le 69 ème RI

R.I. - R.I.T.
Klaodic
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 08, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Klaodic » sam. nov. 08, 2008 11:50 pm

Bonjour,
Vous pouvez trouver ici le JMO du 69 RI=> http://www.jmo.memoiredeshommes.sg [...] r/cdc.html
Cliquez sur :
Armée de terre
Journaux marches et opérations corps de troupes.
Régiments et bataillons
Infanterie
Régiments d'infanterie
N° du régiment
Cordialement
Claude

Avatar de l’utilisateur
jmperette
Messages : 29
Inscription : lun. nov. 10, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par jmperette » mar. nov. 11, 2008 12:44 am

bonjour petitleomont
je suis né à Crevic, je cherche depuis 10 ans où est cette ferme du petitleomont dont on parle q fois dans la bataille, peux tu m'éclaire
[email protected]
Jean-Marie PERETTE de Nancy
mon grand oncle a attqué au Léomont en 14
Jean-Marie
Jean-Marie PÉRETTE
[email protected]
Nancy

cambraisis
Messages : 94
Inscription : mar. août 28, 2007 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par cambraisis » jeu. nov. 13, 2008 5:33 pm

Pour Kloadic
Bonjour, si vous possédez une transcription texte du JMO de 69e, n'hésitez à la mettre sur ce forun. Vous nous rendrez un énorme service.
Je vous remercie pour tous.
Cambraisis

Klaodic
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 08, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Klaodic » jeu. nov. 13, 2008 10:10 pm

Je viens de retranscrire le JMO du 69ème RI du 12 décembre 1914 au 1 janver 1915.

Journal de marche et opération (JMO) du 69ème RI
(Souce SGA - Mémoire des hommes - Ministère de la défense)
Du 12 décembre 1814 au 31 décembre 1814

- 12 décembre
Relève du 1er bataillon par le 2ème. Les compagnies du 89 sont mises en réserve à la voie férrée. Le Bataillon territorial 89 relève celui du 90 et est répartit de la façon suivante. 2ème compagnie relève les 2 compagnies de territoriale déjà placées dans le secteur Langemarck borne 3 (2ème bataillon 1ère compagnieentre les tranchées du 3ème bataillon g. de la ligne). La 4ème compagnie remplace la compagnie territoriale précédemment réserve de ce bataillon.
Le 3ème bataillon retire des tranchées une de ses compagnies qu'elle met en reserve.
Effectifs : 31 officiers 1644 hommes
Pertes : 2 hommes tués
1 homme blessé
10 hommes malades évacués
- 13 décembre
Même situation.
Dans la nuit des reconnaissances sont exécutées Infanterie et artillerie pour coopérer à l'attaque générale projetée.
Le régiment reçoit 503 hommes de renfort et 2 officiers.
Effectifs : 31 officiers 1763 hommes
Pertes : 5 hommes tués
6 hommes blessés
1 homme malade évacué
- 14 décembre
Le 3ème bataillon relève le 1er cantonne à Boesnighe.
Ordre du régiment n° 72 - Par décret ministériel en date du 25 nov. 1914 (J.O. du 25 nov 1914) sont inscrit au tableau spécial de la médaille militaire pour prendre rang du 21 nov 1914 les militaires dont les noms suivent:
Ortoli J.Q.N. Adjudant de réserve au 69 ème d'Infanterie "S'estélancé à la tête de sa section à la baionnette sur les tranchées allemandes fortements occupées et est tombé à bout de souffle à proximité de leurs défenses accesoires. Sa section étant réduite à quatres hommes a rejoint nos tranchées à la nuit et légèrement blessé à repris son service aussitôt pansé.
Tank Sergent au 69 ème "Figurant au tableau de concours de 1914 sous le n° 209
Terson. Adjudant Chef au 69 ème Rt d'Infanterie "A marché à la t^te de sa section le 26 Aout sur des tranchées d'ou partait un feu violent d'infanterie. A été blessé au cours de l'action.
14-12-14 Signé Tesm ou Pesm
Effectifs : 31 officiers 1878 hommes
Pertes : 1 homme tué
1 homme blessé
4 hommes malades évacués
- 15 décembre
Même situation
Effectifs : 33 officiers 2217 hommes
Pertes : 3 hommes blessés
- 16 décembre
Même situation
Effectifs : 33 officiers 2213 hommes
Pertes : Sous Lieutenant Chassaing tué
1 homme tué
16 hommes blessés
10 hommes malades évacués
- 17 décembre
Le 3ème bataillon reçoit l'ordre d'attaquer Koerteker Cabaret.
Le 3ème bataillon précédé de 2 groupes de sapeurs du génie est formé à 5h40 derrière les tranchées du front et débouche de ses emplacements à 6h40.
Les 9ème et 10ème compagnies précédées des sapeurs du génie coupent de fils de fer des tranchées allemandes faiblement occupées.
La 9ème franchit successivement 3 tranchées ennemies et atteint avec un peloton le carrefour de Koerteker.
8h30 : Les 12ème et 11ème compagnies occupent les tranchées allemandes à droite de la route Pilken Korteker Kabaret.
Le Bataillon du 37ème est mis à la disposition de l'attaque et reste en reserve. une compagnie un peu en avant des tranchées primitives, les autres plus en arrière vers le ruisseau de Loobeck.
2 compagnies du 156 sont en réserve dans le bois à l'ouest du passage à niveau 140.
A la tombée de la nuit les troupes d'attaque construisent des tranchées sur les positions coquisent avec l'aide d'une 1/2 compagnie du génie.
Ordre du régiment n° 74 - En vertu des pouvoirs qui lui sont dévolus le Lt Colonel commandant le Rt nomme soldats de 1ère cl en récompense de leur belle conduite et leur dévoement depuis le début de la campagne les soldats téléphonistes dont les noms suivent :
Bernard, Césard et Usclade (C.H.R)
Ces nominations dateront de ce jour 17-12-14 signé Pesme
Ordre du régiment n° 75 - Extrait de l'ordre du Corps d'Armé n° 66 - Le général commandant le 20ème C.A. cite à l'ordre du Corps d'Armé.
Le soldat de 2ème cl Claisse du 69 ème Rt d'Infanterie "Blessé mortellement le 28 novembre par une bombe dans une tranchée a fait preuve d'un grand courage en adressant lui même ses adieux à sa famille qui se terminait par ses mots "Je suis heureux d'avoir vrsé un peu de mon sang pour la France - Vive la France!!"
Au Q.G. le 16-12-14 Signé Balfourier Général de Division et le 20ème CA
Le 17-12-114 Pour extrait conforme Signé Pesme
Effectifs : 32 officiers 2417 hommes
Pertes : Capitaine Alizard tué
Capitaine Blanchard blessé et prisonnier
Sous Lt Boulay tué
84 hommes tués
29 hommes blessés
51 hommes disparus
7 hommes malades évacués
- 18 décembre
L'attaque est reprise au matin 69ème sur le moulin - 2 compagnies du 156 à Korteker Cabaret - 37ème sur la maison rouge.
Cette attaque ne peut progresser que semsiblement.
10h Le généralcommandant la 11ème division donne l'ordre d'enlever à la tombée de la nuit avec le concours de l'artillerie la maison rouge et le moulin.
Les 2 compagnies du 156 avec une compagnie en soutien reçoit l'ordre de s'emparer du moulin. cette colonne marche trop lentement et ne peut atteindre son objectif avant la tombré de la nuit.
Le 37 ème avec 2 compagnies en 1ère ligne enleve à la tombée de la nuit la maison rouge.
Les 2 compagnies construisent des tranchées sur place.
Pendant la nuit toutes les unités qui ont copére à l'attaque sont retirées du front.
Le nouveau front appuyé à droite au ruisseau du Hannebeck à environ 180 m du chemin de Langemarck Korteker s'étend jusqu'au Loobeck en passant par la maison blanche 80 m au S de Koeteker Cabaret.
Le front est occupé par le 1er bataillon et 5 sections territoriales et 2 sections de mitrailleuses
Effectifs : 29 officiers 2200 hommes
Pertes : Sous Lieutenant Muller Blessé
10 hommes tués
45 hommes blessés
16 hommes disparus
6 hommes malades évacués
- 19 décembre
14h Le régiment reçoit l'ordre d'attaquer le moulin
L'attaque doit être executé par les 2ème et 3ème compagnies et en partie doit être commencée le 20 à 6h.
L'artillerie doit à partir de 7h couvrir l'attaque de son feu. Le commandant Navel dirigera l'opération.
Effectifs : 28 officiers 2050 hommes
Pertes : 2 hommes tués
12 hommes blessés
14 hommes malades évacués
- 20 décembre
Au matin la 3ème compagnie doit attaquer directement le moulin, la 2ème compagnie s'empare des tranchées à l'Est du moulin. L'attaque commence dans les conditions prévues. La 2ème compagnie vraisembleblement arretée par un fen violent est obligée de regagner ses tranchées pour le soir.
Le régiment est relevé sauf la 3ème compagnie. Le régiment cantonne au repos au Nord de Woesten. La 3ème compagnie le rejoindra le 22.
Effectifs : 29 officiers 2116 hommes
Pertes : 15 homme tué
33 hommes blessés
25 hommes malades évacués
- 21 décembre
Le régiment occupe ses cantonnement.
Effectifs : 30 officiers 2168 hommes
18 hommes malades évacués
- 22 décembre
Le 3éme bataillon rejoint le régiment et cantonne à Woesten.
Ordre du Régiment n° 76. En vertu des pouvoirs qui lui sont dévolus le Lt Colonel Pesme et le 69 RI casse de son grade le Caporal Griffon de la 11ème Compagnie por manquement dans le service. Ce soldat passe à la 5ème Compagnie à la date du 23 décembre 1914. 22 - 12 - 14 Signé Pesme
Effectifs : -- officiers ----- hommes
16 hommes malades évacués
- 23 décembre
11h30 Le régiment reçoit l'odre de relever à 18 h le 26ème d'Infanterie dans les tranchées de Langemarck au bois triangulaire.
Le relève s'execute à partir de l'heure indiquée. Le 2ème bataillon occupe la partie comprise entre le marécage de Widendreft et la partie S de la borne 3.
Le 1er bataillon au S du moulin de Korteker avec une compagnie de l'autre côté du ruisseau de Loobeck
Le 3ème bataillon à gauche dans la région du bois triangulaire se reliant à gauche avec les fusillers marins au NE de Hetsato.
Effectifs : -- officiers ---- hommes
31 hommes malades évacués
- 24 décembre
Dans la nuit du 24 au 25 la 2ème compagnie réussit à progesser de 150m dans la direction de la route de Langemarck à en profitant d'une attaque faite par le 4ème Bataillon de Chasseurs à sa gauche.
12h Le 4ème Bataillon de Chasseurs recevant l'ordre de se replier dans les tranchées.
Ordre du Régiment n° 76. Extrait de L'Odre du Corps d'Armée n° des 9 et 14 décembre 1914 - J.O. 7- 12-14 Le Général Commandant le 20ème Corps 'Armée cite à l'ordre du Corps d'Armée.
Henry - sergent Fourrier 8ème compagnie du 69ème. S'est signalé depuis le début de la campagne par sa bravoure et son mépris du danger. A été tué au moment ou sous le feu des plus violents il essayait de rejoindre sa compagnie qui avait par surprise traversé les ligne allemandes.
Lieutenant Colonel Petitjean de Marcilly Louis "Ayant reçu l'ordre de pousser coute que coute une colonne d'attaque sur le village de Monchy à été blessé mrtellement en esayant d'entrainer en avant la colonne arrêtée par le feu d'un ennemei retranché à 100m.
Huitième compagnie du 69ème. "S"est élancée à la baïonnette sur les tranchées allemandes distantes de 150m et protégées par de nombreux fils de fer afin d'attirer sur elle le feu de l'ennemi, infanterie et mitrailleuses et permettre ainsi à une colonne voisine de pousser jusqu'au village ou on pouvait espérer trover encore quelques nôtre enfermés.
Bigueur Sergent "A fait preuve de sa plus grande bravoure en se portant résolument en avant sous un feu violent servant ainsi de bel exemple à sa section. A été blessé."
De Bousignac Sergent "Au cours d'une charge à la baïonnette a entrainé sa section avec la plus grande bravoure, a été tué en arrivant le premier sur les fils de fer précédant la tranchée ennemie.
Linard, Lospier, Leblanc, Barthel, Taupin, Régnier, Drouan, Soldats d2 2ème Classe à la 7ème Cie 'Enfermés dans le village de Monchy a tenté de se frayer un passage à travers les lignes allemandes et grâce à leur sang froid et à leur courage ont réussi à rejoindre leur régiment"
Lhéritier Pierre 2ème Classe Reserve "A la suite d'une charge à la baïonnette est resté pendant une journée à faible distance des tranchées ennemies. A ramené le soir sur son dos un de ses camarades blessés à ses côtés malgré un feu violent.
Riviere Alexandre 2ème Classe Réserviste " Au cours d'une charge à la baïonnette est arrivé le premier de sa section à proximité d'une tranchée ennemie en criant "Haut les mains vous êtes prisonniers !!" A été tué aussitôt"
Ortoli (8ème Cie) Joseph Quilian Noël Adjudant de réserve. Engagé volontaire de 4 ans le 1 janvier 1907 dans la reserve le 1-11-1911, "S'est éléncé à la tête de sa section à la baïonnette sur des tranchées allemandes et est tombé à bout de souffle à proximité de leurs défenses accessoires, sa section étant réduite à 4 hommes a rejoint ses tranchées à la nuit et légèrement blessé a repris so service aussitôt pansé.
Effectifs : -- officiers ---- hommes
Pertes : 1 homme tué
5 hommes blessés
9 hommes malades évacués
- 25 décembre
Aucun changement - Amélioration des tranchées
Effectifs : -- officiers ---- hommes
Pertes : 6 hommes tués
18 hommes blessés
10 hommes malades évacués
- 26 décembre
Aucun changement
Effectifs : 27 officiers 2108 hommes
Pertes : 2 hommes tués
6 hommes blessés
13 hommes malades évacués
- 27 décembe 1914
Le régiment relève le 26ème dans la nuit du 27 au 28 dans la région Widendreft borne 3 bois triangulaire.
2ème bataillon à droite s'appuyant à la route de Langemarck à Kockuit.
1er bataillon à gauche.
3ème bataillon appuyant sa gauche à la corne SE du bois triangulaire sur la route Heisass à Bischoot
11h30 Reléve terminée sans incident.
Ordre du régiment n° 78 - En vertu des pouvoir qui lui son dévolus, Le Lt Colonel commandant le Régiment prononce les nominatons suivantes :
1 Sont nommés Adjudants :
Barre Sergent Major à la 3ème Cie affecté comme adjoint au Cdt du 1er bataillonà la Cie Baudement Sgt à la même Cie.
3ème Cie Sauvageot Sergent Mr d°
2 Sergent Major :
A la 1ère Cie Pelletan St fourrier à la même Cie
A la 3ème Cie Bellan Sergt d°
A la 11ème Cie Marchal d°
3 Sergents :
A la 1ère Cie Neveu 2ème Cl à la même Cie
A la 3ème Cie Veissière, Desbordes, Briec Saucourt, Duquesne 2ème Cl à la même Cie
A le 4ème Cie Laval, Coquet d°
A la 11ème Cie Bonnevoy, delorme, Eymard 2ème Cl à la même Cie
Ces nominations dateront du 27 décembre
27-12-15 Signé Pesme
Ordre du Régiment n° 79 - En vertu des pouvours qui lui sont dévolus, le Lt Colonel et le 69ème prononce les nominatins suivantes.
1 Adjudant Chef :
A la 8ème Cie Fleury adjudant à la même Cie
2 Adjudant :
A la 7ème Cie Paulus Sergt Major d°
3 Sergent fourrier :
A la 7ème Cie Pottier Sergent d°
4 Caporaux fourriers :
A la 5ème Cie Michaud 2ème Cl à la 5ème Cie
A la 7ème Cie Adnet d° à la 7ème Cie
5 Caporaux :
A la 5ème Cie Duflot 2ème Cl à la même Cie
A la 7ème Cie Balaband Jérôme, Voisin, Chantereau 2ème Cl
A la 8ème Cie Adam, Petitdidur, Stoecklin 2ème Cl
Ces nominations dateront du 27 décembre.
Boesnighe 27-12-15 Signé Pesme
Effectifs : 27 officiers 2087 hommes
Pertes : 9 hommes tués
10 hommes malades évacués
- 28 décembre 1914
Aucun changement
Effectifs : 27 officiers 2066 hommes
Pertes : 58 hommes malades évacués
- 29 décembre 1914
Aucun changement
Effectifs : 27 officiers 2008 hommes
Pertes : 51 hommes malades évacués
- 30 décembre 1914
Aucun changement
Ordre du Régiment n° 80 - A la date du 26 décembre1914 le général Commandant la 8ème Armée cite à l'ordre de l'armée les militaires dont les noms suivent :
Le Capitaine Alizard du 69ème d'Infanterie "A brillamment coduit sa cie à l'attaque du 17 décembre à franchi deux tranchées ennemies occupées et quoique blessé grièvement a continué à donner des ordres jusqu'au moment ou il a été tué. A été proposé pour la légion d'Honneur à la suite de différentes affaires ou il s'estfait remarquer.
Le Sous Lieutenant Mathieu du 69ème d'Infanterie " Attaque corps à corps a tué deux de ses adversaires. A conservé pendant un certain temps le commandement de sa section quoique fortement contusionné au ventre. A fait preuve depuis le début de la campagneet en toutes circonstances de réelles qualités militaires.
Le Capitaine Blanchard du 69ème Rt d'Infanterie "A brillament conduit sa cie à l'attaque du 17 décembre. A réussi à traverser les premières tranchées ennemies. Est tombé grièvement blessé.
30-12-15 Signé Pesme
Effectifs : 27 officiers 1957 hommes
Pertes : 30 hommes malades évacués
- 31 décembre
Aucun changement
Ordre du régiment n° 81 - Le Lieutenant Damideau Rentrant au corps après guérison prend ce jour le commandement de la 9ème Cie
Effectifs : 27 officiers 1927 hommes
Pertes : 3 hommes tués
5 hommes blessés
17 hommes malades évacués
Ordre du régiment n° 82 - Par application du décret présidentiel du 6 sept 1914 et de l'instruction n° 4487 du 9 sept 1914 de M. le Général Ct en Chef, le Lt Colonel Pesme Ct le 69ème a décidé le 31 décembre 1914 la traduction du soldat Dubourg Fernand mle 7519 de la 1ère Cie du dit Rt devant le conseil de guerre spécial régimentaire institué par décret indiqué ci-dessus pour abandon de poste devant lennemie art 213 du code de justice militaire.
Le conseil sera composé de m.m. Navel Chef de Bataillon Président
Nicolas Capitaine membre juge
Barre Adjudant membre juge
M. le Lt Pitti Ferrandi remplira les fonctions de commissaire rapporteur. Le Sergt fourrier Gabolde celle de greffier.
Le conseil de guerre régimentaire se réunira le 1er janvier 1915
31-12-1815 Signé Pesme
- 1 Janvier
Aucun changement
Effectifs : 28 officiers 1902 hommes
Pertes : 1 homme tué
4 hommes blessés
17 hommes malades évacués
- 2 janvier
Le régiment est relevé entre outre par le 26ème vers 21 h du soir et va prendre ses cantonnement de repos.

Les pertes du 69ème RI du 12 décembre 1914 au 1er janvier 1915 :
Sur un effectif au départ de 2400 hommes, il y eut 148 morts, 66 disparus, 202 blessés et 364 malades évacués soit 781 hommes.
349 hommes morts ou disparus dont 3 officiers
Parmi les 202 blessés combien sont morts ensuite ?
Mon grand oncle François Marie LEVEQUE est décédé des suites de blessures le 31 décembre 1914 à l'ambulance N°3 de Woesten. Il faisait parti de la classe 1914 et d'après les mouvement du régiment il était arrivé sur le front dans le 69ème le 14 décembre 1914. Il a donc participé à l'attaque de Koeteker Cabaret du 17 et 18 décembre 1914 et a été blessé entre le 17 et le 26 décembre.

Un nombre important de malades pour cette période.
Quelq'un à-t-il une explication sur cette épidémie ?
Cordialement
Claude



Avatar de l’utilisateur
clery
Messages : 300
Inscription : mer. mai 16, 2007 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par clery » jeu. nov. 13, 2008 10:49 pm

Bonsoir à tous, bonsoir Klaodic,

Fièvre typhoïde + Pieds gelés.
Voir JMO services de santé 20ème corps. Côte 26 N 194/21 et 26 N 194/27

Cordialement

Klaodic
Messages : 3
Inscription : sam. nov. 08, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Klaodic » ven. nov. 14, 2008 12:10 pm

Boujour,
Ce JMO est-il disponible en ligne ?
Et à quel endroit
Merci
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
clery
Messages : 300
Inscription : mer. mai 16, 2007 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par clery » ven. nov. 14, 2008 7:39 pm

Bonsoir Claude,

Sur le site mémoires des hommes.
Tapez directement les côtes que je vous ai données dans le formulaire de recherche.

Voir à ce propos les nombreux posts sur le forum concernant les JMO depuis début novembre.

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
jmperette
Messages : 29
Inscription : lun. nov. 10, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par jmperette » mar. nov. 18, 2008 11:20 pm

Bonsoir à tous

Heureux de vous rencontrer, je suis un grand FANA, historien en herbe du 69e R.I
Voici ce que dit l'historique du régiment agrémenté deci dela d'autres informations glanées au fil de mes recherches :

Combat de la ferme de Saint-Epvre
Mardi 1er septembre 1914,
Le 1er septembre, pour la troisième fois, le 69e attaque les hauteurs de Friscati-Saint-Epvre, cote 290, ou l'ennemi s'est très puissamment fortifié.
Rassemblé au petit jour près d'Anthelupt, le régiment, par une habile évolution, contourne le Léomont et se place face à son objectif : ferme Saint-Epvre et crête au nord ; la gauche (12e Compagnie) vers Deuxville, qui est tenu par un bataillon du 79e.
A 5 heures le 69e R.I attaque avec 2 bataillons entre la ferme Saint-Epvre et la cote 290, appuyé par le 26e R.I en réserve, et le 79e R.I qui attaquent également le plateau.
Entre 7 et 8 heures, l’attaque du 3e bataillon de Marcilly est bloquée, peu après son débouché sur le plateau les premiers éléments se sont fait faucher par des mitrailleuses.
Les vagues d’assauts sont arrosées par des 77 fusants qui éclatent au dessus de leur tête libérant leurs balles de shrapnells. Les pertes sont lourdes.
Entre 9 et 10 heures, une certaine accalmie permet aux combattants de reprendre leur souffle, les commandants de Marcilly et Colin du 26e R.I s’entendent : il faut tenir ferme sur la crête.
A 10 heures le 79e R.I reprend l’attaque, mais ne peut déboucher au delà de la cote 290. Les allemands livrent une résistance acharnée.
11 heures, l’ordre est donné aux commandants de bataillons de se retrancher et de maintenir la position entre la ferme Saint-Epvre et la cote 290.
Saint-Epvre et la crête ont été enlevées malgré les furieuse contre-attaque ennemie, mais de violentes rafales d'artillerie interdisent toute nouvelle progression.
Le 69e R.I conserve les positions conquises, très éprouvé il est relevé en première ligne, vers 20 heures par des unités du 26e R.I.
Le régiment vient cantonner pour la nuit à Vitrimont et Anthelupt.
Dans la soirée, nous apprenons que le colonel Courtot de Cissey qui commandant la brigade depuis le 25 août, vient d’être tué près de la ferme des Quatre-Vents, et que le lieutenant colonel Bernard qui avait pris le commandement du régiment est grièvement blessé. Le capitaine Bouffin de l’Etat Major et le sous- lieutenant Tourtel, ont transporté dans la ferme le colonel de Cissey qui avait été frappé d’un gros éclats d’obus dans la gorge.
Il y est mort en y arrivant.


Le deuxième Colon à être blessé ce jour là est le lieutenant-Colonel Bernard

Mes informations confirment les votres :

ALAMELLE Emile, sous-lieutenant, tué à Friscati 01.09.1914
Au 1er bataillon, 3e compagnie chef de la 2eme section

La 3em Compagnie fait partie du 1er Bataillon
Mon arrière grand père faisait partie de la 2eme Compagnie du 1er bataillon ils ont donc combattu cote à cote ce jour là.

Très cordialement
A bientôt

Wagram
Bonsoir

Je trouve régulièrement deux versions sur le décès du colonel Courtot fr décès :
1. Il est mortellment blessé au cou à la ferme des quatre-vents, rentré dans la ferme par Tourtel, il y décèse, la nuit qui suit son corps est déposé et reste dans l'église de Vitrimont
2. Blessé il transporté à l'hôpital de Nancy où il décède

Je crois à la première version...
Votre avis....

EN tous cas sa tombe, très belle, est à Préville (Nancy)
Jean-Marie
Jean-Marie
Jean-Marie PÉRETTE
[email protected]
Nancy

Avatar de l’utilisateur
gnonville88
Messages : 21
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par gnonville88 » ven. nov. 21, 2008 12:12 pm

bonjour petitleomont
je suis né à Crevic, je cherche depuis 10 ans où est cette ferme du petitleomont dont on parle q fois dans la bataille, peux tu m'éclaire
[email protected]
Jean-Marie PERETTE de Nancy
mon grand oncle a attqué au Léomont en 14
Bonjour Jean-Marie
Je ne sais pas si ma réponse t'éclairera : mon père (Eh oui!!!) a été blessé grièvement au Léomont le 6 septembre 1914 et par la suite, il a conduit les siens (avant ma naissance) ..sur les lieux qu'il nommait la ferme de Léomont... il s'agissait des ruines (un peu envahies par la végétation aujourd'hui) qu'on trouve sur la droite en gravissant la route du Léomont qui conduit au sommet. Immanquables, elles sont encore visibles dans un léger coude de la route avant d'arriver au sommet. Voilà,. En espérant t'avoir renseigné. Amitiés

Avatar de l’utilisateur
jmperette
Messages : 29
Inscription : lun. nov. 10, 2008 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par jmperette » sam. nov. 22, 2008 8:54 am

Bonjour Gnonville88
Je connais bien cette ruine que tu évoques, mais pour moi il s'agit de la ferme du grand Léomont
Or dans les récits de combat on parle bine de deux fermes, enfin deux positions différentes, le petit leomont et le grand leomont
J'imagine, à force d'y avoir réfléchi, que le petit Léomont est sur une ligne qui va du grand leomont au village de Vitrimont... il y a la une maison.... est ce cela...
J'ai l'impression que la route en 1914 ne passait comme maintenant, elle devait passer devant la ferme des quatre vents et le récent Mémorial, celle que nous empruntons a du être créée ensuite...
Quelqu'un a peut être une carte d'état major de 1914
merci Gnonville88
Jean-Marie
Jean-Marie
Jean-Marie PÉRETTE
[email protected]
Nancy

Répondre

Revenir à « Infanterie »