Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Gerard GEHIN
Messages : 1143
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par Gerard GEHIN » sam. juin 11, 2011 6:49 pm

Bonjour Louis Jean

Il est là...
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimag ... 45v001.htm
Bien cordialement
Gérard

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2811
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par IM Louis Jean » sam. juin 11, 2011 7:23 pm

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Gérard et un grand merci,

Voilà ce qui arrive, quand on ne note pas avec rigueur les pages consultées, on saute la bonne.

Je l'ai vraisemblablement aussi loupé sur le site des X, consulté à tout hasard et peut être aussi sur MDH... mais je crois qu'il ne figure pas dans la liste des Lt-Cel et Cel morts pour la France.

Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir

<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

ALVF
Messages : 6554
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par ALVF » sam. juin 11, 2011 7:31 pm

Bonjour,

Je serais très intéressé par les circonstances exactes de la mort du lieutenant-colonel Locard.
En effet, cet officier, très peu connu, est un des plus grands inventeurs français en matière d'artillerie.
Il est le créateur du frein hydropneumatique et du recul du canon sur l'affût alors qu'il servait à la Fonderie de Bourges en qualité de capitaine puis de chef d'escadron (années 1885-1890), son adjoint était le capitaine et futur général Baquet.Le général Baquet a reconnu plus tard que ses canons de 120 et 155 Mle 1890 "Baquet" devaient plus au capitaine Locard qu'à lui-même.Locard était avant tout un "inventeur" et Baquet un "réalisateur".
Le général Challéat, dans sa monumentale "Histoire technique de l'Artillerie de terre en France" a témoigné de l'importance des travaux de Locard et rappelle que cet officier de grand mérite ne fut même pas inscrit au tableau d'avancement de colonel après être resté 8 ans chef d'escadron, malgré ses réalisations de toute sorte en matière d'artillerie, ce qui explique sa retraite prématurée dès 1898 avec le grade de lieutenant-colonel.

Petite remarque hors-sujet: les pages du dossier "LEONORE" nous apprennent que le traitement annuel d'un officier de la Légion d'Honneur était en 1898 de 500 Francs-or, donc de 25 pièces "Napoléon", ce qui correspond au cours de ce jour à environ 5000 Euros.A titre de comparaison le traitement annuel d'un officier de la Légion d'Honneur en 2010 (réservé aux militaires) est de 9 Euros et quinze centimes!Sic transit gloria mundi!
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2811
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par IM Louis Jean » sam. juin 11, 2011 7:58 pm

Un nouveau "bonsoir" à toutes et à tous,

Je ne l'ai pas trouvé dans les JMO de parc d'Armée en ligne. Reste le SAMHA ou les annexes à Vincennes.

Extrait d'un article du Temps du vendredi 5 février 1915 :

<<
.../...
Une pièce d'artillerie, outre le canon proprement dit, est composée d'éléments nombreux dont chacun a été l'objet d'études et de travaux spéciaux et doit être adapté à la pièce déjà conçue et dont on poursuit l'exécution. Ainsi le frein hydropneumatique qui constitue un des principaux dispositifs du canon de 75 a été d'abord appliqué, en principe, à des canons de siège et de côte, applications qui sont l'œuvre du commandant Locard, sous-directeur de la fonderie de Bourges, vers 1885. D'ailleurs, certains pays avaient, antérieurement à cette date, mis en service des matériels de côte ou de bord munis de freins hydropneumatiques, notamment des canons de 27 sur affût à éclipse (matériel Armstrong). Le capitaine Baquet (actuellement général directeur de l'artillerie) collabora d'abord aux travaux du commandant Locard, puis étudia personnellement divers matériels à frein hydropneumatique.
.../...
>>

Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

BRIARD
Messages : 74
Inscription : mer. mars 02, 2011 1:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par BRIARD » dim. juin 12, 2011 11:53 am

Bonjour Guilhem,

Nouvellement inscrit sur ce forum, j'en explore méthodiquement toutes les informations.

Vous avez fait là un travail remarquable et je vous félicite.

J'y ai retrouvé le Colonel RABIER, Marie Célestin commandant la 55° Brigade lors de son décès à FOUCAUCOURT-EN-SANTERRE (Somme). Un cénotaphe (pour lequel je me suis fortement impliqué dans sa restauration) a été élevé à sa mémoire à proximité des lieux où il est tombé. Il est régulièrement honoré à Framerville-Rainecourt (80) et COSNE-COURS/LOIRE (58).

Les recherches concernant les lieux où a été définitivement inhumé le Colonel RABIER m'ont conduit à HARBONNIERES (Somme). A la mairie de cette localité, proche de l'endroit où il a été tué, il n'a été découvert!!! aucune mention de son inhumation.

Par respect pour cet officier qui a défendu mon village natal et pour satisfaire également les villes de COLMAR et COSNE, je suis preneur de tous les renseignements (famille et vie privée) concernant le Colonel RABIER, détails non mentionnés sur ses Etats des Services.

Amicalement

Ghislain dit BRIARD

Edité pour ne laisser que le message de réponse, Arnaud, modérateur

Gerard GEHIN
Messages : 1143
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par Gerard GEHIN » dim. juin 12, 2011 9:21 pm

Bonjour Briard,

Pourquoi avez-vous cité à 2 reprises le message de Guilhem.
Il n'y a aucun texte de votre part.....
Bien cordialement
Gérard

Gerard GEHIN
Messages : 1143
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par Gerard GEHIN » dim. juin 12, 2011 9:27 pm

Bonsoir à tous,

Un petit nouveau (si je peux ainsi m'exprimer) :

Lieutenant-Colonel AUDEMARD D'ALENCON Marcel Eric
Né le 08.05.1874 à Paris
Promotion Saint Cyr 1894-1896 Alexandre III
Chef d'Etat-major de la 61ème division d'infanterie détaché au GQG
Décédé à l'Hôpital temporaire du Lycée Buffon Paris le 06.09.1917

Bien cordialement
Gérard

Avatar de l’utilisateur
bruno17
Messages : 1458
Inscription : dim. mars 18, 2007 1:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par bruno17 » lun. juin 13, 2011 1:29 pm

Bonjour à tous,

Colonel POTEL Jean Pierre Georges
52e RAC
28 août 1914 Moislains / Somme
Disparu

Ce n’est pas d’une grande importance, mais je voulais juste rajouter un petit bémol concernant le colonel Potel pour la mention disparu. Blessé d’une balle à la bataille de Moislains le 28 août 1914, il est mort en quelques heures, à proximité immédiate de la ferme du Gouvernement. Il fut inhumé dans un chemin creux, à 1500m au nord de Moislains, par les civils réquisitionnés par les Allemands. Une fois remblayé, ce devint le cimetière militaire connu sous le nom de "Carré des Charentais". Après la guerre, une partie de la famille se rendit à Moislains, pour faire exhumer le corps du colonel et le ramener à La Rochelle. Le 20 décembre 1921, une messe fut dite à la cathédrale de La Rochelle pour Georges Potel et Henri Salgues, son neveu tué le même mois que lui : ils furent tous les deux inhumés dans les caveaux de famille.
Cdlt
BB
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène" (2007 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 éditions du Croît-Vif) - "La voiture de Vandier" (2019 éditions des Indes Savantes)

ALVF
Messages : 6554
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par ALVF » lun. juin 13, 2011 4:57 pm

Bonjour,

Pour Gérard Gehin, je crois qu'il est nécessaire de préciser que le lieutenant-colonel Eric Audemard d'Alançon a été surtout le chef du 3ème Bureau "Opérations" du G.Q.G à l'époque du Général Nivelle.A ce titre, il est un des tous premiers artisans des plans des offensives d'avril 1917, aux si funestes conséquences.Voir le livre de Jean de Pierrefeu "G.Q.G secteur 1" et sa description saisissante de la personnalité de ce lieutenant-colonel aux pouvoirs extrêmement étendus au cours du 1er semestre de 1917, bien au-delà de son grade de lieutenant-colonel et qui, dit-on, est "mort de chagrin" après l'échec de l'offensive Nivelle et de la disgrâce subséquente des collaborateurs de ce généralissime.
Cordialement,
Guy François.

Gerard GEHIN
Messages : 1143
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Colonels et lieutenants-colonels Morts pour la France

Message par Gerard GEHIN » mar. juin 14, 2011 9:02 pm

Bonjour,

Pour Gérard Gehin, je crois qu'il est nécessaire de préciser que le lieutenant-colonel Eric Audemard d'Alançon a été surtout le chef du 3ème Bureau "Opérations" du G.Q.G à l'époque du Général Nivelle.A ce titre, il est un des tous premiers artisans des plans des offensives d'avril 1917, aux si funestes conséquences.Voir le livre de Jean de Pierrefeu "G.Q.G secteur 1" et sa description saisissante de la personnalité de ce lieutenant-colonel aux pouvoirs extrêmement étendus au cours du 1er semestre de 1917, bien au-delà de son grade de lieutenant-colonel et qui, dit-on, est "mort de chagrin" après l'échec de l'offensive Nivelle et de la disgrâce subséquente des collaborateurs de ce généralissime.
Cordialement,
Guy François.
Merci Guy François pour cette précision. Je vais reprendre la lecture du bouquin de Pierrefeu
Bien cordialement
Gérard

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »