RIR 173 en 1914

bernard berthion
Messages : 3360
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

RIR 173 en 1914

Message par bernard berthion »

Bonsoir,

Je cherche des renseignements sur le RIR 173 en 1914.
Une liste des tués avec dates et lieux en août, septembre, octobre, novembre et décembre 1914.
La liste de Denkmal Project s'arrête à septembre 1914 ...

Ma recherche porte sur le réserviste FABER Franz ( François), né le 16 janvier 1891 à Volmunster (Moselle annexée) qui serait dans la 1ère Compagnie du RIR 173, blessé le 22/08/1914 à Mercy Le Haut (Meurthe et Moselle) et/ou tué le 10/12/1914 dans la Forêt d'Argonne ???
Disparu ? Inhumé ?

Merci, cordialement BB
Dernière modification par bernard berthion le ven. nov. 24, 2023 9:52 am, modifié 1 fois.
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 333
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: RIR 173 en 1914

Message par kglbayrRIR2 »

Bonne journée,
bernard berthion a écrit : dim. nov. 19, 2023 4:38 pm Je cherche des renseignements sur le RIR 173 en 1914.
autant que je sache, il n'y avait pas de régiment d'infanterie de réserve 173 (RIR 173) du côté allemand.
(Voir « Jürgen Kraus, Handbuch der Verbände etc...Infanterie Band2 ».)
Dans ce cas, s’agit-il peut-être d’un « Ersatz-Abteilung » du IR 173 ?

Cordialement
Joseph
.. Les officiers français étaient impuissants. Aucune persuasion n'a aidé, pas même l'avertissement de suivre l'exemple des courageuses troupes bavaroises. ..
Histoire rgtaire du RI Bavarois n°8 : Retraite de Russie (1813); p.380.
Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 333
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: RIR 173 en 1914

Message par kglbayrRIR2 »

Ajout.
C'est exactement ce que je soupçonnais. Franz Faber appartenait à l'IR 173 (9. Lothringisches Infanterie-Regiment n°173; Garnison St. Avold/ III. Btl. Metz).
faber_franz_wolmünster.png
faber_franz_wolmünster.png (31.71 Kio) Consulté 356 fois
faber_franz_wolmünster02.png
faber_franz_wolmünster02.png (6.56 Kio) Consulté 356 fois
Selon les listes des victimes, il fut donc porté disparu le 27 septembre 1914. Le 8 octobre 1914, il est déclaré blessé.
Son décès fut annoncé publiquement le 8 janvier 1915.

Ce sont des temps tirés des listes de pertes. Le jour réel de la blessure ou du décès peut varier.

Bien cordialement
Joseph
.. Les officiers français étaient impuissants. Aucune persuasion n'a aidé, pas même l'avertissement de suivre l'exemple des courageuses troupes bavaroises. ..
Histoire rgtaire du RI Bavarois n°8 : Retraite de Russie (1813); p.380.
Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 333
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: RIR 173 en 1914

Message par kglbayrRIR2 »

Ajout supplémentaire.

Selon l'histoire du régiment, Franz Faber fut blessé lors de la bataille près de Mercy-le-Haut le 22 août 1914.
Bien qu’il ne soit pas répertorié comme grièvement blessé, il ne semble pas être revenu au régiment.
On peut donc supposer qu'il est décédé à l'hôpital.
En règle générale, le régiment n'était informé que de la date du décès et, si nécessaire, de la cause du décès. Cela a ensuite été inscrit dans son "Stammrolle".
Les soldats décédés à l’hôpital étaient généralement enterrés dans la communauté où se trouvait l’hôpital. Des actes de décès y étaient généralement également délivrés.
faber_verw.png
faber_verw.png (673.17 Kio) Consulté 349 fois
Cordialement
Joseph

P.S. : Il devait évidemment y avoir deux soldats dans le régiment nommés Franz Faber, comme on l'appelle Faber II.
.. Les officiers français étaient impuissants. Aucune persuasion n'a aidé, pas même l'avertissement de suivre l'exemple des courageuses troupes bavaroises. ..
Histoire rgtaire du RI Bavarois n°8 : Retraite de Russie (1813); p.380.
bernard berthion
Messages : 3360
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: RIR 173 en 1914

Message par bernard berthion »

Bonjour Joseph,
un grand merci pour ces intéressantes explications.
Donc Franz FABER fut blessé au combat de Mercy le Haut (Meurthe et Moselle) et hospitalisé. Il pourrait être décédé à l'hopital, mais lequel? S'il était décédé dans un hôpital, on devrait connaitre son lieu d'inhumation...
Il faudrait trouver copie de son "Militär-Pass", ce serait plus simple pour le suivre. Peut-être les archives allemandes ? Ou le service des sépultures allemandes ?

Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 333
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: RIR 173 en 1914

Message par kglbayrRIR2 »

Bonne journée,
Il faudrait trouver copie de son "Militär-Pass", (...)
bien sûr, vous avez raison. Tout serait beaucoup plus facile avec le « Militärpass » ou, mieux encore, avec la « Stammrolle ».
Cela ne serait pas un problème s'il avait été dans une unité bavaroise (J'omets maintenant les jurons typiques des Bavarois à propos des Prussiens par politesse ;) ). Malheureusement, les archives du ministère prussien de la Guerre furent presque entièrement brûlées pendant la Seconde Guerre mondiale.
Cependant, certains fichiers ont maintenant été reconstitués.

Dans le cas des Lorrains, qui durent (Les Prussiens diraient bien sûr : « ils ont eu de la chance a ... »)
participer à la guerre dans les régiments prussiens, on pourrait peut-être disposer d'un ou deux documents. À la fin des années 1920 et au début des années 1930, des copies des documents les plus importants étaient faites par les autorités compétentes en France en raison d'éventuelles demandes de pension.

Je ne connais pas les circonstances exactes, mais si M. Faber était marié, par exemple, sa veuve aurait pu faire une réclamation.
A ma connaissance, des documents pertinents se trouvent dans les archives de Nancy (s'il y en a ?).
Du côté allemand, dans certaines circonstances (si vous avez de la chance !) il pourrait y avoir des documents dans les archives militaires de Fribourg (un appel ne coûte rien !!!)
freiburg.png
freiburg.png (45.03 Kio) Consulté 200 fois
En ce qui concerne les circonstances de la mort de Franz Faber, la situation est malheureusement difficile à clarifier. Par exemple, l'automne dernier, j'ai tenté de retrouver la tombe du cousin de mon grand-père en Lorraine. Il fut blessé près de Mittersheim le 20 août 1914 et mourut à l'hôpital de Saint-Jean-de-Bassel le 27 août. Malheureusement, il n’a pas de tombe propre. Il s'agit probablement d'un des 7 soldats inconnus du cimetière de Sarraltroff.
Étant donné que Franz Faber est probablement décédé sur le territoire lorrain, je suppose qu'une requête auprès des bureaux d'état civil de la région de Diedenhofen/Metz pourrait certainement aboutir. Les décès survenus à l'hôpital ont été - comme déjà mentionné - documentés dans la communauté respective dans laquelle se trouvait l'hôpital.
Malheureusement, il n’existe pratiquement aucun dossier exploitable sur les hôpitaux eux-mêmes.

Salutations chaleureuses à Lorraine.
Joseph
.. Les officiers français étaient impuissants. Aucune persuasion n'a aidé, pas même l'avertissement de suivre l'exemple des courageuses troupes bavaroises. ..
Histoire rgtaire du RI Bavarois n°8 : Retraite de Russie (1813); p.380.
Répondre

Revenir à « Deutsch »