Allemands frôlant Paris, sept 1914

Répondre
Avatar de l’utilisateur
garnier jean pierre
Messages : 711
Inscription : lun. sept. 05, 2005 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garnier jean pierre » ven. sept. 22, 2006 9:24 pm

Bonjour

Bravo pour le pseudo.

Effectivement les Uhlans ont été aperçus dans ces régions et notamment du côté de Gonesse.
Il ne s'agissait que d'éclaireurs ou saboteurs de lignes de chemin de fer dans le cadre de l'invasion de Paris par Von Kluck.
Mais le 5 Septembre à l'heure de la soupe....Von Gronau déchire le voile sur les hauts de Monthyon et découvre la 6e armée, et le retrait , après d'âpres combats, adieu gross Parisss!!!!
Cdlt
JP
D'ousqu'on vient, on salue que les morts!
La peur. (G chevallier)



La peur (G Chevallier)
Chemin des dames.

Avatar de l’utilisateur
patrick mestdag
Messages : 633
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par patrick mestdag » ven. sept. 22, 2006 11:03 pm

Bonsoir

Image

source:
la Marche sur Paris
de A von Kluck
payot 1922

@+
Patrick

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5795
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par Stephan @gosto » ven. sept. 22, 2006 11:38 pm

Bonsoir,

Cette avance extrême est marquée par un petit monument... sur le bas-côté d'une route... quelques part... Peut-être bien du côté de Luzarches... En tous cas, au nord de Goussainville et pas loin de Luzarches... Désolé d'être aussi imprécis, mais je m'y suis arrêté il y a plusieurs années et n'avais pas d'appareil photos sur moi... Ce n'est qu'un simple souvenir.

...


Je viens de regarder une carte du coin, et il se pourrait bien que ce monument se situe le long de la N16...

A vérifier...

Amicalement,

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Avatar de l’utilisateur
bm thiry
Messages : 379
Inscription : ven. déc. 24, 2004 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par bm thiry » ven. sept. 22, 2006 11:59 pm

Bonsoir à tous,

De mémoire de lecteur,
On cite comme bourg du côté Nord-Est du CR de Paris
Dammartin en Goële dans le 77

pour l'avance extrême Nord, on peut citer Luzarches dans le 95

Gonesse et le patte d'Oie était sous contrôle de la 92°DT
et le 3 IX 14 le 7°CA commencait à s'intaller dans les environs

Pas impossible que quelques éléments de cavalerie de reconnaissance aient pu s'y aventurer.. :ouch:


Je vous conseille :p
les mémoires de Gal Galliéni
défense de Paris
à la fin se trouve les cartes des avances allemandes le jour le jour
du 1 au 10 septembre 1914


Bien cordialement :hello:
Bertrand
"Quelle héroïque simplicité dans ce salut de la Patrie à ses fils blessés pour Elle, que de souffrances fait oublier cette glorieuse minute ! Quiconque ne l’a pas vécue ne comprendra jamais l’émotion de pareils moments !" A TIRE D'AILES, page303

Avatar de l’utilisateur
LABARBE Bernard
Messages : 4741
Inscription : mar. juil. 12, 2005 2:00 am
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par LABARBE Bernard » sam. sept. 23, 2006 12:55 am

Bonsoir à tous,
JP, "dans le cadre de l'invasion de Paris par Von Kluck". Depuis le 31 août, Von Kluck a modifié son plan, il n'est plus question de prendre Paris ce qui aurait d'ailleurs réduit à néant le projet initial qui était d'enrouler l'armée française et de la liquider en 6 semaines comme prévu... Il lui fallait donc laisser Paris sur sa droite et essayer de dépasser puis de d'envelopper la Vème armée. On connait la suite... Episode dramatique côté allemand aussi. Tous ces efforts pour rien ! Car si l'on imagine "un rayon de cercle" étant les armées françaises en retraite (avec pour centre la région Verdun-Toul-Nancy), qui descend toujours vers le sud, on voit bien que ceux qui ont le plus marché sont les combattants de la Vème armée. Mais au delà de ce "rayon", il y avait la 1ère armée Von Kluck, même direction, mais parcours plus long...
C'est le prélude de la bataille de la Marne... Vaste sujet !
Et merci Patrick pour cette carte très "parlante" question dates...
Cordialement,
Bernard

Avatar de l’utilisateur
bm thiry
Messages : 379
Inscription : ven. déc. 24, 2004 1:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par bm thiry » sam. sept. 23, 2006 10:32 am

Bonjour à tous,



ci joint l'avance du 3 septembre 1914
Image


Cordialement
Bertrand
"Quelle héroïque simplicité dans ce salut de la Patrie à ses fils blessés pour Elle, que de souffrances fait oublier cette glorieuse minute ! Quiconque ne l’a pas vécue ne comprendra jamais l’émotion de pareils moments !" A TIRE D'AILES, page303

Avatar de l’utilisateur
garnier jean pierre
Messages : 711
Inscription : lun. sept. 05, 2005 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par garnier jean pierre » sam. sept. 23, 2006 11:35 am

Bonjour

Bernard a dit :Depuis le 31 août, Von Kluck a modifié son plan, il n'est plus question de prendre Paris

Tu peux pousser la tondeuse rouge jusqu'à la syncope, tu n'auras jamais assez d'essence pour assurer ta rédemption.


Von kluck est face à Paris à 30 kms. Il ne rêve que d'une chose entrer dans Paris avant Bulow.
Il a les dents qui rayent le parquet V Kluck .
Selon ta version V Kluck enveloppe l'armée française, tourne le dos à Paris et rentrerait à Berline.....

Son mouvement de faux raccourci ne change rien a ses projets : se sera fromage et dessert (et non pas ou).

V Gronau lui a sauvé la mise en découvrant la 6e armée Maunoury qui s'apprête a l'attaquer de flanc, suite à la décision de Galliéni.

Toutes les cartes de la Marne sont explicites. Les troupes sont face à face.

V Kluck fera venir des renforts du centre pour enfoncer Maunoury (mais il ouvrira une brêche avec Bulow) qui aura face à lui 5 corps allemands

Le 10 au matin, Maunoury est surpris de constater qu'il n'y a plus d'Allemands, volatilisés.

Hentsch a demandé et obtenu le recul des troupes allemandes, et V Kluck obéira la mort dans l'âme.
Il est vrai que Bulow avait déjà reculé accentuant encore l'espace laissé vacant entre la première et seconde armée allemande.

Les Anglais arrivent lentement (ils avaient retraité trop loin) ils traversent la marne à la Ferté sous Jouarre, seul la cavalerie de Von Marwitz (avec de l'artillerie et quelques chasseurs) forment un rideau à cet endroit dégarni mais les Anglais ne le savent pas encore.
Ils menacent VK d'encerclement, tout bêtement.
La stratégie d'enveloppement s'est inversé.


Les lignes de VK sont très étirées sur la largeur, une thèse prétend qu'il aurait envisagé un coup de faux par la gauche , il y avait un trou le 4 septembre du côté de Nangis (CC Conneau) Mais le 5 au soir il fut comblé.


VK ne veut pas entrer dans Paris, n'importe quoi!!!!

Agenouille toi en sanglots devant les scellés de la porte du buffet qui contient la bouteille jaune, t'es pas prêt de l'ouvrir.

Cdlt
JP
:hello:


PS VK déclarera dans ses mémoires qu'il n'était pas prévu dans le manuel de guerre allemand, qu'une troupe retraitant et épuisée pouvait faire volte face.

Il n'était pas prévu non plus que l'armée de Paris, sorte de ses bases.
Merci Gallièni.


D'ousqu'on vient, on salue que les morts!
La peur. (G chevallier)



La peur (G Chevallier)
Chemin des dames.

ATOS
Messages : 19
Inscription : sam. sept. 02, 2006 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par ATOS » sam. sept. 23, 2006 12:15 pm

Bonjour , néophyte sur 14 18 mais passionné par la bravoure et le le patriotisme de nos ancêtres(fait mon armée à VERDUN) je lance à tout hasard , ce que j'ai entendu(Bulow et vk ne pouvait pas ce voir , ambition militaires ???Salutations .François en Bretagne.

Avatar de l’utilisateur
patrick mestdag
Messages : 633
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Allemands frôlant Paris, sept 1914

Message par patrick mestdag » sam. sept. 23, 2006 1:23 pm

Bonjour
VK déclarera dans ses mémoires qu'il n'était pas prévu dans le manuel de guerre allemand, qu'une troupe retraitant et épuisée pouvait faire volte face.


Exactement

La flamme de l’élan français qui sur le point de s’éteindre , reprend tout a coup vigoureusement vie , n’avait pas été pris en compte dans les leçons a l’académie de l’école militaire allemande.
Comment une armée en retraite depuis 10 jours pouvait t’elle encore faire face ?

Fautes allemandes : l’envoi de deux corps d’armée complet vers le front de l’est
Au moment crucial de l’invasion, par peur de perdre la bataille de Tannenberg –
n’était pas nécessaire, la bataille était déjà gagné a leur arrivée – ces deux corps d’armée manquant cruellement a l’aile droite allemande auraient renforcé la droite de Von Bulow et remplis la brèche entre VB et VK pendant que l’autre corps aurait renforcé l’armée de von Hausen suffisamment pour probablement battre celle de Foch .

Macht mir den Rechten stark ! avait dit von Schlieffen , Renforcer moi ma droite !.
Von Moltke n’as pas obéit .
Merci au Russes loyal a la France pour cette défaite à Tannenberg
elle a contribué a la victoire de la Marne .
Car les alliées avait l’avantage numérique d’hommes a la Marne ,
grâce a cet envoi de divisions vers l’est .

N’oublions pas aussi la 5 armée de Lanrezac qui contre les ordres de Joffre
et le plan 17 décide a Charleroi de ce retirer au lieux de tenter de percer .
Cette retraite sauve la 5 armée qui autrement aurait été détruite ,
elle livre des combats de retraite courageux et
retarde l’invasion de l’armée de von Bullow a Guise ,
de ce fait VK dépasse et ne reste plus a la même hauteur avec l’armée de VB –
Merci Lanrezac car cet ton armée que VK essaye d’envelopper et pour cela tourne a droite en croyant de réussir l’enveloppement .
Les marches forcées de l’armée de VK qui épuisent ses troupes ,
perdant son ravitaillement ,et qui la fait dépasser en son zèle d’envelopper la 5 armée sa hauteur avec celle de VB .


Les allemands tentent trop fort d’envelopper a leur gauche, cars ils croient de pouvoir réussir,
et de ne plus avoir besoin du plan Schlieffen - les 1 et 2 armées de Dubail et de Castelnau ,
merci a eux de les contenir si bravement et si longtemps pendent 18 jours a l’est .
Si ils avaient lâché pendant les attaques continuels et féroces de la 3 armée allemande de Rupprecht
il y aurait pas eu l’occasion d une contre offensive .
Quand Von Molke réalise son erreur il est trop tard .
Car le miracle de la marne fut rendu possible a la Moselle

Si von Kluck aurait traversé la Marne au lieu de diriger son offensive dans la direction du Grand Morin
– Si les Belges n’auraient pas retarde cette invasion (Liege-Namur)
et occupé avec leurs sorties courageuses d’Anvers les allemands ,
si on aurait laissé Maubeuge pour plus tard .

Et le sans froid du commandement de Joffre !
– le limogeage de Lanrezac, autrement qui aurait écouté le nouveaux
plan de contre attaque de Franchet d’Esperey et de Gallieni .

Beaucoup de Si qui ont rendu possible ce miracle de la Marne
Mais était ce bien un miracle ?,
Un miracle empoisonné.

Le plan 17 et en partie le plan Schlieffen n’avaient pas réussi
Car cette victoire incomplète amère ,
nous plongea dans la grande guerre, coûteuse en ressources
et vies humaines avec ses milliers de morts ,
elle changea l’Europe et préparait une autre guerre .

@+
patrick

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »