Les cavaliers dans l'infanterie en 1914

Parcours individuels & récits de combattants
Willelmus
Messages : 5
Inscription : sam. sept. 21, 2019 12:07 pm

Les cavaliers dans l'infanterie en 1914

Message par Willelmus » mar. oct. 08, 2019 6:45 pm

Bonjour,

En croisant les informations -dont je sais qu'elles ne sont pas forcément précisées de façon optimale- contenues par la fiche matricule d'un combattant de la Grande Guerre avec le petit journal qu'il a laissé de sa campagne de 1914, il m'est apparu une discordance flagrante.

A suivre l'état de ses services sur sa fiche matricule, ce militaire de la classe 1910 a accompli son service militaire au 7e régiment de hussards d'octobre 1911 à novembre 1913. Rappelé par la mobilisation générale d'août 1914, il est alors, conformément à son affectation dans la réserve, incorporé au régiment de cavalerie légère de Niort soit, si je ne m'abuse, le même 7e régiment de hussards qu'il avait quitté peu de temps avant !
Parti aussitôt au Front, il est blessé en novembre 1914. Puis selon sa feuille matricule, il est versé dans l'artillerie en août 1916, où il passe dans 4 régiments successifs jusqu'à sa démobilisation en 1919. Dans l'intervalle, il est blessé une autre fois et cité à l'ordre à deux reprises en tant que brancardier, la seconde fois d'ailleurs, bien que toujours artilleur, à l'ordre d'un bataillon de chasseurs, ce qui laisse à penser sur la distinction à faire entre autorité effective d'emploi et affiliation régimentaire formelle.

Ce qui m'amène au véritable objet de mon questionnement. En effet, le petit journal de guerre laissé par ce soldat, d'une qualité documentaire très modeste par ailleurs, va de son départ aux armées en août 1914 jusqu'à son évacuation pour blessure en novembre de la même année. Or, le parcours qu'il relate et les péripéties de guerre qu'il évoque ne correspondent en rien à l'historique ni au JMO du 7e hussards. Les éléments mentionnés permettent de comprendre qu'il a en réalité fait campagne certes en tant que cavalier... mais dans l'infanterie.
J'ai pu identifier le régiment concerné qui est le 66e RI (la comparaison entre le JMO de ce dernier et les écrits du témoin permet même d'établir à quel bataillon il a été rattaché). Il y évolue avec un petit noyau de cavaliers, probablement tous issus du même corps initial, dont au moins un maréchal des logis (le chef du détachement ?). Ces hommes sont clairement chargés de missions de liaison et sont placés auprès du chef de bataillon, parfois du colonel. Mais ce sont là les déductions que je formule d'après ce qui est écrit dans ce journal personnel, car strictement aucune trace de ces cavaliers, de leur transfert au 66e ni de leur rôle au sein de ce dernier, n'apparaît dans les JMO consultés, tant au 7e hussards qu'au 66e RI.

En dépit de ce manque de visibilité, il semble évident que ce type de situation n'est pas un cas particulier mais qu'au contraire on a, au début de la guerre, incorporé à un grand nombre d'unités d'infanterie, si ce n'est à toutes, de tels groupes de cavaliers de liaison. Ma question est donc : trouve-t-on quelque part des instructions réglementaires ou des éléments de doctrine à ce sujet ? Si oui, alors quel est le volume des détachements de cavalerie ainsi affiliés aux tâches de liaison d'infanterie : si le maréchal des logis évoqué est bien le chef, quel effectif sous ses ordres cela implique-t-il ? Sous-officier = une escouade, un demi-peloton par régiment d'infanterie ?

Merci d'avance pour toute appréciation ou toute information sur ce point.

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5778
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Les cavaliers dans l'infanterie en 1914

Message par Stephan @gosto » mar. oct. 08, 2019 7:03 pm

Bonsoir,

Il s'agit du groupe d'éclaireurs montés, affecté à chaque régiment d'infanterie, à la disposition du chef de corps. L'effectif théorique du groupe en 1914 est de 2 sous-off., 2 brigadiers et 8 éclaireurs. Ils comptent à la 2e section de la C.H.R. du régiment.

Bonne soirée.
Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Willelmus
Messages : 5
Inscription : sam. sept. 21, 2019 12:07 pm

Re: Les cavaliers dans l'infanterie en 1914

Message par Willelmus » mar. oct. 08, 2019 11:07 pm

Merci beaucoup pour cet éclairage parfait et précis.

geojeff
Messages : 497
Inscription : jeu. nov. 30, 2006 1:00 am

Re: Les cavaliers dans l'infanterie en 1914

Message par geojeff » jeu. oct. 10, 2019 1:53 pm

Bonjour,

Il y avait à Niort, avec le 7 RH, un autre régiment de cavalerie légère, le 6ème Régiment de Chasseurs à Cheval, où le dépôt avait été déplacé après la prise de Lille par les Allemands.

J'ai identifié de nombreux cavaliers du 6 RCh qui ont été affectés comme éclaireurs montés dans l'infanterie au début de la guerre. Par contre, pour détailler leur parcours effectif, c'est une autre histoire et si quelqu'un à le mode d'emploi, je suis également preneur...

Bien cordialement

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »