Médecin aide-major Nepveu

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4771
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Médecin aide-major Nepveu

Message par Eric Mansuy » mer. oct. 07, 2020 6:53 pm

Bonsoir à tous,

Je suis à la recherche d'éléments biographiques concernant André Nepveu durant la Grande Guerre, médecin aide-major dont le nom de plume était Luc Durtain.

Ayant originellement appartenu à une ambulance du 7e corps d'armée (a priori l'ambulance 13/7), il a quitté cette ambulance en 1916, vraisemblablement.

Son registre matricule, trouvé sur le site des archives départementales des Bouches-du-Rhône, est tronqué, la partie basse étant masquée par un collage. Des informations parcellaires trouvées en ligne indiquent une citation pour la Croix de guerre, en 1917, qui est ainsi introuvable. Devenu chevalier, puis officier de la Légion d'honneur dans l'entre-deux-guerres, il ne dispose pas d'un dossier dans la base Léonore - certes incomplète.

Ce que je me demande est ceci : à quelle unité a bien pu appartenir André Nepveu entre mars 1916 et sa mise hors-cadres, le 7 juillet 1917 ?

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
Carcharo
Messages : 327
Inscription : ven. déc. 20, 2019 11:13 am

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Carcharo » mer. oct. 07, 2020 7:33 pm

Bonsoir

Vous pourriez consulter son dossier d'officier au SHD Vincennes :
Cote 5 Ye 145952 NEPVEU André R. G., médecin aide-major, fin de carrière le 16/06/1922
Cordialement
Jean

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4771
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Eric Mansuy » jeu. oct. 08, 2020 11:06 am

Bonjour Jean,

Merci pour cette première piste.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Rutilius
Messages : 13858
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Médecin aide-major Nepveu.

Message par Rutilius » jeu. oct. 08, 2020 1:27 pm

Bonjour Eric,
Bonjour à tous,


NEPVEU André Robert Gustave, dit Luc DURTAIN


Né le 8 mars 1881 à Paris (Xe Arr.), au 24, rue d’Enghien, décédé le 29 janvier 1959 à Paris (XVIIIe Arr.).

• Fils de Gaston Joseph Édouard NEPVEU, né le 14 novembre 1841 à Sedan (Ardennes), docteur en médecine, chef de laboratoire à la Faculté de Médecine de Paris, et de Sophie Charlotte SAYOUS, née le 2 juillet 1851 à Genève (Suisse), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Paris (VIe Arr.), le 18 mars 1874 (Registre des actes de mariage du VIe arrondissement de la ville de Paris, Année 1874, f° 100, acte n° 191~ Registre des actes de naissance du Xe arrondissement de la ville de Paris, Année 1881, f° 63, acte n° 1.143). [Époux décédés antérieurement à 1907]

• Époux de Marguerite Isabelle EISENMENGER, née le 13 mai 1890 à Paris (VIIIe Arr.), au 5, rue de Duras, décédée le 12 novembre à Paris (XVIe Arr.) (Registre des actes de naissance du VIIIe arrondissement de la ville de Paris, Année 1890, suppl. f° 6, acte n° 824), avec laquelle il avait contracté mariage à Paris (XVIe Arr.), le 26 novembre 1907 (Registre des actes de mariage du XVIe arrondissement de la ville de Paris, Année 1907, suppl. f° 3, acte n° 1.326).

Fille de Philippe EISENMENGER, né vers 1852, cocher [Rentier en 1907] et de Catherine Isabelle Laure VIGNERON, sans profession, son épouse (Ibid.).

• Frère de Roland Wilhem Gustave NEPVEU, né le 14 novembre 1885 à Paris (Xe Arr.), décédé le 28 septembre 1963 à Suresnes (Seine — aujourd’hui Hauts-de-Seine). Officier de marine. En 1935, directeur général des Forges et chantiers de la Gironde. (*)

___________________________________________________________________________________________


Classe 1901, n° 1.632 au recrutement de Marseille.

Par décision du Directeur du Service de santé du XVe Corps d’armée en date du 11 décembre 1903, nommé médecin auxiliaire et affecté à la portion mobile du 23e Bataillon de chasseurs à pied.

Par décret du 11 janvier 1908 (J.O. 16 janv. 1908, p. 382 et 384), nommé au grade de médecin aide-major de 2e classe de réserve, étant affecté à la VIIe Région militaire. Demeurait alors médecin auxiliaire affecté au 23e Bataillon de chasseurs à pied.

Par décret du 30 décembre 1912 (J.O. 10 janv. 1913, p. 272), promu au grade de médecin aide-major de 1re classe de réserve, étant maintenu à la VIIe Région militaire et au 23e Bataillon de chasseurs à pied. Date d’ancienneté dans ce grade fixée au 14 septembre 1912.

Ne figure pas à l’effectif du 23e Bataillon de chasseurs à pied au départ de Grasse, le 2 août 1914 (Journal des marches et opérations — 2 août 1914 ~ 30 avril 1915 — : Service historique de la défense, Cote 26 N 824/1).

Remis à la disposition du Service de santé de la XVIIIe Région militaire à compter du 4 mars 1916 par décision n° 1.237 du général commandant le D.A.I., datée du 29 février 1916.

Par décision ministérielle du 7 juillet 1917, placé en position hors cadres — apparemment non publiée au Journal officiel.

Par décision du Ministre chargé de la Défense nationale et de la Guerre en date du 9 octobre 1939 (J.O. 19 oct. 1939, p. 12.474), placé dans la position d’officier honoraire, en sa qualité de médecin lieutenant de réserve ayant été radié des cadres.

Distinctions honorifiques

□ Par décret du 1er août 1928 (J.O. 5 août 1928, p. 8.943 et 8.944), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « Durtain (Luc) [Nepveu (André-Robert-Gustave), dit Luc Durtain], homme de lettres ; 28 ans de carrière littéraire. »

□ Par décrets des 31 juillet- 1er août 1936 (J.O. 3 août 1936, p. 8.244), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « Durtain (Luc) (Nepveu [André-Robert-Gustave] dit), homme de lettres. Chevalier du 1er août 1928. »

___________________________________________________________________________________________


(*) Admis à l’École navale le 30 septembre 1903 à la suite du concours ouvert la même année, étant classé 1er sur une liste de 60 élèves (Déc. min. 16 sept. 1903, J.O. 17 sept. 1903, p. 5.802).

Par décision ministérielle du 5 août 1905 (J.O. 8 août 1905, p. 4.874), nommé au grade d’aspirant de 2e classe à compter du 1er octobre 1905, étant classé 24e sur une liste de 61 élèves.

Par décret du 4 août 1906 (J.O. 7 août 1906, p. 5.633), promu au grade d’aspirant de 1re classe à compter du 5 octobre 1906, étant classé 35e sur une liste de 60 promus.

Par décret du 7 octobre 1908 (J.O. 9 oct. 1908, p. 6.903), promu au grade d’enseigne de vaisseau à compter du 5 octobre 1908.

Par décision ministérielle du 27 mars 1909 (J.O. 28 mars 1909, p. 3.172), placé en congé sans solde et hors cadres pour servir à la Société anonyme des Chantiers de Saint-Nazaire à compter du 29 mars 1909.

Ayant été radié des contrôles de l’activité par suite de la démission de son grade, nommé au grade d’enseigne de vaisseau de 1re classe dans la réserve de l’armée de mer par un décret du 2 août 1912 (J.O. 5 août 1912, p. 7.033).

Rappelé à l’activité par l’effet du décret du 1er août 1914 prescrivant la mobilisation des armées de terre et de mer (J.O. 2 août 1914, p. 7.054). Affecté à une section d’auto-canons, puis détaché à la Direction de l’aéronautique militaire du Ministère de la Guerre.

Par décret du 31 juillet 1917 (J.O. 2 août 1917, p. 6.012), promu au grade de lieutenant de vaisseau dans la réserve de l’armée de mer.

Distinctions honorifiques

□ Par arrêté du 23 mai 1916 (J.O. 24 mai 1916, p. 4.618), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Nepveu, enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve, détaché au Ministère de la Guerre (Direc-tion de l’aéronautique militaire) : officier de marine très distingué. A fait 10 mois de campagne dans une section d’auto-canons. Cité à l’ordre d’une division d’infanterie. Technicien remarquable, affecté à l'aéronautique militaire, a rendu des services exceptionnels dans l’étude et la réalisation du matériel d’armement des avions. »

□ Par décret du 24 juillet 1935 (J.O. 29 juill. 1935, p. 8.274 et 8.275), nommé conseiller honoraire du commerce extérieur de la France. Alors directeur général des Forges et chantiers de la Gironde.

□ Par décret du 27 février 1936 (J.O. 28 févr. 1936, p. 2.840), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Nepveu (Roland-Wilhem-Gustave), lieutenant de vaisseau de réserve. Chevalier du 15 mai 1916. Services actifs : 8 ans 6 mois ; réserves 22 ans 9 mois ; 6 campagnes. »
.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9597
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Achache » jeu. oct. 08, 2020 1:54 pm

Bonjour
Ne figure pas à l’effectif du 23e Bataillon de chasseurs à pied au départ de Grasse, le 2 août 1914 (Journal des marches et opérations — 2 août 1914 ~ 30 avril 1915 — : Service historique de la défense, Cote 26 N 824/1).
Effectivement, il est à l'amb 13/7 ; donc encore 7e CA
Remis à la disposition du Service de santé de la XVIIIe Région militaire à compter du 4 mars 1916 par décision n° 1.237 du général commandant le D.A.I., datée du 29 février 1916.
Il a quitté l'Amb 13/7 pour être Med chef "dans un Btn"; il faut donc sans doute le chercher dans un BC du XVIIIe CA
Par décision ministérielle du 7 juillet 1917, placé en position hors cadres — apparemment non publiée au Journal officiel.
"hors jeu", "maladie grave" d'après Duhamel (La Pesée des Ames, ) Mercure de Fr. p 246

Bien à vous,
Dernière modification par Achache le jeu. oct. 08, 2020 2:32 pm, modifié 1 fois.
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4771
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Eric Mansuy » jeu. oct. 08, 2020 2:26 pm

Merci messieurs pour ces éléments complémentaires.

Nepveu semble être devenu "médecin de bataillon" à son départ d'une ambulance (tout me porte à croire qu'il a été muté de la 13/7 à une autre formation sanitaire avant mars 1916), mais rien ne me dit qu'il a été affecté à un bataillon de chasseurs plutôt qu'à un bataillon d'un régiment d'infanterie. En l'état, le doute persiste. J'ai jeté un oeil au JMO du service de santé de la VIIIe Armée, sans résultat en l'état.

Merci de votre aide, dans tous les cas.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9597
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Achache » jeu. oct. 08, 2020 2:37 pm

Re

Le Maitron parle d'un Bataillon
https://maitron.fr/spip.php?article111817

et comme il a déjà été toubib dans un BC, il a peut-être voulu retrouver cette expérience.
C'est ce sur quoi je fonde mon hypothèse, qui n'est en effet qu'une hypothèse... d'autant plus que je ne vois justement pas de Btn de Chasseurs dans le XVIIIe CA, ni ce CA en Lorraine alors que L Durtain semble être resté "en Lorraine"...
Bien à vous,
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Rutilius
Messages : 13858
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Médecin aide-major Nepveu.

Message par Rutilius » jeu. oct. 08, 2020 4:53 pm

Bonjour à tous,


Luc DURTAIN - Portrait -  .jpeg
Luc DURTAIN - Portrait - .jpeg (40.74 Kio) Consulté 205 fois

Luc DURTAIN

Fusain de Frans MASEREEL


Poésie ~ Cahiers mensuels illustrés ~ Tome X, n° 1, Janvier 1932.


—˃ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5426404d
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Scolari
Messages : 1335
Inscription : mer. janv. 01, 2014 1:00 am
Localisation : 37

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Scolari » jeu. oct. 08, 2020 9:08 pm

Bonjour,

il est au 5e Bataillon du 221e RI à partir de novembre 1915.
source : JMO 221e RI, cote 26 N 719/5
Nepveu medecin.PNG
Nepveu medecin.PNG (104.61 Kio) Consulté 169 fois
puis serait au HA 201, sans autre précision à partir 01/10/1916
source : Poésie Grande Guerre : https://pgg.parisnanterre.fr/lesesm2/1499

Cordialement,
Frédéric

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4771
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Médecin aide-major Nepveu

Message par Eric Mansuy » jeu. oct. 08, 2020 9:31 pm

Bonsoir à tous,

Un très, très grand merci à Jean, Daniel, Hubert et Frédéric pour cette recherche collective et fructueuse. Excellent ! J'espère pouvoir un jour, à mon tour, vous rendre la pareille.

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

Répondre

Revenir à « Recherches »