14e régiment d'infanterie territoriale

R.I. - R.I.T. - Chasseurs
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


ORDRE DU RÉGIMENT N° 81

M. LOCARD Eugène, sous-lieutenant ; alors qu'il était sergent a participé à la traversée de l'Yser le 10 novembre 1914.
Le 11, vers 15 h. 1/2 avec une dizaine d'hommes et le caporal GALMONT, a été envoyé en première ligne ; n'a pas hésité à charger à la baïonnette avec son petit groupe d'hommes et a ainsi empêché une mitrailleuse ennemie de s'installer sur le chemin. Poursuivant la charge, il fit un prisonnier avec qui il dut errer toute la nuit dans le but de s'esquiver de la ligne ennemie qui l'entourait. Il put rentrer avec son prisonnier le lendemain matin et le conduisit au Général commandant la 161e brigade à Nieuport-Ville.

Bergues, le 23 mai 1915.
Le Lieutenant-Colonel Commandant le Régiment,
Signé : CHAALES DES ETANGS.


Extrait de l'historique du 14e régiment d'infanterie territoriale


==========================================

J.O. du 1er janvier 1915 page 8

ARMÉE TERRITORIALE
PROMOTIONS ET NOMINATIONS
Infanterie. — Par décision ministérielle en date du 21 décembre 1914, et par application du décret du 26 août 1914, les promotions à titre temporaire et pour la durée de la guerre ci-après sont approuvées : Au grade de sous-lieutenant :

M. LOCARD, sergent au 14e régiment territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.


Dans la même promotion :

M. Nortier, adjudant au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Thiébault, adjudant-chef au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Sellier, adjudant-chef au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Fourcault, adjudant-chef au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Lemaire, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Perney, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Locard, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Pecourd, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Lefebvre, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.

M. Counil, sergent au 14e rég. territorial d'infanterie. — Maintenu à dater du 21 novembre 1914.


===============================================


LOCARD Eugène né le 24 octobre 1877 à Paris (20e arrondissement (Seine)
Plombier de profession, il demeure dans cet arrondissement au moment de son passage devant le conseil de révision.
Il effectue son service au 155e d'infanterie à Commercy entre novembre 1898 et septembre 1901. Nommé sergent le 13 novembre 1900.
Rappelé à l'activité au 14e régiment territorial d'infanterie lors de l'entrée en guerre début août 1914. Il arrive à Abbeville le 4 août 1914 où il reçoit le n° matricule au corps : 03088
Promu sous-lieutenant à titre temporaire par décision ministérielle du 21 décembre 1914 (J.O. du 1er janvier 1915) pour prendre rang du 21 novembre 1914. Il obtiendra ce grade à titre définitif par la suite à compter de cette date.
Il passe au 80e régiment territorial d'infanterie le 18 janvier 1918.
Citation : voir plus haut

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
LOCARD Eugène matricule 4474 D4R1 925
Dernière modification par ae80 le jeu. nov. 02, 2023 5:14 pm, modifié 3 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


ORDRE DU RÉGIMENT N° 81

M. CONTAMIN Henri, sous-lieutenant. Est resté comme chef de poste au phare situé à l'embouchure de l'Yser du 9 au 30 novembre 1914, malgré plusieurs bombardements et l'offre qui lui avait été faite de le
remplacer, a su conserver pendant tout ce temps un ascendant remarquable sur sa troupe par son énergie et son endurance.

Bergues, le 23 mai 1915.

Le Lieutenant-Colonel Commandant le Régiment,
Signé : CHAALES DES ETANGS.


==========================================

J.O. du 1er août 1916 page 6868

Le ministre de la guerre, Vu le décret du 13 août 1914, Arrête :
Article unique. — Sont inscrits aux tableaux spéciaux de la Légion d'honneur et de la médaille militaire, les militaires dont les noms suivent :
LÉGION D'HONNEUR Pour chevalier.
(Pour prendre rang du 8 juillet 1916.)

CONTAMIN (Henri-Charles), matricule 3047, sous-lieutenant au 14e rég. territorial d'infanterie, 12e compagnie : officier énergique et plein d'allant, possédant un remarquable ascendant sur sa troupe. A fait preuve de belles qualités de ténacité, notamment du 9 au 30 novembre 1914 et le 21 octobre 1915 où il a été très grièvement blessé au cours d'un violent bombardement. Perte de la vision de l'œil droit.

14e RIT CONTAMIN.jpg
14e RIT CONTAMIN.jpg (77.21 Kio) Consulté 792 fois

==========================================


ORDRE DU RÉGIMENT N° 81

M. LENAERES Louis-Amédée, sergent, au passage de l'Yser à Nieuport-Bains, les 9 et novembre 1914, a, par son énergie et malgré le nombre croissant de blessés revenant de la ligne de feu, su assurer leur passage sur les bateaux du génie, a fait sonner la charge pour rassembler les hommes et les ramener
en ligne.

Bergues, le 23 mai 1915.

Le Lieutenant-Colonel Commandant ie Régiment,
Signé : CHAALES DES ETANGS.


ORDRE DU RÉGIMENT N° 81

HALTER Charles-Louis, soldat, Matricule 4229.
« Dans la nuit du 29 au 30 août 1914 s'est offert spontanément à aller reconnaître sur la route une voiture qu'on supposait être une auto-mitrailleuse. Le 9 octobre, à Hannescamps, placé en sentinelle en terrain découvert sur la route de Hannescamps à Fompuvillers (sic), est resté à son poste malgré un violent bombardement et a pris de sa propre autorité le commandement du groupe où il se trouvait. »

Bergues, le 23 mai 1915.

Le Lieutenant-Colonel Commandant le Régiment,
Signé : CHAALES DES ETANGS.



Extrait de l'historique du 14e régiment d'infanterie territoriale
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale

Morts pour la France en décembre 1914 à Nieuport (Belgique)


Paul Ernest HUSSON
Mort pour la France le 23 décembre 1914 à Nieuport (Belgique)
Né le 23 décembre 1877 à Laon (Aisne)
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 452
Lieu de transcription du décès : Abbeville (Somme)

HUSSON Paul Ernest est né le 2 décembre 1877 à Laon (Aisne)
Au moment de son passage devant le conseil de révision d'Abbeville-Nord au cours de sa vingtième année, il se présente comme employé à la sucrerie du lieu, ses parents habitant alors à Abbeville. Il mesure 1 mètre 66, a les cheveux et les sourcils châtains ainsi que les yeux. Son degré d'instruction est noté au niveau 3.
Incorporé au 128e d'infanterie à compter du 14 novembre 1898, il sera mis en congé le 20 septembre 1899, un certificat de bonne conduite en poche.
Quinze ans plus tard, la mobilisation qui vient d'être décrétée le ramène à l'activité. Le 4 août 1914, Il se présente à la caserne Courbet comme le prévoit sa feuille de route. Il reçoit un n° matricule le 1832, en même temps qu'il intègre les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie. Le jour même ou le suivant, il part avec ses camarades rejoindre les armées du Nord et du Nord-Est.
Nommé caporal le 15 septembre 1914, ordre du 14e régt ter. d'inf. n° 7 (avis de mutation collectif n° 4217 du 7 avril 1916). Il est tué à l'ennemi le 3 décembre 1914 au combat de Nieuport-Ville.

Husson, Paul Ernest, né le 23 décembre 1877 à Laon (Aisne), classe 1897, matricule n° 452, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R890 Archives de la Somme


Eugène Alphonse Paulin LOISON
Mort pour la France le 3 décembre 1914 à Nieuport (Belgique)
Né le 5 mars 1879 à Nibas (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 589
Lieu de transcription du décès : Nibas (Somme)

Eugène LOISON accomplit une période d'exercices au sein du 14e régiment territorial d'infanterie entre le 1er et le 9 avril 1914. Quatre mois plus tard, il est rappelé à l'activité au 14e régiment territorial d'infanterie par décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Il rejoint la caserne à Abbeville le 4 août suivant. Là il est immatriculé sous le n° 5073 au corps.
Il est tué à l'ennemi, le 3 décembre 1914, au combat de Nieuport--Ville (Belgique).

Loison, Eugène Alphonse Paulin, né le 05 mars 1879 à Nibas (Somme), classe 1899, matricule n° 589, Bureau de recrutement d'Abbeville1R915Archives de la Somme


Arthur Désiré Gaston PICOURT
Mort pour la France le 3 décembre 1914 à Nieuport (Belgique)
Né le 30 novembre 1878 à Abbeville (Somme)
14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1898 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 718
Lieu de transcription du décès : Abbeville (Somme)

PICOURT Arthur Désiré Gaston, facteur à Abbeville, mesure 1 mètre 62. Son degré d'instruction atteint le niveau 3.
Il s'engage pour quatre ans à Abbeville, le 1er décembre 1896, au 120e d'infanterie.
il est rappelé à l'activité au 14e régiment territorial d'infanterie par décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Il rejoint la caserne à Abbeville le 4 août suivant, là il est immatriculé sous le n° 17454. Il part aux armées du Nord et du Nord-Est le 20 septembre 1914
Il meurt le 3 décembre 1914 au combat de Nieuport-Ville, tué à l'ennemi.

Picourt, Arthur Désiré Gaston, né le 30 novembre 1878 à Abbeville (Somme), classe 1898, matricule n° 718, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R903 Archives de la Somme

J.O. du 5 décembre 1916 page 10524

BEZOL (Pélagie-Berthe-Aimée), veuve PICOURT. — Jouiss. du 4 décembre 1914. 563 fr.


Charles Auguste RICHARD
Mort pour la France le 3 décembre 1914 à Nieuport (Belgique)
Né le 8 novembre 1877 à Drancy (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)
soldat téléphoniste au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement : Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 131
Lieu de transcription du décès : Bondy (Seine-Saint-Denis)

RICHARD Charles Auguste né le 8 novembre 1877 à Darney (Vosges)
Il demeure à Paris dans le 10e arrondissement où il exerce la profession de téléphoniste au moment de son passage devant le conseil de révision au cours de sa vingtième année. Il mesure 1 mètre 65 et possède un degré d'instruction de niveau 3.
Il accomplit une période d'exercices au 14e R.I.T. du 25 mai au 2 juin 1910.
En dernier lieu, le 1 juin 1913, il habitait Bondy, avenue de la Jardinière.
Il est rappelé à l'activité au 14e régiment territorial d'infanterie par décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Il rejoint la caserne à Abbeville le 4 août suivant. Là il est immatriculé sous le n° 1963 au corps.
Il décède le 3 décembre 1914, tué à l'ennemi, au combat de Nieuport-Ville.

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
RICHARD Charles Auguste matricule 131 D4R1 917


Léon François Zozime TRAULLE
Mort pour la France le 3 décembre 1914 à Furnes (Belgique)
Né le 3 juillet 1874 à Bernaville (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 213
Lieu de transcription du décès : Lardières (Oise)

Ce manouvrier d'un mètre 63, demeure à Bernaville (conseil de révision), il est jugé posséder un niveau d'instruction de niveau 3. Au début de l'année 1900, il demeure à Lardières (Oise).
Il est rappelé à l'activité au 14e régiment territorial d'infanterie par décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Il rejoint la caserne à Abbeville le 14 août suivant. n° matricule au corps (14e R.I.T.) : 15579.
Il décède le 3 décembre 1914 à Furnes (Belgique) de blessures de guerre.

Traullé, Léon François Zozime, né le 3 juillet 1874 à Bernaville (Somme), classe 1894, matricule n° 213, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R854 Archives de la Somme

J.O. du 13 novembre 1915 page 8186

Vasseur (Elise-Amélie-Eva), veuve TRAULLÉ. Le mari soldat, mort des suites de blessures reçues à l'ennemi. Pension avec jouissance du 4 décembre 1914. 563 fr.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale

14e RIT CHARLOCHET MARET PERNEY.jpg
14e RIT CHARLOCHET MARET PERNEY.jpg (224.8 Kio) Consulté 664 fois

J.O. du 9 juillet 1919 page 7061
Nomination dans la Légion d'honneur pour chevalier à titre posthume pour les officiers suivants :


CHARLOCHET (François-Eugène-Auguste), matricule 4610, lieutenant (R. A. T.) à la 1ère compagnie du 14e régiment d'infanterie territoriale : officier présent au 14e territorial depuis le 14 novembre 1914, a toujours fait preuve de courage et de sang-froid partout où le régiment a passé : Nieuport, Fosse-Calonne, Foucaucourt, Tracy-le-Val, etc. Tué le 6 avril 1918, alors qu'il se tenait à découvert pour surveiller la ligne ennemie et maintenir ses hommes sous un bombardement furieux. A été cité.

François Edmond Auguste Antoine Stanislas CHARLOCHET
Mort pour la France le 6 avril 1918 à Dommartin - cote 104, (Somme)
Né le 13 novembre 1876 à Orbais-l'Abbaye (Marne)
lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement de Melun (77) - Matricule au recrutement : 499
Lieu de transcription du décès : Paris 10e arrondissement


MARET (Ernest-Charles), matricule 13502, sous-lieutenant (territorial) à la 5e compagnie du 14e régiment d'infanterie territoriale : officier très brave, étant chargé des travaux, le 21 septembre 1915, s'est offert pour une reconnaissance sous le feu de l'artillerie ennemie. A été grièvement blessé par un éclat d'obus. Est mort des suites de sa blessure, le 10 novembre 1915. A été cité.

Ernest Charles MARET
Mort pour la France le 10 novembre 1915 à Paris 8e arrondissement - hôpital russe, Paris (ex Seine)
Né le 10 octobre 1873 à Paris (3e arrondissement)
sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 638
Lieu de transcription du décès : Paris 18e arrondissement


PERNEY (Henri), matricule 16615, sous-lieutenant (territorial) à la 4e compagnie du 14e régiment d'infanterie territoriale : a rassemblé sa compagnie avec beaucoup d'ordre et de sang-froid pour la conduite en dehors de la zone battue, conformément aux ordres donnés. A été tué au moment où il la mettait en mouvement. A été cité.

Henri Joseph Clément PERNEY
Mort pour la France le 10 mai 1915 à Bergues (Nord)
Né le 25 novembre 1876 à Paris 14e arrondissement
sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 470
Lieu de transcription du décès : Paris (14e arrondissement)
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale

J.O. du 10 avril 1919 page 3756
Attribution de la Médaille militaire
(Pour prendre rang du 18 octobre 1916.)

LARROQUE (Ernest-Raymond), matricule 4659, caporal (territorial) à la 9e compagnie du 14e régiment territorial d'infanterie : très bon gradé. A été grièvement blessé à Nieuport, le 29 décembre 1914, en accomplissant bravement son devoir.


J.O. du 4 décembre 1919 page 13954

Une requête a été adressée à M. le procureur de la République près le tribunal de Pontoise, par madame Léonie-Julienne Petitjean, épouse de M. Pierre-Hippolyte Grolière, demeurant 89, rue de la Station à Neuilly-Plaisance, aux fins de faire déclarer l'absence de M. Pierre-Hippolyte GROLIÈRE, son mari, maçon à Neuilly-Plaisance, soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale, matricule 4075, disparu à Nieuport-Bains depuis le 16 décembre 1914.

Pierre Hippolyte GROLIERE
Mort le 11 novembre 1914 à Nieuport (Belgique) - Tué à l'ennemi
soldat de 2e classe au 14e régiment territorial d'infanterie
Né le 20 décembre 1878 à Ahun (Creuse)
Classe 1898 - Bureau de recrutement de Versailles (78) - Matricule au recrutement : ??
lieu de transcription de décès : Neuilly-Plaisance (Seine-et-Oise) le 20 septembre 1920


J.O. du 8 novembre 1920 page 17875

BLANGER (Joseph-Chrysostème), matricule 17348, Soldat : brave soldat. Mort pour 1a France au combat de Nieuport-Ville, le 26 décembre 1914. Croix de guerre avec étoile de bronze.


J.O. du 8 novembre 1920 page 17875

BOURGEOIS (Auguste-Alexandre), matricule 13934, soldat : brave soldat. Mort pour la France au combat de Nieuport-Ville, le 17 décembre 1914. Croix de guerre avec étoile de bronze.


J.O. du 8 novembre 1920 page 17875

DAGORN (Pierre-Marie), matricule 1250, soldat : brave soldat. Mort pour la France, au combat de Nieuport, le 30 décembre 1914. Croix de guerre avec étoile de bronze.


J.O. du 3 janvier 1924 page 786
14e rég. territorial d'Infanterie.

BEAUSSIRE (Alexandre-Louis-Auguste), matricule 4967 soldat : soldat courageux et dévoué. Tué glorieusement au champ d'honneur, le 30 décembre 1914, à Nieuport (Belgique), dans l'accomplissement de son devoir. Croix de guerre avec étoile de bronze.


J.O. du 3 janvier 1924 page 786
14e rég. territorial d'Infanterie.

POTIEZ (Louis-Eugène) matricule 3465, soldat : brave soldat. Mort pour la France, le 4 décembre 1914, des suites de glorieuses blessures reçues à Nieuport (Belgique). Croix de guerre avec étoile de bronze.
Dernière modification par ae80 le lun. déc. 04, 2023 6:30 pm, modifié 5 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


Morts pour la France du 14e R.I.T.


Janvier 1915


Emile Arthur POIRE
Mort pour la France le 2 janvier 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 11 janvier 1875 à Hem-Hardinval (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 172
Lieu de transcription du décès : Frohen-sur-Authie (Somme)

Domestique à Hem, canton de Doullens, lors de son passage devant le conseil de révision du canton de Doullens. Ce jeune homme d' un mètre 61, a les cheveux et les sourcils blonds, les yeux bleus, un petit nez, sur un visage rond.
Il effectue son service militaire au 120e d'infanterie entre novembre 1896 et septembre 1899. En 1901, on le trouve à Frohen-le-Petit et deux ans plus tard, en 1903, il demeure à Frohen-le-Grand. En 1910, du 25 mai au 2 juin, il est rappelé pour une période d'exercices dans les rangs du 14e R.I.T.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914 au 14e régiment d'infanterie territoriale, il arrive au corps à Abbeville, le 4 août suivant. Là, il est immatriculé sous le N° 17313. Il décède le 2 janvier 1915 à Nieuport-Ville de blessures de guerre (A.o.M. du 23 janvier 1915)

Poiré, Emile Arthur, né le 11 juin 1875 à Hem-Hardinval (Somme), classe 1895, matricule n° 172, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R866 Archives de la Somme

J.O. du 3 janvier 1924 page 786

POIRE (Emile-Arthur), matricule 17313, soldat : bon et brave soldat. Tué glorieusement pour la France devant Nieuport (Belgique), le 2 janvier 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Auguste François HANRY
Mort pour la France le 10 janvier 1915 à Pitgam - LIEU DIT GRATCH, (Nord) noyé - accident en service
Né le 28 octobre 1875 à Cayeux-sur-Mer (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1265
Lieu de transcription du décès : Cayeux-sur-Mer (Somme)

Serrurier demeurant à Cayeux-sur-Mer

Hanry, Auguste François, né le 28 octobre 1875 à Cayeux-sur-Mer (Somme), classe 1895, matricule n° 1265, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R868 Archives de la Somme


Nestor BERTOUX
Mort pour la France le 11 janvier 1915 à Furnes (Belgique à l'ambulance 4/2 des suites de blessures de guerre.
Né le 3 août 1874 à Pont-Rémy (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 310
Lieu de transcription de décès : le 8 juin 1915 à Saint-Ouen (Somme)

Ouvrier à Amiens (1899) puis à Saint-Ouen subdivision d'Abbeville (1907). Il mesure 1 mètre 69. Il possède un degré d'instruction de niveau 3.
Il effectue son service au sein du 72e d'infanterie d'Amiens entre novembre 1895 et septembre 1898. Gendarme à pied à la compagnie du Calvados en octobre-novembre 1900, il est reformé du service de la gendarmerie par mesure de discipline en août 1906.
Rappelé à l'activité par décret du 1er août 1914 au 14e régiment d'infanterie territoriale, il arrive au corps le 13 août suivant - n° matricule au corps : 15753.
Blessé le 10 janvier 1915 à Nieuport (Belgique) - fracture du crâne avec perte de matière cérébrale par éclat d'obus. Décédé le 11 janvier 1915 - blessures de guerre à Furnes (Belgique), à l'ambulance 4/12 - avis officiel du ministère de la Guerre du 30 janvier 1915.

Bertoux, Nestor, né le 3 août 1874 à Pont-Remy (Somme), classe 1894, matricule n° 310, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R854 Archives de la Somme

J.O. du 19 août 1920 page 12222

BERTOUX (Nestor), mie 15753, soldat : a fait vaillamment son devoir dès les premiers combats de la campagne. Mort glorieusement pour la France, le 11 janvier 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Jean Baptiste Désiré BRIDOUX
Mort pour la France le 24 janvier 1915 à Panne (La) - A l'ambulance Oriau, (Belgique)
Né le 14 septembre 1873 à Gapennes (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 530
Jugement déclaratif de décès rendu par le tribunal d'Abbeville le 20 mars 1918
Lieu de transcription du décès : Gapennes (Somme) le 2 août 1918
Géographie historique : Adinkerke est une section de la ville de La Panne (Belgique).

J.O. du 8 novembre 1920 page 17875

BRIDOUX (Jean-Baptiste-Désiré). matricule 14547 soldat : brave soldat. Mort pour la France, le 24 janvier 1915, des suites de blessures reçues a Nieuport. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Alfred LETOQUART
Mort pour la France le 29 janvier 1915 à Dunkerque - hôpital mixte n° 32, (Nord)
Né le 2 octobre 1875 à Paris 3e arrondissement
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 3455
Lieu de transcription du décès : Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)
Géographie historique : Rosendaël a été rattaché à la commune de Dunkerque à partir de 1972.


LETOQUART Alfred

Rappelé à l'activité au 14e régiment d'infanterie territoriale, il arrive au corps le 4 août 1914 - n° matricule au corps : 17628. Décédé le 29 janvier 1915 à l'hôpital civil de Dunkerque des suites de maladie à Rosendaël.

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
LETOQUART Alfred matricule 3455 D4R1 831
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


Morts pour la France du 14e R.I.T.


Février 1915


Alphonse Pierre SEGUIN
Mort pour la France le 7 février 1915 à Bergues - HÔPITAL TEMPORAIRE DE SAINTE UNION, (Nord)
Né le 20 juin 1873 à Woincourt (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1170
Lieu de transcription du décès : Woincourt (Somme)


Désiré Hector CAHON
Mort pour la France le 8 février 1915 à Bergues - HÔPITAL DE BERGUES, (Nord)
Né le 5 mars 1878 à Aigneville (Somme)
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1898 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1189
Lieu de transcription du décès : Aigneville ( Somme)


Jules Henri GRISEL
Mort pour la France le 9 février 1915 à Zuydcoote (Nord) - Hôpital temporaire de blessures de guerre.
Né le 6 novembre 1874 à Beauchamps (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1245
Lieu de transcription du décès : Paris 13e arrondissement

J.O. du 5 novembre 1920 page 17505

GRISEL (Jules-Henri), matricule 15298, soldat : a toujours servi en brave' et excellent soldat. Tombé glorieusement pour la France, le 9 février 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Séverin Jacques TRAVET
Mort pour la France le 9 février 1915 à Bergues - HOPITAL TEMPORAIRE DE ST WINOC, (Nord)
Né le 25 juillet 1875 à Crécy-en-Ponthieu (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 942
Lieu de transcription du décès : acte de décès transmis à la mairie de Crécy-en-Ponthieu (Somme) le 9 février 1915.


François Joachim NOTEL
Mort pour la France le 21 février 1915 à Bergues - hôpital temporaire, (Nord)
Né le 3 août 1875 à Auxi-le-Château (Pas-de-Calais)
soldat 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 124
Lieu de transcription du décès : transmis à Doullens (Somme) le 21 février 1915


François Augustin MICKELSEN
Mort pour la France le 25 février 1915 à Dunkerque (Nord)
Né le 2 juillet 1879 à Quend (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 448
Lieu de transcription du décès : Crotoy (Le) (Somme)
Géographie historique : Rosendaël a été rattaché à la commune de Dunkerque à partir de 1972.

J.O. du 22 octobre 1917 page 8372
Par décret du 15 octobre 1917, sur le rapport du ministre de la guerre, il est accordé une pension aux veuves dénommées ci-après, dont les maris sont décédés des suites de maladies contagieuses, épidémiques ou endémiques ou d'accidents survenus en service commandé :
Veuve de soldat
PATOUX (Charlotte-Marie-Gabrielle), veuve MICKELSEN. — Jouissance du 26 février 1915 375 fr.
Dernière modification par ae80 le mar. déc. 05, 2023 4:14 pm, modifié 2 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


Morts pour la France du 14e R.I.T.


Mars 1915


Louis Ernest Edouard ALEXANDRE
Mort pour la France le 1er mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 22 novembre 1875 à Villers-sur-Authie (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 421
Lieu de transcription du décès : Liévin (Pas-de-Calais)

manouvrier au moment de son passage devant le conseil de révision du canton de RUE (Somme) en 1895, il mesure 1 mètre 60, pour un degré d'instruction générale de niveau 3.
Il demeure à Liévin en juin 1901 Fosse n° 3 aux 109 N° 8, et en avril 1905, cité Rollencourt N° 145.
Il accomplit une période d'exercices au 14e Territorial entre le 25 mai et le 2 juin 1910.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, il arrive au 14e régiment territorial le 8 septembre 1914 - n° matricule au corps : 17455.
Décédé le 1er mars 1915 de blessures de guerre à Nieuport (Belgique).

Alexandre, Louis Ernest Edouard, né le 22 novembre 1875 à Villers-sur-Authie (Somme), classe 1895, matricule n° 421, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R866 Archives de la Somme


Abel Romuald LEROY
Mort pour la France le 1er mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 7 février 1874 à Barly (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 265
Lieu de transcription du décès : Barly (Somme)

Ménager à Barly (Somme), il est déclaré "Bon pour le service" par le conseil de révision de Bernaville lors de sa vingtième année. Cheveux, sourcils et yeux châtains, menton rond, visage ovale, il mesure 1 mètre 73. Son degré d'instruction est évalué au niveau 3. Il est incorporé l'année suivante, le 16 novembre 1895 au 72e d'infanterie d'Amiens. Il est mis en congé le 17 septembre 1898 avec un certificat de bonne conduite en poche.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, il répond à cet appel et intègre à Abbeville les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie le 13 août suivant. Il y est immatriculé au corps sous le N° 15.367.
Il décède le premier mars 1915 des suites de blessures de guerre à Nieuport (Belgique).

Leroy, Abel Romuald, né le 7 février 1874 à Barly (Pas-de-Calais), classe 1894, matricule n° 265, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R854 Archives de la Somme


Emile Julien MARCHAND
Mort pour la France le 4 mars 1915 à Zuydcoote - hôpital temporaire, (Nord) des suites de blessures
Né le 9 avril 1877 à Béalcourt (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 244
Lieu de transcription du décès(extrait d'acte de décès adressé à la mairie de Frohen-le-Grand (Somme) le 4 mars 1915).

Ce journalier de Béalcourt, effectue son service au sein du 128e d'infanterie entre novembre 1898 et septembre 1899.
Entre le 29 mai et le 4 juin 1912, il accomplit une période d'exercices dans les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie.
Le 4 août 1914, il se présente à la caserne Courbet d'Abbeville pour répondre à l'ordre de mobilisation générale qu'il a reçu quelques jours plus tôt. Il intègre les rangs du 14e régiment territorial - n° matricule au corps : 1863. Le lendemain, avec ses camarades rappelés, il gagne les armées du Nord et du Nord-Est.
Il décède, le 4 mars 1915, de blessures de guerre à l'hôpital temporaire de Zuydcoote (Nord)

Marchand, Emile Julien, né le 9 avril 1877 à Béalcourt (Somme), classe 1897, matricule n° 244, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R890 Archives de la Somme


Emile Toussaint Prevost Albéric ROUSSEL
Mort pour la France le 8 mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 1er novembre 1884 à Fieffes-Montrelet (Somme)
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1904 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 264
Lieu de transcription du décès : Saint-Ouen (Somme)


Firmin BOUZON
Mort pour la France le 9 mars 1915 à Zuydcoote - hôpital temporaire, (Nord) des suites de blessure de guerre
Né le 13 juin 1873 à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 1435
Lieu de transcription du décès : Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)

J.O. du 5 novembre 1920 page 17505

BOUZON (Firmin), matricule 1435, soldat : soldat remarquable par son courage et son dévouement. Blessé grièvement à son poste de combat. Mort des suites de ses blessures, le 9 mars 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Armand Octave RENAUD
Mort pour la France le 9 mars 1915 à Zuydcoote - HT, (hôpital temporaire) (Nord)
Né le 8 avril 1876 à Ligny-en-Barrois (Meuse)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe : 1896 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 3517
Lieu de transcription du décès : Paris 19e arrondissement


Louis Frédéric DUFOSSE
Mort pour la France le 11 mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 6 mai 1878 à Abbeville (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 894
Lieu de transcription du décès : Abbeville (Somme)

Ce tisserand d'un mètre 59, né et résidant à Abbeville, est incorporé au 51e d'infanterie entre novembre 1894 et septembre 1897. En août 1899, il demeure au 76, faubourg Saint-Gilles à Abbeville.
Affecté au service des G.V.C., il rappelé à l'activité par le décret du 1er août 1914 portant ordre de mobilisation générale. Il arrive au corps (14e R.I.T) le 14 août 1914. Il y est enregistré sous le n°14348. Il décède le 11 mars 1915 à Nieuport-Ville (Belgique) Secteur C - Tué à l'ennemi.

Dufossé, Louis Frédéric, né le 16 mai 1873 à Abbeville (Somme), classe 1893, matricule n° 894, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R843 Archives de la Somme


Alfred Charles Victor LEBOEUF
Mort pour la France le 11 mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 28 mai 1873 à Estrées-lès-Crécy (Somme)
soldat de 1ère classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 449
Lieu de transcription du décès : Crécy-en-Ponthieu (Somme)

J.O. du 5 novembre 1920 page 17505

LEBŒUF (Alfred-Charles-Victor), matricule B 11085 soldat : soldat courageux et dévoué. Mort au champ d'honneur, le 11 mars 1915, à Nieuport-Ville, en faisant vaillamment son devoir. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Paul Julien Victor MALLART
Mort pour la France le 11 mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 26 janvier 1889 à Amplier (Pas-de-Calais)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 11
Lieu de transcription du décès : Doullens (Somme)



==========================================


Georges Clément FELIZET
Mort pour la France le 15 mars 1915 à Nieuport - Mamelon Vert, près de Nieuport, (Belgique)
Né le 28 septembre 1879 à Paris 8e arrondissement
35 ans, 5 mois et 17 jours
sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement Seine 6e bureau (75) - Matricule au recrutement : 249
Lieu de transcription du décès : Paris 17e arrondissement

Etudiant en droit au moment de son passage devant le conseil de révision en 1899. En 1910, il demeure à Paris au 30, rue Jouffroy.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, a rejoint le 14e régiment territorial d'infanterie le 4 août 1914. Promu sous-lieutenant à titre temporaire par décision ministérielle du 16 novembre 1914 (J.O. du 30 novembre 1914). Tué à l'ennemi le 15 mars 1915 dans les tranchées de Lombaertzyde - Tué par une torpille aérienne.

Citation : cité à l'ordre de la division le 19 mars 1915 - Décorations : Croix de guerre étoile argentée

"Officier plein d'entrain et d'énergie qui a toujours su par sa bonne humeur et sa bravoure entrainer ses hommes, maintenir leur moral et leur servir d'exemple. Tué à son poste le 15 mars 1915." A été cité.

Chevalier de la Légion d'honneur (J.O. du 15 juin 1920) - Médaille de la Victoire - Médaille commémorative de la Grande Guerre

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
FELIZET Georges Clément Jacques - matricule 249 D4R1 1047

14e RIT FELIZET.jpg
14e RIT FELIZET.jpg (65.99 Kio) Consulté 501 fois

==========================================


Yves Joseph GALLIC
Mort pour la France le 19 mars 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 14 avril 1873 à Melgven (Finistère)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement de Quimper (Finistère) - Matricule au recrutement : 1693
Lieu de transcription du décès : Melgven (Finistère)


Hervé MIOSSEC
Mort pour la France le 19 mars 1915 à Nieuport - Nieuport ville, (Belgique)
Né le 14 juin 1876 à Dinéault (Finistère)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement de Quimper (Finistère) - Matricule au recrutement : 2805
Lieu de transcription du décès : Dinéault (Finistère)

Il épouse BAUGUION (Marie-Jeanne) à Dinéault (Finistère) le 11 janvier 1903.

J.O. du 20 avril 1916 page 3355
Par décret du 29 février 1916 sur le rapport du ministre de la Guerre il est accordé à la veuve de guerre (ci-dessous) une pension
BAUGUION (Marie-Jeanne), veuve MIOSSEC. Le mari, soldat, mort des suites de ses blessures reçues à l'ennemi. jouissance du 20 mars 1915 - 563 francs


Auguste BOUVILLE
Mort pour la France le 22 mars 1915 à Nieuport-Ville (Belgique) des suites de blessures de guerre
Né le 21 janvier 1882 à Pantin (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT) N° matricule au corps : 5409
Classe 1902 - Bureau de recrutement Seine 1er Bureau (75) - Matricule au recrutement : 981
Lieu de transcription du décès : Pantin (Seine) le 14 mai 1915

J.O. du 8 novembre 1920 page 17876

BOUVILLE (Auguste), matricule 5408, soldat : courageux soldat. Mort bravement pour la France, au combat de Nieuport, le 22 mars 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Gaëtan Joseph PETIT
Mort pour la France le 24 mars 1915 à Dunkerque ( Nord) à l'hôpital n° 56 (?) fièvre typhoïde
Né le 23 février 1877 à Fienvillers (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 237
Lieu de transcription du décès : Chambly (Oise)
Géographie historique : Rosendaël a été rattaché à la commune de Dunkerque à partir de 1972.

Natif et résidant à Fienvillers, ce manouvrier, il mesure 1 mètre 62, effectue son service au 120e d'infanterie à Péronne ou Saint-Denis, entre novembre 1898 et octobre 1901.
Entre le 12 et le 20 juin 1912, il satisfait à une période d'exercices au sein du 14e Territorial.
Sous le matricule au corps : 2104, il rejoint les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie à Abbeville le 4 août 1914 pour répondre à l'ordre de mobilisation générale reçu quelques jours plus tôt. Affecté au bataillon de marche le dit jour, il part, dès le lendemain, rejoindre les armées du Nord et du Nord-Est.
Il meurt le 24 mars 1915 de maladie à l'hôpital 56 à Dunkerque (Nord).

Petit, Gaëtan Joseph, né le 23 février 1877 à Fienvillers (Somme), classe 1897, matricule n° 237, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R890 Archives de la Somme
Dernière modification par ae80 le ven. déc. 15, 2023 12:24 pm, modifié 2 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


Morts pour la France du 14e R.I.T.


Avril 1915


Ernest Victor TETU
Mort pour la France le 1er avril 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 22 mai 1879 à Abbeville (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 469
Lieu de transcription du décès : Abbeville (Somme)

Zingueur à Abbeville, il effectue son service au 128e d'infanterie à partir du 14 novembre 1900, en congé le 24 septembre 1901.
Début août 1914, il répond à l'ordre de mobilisation générale et arrive au 14e R.I.T. à Abbeville le 4 août suivant (n° matricule au corps : 4873. Le lendemain, il part rejoindre les armées du Nord et du Nord-Est.
Il succombe à Nieuport-Ville (Belgique) le 1er avril 1915 de blessures de guerre.

Tétu, Ernest Victor, né le 22 mai 1879 à Abbeville (Somme), classe 1899, matricule n° 469, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R914 Archives de la Somme


Constant Alfred François VASSEUR
Mort pour la France le 1er avril 1915 à Wittemberg - ambulance, (Allemagne)
Né le 12 décembre 1876 à Bertrancourt (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 310
Lieu de transcription du décès : Bertrancourt (Somme)

Menuisier à Bertrancourt, il est rappelé à l'activité lors de la mobilisation générale début août 1914. Il part avec son régiment rejoindre les armées dès le 5 août 1914. Fait prisonnier le 3 octobre 1914 à Achiet, il est interné par la suite à Wittenberg. C'est là qu'il décède (ambulance de Wittenberg) le 1er avril 1915. Il est inhumé par les soins des autorités allemandes à Wittenberg.

Vasseur, Constant Alfred François, né le 12 décembre 1876 à Bertrancourt (Somme), classe 1896, matricule n° 319, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R878 Archives de la Somme


Euloge Alfred Olivier LEBORGNE
Mort pour la France le 2 avril 1915 à Dunkerque - Hôpital 96 (sic), (Nord)
Né le 11 mars 1879 à Vironchaux (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 74
Lieu de transcription du décès : Extrait du registre des décès adressé à Arry (Somme) le 2 avril 1915.
Géographie historique : Rosendaël a été rattaché à la commune de Dunkerque à partir de 1972.

Domestique dans son village natal de Vironchaux (canton de RUE - Somme), il est rappelé à l'activité lors de la mobilisation générale début août 1914. Il rejoint à Abbeville les rangs du 14e régiment territorial - n° matricule au corps : 4789. Il arrive au bataillon de marche du régiment le 4 août 1914 avec lequel il se met immédiatement en route pour rejoindre les armées du Nord et du Nord-Est.
Décédé le 2 avril 1915 de maladie à l'hôpital 56 à Dunkerque (Nord). Atteint de fièvre typhoïde en mars 1915, imputable du fait du service.

Leborgne, Euloge Alfred Olivier, né le 11 mars 1879 à Vironchaux (Somme), classe 1899, matricule n° 74, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R914 Archives de la Somme


Ernest BERGE
Mort pour la France le 7 avril1915 à Zuydcoote - hôpital temporaire, (Nord) - suite de blessures
Né le 24 mars 1874 à Paris 13e arrondissement
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 3212


Eugène AUBERT
Mort pour la France le 9 avril 1915 à Gardelegen, (Allemagne) ses suites de blessures
Né le 26 mars 1878 à Auvers-sur-Oise (Oise)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1898 - Bureau de recrutement de Versailles (78) - Matricule au recrutement : 76
Lieu de transcription du décès : Saint-Ouen-l'Aumône (Yvelines) (ex Seine-et-Oise)


Marcel Arthur Joseph BERTHE
Mort pour la France le 10 avril 1915 à Nieuport - VILLE, (Belgique)
Né le 16 janvier 1874 à Limeux (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1167
Lieu de transcription du décès : Limeux (Somme)

Cultivateur d'un mètre 68, natif et demeurant à Limeux (canton d'Hallencourt) lors de son passage devant le conseil de révision. Ajourné en 1895 bon en 1896. Il effectue son service au 29e d'artillerie dès novembre 1896. Mis en congé en septembre 1898 avec un certificat de bonne conduite qui lui fut accordé. Il effectue plusieurs périodes d'exercices entre 1901 et 1904 au 29e R.A. de Laon.
Les événements dérapent en 1913, puisqu'il est condamné par arrêt contradictoire de la cour d'appel d'Amiens à deux mois de prison, le 1er août 1913, sur appel d'un jugement du tribunal d'Abbeville en date du 22 mai 1913 pour vol.
Mobilisé le 6 août 1914, il est dirigé vers l'Algérie (bataillons d'Afrique - Groupe spécial d'hommes des bataillons d'Afrique - n° matricule 575, 5e Cie), le 28 août du même mois. Il arrive à Marseille deux jours plus tard, le 30 août. Débarqué à Oran le 1er septembre, il est dirigé sur le territoire Ain-Sefra, le lendemain 2 septembre. Arrivé à Ben Ounif (?) (Région saharienne), le 4 septembre 1914. Dirigé sur la France et embarqué à Oran le 11 octobre 1914.
Campagne contre l'Allemagne en France du 11 octobre 1914 au 10 avril 1915. Passé au 128e régiment d'infanterie le 3 octobre 1914 (décision ministérielle du 31 janvier 1915. n° matricule au corps (128e RI) : 16475. On ne sait pas à quelle date il intègre le 14e régiment territorial d'infanterie.
Décédé le 10 avril 1915, sur le champ de bataille à Nieuport-Ville par éclat d'obus.

Berthe, Marcel Arthur Joseph, né le 16 janvier 1874 à Limeux (Somme), classe 1894, matricule n° 1167, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R856 Archives de la Somme


Georges Olivier DELAPORTE
Mort pour la France le 20 avril 1915 à Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais) (sic)
Né le 24 juillet 1879 à Feuquières-en-Vimeu (Somme)
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1899 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 869
Lieu de transcription du décès : Feuquières-en-Vimeu (Somme)

Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, il arrive au corps (14e R.I.T.) le 4 août suivant et part le lendemain avec son régiment rejoindre les armées - n° matricule au 14e Territorial : 4623. Evacué sur l'intérieur, le 10 octobre 1914, après une blessure reçue à Monchy-au-Bois (Pas de Calais) le même jour.
Aux armées du 4 août au 10 octobre 1914
A l'intérieur du 11 octobre 1914 au 20 avril 1915 (date de son décès)
N.B. : date de décès rectifiée après consultation de M. le maire de Feuquières et M. le procureur de la République d'Abbeville.
Décès le 26 avril 1915, Tué à l'ennemi, inhumé par les soins des autorités allemandes au Nord-Ouest de Monchy-au-Bois.

Beaucoup d'incertitudes demeurent sur ce soldat avec des dates contradictoires.

Delaporte, Georges Olivier, né le 24 juillet 1879 à Feuquières-en-Vimeu (Somme), classe 1899, matricule n° 869, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R915 Archives de la Somme


Charles Jules Georges BRIANCHON
Mort pour la France le 21 avril 1915 à Wittemberg (Allemagne)
Né le 20 octobre 1876 à Lamotte-Buleux (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1006
Lieu de transcription du décès : Long (Somme)

Il effectue son service au 128e d'infanterie d'Abbeville entre novembre 1898 et septembre 1899.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914 dans les rangs du 14e régiment territorial, il arrive au corps le 4 août suivant (n° matricule au corps : 481) et part le lendemain pour les armées du Nord et du Nord-Est.
Il est fait prisonnier le 25 mars 1915, il décède de maladie le 21 avril 1915 au camp de Wittenberg. Il est inhumé le même jour à Klein-Wittenberg au nouveau cimetière - Tombe 98. Avis officiel du ministère de la Guerre du 14 mars 1916

Brianchon, Charles Jules Georges, né le 20 octobre 1876 à Lamotte-Buleux (Somme), classe 1896, matricule n° 1006, Bureau de recrutement d'Abbeville1R880Archives de la Somme


Armand Adrien WARMEL
Mort pour la France le 25 avril 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 21 mai 1874 à Hallencourt (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1194
Lieu de transcription du décès : Hallencourt (Somme)

Domestique de culture, il semble avoir un caractère bien trempé. Déclaré déserteur (1896) puis plusieurs fois insoumis (1904 et1909), il se présente volontairement au bureau de recrutement d'Abbeville, le 13 août 1914. Il est alors incorporé au 14e régiment territorial d'infanterie, sous le n° matricule au corps : 14681. Il décède le 25 avril 1915 sur le champ de bataille à Nieuport-Ville (Belgique) A.O. (avis officiel) du 13 mai 1915.

Warmel, Armand Adrien, né le 5 mai 1874 à Hallencourt (Somme), classe 1894, matricule n° 1194, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R856 Archives de la Somme

==================================================
A noter qu'un autre soldat portant le même patronyme Warmel, natif du même village d'Hallencourt, est aussi présent au 14e régiment d'infanterie territoriale. Il s'agit de :
Warmel, Clément Julien Eusèbe, cultivateur, né le 15 avril 1874 à Hallencourt (Somme), classe 1894, matricule n° 1217, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R856 Archives de la Somme
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, il arrive au corps (14e R.I.T.), le 13 août 1914, matricule au corps n° 15404. Il sera nommé caporal le 13 décembre 1914 - ordre du 14e Territorial N° 39. Il restera aux armées jusqu'au 31 décembre 1918, date à laquelle il sera mis en congé illimité de démobilisation. Il se retire alors à Hallencourt, rue à Chêches. *
* Eusèbe WARMEL figure sur la liste électorale d'Hallencourt de 1919 dans cette rue située près de l'église d'Hallencourt.
https://archives.somme.fr/ark:/58483/9p ... e6db3390a1
==================================================


François Albert BOURGEOIS
Mort pour la France le 26 avril 1915 au Nord-Ouest de Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais) Blessures de guerre
Né le 6 juin 1878 à Mons-en-Chaussée (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT) n° matricule au corps : 965
Classe 1897 E.V. - Bureau de recrutement de Péronne (Somme) Matricule au recrutement : 116
Jugement rendu le 3 octobre 1919 par le tribunal de Doullens
Lieu de transcription du décès : Canaples (Somme) le 8 mai 1920

Instituteur résidant à Mons-en-Chaussée lors de son passage devant le conseil de révision de Péronne dans sa dix-neuvième année, il s'engage pour trois ans à la Mairie de Péronne le 4 novembre 1897 dans les conditions de la loi du 11 juillet 1892, avec faculté de renvoi au bout d'un an, pour le 8e bataillon de chasseurs à pied alors stationné à Amiens. Il arrive au corps le lendemain 5 novembre, immatriculé sous le n° 3006 ; chasseur de 2e classe ce même jour. Il est probable qu'il abandonne au bout d'un an puisqu'il passe dans la disponibilité le 17 septembre 1898 avec un certificat de bonne conduite. il accomplit plusieurs périodes d'exercices au sein du 8e BCP (dispense pour l'une d'elles comme instituteur).
Instituteur, Il demeure à Naours en 1899 puis à Berneuil en 1903 et enfin Canaples dans les dernières années précédant la Grande Guerre.
Affecté au 16e régiment d'infanterie territorial de Péronne, n° matricule au corps : 1882. Il passe dans la subdivision d'Abbeville par changement de domicile, le 11 novembre 1910 - affecté au 14e régiment territorial d'infanterie.
Il accomplit une période d'exercices dans les rangs du 14e régiment territorial entre le 29 mai et le 6 juin 1913.
Rappelé à l'activité par décret du 1er août 1914 portant ordre de mobilisation générale, il arrive au corps à Abbeville, trois jours plus tard, le 4 août. Là il reçoit un nouveau matricule au corps, le 965. Il part aux armées probablement dès le lendemain.
Il décède, Tué à l'ennemi, le 26 avril 1915, inhumé par les soins des autorités allemandes, au Nord-Ouest de Monchy-au-Bois. "Mort pour la France"
Décorations : Médaille militaire à titre posthume accordée (Journal officiel du 5 novembre 1920).
J.O. du 5 novembre 1920 page 17505

BOURGEOIS (François-Albert), matricule 965, soldat : excellent soldat. Tombé pour la France, le 26 août (sic) * 1915, à Mouchin (sic) **. Croix de guerre avec étoile de bronze.
* LIRE : 26 avril 1915
** LIRE : Monchy-au-Bois

Bourgeois, François Albert, né le 06 juin 1878 à Estrées-Mons (Somme), classe 1898, matricule n° 289, Bureau de recrutement de Péronne 1R910 Archives de la Somme

Beaucoup d'incertitudes demeurent sur ce soldat avec des dates contradictoires.

Il figure sur le Livre d'Or de la commune d'Estrées-Mons (Somme)

Le Livre d'Or des membres de l'enseignement primaire public de la Somme donne les informations suivantes sur cet instituteur :
BOURGEOIS Albert-Léon-François
(1878-1915)
né à Mons-en-Chaussée (Somme) le 6 juin 1878
Élève de l'École Normale d'Amiens 1894-1897
Il a été instituteur-adjoint à Naours, puis titulaire à Berneuil et Canaples.
Faisait partie du 14e Régiment Territorial d'infanterie
Mort pour la France à Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais) le 26 avril 1915 (d'après les renseignements fournis par le ministère) mais la dernière lettre écrite par M. BOURGEOIS date du 9 octobre 1914.


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


J.O. du 15 juin 1920 page 8482
Nomination dans la Légion d'honneur pour chevalier à titre posthume

FAUQUEMBERGUE (Louis-François-Léopold), matricule 1614, sous-lieutenant : officier d'une grande valeur aimé de ses hommes et estimé de ses chefs, s'étant toujours bravement comporté au cours des engagements auxquels il a pris part. Mort glorieusement pour la France. Croix de guerre avec étoile de vermeil.

Louis François Léopold FAUQUEMBERGUE
Mort pour la France le 26 avril 1915 à Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais) - Tué à l'ennemi
Né le 6 janvier 1877 à Buire (Pas-de-Calais)
Sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale
Classe 1897 - Bureau de recrutement de Saint-Omer (Pas-de-Calais) - Matricule au recrutement : 1417
Jugement rendu par le tribunal d'Abbeville le 3 juillet 1918
Lieu de transcription de décès : Argoules (Somme) 25 juillet 1918

Sur cet officier voir la page 1 de ce sujet


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Dernière modification par ae80 le jeu. déc. 14, 2023 9:54 am, modifié 1 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Avatar de l’utilisateur
ae80
Messages : 1243
Inscription : mar. sept. 23, 2008 2:00 am

Re: 14e régiment d'infanterie territoriale

Message par ae80 »

14e régiment d'infanterie territoriale


Morts pour la France du 14e R.I.T.


Mai 1915


Charles Eugène JACQUES
Mort pour la France le 2 mai 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 31 mai 1875 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)
14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 1532
Lieu de transcription du décès : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)

Il accomplit une période d'exercices au 14e régiment territorial d'infanterie entre le 8 et le 18 juin 1910.
Rappelé à l'activité en août 1914 dans les rangs du 14e R.I.T. - n° matricule au corps : 17777. Il arrive au corps à Abbeville le 4 août 1914. Il décède le 2 mai 1915 de blessures de guerre à Nieuport-Ville (Belgique)

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
JACQUES Charles Eugène matricule 1532 D4R1 828


Henry PLUMAIL
Mort pour la France le 2 mai 1915 à Nieuport (Belgique)
Né en 1874 à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) (ex Seine et Seine-et-Oise)
41 ans
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 3201
Date de transcription du décès le 7 juillet 1915
Lieu de transcription du décès : Puteaux (Hauts-de-Seine) (ex Seine et Seine-et-Oise)

Henry PLUMAIL
Mort pour la France le 2 mai 1915 (Nieuport (Belgique)
Né le 2 juillet 1874 à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne)
40 ans, 10 mois
caporal au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 3201
Lieu de transcription du décès : Puteaux (Hauts-de-Seine) (ex Seine et Seine-et-Oise)

Il avait accompli une période d'exercices au 14e régiment territorial entre le 25 mai et le 2 juin 1910.
Rappelé à l'activité en août 1914 dans les rangs du 14e R.I.T. - n° matricule au corps : 15142. Il arrive au corps à Abbeville le 4 août 1914. Il décède le 2 mai 1915 de blessures de guerre à Nieuport-Ville (Belgique)

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
PLUMAIL Henry matricule 3201 D4R1 783

J.O. du 5 novembre 1915 page 17506

PLUMAIL (Henri), matricule 15142, caporal : brave caporal, d'un dévouement absolu, donnant à ses hommes le plus bel exemple en toutes circonstances. Tombé glorieusement pour la France, le 2 mai 1915, en Belgique. Croix de guerre avec étoile de bronze.


Lucien Emile Diogène TRIPET
Mort pour la France le 2 mai 1915 à Bergues - hôpital, (Nord) maladie contractée en service (méningite)
Né le/en 01-1874 à Neuvillette (Somme)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1894 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 174
Lieu de transcription du décès : extrait du registre des décès de l'hôpital transmis à M. le maire de Neuvillette (Somme) le 4 mai 1915.

Ce journalier natif et résidant à Neuvillette (Somme) est déclaré "bon pour le service" lors de son passage devant le conseil de révision du canton de Doullens en 1894. Il est décrit comme ayant les cheveux, les sourcils et les yeux bruns, un gros nez, une grande bouche, un menton rond sur un visage ovale. Il mesure 1 mètre 68. Son degré d'instruction générale est évalué au niveau 3.
Il est naturellement appelé l'année suivante à incorporer le 72e d'infanterie d'Amiens. Il y arrive le 16 novembre 1895 et est mis en congé le 17 septembre 1898.
en tant que sapeur-pompier, il est dispensé de sa dernière période d'exercices dans les années précédant le conflit. Août 1914, il a 40 ans quand il est rappelé à l'activité par décret du 1er août 1914 portant ordre de mobilisation générale. Il arrive à Abbeville au 14e régiment territorial d'infanterie le 13 août suivant et reçoit le n° matricule au corps : 15565. Il décède à l'hôpital temporaire Sainte-Union de Bergues (Nord) le 2 mai 1915 de maladie.

Tripet, Lucien Emile Diogène, né le 27 janvier 1874 à Neuvillette (Somme), classe 1894, matricule n° 174, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R854 Archives de la Somme


Arthur Victoric Joseph LIEPPE
Mort pour la France le 4 mai 1915 à Périgueux - hôpital mixte, (Dordogne)
Né le 24 août 1875 à Ivergny (Pas-de-Calais)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement de Béthune (Pas-de-Calais) - Matricule au recrutement : 2309
Lieu de transcription du décès : Bouquemaison (Somme)

Passé dans la subdivision d'Abbeville le 30 mars 1905 et inscrit à la liste matricule sous le n° 125 par changement de domicile. En effet il demeure à cette même date à Bouquemaison (Somme).
Classé dans le service armé le 18 novembre 1914 par la commission de réforme de Doullens. Affecté au 14e régiment territorial d'infanterie, il arrive au corps le 11 décembre suivant.
Il décède le 4 mai 1915 de maladie à l'hôpital de Périgueux.

Sources : archives du Pas-de-Calais 1r_8129 - LIEPPE Arthur-Victorie-Joseph - matricule 2309 classe 1895


Henri Joseph FRAQUET
Mort pour la France le 8 mai 1915 à Aubusson - hôpital n° 30, (Creuse) - maladie en service
Né le 12 mars 1873 à Cheviré-le-Rouge (Maine-et-Loire)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT) n° matricule au corps : 14795
Classe 1893 - Bureau de recrutement d'Angers (Maine-et-Loire) - Matricule au recrutement : 9
Lieu de transcription du décès : Cherré (Maine-et-Loire)

Passé au 14e Territorial le 8 décembre 1914 - Décédé de maladie à Aubusson le 8 mai 1915 à l'hôpital temporaire N° 30.

Sources : archives départementales du Maine-et-Loire - classe 1893 - Bureau de Rt d'Angers


Felix DUFRESNE
Mort pour la France le 9 mai 1915 à Nieuport, (Belgique)
Né le 15 novembre 1877 à Luzarches (Val-d'Oise)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 969
Lieu de transcription du décès : Luzarches (Val-d'Oise)

Felix Dufresne fut abandonné enfant. Manouvrier à Canchy (canton de Nouvion-en-Ponthieu) au moment de son passage devant le conseil de révision en 1897, c'est un jeune homme d'un mètre 62, sans instruction. Il a les cheveux et sourcils châtains, les yeux bleus sur un visage ovale.
Son service militaire se déroule au 72e d'infanterie à Amiens entre novembre 1898 et décembre 1901.
En juin 1902 il réside à Le Titre (Somme) puis en mars 1908 à Luzarches - hameau d'Hérivaux *, subdivision de Versailles.
*Hérivaux est un écart de la commune de Luzarches, dans le département du Val-d'Oise, situé à l'orée de la forêt de Chantilly
Du 29 mai au 6 juin 1912, il accomplit une période d'exercices dans les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie. Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, il arrive le 4 août à Abbeville pour intégrer les rangs du 14e régiment territorial d'infanterie. Il y reçoit le n° matricule au corps : 1935, et son paquetage avant de gagner avec ses camarades de régiment les armées du Nord et du Nord-Est dès le lendemain.
Il décède le 9 mai 1915 de blessure de guerre reçue à Nieuport-Ville.

Dufresne, Félix, né le 15 novembre 1877, classe 1897, matricule n° 969, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R891 Archives de la Somme

J.O. du 8 novembre 1920 page 17876

DUFRESNE (Félix), matricule 1935, soldat : bon et brave soldat. Mort pour la France, au combat de Nieuport, le 9 mai 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


=================================================


Georges Evariste Albert DUHAMEL
Mort pour la France le 9 mai 1915 à Nieuport (Belgique)
Né le 26 novembre 1877 à Millebosc (Seine-Maritime)
37 ans, 5 mois et 13 jours
sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 1220
Lieu de transcription du décès : Eu (Seine-Maritime)

employé de commerce à l'origine, il mesure 1 mètre 58 et possède un degré d'instruction de niveau 3, lors de son passage devant le conseil de révision de Gamaches (Somme) en 1897.
Militaire de carrière, dans l'armée coloniale, il est libéré du service actif et passe dans l'armée territoriale le 5 juin 1914.
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914 - Nommé sous-lieutenant à titre temporaire par décision ministérielle du 10 octobre 1914 (J.O. du 23 octobre 1914). Promu sous-lieutenant à titre définitif par décret présidentiel du 18 mars 1915 pour prendre rang du 7 mars 1915(J.O. du 20 mars 1915). (rang de sous-lieutenant de complément fixé au 7 septembre 1914 (décision ministérielle du 28 février 1918)
N° matricule au corps : (14e R.T.I.) 4456.
Décédé le 9 mai 1915 - Tué à l'ennemi à Nieuport-Ville (Belgique) "Mort pour la France"
Citations :
Citation à l'ordre de l'armée (Journal officiel du 20 juin 1915) "Commandant la compagnie de mitrailleuses du 14e régiment territorial d'infanterie, les 2, 3, 4 mai 1915, à par son calme et son énergie, son esprit de décision, maintenu le moral de ses hommes sous un bombardement d'une violence exceptionnelle. A été tué à son poste dans le combat du 9 mai 1915, après avoir donné l'exemple de la plus grande bravoure."
2e Citation à l'ordre du régiment n° 73 du 14 avril 1915 du 14e régiment territorial d'infanterie
"Le lieutenant-colonel cite à l'ordre du régiment le sous-lieutenant DUHAMEL pour sa belle conduite au feu dans les tranchées de première ligne de Nieuport et son endurance remarquable. Restant depuis plus de cinq mois au contact avec l'ennemi." (J.O. du 20 juin 1915).
Croix de guerre avec palme et étoile de bronze

Duhamel, Georges Evariste Albert, né le 26 novembre 1877 à Millebosc (Seine-Maritime), classe 1897, matricule n° 1220, Bureau de recrutement d'Abbeville1R892Archives de la Somme

14e RIT DUHAMEL.jpg
14e RIT DUHAMEL.jpg (68.45 Kio) Consulté 284 fois
On doit noter spécialement que jamais les sections de mitrailleuses ne furent relevées et qu'elles restèrent en ligne depuis fin novembre 1914 jusqu'en fin août 1915. Ce seul fait suffit à démontrer à la fois l'endurance dont les mitrailleurs durent faire preuve et l'intérêt que le commandement attachait à leur présence.[/i][/b]

Extrait de l'historique du 14e régiment d'infanterie territoriale


=================================================


Frédéric BUFFARD
Mort pour la France le 10 mai 1915 à Wittenberg - En captivité, (Allemagne)
Né le 4 mai 1876 à Paris 10e arrondissement
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 883
Lieu de transcription du décès : Paris 1er arrondissement


Nicolas GEISLER
Mort pour la France le 10 mai 1915 à Bergues - hôpital mixte, (Nord)
Né le 25 janvier 1875 à Paris 11e arrondissement
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 1502
Lieu de transcription du décès : Pré-Saint-Gervais (Le) (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)

Il accomplit une période d'exercices dans les rangs du 14e R.I.T. du 25 mai au 2 juin 1910.
Rappelé à l'activité pour répondre à l'ordre de mobilisation générale du 1er août 1914. Il est dirigé sur le 14e régiment d'infanterie territoriale et arrive au corps à Abbeville le 4 août suivant - n° matricule : 17905. Il rejoint les armées avec son régiment dès le lendemain.
Blessures :
1) Blessé le 10 octobre 1914 au combat de Monchy-au-Bois (Pas-de-Calais), blessure en séton du bras droit.
2) blessé le 10 mai 1915 à Bergues-Nord - mutilations et éviscérations par éclat d'obus. Décédé le même jour, 10 mai 1915 des suites de ses blessures - - Tué à l'ennemi à Bergues (Nord).

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
GEISLER Nicolas matricule 1502


Florent LECAT
Mort pour la France le 10 mai 1915 à Bergues (Nord)
Né le 21 mai 1876 à Buironfosse (Aisne)
soldat au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement de Saint-Quentin (Aisne) - Matricule au recrutement : 1626
Lieu de transcription du décès : Buironfosse (Aisne)

Maréchal-ferrant de profession à Buironfosse, il mesure 1 mètre 64. Son degré d'instruction générale est évalué au niveau 3.
Rappelé à l'activité en vertu du décret du 1er août 1914 (mobilisation générale) au groupe territorial du 42e d'artillerie. Passé au 14e régiment territorial d'infanterie le 14 décembre 1914 (dépêche ministérielle du 14 décembre 1914) - affecté au bataillon de marche ledit jour. Décédé le 10 mai 1915 à Bergues (Nord) des suites de blessures de guerre.

Sources : archives départementales de l'Aisne
1R2_0484 - LECAT Florent classe 1896

J.O. du 5 novembre 1920 page 17505

LECAT (Florent), matricule 363, soldat : soldat brave et dévoué, ayant toujours fait preuve des plus belles qualités. Tombé glorieusement pour la France, le 10 mai 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze.


===============================================


Henri Joseph Clément PERNEY
Mort pour la France le 10 mai 1915 à Bergues (Nord)
Né le 25 novembre 1876 à Paris 14e arrondissement
38 ans, 5 mois et 15 jours
sous-lieutenant au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1896 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 470
Lieu de transcription du décès : Paris 14e arrondissement

Signalement : cheveux et sourcils noirs, yeux châtains, menton rond, visage ovale, il mesure 1 mètre 75. Niveau d'instruction générale : 1 exercé (sic)
L'examinateur semblerait être allergique aux étudiants ou plus sûrement s'agit-il d'une erreur !

Etudiant, engagé volontaire pour trois ans, le 24 octobre 1896, à Paris, 10e arrondissement, pour le 51e régiment d'infanterie, où il arrive trois jours plus tard. Engagement souscrit en vertu de l'avant-dernier alinéa de l'article 59 de la loi du 15 juillet 1889, visant l'article 2 de cette loi "élève diplômé de l'Ecole des arts et métiers". Soldat de 2e classe, il est distingué le 2 juin 1897 en devenant soldat de 1ère classe ; nommé caporal le 21 septembre suivant, il est envoyé en congé à la même date. Nommé sergent le 19 mai 1899.
Rappelé à l'activité par décret du 1er août 1914 pour répondre à l'ordre de la mobilisation générale, au 14e régiment territorial d'infanterie, il arrive au corps à Abbeville le 4 août suivant - n° matricule au corps : 166. Promu sous-lieutenant le 1er janvier 1915, par décision ministérielle du 21 décembre 1914 (J.O. du 1er janvier 1915). Il décède à Bergues (Nord) de blessures de guerre, le 10 mai 1915. "Mort pour la France".

Sources : archives de la ville de Paris - recrutement militaire de la Seine
PERNEY (Henri-Jacques-Clément), matricule 470, D4R1 871

Cité à l'ordre de la 81e division d'infanterie territoriale du 20 mai 1915, au 14e Territorial

J.O. du 9 juillet 1919 page 7061
Nomination dans la Légion d'honneur pour chevalier à titre posthume

PERNEY (Henri), matricule 16615, sous-lieutenant (territorial) à la 4e compagnie du 14e régiment d'infanterie territoriale : a rassemblé sa compagnie avec beaucoup d'ordre et de sang-froid pour la conduite en dehors de la zone battue, conformément aux ordres donnés. A été tué au moment où il la mettait en mouvement. A été cité.

Perney , Henri Jacques Clément , Matricule 470 - Archives de Paris.jpg
Perney , Henri Jacques Clément , Matricule 470 - Archives de Paris.jpg (212.38 Kio) Consulté 187 fois

Décoration :
Croix de guerre avec étoile d'argent


Circonstances de la mort de cet officier :

10 mai 1915

"La ville de Bergues fut l'objet dans la matinée d'un bombardement par obus de gros calibre. Un certain nombre de maisons fut atteint par les dix obus tirés.
Le sous-lieutenant
PERNEY (4e Cie) fut atteint par un éclat d'obus sur la place de la Mairie et tué net alors qu'il rassemblait ses hommes pour les mettre à l'abri."


Extrait du J.M.O. du 14e régiment d'infanterie territoriale : 26 N 775/8
J.M.O. 1er août 1914-31 décembre 1917 page 29


===============================================


Baptiste François REBOULET
Mort pour la France le 12 mai 1915 à Bergues - Hôpital Saint-Winoc, (Nord) maladie (Broncho-pneumonie)
Né le 27 février 1875 à Pré-Saint-Gervais (Le) (Seine-Saint-Denis)
40 ans, 2 mois et 13 jours
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1895 - Bureau de recrutement Seine 1er bureau (75) - Matricule au recrutement : 1168
Lieu de transcription du décès : Pantin (Seine-Saint-Denis) (ex Seine et Seine-et-Oise)


Siméon Esprit Dorias BOINET
Mort pour la France le 18 mai 1915 à Perray-en-Yvelines (Le) - hôpital auxiliaire n° 292, (Yvelines)
Né le 14 juillet 1873 à Béhen (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1893 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme)) - Matricule au recrutement : 644
Lieu de transcription de décès : peut-être Huchenneville (Somme) (fiche difficilement lisible)

Cultivateur à Behen (Somme), il effectue son service au 128e régiment d'infanterie entre novembre 1894 et septembre 1895.
Rappelé à l'activité lors de la mobilisation générale, au 14e régiment territorial d'infanterie à Abbeville, il arrive au corp le 14 août 1914. Il y reçoit son paquetage et un n° matricule, le 14200 avant de rejoindre les armées du Nord. Il est blessé le 11 mars 1915 au combat de Nieuport-Ville - fracture ouverte du fémur. Il décède le 18 mai 1915 à Le Perray (Seine-et-Oise) à l'hôpital auxiliaire n° 292.
Décorations :
Médaille militaire (J.O. du 6 décembre 1920)
"Bon et brave soldat. Mort pour la France des suites de ses glorieuses blessures (recues) le 11 mars 1915.
Croix de guerre avec étoile de bronze

Boinet, Siméon Esprit Donat, né le 14 juillet 1873 à Béhen (Somme), classe 1893, matricule n° 644, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R843 Archives de la Somme


Edouard Honeste Félix PRUVOT
Mort pour la France le 18mai 1915 à Gardelegen - Mort du Typhus au camp, (Allemagne).
Né le 11 octobre 1877 à Ribeaucourt (Somme)
soldat de 2e classe au 14e régiment d'infanterie territoriale (14e RIT)
Classe 1897 - Bureau de recrutement d'Abbeville (Somme) - Matricule au recrutement : 316
Lieu de transcription du décès : Ribeaucourt (Somme) le 4 septembre 1920

Rappelé à l'activité début août 1914 au 14e régiment territorial d'infanterie - matricule au corps : 3120, il se met en route avec son régiment pour rejoindre les armées dès le 5 août 1914.
Il décède le18 mars 1915 à l'ambulance du camp de Gardelegen - avis officiel du ministère de la guerre du 15 août 1915.

Pruvôt, Edouard Honeste Félix, né le 11 octobre 1877 à Ribeaucourt (Somme), classe 1897, matricule n° 316, Bureau de recrutement d'Abbeville 1R890 Archives de la Somme
Dernière modification par ae80 le lun. janv. 01, 2024 7:21 pm, modifié 6 fois.
Cordialement
Eric ABADIE
Répondre

Revenir à « Infanterie »