Mémoire des hommes : 95 000 fiches supplémentaires (NMPLF)

Avatar de l’utilisateur
rpetit
Messages : 48
Inscription : dim. mars 13, 2005 1:00 am

Re: Mémoire des hommes : 95 000 fiches supplémentaires (NMPLF)

Message par rpetit » mer. nov. 19, 2014 9:20 am

Bonjour,

"A l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention" (Mémoire des hommes). Au total 97 446 individus soldats (sans famille, orphelins et surtout combattants indigènes) dont personne ne put apporter la preuve que la cause du décès était la conséquence directe d’un fait de guerre. Toutefois pour certains, la mention a pu être établie ultérieurement.

Au 12/11/2014, la "Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale" contient 1 481 017 fiches (dont plusieurs dizaines de milliers de doublons dont les fiches de 35 000 officiers). Le nom de la base n'est plus vraiment correct puisqu'elle contient aussi maintenant plusieurs dizaines de milliers de militaires "non mort pour la France"

La répartition de ces fiches selon le lieu de naissance des soldats est désormais la suivante :

*France métropolitaine (dont Alsace: 2 965) : 89,0 % (1 317 688)
*Dom/Tom: 0,4 % : (5 988)
*Autres pays : 10,6 % (157 341) - Inclut également plusieurs milliers de soldats qui n'ont pas leur lieu de naissance précisé (essentiellement des coloniaux)

Les soldats nés en métropole repésentent donc environ 90% des pertes de l'armée française en 14-18 (pour comparaison, en 39-45 les métropolitains repésentent 66% des pertes des 215 000 militaires présents dans la base 39-45 de mémoire des hommes. A noter également que 10% des soldats, en majorité des coloniaux, n'ont pas de pays de naissance mentionné dans cette base 39-45).

Cordialement
RP
« La patrie et son dérivé le patriotisme, sont une déplorable survivance, le produit d'un égoïsme agressif ne pouvant aboutir qu'à la destruction, à la ruine des œuvres humaines et à l'extermination des hommes. », E.Reclus

Répondre

Revenir à « Sujets généraux et MDH »