Allemands frôlant Paris, sept 1914

garance.
Messages : 933
Inscription : jeu. sept. 21, 2006 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garance. » lun. sept. 30, 2013 12:37 pm

Bonjour,
je m'intéresse à découvrir qui a le premier découvert le changement de direction de von Klück ?

On nous parle d'aviateurs mais je viens de découvrir l'existence du capitaine de cavalerie LEPIC, en observation le 31 août vers Ressons/Matz (hameau de St Maur pour ceux du coin) qui découvre que le gros des troupes ennemies se dirige vers Compiègne plutôt que vers Senlis.
Il aurait rendu compte vers 15h30.

Dès le 31 août ? et pourquoi pas ? Auriez-vous d'autres sources concordantes ?

cdt garance

augustomagus
Messages : 329
Inscription : ven. juin 28, 2013 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par augustomagus » lun. sept. 30, 2013 1:45 pm

Bonjour Garance
De quel régiment fait parti ce capitaine de cavalerie LEPIC?
Vincent

garance.
Messages : 933
Inscription : jeu. sept. 21, 2006 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garance. » lun. sept. 30, 2013 6:35 pm

bonjour Vincent
si ma mémoire est bonne : 5ème Chasseurs
cdt garance

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8408
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par Charraud Jerome » mar. mars 04, 2014 10:35 pm

Bonsoir
Une carte trouvée sur Gallica, le secteur nord de Meaux:
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b5 ... 914.langFR

Titre : [Deux cartes sur les journées de la bataille de la Marne, 6, 7, 8 et 9 septembre 1914]
Auteur : France. Service géographique de l'armée. Cartographe
Éditeur : impr. sur xinc. Monrocq (Paris)
Date d'édition : 1915
Sujet : Meaux -- Environs
Sujet : Seine-et-Marne, Département de la

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Gardiendelombre
Messages : 390
Inscription : mer. nov. 16, 2011 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par Gardiendelombre » mer. mars 05, 2014 9:31 am

Bonjour à tous,

Je reprend en cours de route ce vieux fil fort intéressant.

Une question me taraude depuis fort longtemps : pourquoi est ce que les allemands ont rasé Paris par le Nord, et surtout pourquoi est ce qu'ils ne l'ont pas débordé par l'ouest en rasant ensuite Paris par le Sud ,sans pour autant "fermer la nasse" (qu'auraient-ils fait de tout ces gens, et ensuite c'est très dangereux d'acculer un lapin dans son terrier; il est alors capable "de tout"... tandis que si on lui laisse une chance de filer .... c'est "tout autre chose" ...) cela aurait créé une catastrophe politique d'une part ,et ça aurait attiré les forces françaises de couverture nord - Paris sur les lèvres de la nasse pour l'empêcher de se fermer ,ce qui aurait laissé le champ libre à l'aile gauche allemande pour faire sa manœuvre en épingle à cheveux et de prendre dans une 2° nasse plus au nord les troupes françaises qui elles auraient eu tendance à quitter leurs positions pour se replier plus au sud .

Ensuite, ce n'était plus qu'une question de temps:il y aurait eu ainsi 2 nasses et 2 catastrophes toutes deux potentiellement mortelles pour la France : au nord une nasse militaire ,et au sud une nasse politique .

Merci pour toute contribution à ce fort intéressant sujet . :hello:

garance.
Messages : 933
Inscription : jeu. sept. 21, 2006 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garance. » mar. juil. 08, 2014 1:03 pm

Bonjour,
Henri Condamine dans son ouvrage sur la Marne évoque brièvement la présence de uhlans à Chaponval et à Auvers sur Oise; il cite aussi Puisieux comme commune traversée par l'infanterie allemande.
J'avais un témoignage direct d'un enfant de l'époque citant aussi Louvres comme commune traversée par l'envahisseur.
cdt garance
"Il pleuvait en cette nuit de Noël 1914, où les Rois Mages portaient des Minenwerfer."

Avatar de l’utilisateur
Gardiendelombre
Messages : 390
Inscription : mer. nov. 16, 2011 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par Gardiendelombre » ven. juil. 11, 2014 12:17 am

Bonjour à tous,

Une question que je me suis posée :

En 1870,l'armée de choc était détruite et le champ relativement libre aux allemands.

En 1914, les choses ne se présentaient pas sous un si bon jour .

La question est dès lors non pas de rentrer dans Paris,ce qui pouvait encore se concevoir avec un enroulement de l'armée française ,
mais "après" ?
Comment est ce qu'on va gérer une ville comme Paris ?
Tout à l'extrémité des lignes logistiques ?
Avec sur les flancs des troupes anglaises proches de leurs bases ?
Et en arrière des troupes françaises encore non engagées ?

Evidemment il y a la solution "Khmers Rouges".
Mais il faut quand même pas exagérer ...

Si quelqu'un a une idée ?

Merci .

DOUDOU44
Messages : 824
Inscription : dim. janv. 15, 2012 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par DOUDOU44 » sam. juil. 12, 2014 7:23 pm

Bonjour !
Pour les reconnaissances aériennes, voir la dernière livraison de la revue ICARE (n° 229) consacrée à " L'AVIATION À LA VIe ARMÉE ET AU C.R.P. en août et septembre 1914 ".
Cordialement,
DOUDOU44

garance.
Messages : 933
Inscription : jeu. sept. 21, 2006 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garance. » mer. sept. 03, 2014 12:38 pm

bonjour,
je remonte ce beau fil de discussions
Il y a cent ans, ils frôlaient Paris
Une pensée à tous ces gars de 14 !
cdt garance
"Il pleuvait en cette nuit de Noël 1914, où les Rois Mages portaient des Minenwerfer."

Bruno Roy-Henry
Messages : 15
Inscription : jeu. nov. 24, 2011 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par Bruno Roy-Henry » mer. sept. 03, 2014 1:43 pm

Bonjour à tous,

Une question que je me suis posée :

En 1870,l'armée de choc était détruite et le champ relativement libre aux allemands.

En 1914, les choses ne se présentaient pas sous un si bon jour .

La question est dès lors non pas de rentrer dans Paris,ce qui pouvait encore se concevoir avec un enroulement de l'armée française ,
mais "après" ?
Comment est ce qu'on va gérer une ville comme Paris ?
Tout à l'extrémité des lignes logistiques ?
Avec sur les flancs des troupes anglaises proches de leurs bases ?
Et en arrière des troupes françaises encore non engagées ?

Evidemment il y a la solution "Khmers Rouges".
Mais il faut quand même pas exagérer ...

Si quelqu'un a une idée ?

Merci .
Ce ne serait pas un problème pour les Allemands. Il y a toujours des troupes d'étapes et un commandant de garnison est nommé aussitôt l'entrée des troupes dans la capitale. 1ère chose, désignation d'otages pour garantir la tranquillité publique. Pour une ville comme Paris, il faut compter 500 otages, certainement. Ensuite, taxation de la ville pour différents motifs. Le conseil municipal est garant de la sécurité. En cas de soucis, fusillades garanties.

Il y a l'exemple de Reims, par exemple...

Cdt.
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »