Revues, magazines, périodiques....

Publications anciennes & récentes
Règles du forum
Publicité pour un ouvrage : Les membres qui contribuent aux échanges sur le forum peuvent faire la promotion des livres dont ils sont l’auteur et de ceux auxquels ils ont participé. La présentation d’un ouvrage coup de cœur est autorisée à condition de ne pas inclure dans le message de liens vers un bon de souscription ou un site marchand. Les messages postés par un membre qui s’est inscrit uniquement pour déposer une publicité sur le forum ne seront pas validés.
Avatar de l’utilisateur
delmi83
Messages : 1108
Inscription : sam. mai 01, 2010 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par delmi83 » ven. févr. 07, 2014 3:08 pm

...Oh ! Effectivement, quelques "approximations"...

Pour ma part, je retiendrais l'interview de l'historien allemand Gerd Krumeich qui permet de voir quelle image ont les Allemands aujourd'hui de ce terrible conflit.

Michel

ALVF
Messages : 5840
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par ALVF » ven. févr. 07, 2014 4:45 pm

Bonjour,

Je ne sais pas qui a écrit "le bombardement de Verdun était entendu à Paris" mais il faut examiner ce genre d'affirmations avec quelques arguments.

Le professeur Esclangon, Directeur de l'observatoire de Strasbourg et professeur à la faculté des sciences, a rédigé en 1925 une très grosse étude relative à l'acoustique des canons et des projectiles dans laquelle je ne relèverai que trois exemples caractéristiques:
-les réfractions et réflexions atmosphériques des ondes sonores, variables avec le temps, la température, les conditions climatiques, etc..., expliquent que ces ondes ont la possibilité de franchir des dizaines voire des centaines de kilomètres".
-lors des expériences de La Courtine en 1924 (explosion de plusieurs dizaines de tonnes d'explosif), la perception a été nette à Paris le 15 mai 1924 à 350 km de distance.
-pour une simple expérience d'un tir unique de canon de 340 mm effectué à 31.000 mètres de distance, alors qu'un poste d'observation situé à 29.000 m de distance n'entend pas la détonation de bouche, la détonation balistique parvient 75 secondes après le départ du coup et fait vibrer les vitres des maisons et est encore perceptible à 50 km.
On ne peut mettre en doute les observations du professeur Esclangon qui a effectué des centaines d'expériences à la Commission de Gâvres pour mettre au point la théorie du repérage par le son.L'étude du professeur décrit d'ailleurs comment se manifestent à l'oreille humaine ces ébranlements très lointains.
De même, l'Ingénieur principal des poudres Burlot a étudié les effets de toute nature des effets des fortes explosions lors des expériences de La Courtine de 1924.Il appert qu'à grande distance, on peut localiser des zones d'audition et de silence successives avec solution de continuité et ce sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres.
Références:
-E.Esclangon "L'acoustique des canons et des projectiles"-Mémorial de l'Artillerie française-Tome IV-1925-3e fascicule-pages 639 à 1026.
-E.Burlot "Compte-rendu sommaire des expériences de La Courtine et des essais qui les ont précédées"-Mémorial de l'Artillerie fançaise-2e fascicule-pages 479 à 526.
Pour une fois, donc, il faut nuancer certaines "âneries".Pour ma part, j'ai renoncé à collationner les "morceaux de bravoure" des articles de la Grande Presse pour me consacrer à ceux des Historiens et des historiens puisqu'il faut distinguer les deux espèces, l'une fréquentant des sites où on compte les lecteurs sur les doigts de la main et les autres qui confrontent leurs points de vue librement, sans s'étriper, notamment sur notre Forum sans avoir besoin de recourir à des intermédiaires puisque les Historiens dérogeraient en s'abaissant jusqu'à confronter leur point de vue avec les "vulgaires" historiens amateurs!
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8289
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par Charraud Jerome » ven. févr. 07, 2014 6:50 pm

Bonsoir
Pour une fois, donc, il faut nuancer certaines "âneries".Pour ma part, j'ai renoncé à collationner les "morceaux de bravoure" des articles de la Grande Presse pour me consacrer à ceux des Historiens et des historiens puisqu'il faut distinguer les deux espèces, l'une fréquentant des sites où on compte les lecteurs sur les doigts de la main et les autres qui confrontent leurs points de vue librement, sans s'étriper, notamment sur notre Forum sans avoir besoin de recourir à des intermédiaires puisque les Historiens dérogeraient en s'abaissant jusqu'à confronter leur point de vue avec les "vulgaires" historiens amateurs!
Cordialement,
Guy François.
Y aurait il rancœur suite à mes propos? "Vulgaires histoiriens" ne veut pas dire "Vulgum pecus" :lol:


Plus sérieusement, la Courtine - Paris, je rajouterai bien une cinquantaine de kilomètres, cela fait peu et beaucoup à la fois. Intéressant fait que cette explosion de 1924, d'autant qu'il semblerait qu'elle ait été difficilement audible à 85 kilomètres:

Le Figaro 17 mai 1924 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2 ... aro.langFR

Image

Je me doute que notre scientifique n'utilise pas que ses simples oreilles, depuis Paris.


Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3583
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par stcypre » sam. févr. 08, 2014 7:30 am

Bonjour,
Pour avoir une idée...
J'ai perçu les effets de l'explosion d'AZF à Toulouse, alors que je me trouvais à 48 kilomètres du lieu (carreaux des fenêtres ont vibré).
J.Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

ALVF
Messages : 5840
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par ALVF » sam. févr. 08, 2014 10:12 am

Bonjour,

Le problème de l'acoustique des canons est que parfois, dans certaines conditions, on ne perçoit pas à l'oreille des tirs effectués à 10 km alors que ceux-ci sont perçus distinctement à l'oreille à des distances beaucoup plus grandes avec des zones de silence entre les distances extrêmes.
Il est aussi intéressant de noter les perceptions sonores, le professeur Esclangon a parfaitement décrit et enregistré la perception de 1, de 2 et même 3 détonations d'intensités différentes pour un seul coup de canon avec un obus tiré à haute vitesse initiale (onde de bouche, onde balistique, etc...) en fonction de la position des observateurs.
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8289
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par Charraud Jerome » sam. févr. 08, 2014 10:41 am

Bonjour,

Le problème de l'acoustique des canons est que parfois, dans certaines conditions, on ne perçoit pas à l'oreille des tirs effectués à 10 km alors que ceux-ci sont perçus distinctement à l'oreille à des distances beaucoup plus grandes avec des zones de silence entre les distances extrêmes.
Il est aussi intéressant de noter les perceptions sonores, le professeur Esclangon a parfaitement décrit et enregistré la perception de 1, de 2 et même 3 détonations d'intensités différentes pour un seul coup de canon avec un obus tiré à haute vitesse initiale (onde de bouche, onde balistique, etc...) en fonction de la position des observateurs.
Cordialement,
Guy François.
Bonjour
Intéressant fait. Le professeur Esclangon utilisait-il des appareils de mesure acoustique? De quels types étaient ils?

A priori, on pouvait déjà utiliser des appareils de sismographie de type Mintrop.
Le fait de la multiplication des bruits entendus a effectivement été perçue par certains brivistes.

Comme nous sommes sur le sujet, une autre expérience en 1925:
http://edmondrothe.free.fr/articles.php ... amp;pg=160

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Yannickckck
Messages : 351
Inscription : sam. mai 14, 2011 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par Yannickckck » ven. févr. 21, 2014 12:45 am

Bonsoir,

A noter le N° 461 de février 2014 du magazine la "Gazette des armes" consacre un dossier de 24 pages aux armes françaises de la Grande Guerre, sont passés en revue dans un ensemble très illustré de photos couleurs d'armes de collection et de photos N&B d'époque les :
- fusils (Gras, Remington, Kropatschek, Lebel, Berthier)
- Chauchat, FSA 17
- Carabines et mousquetons
- Armes de poing
- quelques photos d'accessoires et variantes pour les fusils (baïonnettes, munitions...)

Amicalement,
Yannick LE GRATIET
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
07/01/2018 dernière mise à jour du site.

ALVF
Messages : 5840
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par ALVF » ven. févr. 21, 2014 9:33 am

Bonjour,

Oui, cet article est bien illustré mais il contient quelques inexactitudes concernant les chiffres et l'affectation des armes étrangères en service.
Quelques exemples:
-les carabines Winchester 94 (appelées "mousqueton Winchester" dans l'Armée française): l'article indique une fourniture de "2.400" exemplaires, c'est une erreur puisque Winchester a livré 15.100 armes de ce type sur commande française.
-les carabines "automatiques" Winchester de l'aviation (modèle 1907 en 351 SL et modèle 1910 en 401 SL) sont indiquées comme fournies à "tout au plus 800 exemplaires".Les marchés français sont bien plus considérables: plus de 3.000 pour la seule carabine en 351 SL, etc...
-le Colt 45 a non seulement été délivré aux équipages de chars mais aussi à l'aviation, il manque les commandes de Colt "New Service", etc...
Ces chiffres erronés "courent" depuis 40 ans dans les revues et plus récemment sur les sites divers car les auteurs se recopient à l'infini.Plutôt que recopier, il vaut mieux chercher en archives mais, évidemment, cela prend du temps!
Sous ces réserves, l'article livre une bonne synthèse mais ignore superbement les recherches en ce domaine, pourtant publiées aux USA ou en France (dans la Revue "GBM" par exemple).
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 6038
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par Jean RIOTTE » ven. févr. 21, 2014 1:10 pm

Bonjour à tou(te)s,
Merci, Guy, de cet avis autorisé qui me pousse à acheter le numéro de cette revue contenant ce dossier.
Bien cordialement,
Jean RIOTTE

Avatar de l’utilisateur
Yannickckck
Messages : 351
Inscription : sam. mai 14, 2011 2:00 am

Re: Revues, magazines, périodiques....

Message par Yannickckck » ven. févr. 21, 2014 8:46 pm

Bonjour à tous,

Merci Monsieur François pour les très intéressantes précisions sur les chiffres, et je suis d'accord avec vous pour l'appréciation des articles de GBM et j'en profite ici pour féliciter leurs auteurs ;o)

J'ai un gros doute également pour les chiffres avancés pour les fusils Gras, l'article annonce au 20 décembre 1914 un chiffre très précis de 98.929 modèles 1874 à l'arrière et également dans la zone des armées, or ce modèle équipe plus de 200.000 Gardes des Voies de Communications (GVC) dans tout le pays à la mobilisation en août 1914...

Amicalement,
Yannick LE GRATIET
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
07/01/2018 dernière mise à jour du site.

Répondre

Revenir à « LIVRES & REVUES 14-18 »