Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Répondre
piot belge
Messages : 5
Inscription : lun. mai 07, 2012 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par piot belge » mar. mai 08, 2012 10:23 am


Je suis nouveau sur le forum et je m’excuse si la question suivante a déjà trouvé une solution. Je veux m’excuser aussi pour mon français qui n’est pas du tout impeccable, car ce n’est pas ma langage maternelle

J"ai lu dans « Boulevard des belges – ou de la Flandre à la Normandie » de I. Kaanen-Vandenbulcke (ed. Racine, page 117) :
Des tensions voire des actes de violences sont notés, ainsi le crime commis à Saint-Victor-Ancretièville ².
² L’Abeille cauchoise (9 mars 1918) « Un horrible crime est venu ensanglanter mardi soir la paisible petite ville d’Ancretièville-Saint-Victor. Ce crime a été commis par un prisonnier boche qui a fait preuve d’une sauvagerie inouïe, au cours de laquelle toute la culture teutonne s’est révelée. »


Il y a un membre du forum qui me peut donner de l’information de ce crime ou une copie de l’article du journal ?

Cordialement
Marc

Valerie Q
Messages : 579
Inscription : dim. avr. 19, 2009 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par Valerie Q » mer. mai 09, 2012 1:45 am

Bonsoir Marc
Ah l'Abeille Cauchoise.......... j'en connais qui en rêvent presque !
Y a-t-il une précision sur l'édition ? Car il y avait plusieurs éditions de ce journal.
Cordialement
Valérie

piot belge
Messages : 5
Inscription : lun. mai 07, 2012 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par piot belge » jeu. mai 10, 2012 10:46 am

Bonsoir Marc
Ah l'Abeille Cauchoise.......... j'en connais qui en rêvent presque !
Y a-t-il une précision sur l'édition ? Car il y avait plusieurs éditions de ce journal.
Cordialement
Valérie
Bonjour Valerie,
je veux te remercier pour votre réaction.
Non, l' édition n'est pas indiqué dans la note en bas de page . Seulement, dans l'orientation bibliographique , en réfère pour les journaux, dont l'Abeille Cauchoise - 1910-1914-1916-1917, la bibliothèque d'Yvetot.
Mais l'année 1918 n'est pas indiquée, Néanmoins le début d'une trace?
Amicalement
Marc

Valerie Q
Messages : 579
Inscription : dim. avr. 19, 2009 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par Valerie Q » jeu. mai 10, 2012 7:55 pm

Bonsoir Marc,
selon le compère Thierry d'Elbeuf, la ville d'Yvetot possèderait effectivement une collection de l'Abeille Cauchoise.
J'ai prévu une visite de ce fond pour cet été, si vous pouvez patienter jusque là.
Bien cordialement
Valérie

piot belge
Messages : 5
Inscription : lun. mai 07, 2012 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par piot belge » ven. mai 11, 2012 1:18 am


Bonsoir Valerie,
Oui, j'ai tout le temps
j'apprécie que vous voulez consacrer votre temps à une visite au fond de l'Abeille Cauchoise.

Entre-temps, je penserai d'ouvrir un nouveau sujet à rapport des réfugiés belges. Ma belle-mère etait née en 1918 , comme enfant des réfugiés, dans la Basse Normandie (dep. Manche) et j'essayerrais (oef, c'est juste: un conditionel présent?) de chercher la route de refuge et leur manière de vivre là.

merci
Marc Glorieux

Rutilius
Messages : 13129
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Ancretiéville — Crime par un prisonnier allemand.

Message par Rutilius » ven. mai 11, 2012 7:43 pm

Bonsoir, et bienvenue Marc,
Bonsoir à tous,

Le Figaro, n° 173, Samedi 22 juin 1918,
p. 3, en rubrique « Gazette des tribunaux ».


« CONSEIL DE GUERRE DE LA 3e RÉGION : Un prisonnier boche assassin.

On télégraphie de Rouen :

L’émotion fut considérable dans la région cauchoise lorsque, le 6 mars dernier, on découvrit, massacrés, un riche fermier et sa femme, M. et Mme Demarest, cultivateurs à Aucretiéville-Saint-Victor. L'assassin était un prisonnier de guerre allemand, Otto Hepp, âgé de vingt-deux ans, employé chez eux comme ouvrier agricole.
Se présentant, le 5 mars, à huit heures du soir, à la ferme, Otto Hepp avait demandé à parler au patron. Sans défiance aucune, celui-ci, qui allait se mettre au lit, était descendu de sa chambre. A peine arrivait-il dans le vestibule que le Boche se jetait sur lui et le tuait d’un coup de serpe. Au bruit de la lutte, Mme Demarest, qui couchait ses deux petits enfants, accourait au secours de son mari. Hepp, en deux coups de son couperet, lui faisait sauter la tête. Puis s’emparant des papiers de M. Demarest, et endossant ses effets, il prenait la fuite, après avoir eu soin de fouiller les armoires où il trouva quelque argent.
Comme on avait trouvé la servante Marie Masse ligotée sur son lit, on crut tout d’abord (pas longtemps) qu’elle aussi avait été victime des mauvais traitements du Boche ; mais bien vite on découvrit la vérité. Courtisée par Otto, dont elle était la maîtresse, Marie Masse s’était prêtée à cette mise en scène, dans le but de dégager sa responsabilité. Inculpée tout d’abord de complicité, elle bénéficia néanmoins d’une ordonnance de non-lieu, sa culpabilité n’ayant pu être démontrée. C’est seulement comme coupable d’avoir favorisé la fuite d'un prisonnier de guerre qu’elle comparaissait hier, vendredi, aux côtés d’Otto Hepp. L’assassin réussit à gagner le front anglais sans être inquiété. Il allait traverser les lignes de nos alliés britanniques, lorsque le 3 avril, les gendarmes lui mirent la main au collet non loin de Mont-Saint-Eloi (Pas-de-Calais). Il était temps ; un peu plus, Otto Hepp rejoignait les tranchées allemandes.
A l'audience, Otto Hepp prétend que M. Demarest lui ayant reproché de courtiser Marie Masse, une querelle s’en est suivie, qui a dégénéré en rixe. Les constatations matérielles démentent cette version.
»


Le Figaro, n° 174, Dimanche 23 juin 1918,
p. 4, en rubrique « Gazette des tribunaux ».


« CONSEIL DE GUERRE DE LA 3e RÉGION : Le prisonnier boche assassin.

Otto Hepp, le prisonnier de guerre allemand, assassin de M. et Mme Demarest, cultivateurs à Aucretiéville-Saint-Victor, dont nous avons annoncé hier la comparution devant le Conseil de guerre de Rouen, a été condamné à la dégradation militaire et à la peine de mort.
La servante Marie Masse, reconnue coupable d'avoir favorisé la fuite du criminel, est condamnée à dix ans de travaux forcés.
»


Le Petit Parisien – éd. de Paris –, n° 15.111, Dimanche 23 juin 1918,
p. 3, en rubrique « Chronique judiciaire ».


« PRISONNIER ALLEMAND ASSASSIN CONDAMNÉ A MORT.

Le conseil de guerre a condamné à la peine de mort Otto Hopp (sic), prisonnier allemand qui, le 5 mars, tua coups de serpe les époux Desmarets, chez qui il travaillait, à Ancretiéville-Saint-Victor. La bonne des victimes, Marie Masse, poursuivie pour complicité de vol et pour avoir facilité l’évasion de l’assassin, a été condamnée à dix ans de travaux forcés. »


La Croix, n° 10.829, Dimanche 23, Lundi 24 juin 1918,
p. 4, en rubrique « Dernières nouvelles ».


« PRISONNIER ALLEMAND CONDAMNÉ A MORT.

Le Conseil de guerre de Rouen a condamné à la peine de mort et à la dégradation militaire le prisonnier allemand Otto Heppe, qui, au commencement de mars dernier, assassina à coup de serpe les époux Demarest, agriculteurs à Ancretiéville-Saint-Victor, où il était employé. Otto Heppe a commis son crime dans le but de s’emparer de vêtements et de papiers afin de s’évader. Il a été arrêté quinze jours plus tard dans les lignes anglaises.
La nommée Marie Masse, domestique des cultivateurs, inculpée de complicité de vol commis la nuit de l’évasion, a été condamnée, à l’unanimité, au maximum de la peine, soit dix ans de travaux forcés.
»


Le Temps, n° 20.806, Lundi 24 juin 1918,
p. 4, en rubrique « Tribunaux ».

« Prisonnier allemand condamné à mort. — Le conseil de guerre de Rouen a condamné à la peine de mort et à la dégradation militaire le prisonnier allemand Otto Heppe qui, au commencement de mars dernier, assassina à coups de serpe les époux Demarest, agriculteurs à Ancretiéville-Saint-Victor, où il était employé. Otto Heppe a commis son crime dans le but de s’emparer de vêtements et de papiers afin de s’évader. Il a été arrêté quinze jours plus tard dans les lignes anglaises. La nommée Marie Masse, domestique des cultivateurs, inculpée de complicité de vol commis la nuit de l’évasion, a été condamnée à l’unanimité au maximum de la peine, soit dix ans de travaux forcés. »
Dernière modification par Rutilius le ven. août 02, 2019 9:02 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Valerie Q
Messages : 579
Inscription : dim. avr. 19, 2009 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par Valerie Q » sam. mai 12, 2012 9:03 pm

Merci Daniel
Si Marc souhaite les détails cauchois, ma proposition tient toujours.
Bien cordialement
Valérie

piot belge
Messages : 5
Inscription : lun. mai 07, 2012 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par piot belge » lun. mai 14, 2012 10:35 pm


Bonsoir à tous,

Daniel, merci pour l'info

Valerie, je pense que l'information obtenue est plus que suffisante. Je pense qu'une consultation de l'Abeille Cauchoise ne donnera plus des données importantes mais seulement des adresses, des âges et des détails sanglantes .

Ce qui m'intéresse maintenant,(en général) c'est comment une exécution (balle de fusil ou guillotine), la place de l'exécution (caserne, prison, place publique) et l'enterrement (caserne, prison ou cimetière comunal,...) passait.

Prêt a un service de retour!

Amicalement
Marc






lartistechilien
Messages : 8
Inscription : mar. mai 18, 2010 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par lartistechilien » mar. juil. 30, 2019 10:54 am

Bonjour,
Reprenant cette affaire dans le cadre de travaux de généalogie, j'ai trouvé dans un compte-rendu de débats parlementaires au Sénat le 08 juin 1920 (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... AREST.zoom) un article signalant que deux ans après sa condamnation à mort, Otto Hepp n'avait toujours pas été exécuté.
Quelqu'un sait-il ce qu'il est advenu de lui ?
Par avance merci pour vos réponses
Cordialement
Christine

rslc55
Messages : 1501
Inscription : dim. sept. 03, 2006 2:00 am

Re: Ancretiéville - crime par un prisonnier allemand

Message par rslc55 » jeu. août 01, 2019 11:42 pm

Bonjour


Il semblerait que sa peine a été commuée et qu'il a été interné au bagne de Cayenne.

Cordialement

Pierre

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »