Ambulance "nettoyant" les champs de bataille ???

Avatar de l’utilisateur
RV
Messages : 835
Inscription : sam. déc. 11, 2004 1:00 am

Re: Ambulance "nettoyant" les champs de bataille ???

Message par RV » mar. déc. 27, 2005 9:50 am

Bonjour à tous.
Je suuis en train d'établir la liste des tués du 75e RI en croisant les données des décorations posthumes parues au JO et le site mémoire des hommes.
En mars 16, des soldats étaient déclarés morts sur un champ de bataille datant d'août & septembre 1914.
Léon PERBOST, tué le 11 mars 16, relevé par l'ambulance 13/17 à Saint-Rémy dans les Vosges. Or à ce moment, le 75e se trouvait à Verdun. Puis 2 autres soldats vont être découvert les 10 et 17 mars toujours à Saint-Rémy.
En fait, et ce n'est pas la première fois que je rencontre un tel cas de figure, des ambulances étaient chargées de nettoyer les champs de bataille (explications fournies aussi par Eric Mansuy, merci Eric) tout au long de la guerre notamment dans les Vosges. Ainsi, quand on établi des listes de tués d'une unité, des morts apparaissent très loin des lieux qu'occupent l'unité. En fait, ce sont des morts "relevés" dont on reconnaît l'unité mais il est impossible de déterminer la date du décès. Pour Léon PERBOST, on peut dire le 3 septembre 1914 car ce jour, il y eut au 75e RI, une bonne centaine de tués.
Ce qu'il serait intéressant c'est d'avoir un témoignage d'un infirmier d'une de ces ambulances et de connaitre leur quotidien fait d'exhumations, de recherches d'identités, il fallait sûrement avoir le coeur bien accroché...
Comme les 3/4 des disparus l'ont été en août et sept 14, une partie à été découvert par ces ambulances mais du côté des anciens champs de bataille occupés par les allemands (je pense à la Belgique, la Lorraine), il devait y avoir la même chose et les tués de l'autre camp ont peut-être étaient regroupés dans des fosses communes par ces ambulances sans enregistrement, d'où le nombre élevé de disparus à tout jamais propre à la Grande Guerre

A bientôt

Hervé

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4732
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Ambulance "nettoyant" les champs de bataille ???

Message par Eric Mansuy » mar. déc. 27, 2005 12:05 pm

Bonjour à tous,
Salut Hervé,

En cette période de Noël, bien des voeux sont exaucés... :wink:

Voici donc à quoi ressembla le quotidien de l'Ambulance 13/7 dans les Vosges, d'après son JMO.
Bonne lecture !
Amicalement
Eric

Ambulance 13/7

10 février 1916 : l’Ambulance commence le travail de repérage des tombes qui se trouvent sur le territoire de la commune de Saint-Rémy (Vosges).

26 mars 1916 : le travail de repérage des tombes, sur le territoire de la commune de Saint-Rémy, a donné les résultats suivants, communiqués ce jour à M. le Chef de Bataillon, Commandant d’Etapes à Bruyères :

Nombre de tombes : françaises 254 – allemandes 107, soient 361
Cadavres identifiés : français 256 – allemands 34, soient 290
Cadavres non identifiés : français 106 – allemands 133, soient 239
Total des cadavres : 529

Observations : 7 tombes collectives allemandes, comprises dans les 107 signalées, contiennent un nombre indéterminé de cadavres.

Une liste indiquant la contenance de chaque tombe, les renseignements recueillis sur chacun des militaires identifiés, le numéro de la tombe sur le plan de repérage, a été transmise, avec une copie du plan, à M. le Commandant d’Etapes à Bruyères.
Il a été retrouvé : 2.850 Francs dont 1.890 en or. En outre, 10 pièces d’or anglaises de 1 Livre et 6 d’1/2 Livre, 1 pièce américaine de 20 dollars et 70 Marks en or.

28 mars 1916 : commencement du travail de repérage des tombes sur le territoire de la commune de La Salle.

15 avril 1916 : le travail de repérage des tombes sur le territoire de La Salle a donné les résultats suivants :

Nombre de tombes : françaises 62 – allemandes 54, soient 116
Cadavres identifiés : français 57 – allemands 22, soient 79
Cadavres non identifiés : français 35 – allemands 78, soient 113
Total des cadavres : 192

Observations : la tombe 59 contient le cadavre d’un enfant, supposé être celui de Maurice A…, dont la famille habite Saint-Dié.

Il a été trouvé 670 Francs, dont 410 Francs en or.

17 avril 1916 : l’Ambulance 13/7 part pour La Bourgonce, pour y entreprendre le travail de réfection des tombes.
Le travail de repérage des tombes sur le territoire de La Bourgonce a donné les résultats suivants :

Nombre de tombes : françaises 97 – allemandes 29, soient 126
Cadavres identifiés : français 86 – allemands 16, soient 102
Cadavres non identifiés : français 41 – allemands 20, soient 61
Total des cadavres : 163

Observations : les tombes 23 et 27 contiennent les restes de deux civils fusillés par les Allemands.

Cinq officiers ont été identifiés :
Tombe n°16 : le lieutenant Christine
Tombe n°17 : le capitaine Nugue-Bourchat
Tombe n°19 : capitaine de Langlacé (Etat-Major, 1re Armée)
Tombe 59 : capitaine Battendier, 75e R.I.
Tombe 86 : sous-lieutenant de réserve Berthiot, 11e Bon de Ch.

Il a été en outre trouvé 850 Francs dont 570 en or et 74 Marks dont 70 en or.

20 mai 1916 : le travail de repérage des tombes de la commune de Mortagne a donné les résultats suivants :
4 officiers identifiés :
Tombe 30 : lieutenant Gaillot, 140e
Tombe 31 : lieutenant Cottin Benoît, 140e
Tombe 32 : lieutenant Pomarède Pierre, 140e
Tombe 34 : lieutenant Gaymard Gustave, 140e

Il a été trouvé la somme de 115,20 Francs, dont 20 Francs en or.

Nombre de tombes : françaises 56 – allemandes 11, soient 67
Cadavres identifiés : français 43 – allemands 2, soient 45
Cadavres non identifiés : français 39 – allemands 22, soient 61
Total des cadavres : 106

Sur le territoire de la commune des Rouges-Eaux, nous avons eu :
3 officiers identifiés :
Tombe 9 : lieutenant Charles, 140e
Tombe 12 : capitaine Ripert, 14e Bon de Ch.
Tombe 18 : capitaine Bissonnet, 2e Artillerie

Il a été trouvé la somme de 147,45 Francs.

Nombre de tombes : françaises 16 – allemandes 3, soient 19
Cadavres identifiés : français 18 – allemands 0, soient 18
Cadavres non identifiés : français 2 – allemands 4, soient 6
Total des cadavres : 24

A Bois de Champ, le résultat a été le suivant (les tombes se trouvent réunies en un cimetière) :

Nombre de tombes : françaises 14 – allemandes 1, soient 15
Cadavres identifiés : français 13 – allemands 1, soient 14
Cadavres non identifiés : français 1 – allemands 0, soient 1
Total des cadavres : 15

Pourcentage comparé des identifications obtenues sur le territoire des communes précédemment désignées :

Commune de Saint-Rémy
Français : 256 sur 362 = 70,7%
Allemands : 34 sur 167 = 20,9%
Ensemble : 290 sur 529 = 54,8%

Commune de La Salle
Français : 57 sur 92 = 61,9%
Allemands : 22 sur 100 = 22%
Ensemble : 79 sur 192 = 41,1%

Commune de La Bourgonce
Français : 86 sur 127 = 67,7%
Allemands : 16 sur 36 = 44,44%
Ensemble : 102 sur 163 = 62,51%

Commune de Mortagne
Français : 43 sur 82 = 52,44%
Allemands : 2 sur 24 = 8,33%
Ensemble : 45 sur 106 = 42,45%

Commune des Rouges-Eaux
Français : 18 sur 20 = 90%
Allemands : -----------------
Ensemble : 18 sur 24 = 75%

Commune de Bois de Champ
Français : 13 sur 14 = 94,28%
Allemands : 1 sur 1 = 100%
Ensemble : 14 sur 15 = 93,33%


Total général
Dans les six communes explorées se trouvent :
704 tombes se partageant en 499 françaises et 205 allemandes,
1029 corps dont 697 français et 332 allemands

Sur les 697 français, 473 ont été identifiés ; la plupart par des pièces absolument authentiques et nominales, d’autres par des objets personnels, des initiales, que la famille a reconnus. Pour d’autres, enfin, nous n’avons qu’un n° mat. du corps auquel ils appartenaient. Ils peuvent être reconnus par leur dépôt.

Sur les 332 allemands, nous avons 75 identifiés. La plus grande partie d’entre eux le sont par leur plaque d’identité, qui a été remise au BRF (Section des Prisonniers de Guerre). Quelques-uns avaient leur nom porté sur la croix qui surmontait leur tombe, d’autres des pièces de correspondance personnelle qui les fera facilement reconnaître par les leurs : photos, menus objets, lettres, cartes, dessins, etc. Presque tous ceux qui n’ont pu être identifiés quant au nom le sont quant à leur régiment.

26 mai 1916 : l’Ambulance ne continuera plus les travaux de repérage des tombes. Elle ira au repos aux Forges, près d’Epinal.

P.S. La terminologie officielle est : "assainissement du champ de bataille" pour ce type de mission.

Avatar de l’utilisateur
RV
Messages : 835
Inscription : sam. déc. 11, 2004 1:00 am

Re: Ambulance "nettoyant" les champs de bataille ???

Message par RV » mar. déc. 27, 2005 3:24 pm

Bonjour à tous.
Salut Eric
Grand merci à toi Eric, grand maître des Vosges, meilleurs voeux ainsi qu'à toute ta famille.
En effet, très intéressant ce JMO de cette ambulance (je me suis trompé, 13/7 et non 13/17, tu as rectifié, merci).
Ce qui serait pas mal, c'est d'avoir des lettres ou un carnet d'un infirmier (mais ce devait être plutôt des sapeurs) de cette ambulance pour mesurer si il y avait une acoutumance à l'horreur ou si déjà, les soldats avaient conscience de l'immense massacre en train de se dérouler...
Peut-être un jour, sortant d'un grenier...

A bientôt

Hervé

Répondre

Revenir à « Sujets généraux et MDH »