Enigme n° 16 - solution

Avatar de l’utilisateur
mounette_girl
Messages : 4785
Inscription : lun. juil. 18, 2005 2:00 am

Re: Enigme n° 16 - solution

Message par mounette_girl » dim. nov. 14, 2010 11:48 am

Re-bonjour à tous, :hello:

et GRAND MERCI IM Louis Jean ! Je mourrai donc un peu moins bête ! ;)

J'avais quasiment abandonné la recherche en cours de route ! Il est vrai que j'ai beaucoup circulé au cours de tous ces derniers mois, ce qui ne facilitait pas les choses.

donc merci et BRAVO [:administrateur:1]

Amicalement.

Mounette
[:mounette_girl]
"Tes yeux brillaient moins aujourd'hui /Dis-moi, dis-moi pourquoi chère âme /Dis-moi quel chagrin, quel ennui /Mettait un voile sur leur flamme." - Sergent Ducloux Désiré, dit Gaston - 146° RI

marpie
Messages : 1984
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Enigme n° 16 - solution

Message par marpie » dim. nov. 14, 2010 12:24 pm

Bonjour Monsieur Sesouvenir ,Bonjour à tous ,

Merci pour la réponse aussi détaillée et complète à votre belle égnime .

Pour quand la N° 17 ?

Bien amicalement

Marpie

11Gen
Messages : 917
Inscription : ven. déc. 12, 2008 1:00 am

Re: Enigme n° 16 - solution

Message par 11Gen » dim. nov. 14, 2010 10:15 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Bonsoir IM Louis Jean sesouvenir,

Bravo et merci pour cette superbe énigme et découverte de ce récit passionnant.

Le grand intérêt que j'ai porté à cette énigme m'a permis de parcourir et de découvrir de nombreux sites et documents très informatifs. Pour vous remercier et vous accompagner dans votre généreux partage des connaissances, voici quelques extraits de mes découvertes : 1 / gallica :"Journal des débats politiques et littéraires" 2 / site de Broqueville 3/ Un blog et trois sites remarquables sur Dunkerque 4/ Et aussi ...
chacun apportant un supplément d'informations et un regard complémentaire, qui permettent de se représenter le début de cette guerre, avec le concours des Anglais, Belges, Français, des Flandres occidentales et maritimes, d'Ostende, Dunkerque au Havre ...



1 / "Journal des débats politiques et littéraires"
(où l'on peut prendre acte des nombreux combats de la "guerre de l'information" que se livrent les Agences de Presse internationales sous le contrôle des armées)

Vendredi 28 août 1914 (Numéro 238).
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4853896.f1
la Triple Entente et la Diplomatie allemande.
Les progrès constants des armées russes en territoire allemand et le renforcement méthodique du corps expéditionnaire britannique sur le continent prouvent que l'alliance russe et l'Entente cordiale rendent militairement tout ce que la diplomatie de la Triple Entente permettait d'espérer. .../... En ce moment, l'Angleterre a déjà débarqué chez nous environ 165 000 hommes, elle en débarquera d'autres et ensuite il en viendra encore, du Canada et des autres dominions. Jamais un traité ne nous eût assuré pareille coopération.

Samedi 29 août 1914 (Numéro 239) (en bas de la 6e colonne)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4853904.f2
En Belgique.
Londres, le 28 août. A la Chambre des Communes, M. Wiston Churchill annonce qu'il avait semblé nécessaire au gouvernement et aux autorités militaires de débarquer de forts détachements de fusiliers marins à Ostende pour occuper la ville et les environs (Applaudissements nourris.)

Dimanche 30 août 1914 (Numéro 240). (haut de la 3ème colonne )
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k485391h.f1
Situation militaire.
.../.. (Dans le même) ordre d'idées, il faut considérer avec attention le débarquement anglais à Ostende. Les Anglais rassemblent et expédient de nouveaux renforts. Il font, en particulier revenir leurs troupes de l'Inde. La possession d'Ostende, le libre accès d'Anvers, celui de nos ports du Nord : Dunkerque, Calais, Boulogne, leur permettraient, au moment favorable, de jeter une armée sur les derrières d'une invasion allemande. La région côtière est défendue par des forts et par un système d'inondations qui donne des facilités pour l'isoler en quelque sorte du reste du pays.

1914/09/02 (Numéro 243).
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k485394n.f2.
SUR MER
Le combat d'Héligoland.
Londres, le 31 août. Voici de nouveaux faits sur le combat naval d'HéligoIand, du 28 août .../...


2 / Quelques extraits d'un des nombreux articles du site Broqueville :
La base arrière d’Ostende
http://broqueville.be/?p=189
Les journées mouvementées de la base d’Ostende (30 septembre-15 octobre 1914)
On a vu que, dès le 29 septembre, un ordre secret prévoit qu’il y a lieu de prendre des mesures en vue de l’évacuation d’Anvers de tous les approvisionnements de l’armée de campagne. Des reconnaissances sont faites pour commencer à fortifier la zone d’Ostende. L’organisation de la nouvelle base a été confiée au général Bihin. Le général Cuvelier est son adjoint et est chargé de représenter le G.Q.G. Mais les voies de communication deviennent précaires puisque le train du commandant Blindenbergh qui devient le chef de la gare d’Ostende pour y organiser les convois ferroviaires est bombardé. Il n’arrivera à Ostende que dans la soirée. Le 31, la base d’Ostende est prête à fonctionner. Ce jour-là, Anvers va envoyer 1.120 wagons de ravitaillement, de munitions, de blessés, de troupes. Tous les immenses stocks d’Anvers se déversent sur Ostende. Les voies ferrées sont devenues insuffisantes. Le ministre de la guerre décide d’embarquer un maximum de matériel sur des bateaux pouvant gagner Ostende. C’est le capitaine d’artillerie Cornellie qui se voit confier cette tâche « l’annexe flottante » et qui réquisitionne tous les bateaux des ports d’Ostende, de Zeebrugge, Bruges et Nieuport. Il réquisitionne aussi le Minna qui est un bateau allemand et le renomme « Général Leman » et l’équipe avec des marins belges. Il embarquera surtout le matériel roulant de l’armée. Ainsi, Anvers se vidait de l’ensemble de l’armée qui s’y trouvait et de son ravitaillement. .../...
Le 14 au matin ../.. En trois jours, Ostende a fait partir près de 1.200 wagons y compris un train de ravitaillement anglais composé de 20 wagons de jambons, lars, thé, oeufs, lait condensé, confiture. Le soir, les gares abandonnées sont vides ou presque, le génie militaire en s’en allant a mis hors service un pont tournant bloquant irrémédiablement deux derniers trains de ravitaillement.Ce jour-là, dans la soirée, la gare de Dunkerque était avisée qu’elle allait recevoir en quelques heures 47 trains de ravitaillement et de munitions dont certains faisaient 150 m de long.
.../... Le 14 après-midi, il restait à Ostende une partie de la population résignée à attendre l’arrivée des Allemands ainsi que des soldats volontaires chargés d’effectuer les dernières destructions stratégiques. Le bourgmestre M. A. Liébart fit placarder des affiches demandant à la population de rester calme et de ne faire aucun acte de violence envers l’ennemi.


3 / Le blog et les deux sites sur Dunkerque, bien documentés, fouillés

A / Histoire du Nord. Dunkerque dans la tourmente de la Grande Guerre
http://histoiresdunord.blogspot.com/200 ... de-la.html
I. Dunkerque, un rôle de premier plan tombé dans l’oubli
A. La mise en place d’un camp retranché.
B. un avant-poste anglais
Le 6 septembre 1914, 14 officiers et 80 soldats britanniques prennent leurs quartiers au terrain d’aviation de Saint-Pol-sur-Mer. .../... 4 jours plus tard, le Premier Lord de l’Amirauté, un certain Winston Churchill vient visiter le camp retranché .../...
C. une gigantesque base logistique

B / DUNKERQUE 1914-1918 : Une ville à l'arrière du front
http://www2.ac-lille.fr/patrimoine-caac ... /index.htm
Ces douze documents extraits des collections des Archives Municipales de Dunkerque ont été sélectionnés et commentés par Brigitte COOLEN, responsable du service éducatif , avec l’aimable collaboration du personnel des Archives Municipales.
Entre autres , Le rôle du port : http://www2.ac-lille.fr/patrimoine-caac ... e/port.htm

C / Le site officiel de la ville de Dunkerque : La Grande Guerre
http://www.ville-dunkerque.fr/fr/decouv ... index.html
.../... Des troupes de toutes origines (Français, Britanniques et Belges, mais aussi Canadiens, Australiens, tirailleurs coloniaux...) transitent par Dunkerque qui compte près de 20 000 soldats en 1915. Une importante base logistique anglaise (Divisional Naval Transport Office) fonctionne avec plus de 4 000 dockers. On fait aussi appel à la main-d’oeuvre étrangère, aux travailleurs égyptiens puis aux milliers de coolies chinois (arrivés par train spécial à partir de juillet 1917).
L’intendance militaire française gère également dans l’agglomération les approvisionnements de 200 000 hommes. 32 hôpitaux de fortune peuvent accueilir 6 000 blessés de guerre, mais après les bombardements de 1915, leur nombre se réduit au profit des formations sanitaires de l’intérieur du pays, moins exposées. Un corps d’armée assure la défense terrestre du camp retranché. Des aérodromes français et anglais, dont le plus important se trouve à Saint-Pol-sur-Mer, couvrent les alentours : 200 appareils y stationnent. Le port abrite une base d’hydravions et une escadre alliée chargée de bloquer Zeebrugge et Ostende .../...


4 / Et aussi :

- Histoire du terrain d'aviation de St pol sur Mer : http://www.anciens-aerodromes.com/terra ... surMer.htm

- Un avion bleu : le Foncker VII de l’aviation allemande : http://www.ville-dunkerque.fr/uploads/p ... ec6bc7.gif

J'espère bien que vous allez nous proposer l'énigme n°17, puisque vous êtes le gagnant. Normal ! Oui ? Non ? Oui ! Bien Sûr !

Bien amicalement
Geneviève


Et une carte (Journal des Débats politiques et littéraires, du 30 août 1914) intitulée : "Le Théâtre des opérations" : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k485391h.image.f2
Wittgenstein Ludwig (1889-1951). "La philosophie est la lutte contre l'ensorcellement de notre entendement par les moyens de notre langage" P.I. § 109

pat67
Messages : 132
Inscription : mar. mai 04, 2010 2:00 am

Re: Enigme n° 16 - solution

Message par pat67 » dim. nov. 14, 2010 11:59 pm

Bonsoir à tous,

Grand merci à Louis Jean d'avoir éclairci cette mystérieuse affaire d'août 14 largement masquée par le rôle de ce port d'Ostende en octobre de la même année. J'avoue que hors quelques alusions en particulier celle portant sur le débarquement de la garnison Belge de Namur, ce dont je doute à présent, je n'ai trouvé aucune trace tangible de cette épopée.

En tout cas elle a contribué à malmener l'état psychique de Moltke.

Merci également à Geneviève de nous offrir toutes ces sources précieuses.

Cordialement
Patrick
Patrick

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2807
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: Enigme n° 16 - solution

Message par IM Louis Jean » ven. déc. 17, 2010 9:56 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Une perle ce document qui clôture en beauté et surtout en pertinence l'énigme^^ (1)

Image

La lettre témoignage de satisfaction des Lords de l'Amirauté.

(1) Et hop un peu d'autosatisfaction ne fait pas de mal. Et la source bien sûr!

Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »