Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Arts graphiques - cinéma - musique & chansons - poésie - danse -
Avatar de l’utilisateur
JPG08
Messages : 526
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par JPG08 » lun. nov. 01, 2004 8:33 pm

Pour le principe, en souvenir de "la chronique de l'oeilleton" : :evil:
Quelques détails qui clochent, et auraient pu être évités, compte tenu du soin apporté à cette réalisation :
- Les rivets du Stahlhelm de l'Allemand qui est exécuté à la baïonnette sont ronds et en saillie.
- Un FT 17 lors d'une attaque de Janvier 17 ?
-Le crapouillot en arrière-plan lors de l'appel aurait mérité un coup de mastic avant peinture

On voit des poilus s'abriter derrière un corps lors de l'offensive d'Artois, le bleu horizon était-il déjà en dotation ?

Mais, en général, quel plaisir ! :D
Cdt
JPG

Arnaud Lejaille
Messages : 159
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par Arnaud Lejaille » lun. nov. 01, 2004 9:43 pm

Bonsoir,
Quel plaisir, en effet...
:D
A ajouter :
Les soldats qui défilent les yeus bandés, victimes de "gaz" vésicants en janvier 1917 ! Le premier des vésicants apparaît en juillet 1917 !
L'attaque des lignes allemandes sans aucune préparation d'artillerie !
Sans parler des curieuses munitions allemandes ressemblant de loin à celles de 58 T...
Il est question aussi d'une attaque aux gaz pour déloger les Allemands qui aurait échouée... Attaque par vague gazeuse ?? Pas très réaliste...
Bien cordialement

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5797
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par Stephan @gosto » lun. nov. 01, 2004 9:48 pm

Bonsoir Jean-Pierre, bonsoir à tous,

N'étant pas très calé sur les bouton de capotes et les rivets de casques, je ne pourrai continuer cet inventaire ! ;-)

J'ai apprécié le film.

Je ferai simplement deux remarques :

- Comme à chaque fois qu'ils sont évoqués dans les rares films qui traitent de la Grande Guerre, on nous représente encore une fois les officiers généraux lorsqu'ils prennent leur bain, leur pied, leur verre, ou que sais-je encore ! Que l'on souhaite souligner l'incompétence de certains, cela me semble légitime, qu'on le fasse aussi lourdement, cela me semble facile et redondant de film en film. On finirait par croire que les généraux n'ont jamais fait autre chose que de se dorloter durant toute la campagne...

- L'attaque décidé par le colonel du régiment me semble un peu tirée par les cheveux... surtout en 1917. On ne lançait pas son régiment à l'attaque, sans préparation ni ordre supérieur, sous prétexte que le secteur est marmité, au risque de désorganiser totalement le dispositif défensif du secteur.

Une dernière remarque : lorsque, justement, le secteur est bombardé, le moins que l'on puisse dire, c'est que - en tous cas dans une salle de cinéma correctement équipée - on en prend plein les oreilles et plein la vue. Ca tape fort ! Très fort ! A ce moment, je me disais qu'un bon film serait celui qui ferait durer une telle séquence un peu plus longtemps, voire beaucoup plus longtemps... Quatre ou cinq heures à un tel régime, et on ressortirait de la salle avec une drôle d'impression...

Amicalement,

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4171
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par Laurent59 » jeu. nov. 04, 2004 5:56 pm

Curieuse cette façon d'aborder le contenu d'un film ! lorsque vous regardez un film d'action vous passez votre temps à regarder si les acteurs ont bien ciré leurs chaussures ou ont bien boutonné leurs vestes ? bien sur que non...par contre pour ce film, visiblement, vous en avez retenus "que" les erreurs et anachronismes de l'histoire. N'oubliez pas avant tout que: C'EST DU CINEMA ! . Mais je ne suis pas trop étonné de ce genre de réaction ! je n'ai pas manqué de regarder également sur "l'autre" forum, les tonnes de plaintes contre ce film.

"- On ne chantait pas la chanson de Craonne en janvier 17. Elle n'existait pas encore. Et pour cause !" d'accord 1 mauvais point pour cette faute.

"- un char Renault est visible dans les premières images du film. Or, les premières COMMANDES de ce char datent du 22 janvier ... 1917." ça le grand public ni fera ABSOLUMENT PAS ATTENTION...et cela ne changera en rien l'histoire s'il n'avait pas été à l'image !

"- le cheval accroché au-dessus d'un arbre, à la verticale de la tranchée d'un secteur "calme" aurait été descendu de là depuis longtemps. Que diable ce cheval allit-il faire dans les tranchées de première ligne ? Mais c'est sans doute un des très nombreux "hommages" à Tardi qui utilise mieux sa documentaion." Là franchement je ne comprend pas ce genre de remarque ! INUTILE!

"- deux attelages de canons (de 75 ?) qui passent sans caissons de munitions, sans artilleurs, avec quatre chevaux là où il en faudrait huit." encore une fois ce genre de remarque prête à sourire ! 4 ou 8 on s'en fout largement...

(...) j'en passe et des meilleurs.

En rentrant dans cette salle pour voir ce film, je n'ai attendu qu'une chose: être pris par l'émotion et les images du film !

Ah oui, j'oublié, avez vous remarqué q'un des soldats de l'attaque portait une boucle d'oreille ? non ? à là vous m'étonnez...

Un spectateur en colère contre ce genre de remarque. :evil:

Avatar de l’utilisateur
JPG08
Messages : 526
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par JPG08 » jeu. nov. 04, 2004 9:55 pm

:D :D Bonsoir
Je comprends votre réaction.
Personnellement, j'ai conclu par "quel plaisir".
La chasse aux anachronismes et petits détails n'était qu'un jeu, en passant, qui ne m'a pas empéché globalement d'apprécier le film.

Comme je l'ai affirmé, ce jeu était en mémoire de la "chronique de l'oeilleton", de la revue "cibles" dans les années 70, qui était pour moi un régal, non pour le plaisir de critiquer, mais parce qu'il y avait une fibre de pédagogie, avec beaucoup d'humour.
Mais je fais partie de ceux qui pensent que le souci du détail procède de la recherche de la vraisemblance et valide en partie la vérité historique.

Je me console en pensant que mon modeste propos ne fera pas s'effondrer la recette du film.
Cordialement,
:D :D :D :D
JPG

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4171
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par Laurent59 » jeu. nov. 04, 2004 10:13 pm

Y'a pas d'mal ! mais déjà sur les autres forums d'histoire, "les puristes" de 14-18 s'amusent à chercher le moindre détail qui cloche ! au bout d'un moment ça lasse...Mr jeunet n'a pas fait un documentaire sur 14-18 mais une fiction. Sinon le film est plutôt réussit !

Avatar de l’utilisateur
Nico56
Messages : 253
Inscription : mer. nov. 16, 2005 1:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par Nico56 » sam. janv. 07, 2006 6:50 pm

Je partage totalement cette analyse...
C'est du cinéma et l'ensemble est tout a fair réaliste. Chipoter, trouver des erreurs c marrant, mais de la a en conclure à un film nul.... :roll:

J'ai adoré ce film et natamment la prestation de notre acteur made in Breizh (Bretagne) Albert Dupontel. :wink:

Avatar de l’utilisateur
rem
Messages : 61
Inscription : mer. oct. 05, 2005 2:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par rem » sam. janv. 07, 2006 7:12 pm

Bonjour,

Il faut savoir que dans les films qui ont pour sujet l'une des deux guerres on ne peut pas éviter qu'il y ait une erreur ou deux.

Cordialement.

Rémi.

beaurepaire1945
Messages : 9
Inscription : ven. déc. 23, 2005 1:00 am

Re: Dimanche de fiançailles... Jeu des erreurs

Message par beaurepaire1945 » dim. janv. 08, 2006 3:45 pm

Manfred Richtofen, l'as des as de l'aviation allemande (80 victoires) a fait peindre à partir de 1917 ses avions en rouge. D'ou le surnom de "baron rouge". La copie de son dernier avion avec lequel il s'est tué, est exposé au Musée de l'armée à Bruxelles salle 1914-18. A+

Répondre

Revenir à « LES ARTS & LA GUERRE »