carte n'ont-ils pas obtenu la mention "Mort pour la France"??

Merci d'avance

Cordialement

JLuc, Annie

http://images.mesdiscussions.net/pages1 ... ller-1.jpg

http://images.mesdiscussions.net/pages1 ... Felix.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages1 ... victor.jpg
Bonjour Jean Luc et Annie.
Voici l'extrait de "Leurs Crimes cité plus bas :
A Geberviller ... ils pénètrent chez les époux Lingenheld, se saisissent du fils de 36 ans, réformé, portant le brassard de la Croix-Rouge,
lui lient les mains, le traînent dans la rue et le fusillent. Ils reviennent chercher le père, vieillard de 70 ans.
La femme, affolée, se sauve; en sortant elle voit son fils étendu sur le sol; comme le malheureux remue encore, ils l'arrosent de pétrole et le rôtissent. Le père est fusillé plus loin, avec 14 autres vieillards. On a identifié dans cette commune plus de 50 victimes.

Voilà ce qui est écrit sur ce lieu. Ce n'est pas joli. Par contre il y a très peu de noms cités.
J'ai tenté de vous le scanner sur ce forum, mais je n'ai pas réussi. Tant qu'on n'écrira pas un mode d'emploi pour "les nuls en photo du forum" ... !
A bientôt. Henri
Henri

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4839
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par Eric Mansuy » mer. mai 30, 2007 6:42 pm

Bonjour à tous,
Bonjour Jean-Luc et Annie,
Une partie de l'excellent ouvrage d'Alan KRAMER et John HORNE, Les atrocités allemandes, 1914, est consacreé au sujet. Je peux y jeter un oeil ce soir en rentrant du lycée, si personne ne l'a fait d'ici là. De mémoire, je crois que les chiffres qu'ils mentionnent sont plus élevés que 41.
A vérifier.

A plus tard,
Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
rohmer
Messages : 1284
Inscription : sam. nov. 19, 2005 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par rohmer » mer. mai 30, 2007 6:49 pm


Bonsoir à toutes et tous,
Bonsoir Henri,
Bonsoir Eric,



Bonsoir Henri,

Voici ce que Annie nous avait envoyé et croyez-moi, cela fonctionne.

Très rapidement car il est tard.
Je vous rappelle ce lien pour insérer une image :

http://forum.pcastuces.com/sujet.asp?f=20&s=324


Faire toutes les "manoeuvres" jusque 5 inclus.
Là, cliquer sur l'icône "oeil" (même ligne que "votre réponse" )
Insérer le lien par "coller". Recliquer sur l'icône oeil. C'est tout. Quand vous validerez votre message, miracle, votre photo va apparaitre....


Bonsoir Eric,

Est-ce le dernier livre sorti sur le sujet ?

Quant au "criquet"....un délice d'écriture et de poésie, croquis exquis et une force de caractère.....derrière tout cela. :jap:
Merci pour vos bons conseils.

Bien cordialement à toutes et tous.
Evelyne.

Avatar de l’utilisateur
TURPINITE
Messages : 4287
Inscription : dim. mars 04, 2007 1:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par TURPINITE » mer. mai 30, 2007 9:40 pm

Bonsoir Jean luc et Annie, bonsoir à tous, voilà un site qui devrait vous donner quelques réponses, du moins je l'espère :
http://www.greatwardifferent.com/Great_ ... ler_01.htm

A bientôt
Florian
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
Si j'avance, suivez moi! Si je recule, tuez moi! si je meurs, vengez moi !

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4839
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Les fusillés de Gerbéviller

Message par Eric Mansuy » mer. oct. 15, 2008 5:37 pm

Bonjour à tous,
Un document trouvé au sein des archives municipales de Gerbéviller, si cela peut encore être utile à quiconque si longtemps après le début de ce "fil" :

« Gerbéviller, le 22 janvier 1919.
Copie textuelle et conforme d’une lettre du Chef d’Escadron Poupard, commandant le 2e Groupe du 255e d’Artillerie (ex 4e Groupe du 3e d’Artillerie Lourde) relative aux 15 fusillés de la Presle.

Gerbévillers [sic], le 20/1/19.
Le 14 septembre 1914, le 4ème groupe du 3ème Régiment d’Artillerie Lourde qui, depuis le 3 septembre combattait aux abords de Gerbévillers, a bivouaqué dans la nuit à la Presle, à environ 800 mètres Est [sic] du village de Gerbévillers.
Le matin du lendemain, des soldats découvrirent les 15 cadavres des civils fusillés par les allemands.
Ils étaient pour la plupart déculottés.
Je n’ai vu cependant aucune trace de mutilation.
Après avoir rassemblé les hommes du groupe autour de ces victimes et leur avoir fait constater cette preuve indéniable de la barbarie allemande, j’ai fait former les sections et défiler le groupe devant les cadavres, rendant ainsi les derniers honneurs à ces malheureux habitants.
C’était le 15 septembre, vers 6 heures du matin.

Le chef d’escadron Poupard, commandant le 2ème groupe du 255e d’Artillerie (ex 4ème Groupe du 3ème d’Artillerie Lourde).
Signé : Poupard

Pour copie conforme,
Le Maire »

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Répondre

Revenir à « Batailles & lieux de combats »