Décoration inconnue

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
Franz
Messages : 192
Inscription : dim. avr. 08, 2012 2:00 am

Re: Décoration inconnue

Message par Franz »

Bonjour.
dixmude1923 a écrit : jeu. mai 13, 2021 8:23 pm Un simple passage suffirait-il à obtenir cette décoration ?
Logiquement non, mais dans le cas présent, oui.
C'est la première fois qu'un bâtiment de guerre mouille devant Rabat avec l'intention de mettre à terre son état major et son équipage.
Geste diplomatique du "sultan" (avec "proposition" du commissaire résident général) pour marquer le coup.
Celui-ci s'est peut être contenté de remettre la décoration au grade de grand officier au CV Grasset, les chevaliers devant se contenter d'une remise à la main de la boite et du diplôme.

ps : la décoration que vous avez présenté plus correspond bien au modèle type 1913 en argent et vermeil de fabrication Arthus Bertrand.

Cordialement.
F.
dixmude1923
Messages : 18
Inscription : ven. mars 13, 2020 5:10 pm

Re: Décoration inconnue

Message par dixmude1923 »

Bonjour

Pour aller encore plus loin sur cette décoration du Ouissam Alaouite, voilà un bref résumé que j'ai pu tirer de la lecture de l'ouvrage de Pierre ROUSSEAU: "Ordres et décorations de l'empire chérifien : au temps du protectorat français au Maroc, 1912-1956", 2005, ISBN 2-914611-30-7, disponible à la Bibliothèque Publique d'Information Centre Pompidou.

C'est en 1908 que le sultan Abd-el-Hafid arrive à la tête de l'empire chérifien. S'inspirant de l'ordre de la légion d'honneur, il crée l'ordre du Ouissam Hafidien, strictement réservé aux sujets de sa majesté chérifienne.

Le traité de Fès (mars 1912) marque le début du protectorat français. Le général Lyautey est nommé premier Commissaire Résident Général de la France au Maroc ; il assure en même temps auprès du Sultan les fonctions de ministre des affaires étrangères et celles de Commandant en chef des forces militaires du Maroc. Abd-el-Hafid démissionne et c'est son frère Moulay Youssef, qui devient le 12 août 1912 le chef de l'empire chérifien.
L'ordre du Ouissam Hafidien est supprimé par le dahir (décret) du 11 janvier 1913 et un nouvel ordre est créé par ce même dahir : l'ordre du Ouissam Alaouite Chérifien. Il est accordé sur proposition du Grand Vizir de Sa Majesté le Sultan pour les sujets marocains, et sur proposition du Ministre des Affaires étrangères de Sa Majesté le Sultan, c'est-à-dire du commissaire résident Général de la France, dans tous les autres cas. Les nominations et les promotions ont lieu trois fois par an : les fêtes de l'Aïd es- Séghir, l'Aïd el-Kébir et l'Aïd el-Mouloud (sauf cas exceptionnel). Il comporte 5 classes : Grand cordon, grand officier, commandeur, officier, chevalier.

Une circulaire du 6 février 1914 émanant du Ministère français de la Guerre, confirme que l'ordre du Ouissam Alaouite Chérifien était « en principe, réservé aux militaires faisant partie des troupes d'occupation du Maroc et concédé sur la proposition de Monsieur le Commissaire Résident Général de la République à Rabat ». Un certain nombre de proposition peuvent être faites au titre du service courant pour des militaires comptant au moins deux années de présence au Maroc pour se voir attribuer cette décoration, mais des « propositions exceptionnelles » pouvaient néanmoins être faites.

Ces décorations remises lors du passage de la Jeanne à Rabat sont très probablement parmi les toutes premières remises par le Résident Général de la République (général Lyautey) et entrent dans cette catégorie très vague de « propositions exceptionnelles » .

JM
Rutilius
Messages : 16651
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Décoration inconnue.

Message par Rutilius »

Bonjour à tous,

Création de l'Ordre du « Ouissam Alaouite Chérifien »

— Dahir du 2 safer 1331 [11 janvier 1913] créant et réglementant l’ordre du « Ouissam Alaouite Chéri-fien », approuvé le 15 mai 1913 par le Commissaire Résident général Lyautey (Bull. off. de l’Empire chérifien, n° 30, 23 mai 1913, p. 135).


• Modifié par :

— Dahir du 30 Moharrem 1331 [29 décembre 1913] (Bull. off. de l’Empire chérifien, n° 67, 6 février 1914, p. 83).


— Dahir du 14 Rabeï 1332 [12 mars 1914] (Bull. off. de l’Empire chérifien, n° 87, 26 juin 1914, p. 483).

Bien amicalement à vous,
Daniel.
dixmude1923
Messages : 18
Inscription : ven. mars 13, 2020 5:10 pm

Re: Décoration inconnue

Message par dixmude1923 »

Parfait et merci : ainsi la "décoration inconnue" est maintenant clairement identifiée jusqu'à ses sources.

JM
Rutilius
Messages : 16651
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Décoration inconnue.

Message par Rutilius »

Bonjour à tous,

Composition de l’état-major du croiseur cuirassé Jeanne-d’Arc,
École d’application des aspirants de marine, à la date du 1er janvier 1914

Annuaire de la Marine 1914, p. 861.

A.M. 1914 - 861. - .JPG
A.M. 1914 - 861. - .JPG (189.3 Kio) Consulté 384 fois

[Bâtiment entré en armement le 1er septembre 1912, à Brest]

□ Le capitaine de vaisseau Maurice Ferdinand Albert GRASSET, du port de Brest, fut nommé à ce com-mandement, ainsi qu’à celui de l’École d’application des aspirants de marine, par une décision prési-dentielle du 19 juin 1912 (J.O. 21 juin 1912, p. 5.477). Il prit son commandement le 1er septembre 1912 (Annuaire de la Marine 1914, p. 861).

Il avait été préalablement désigné pour suivre, à Brest, les travaux d’aménagement du croiseur en bâti-ment-école d’application des aspirants de marine (J.O. 16 mars 1912, p. 2.539).

Lui succéda le capitaine de vaisseau Henri SALAUN, du port de Brest, qui fut nommé à ce comman-dement par un décret du 15 juillet 1914 (J.O. 17 juill. 1914, p. 6.422). Il prit son commandement le 1er septembre 1914 (J.O. 18 juill. 1914, p. 6.552).

□ Le capitaine de frégate Jean Joseph BRISSON, du port de Toulon,embarqué au 1er janvier 1914 en qualité d’officier en second, fut ensuite nommé au commandement du croiseur de 1re classe Guichen par un décret du 13 décembre 1914 (J.O. 21 déc. 1914, p. 9.523).
Bien amicalement à vous,
Daniel.
dixmude1923
Messages : 18
Inscription : ven. mars 13, 2020 5:10 pm

Re: Décoration inconnue

Message par dixmude1923 »

Bonjour à tous
En fait la déclaration de la guerre à la France par l'Allemagne (3 août 1914) a rendu obsolète ces nominations du JORF.
Du coup le CV Grasset est resté commandant de la Jeanne jusqu'en août 1915 : il est remplacé par le CV Voisin d'août à décembre 1915 (???, voir après), puis par le CV Meleart de juillet 1916 à décembre 1916 . A noter que le CA Grasset sera nommé en mai 1916, Commandant la 4ème Division légère (pavillon sur la "JEANNE-D'ARC", puis, en août 1917, sur la "GLOIRE"). (sources: Espace Tradition Ecole Navale)
Le CV Salaün est contraint de demeurer au Cabinet du Ministre de la Marine ; puis, en mars 1916, il devient Commandant de la Division des bases du Corps expéditionnaire d'Orient sur l'Eros (sources: Espace Tradition Ecole Navale),
La Jeanne a navigué sur la Méditerranée jusqu'au 12 avril 1916, date à laquelle elle est entrée en bassin à Brest (immobilisation jusqu'au 24 septembre). Elle repart le 24 septembre 1916, direction Fort de France (source Levesque).
Le LV Levesque a quitté la Jeanne le 12 février 1917 pour embarquer sur le Montcalm (cela se passait à Fort de France). Ses bulletins individuels de note sur la Jeanne ont été signé le 30 juillet 1915 par le CV Grasset, le 21 mars 1916 par le CV Voisin, le 1 août 1916 par le CV Meleart.
Il y a donc une erreur probable au sujet du CV Voisin sur le site Espace Tradition puisque c'est lui qui a signé le 21 mars 1916 le bulletin individuel de mon grand père : il a du très probablement rester commandant de la Jeanne au delà de la date de décembre 1915 jusqu'à son remplacement par le CV Meleart en juillet 1916 (changement intervenu quand la Jeanne était en bassin).
JM
Répondre

Revenir à « AVIATION »