Groupe spécial

Rutilius
Messages : 13851
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Groupe spécial.

Message par Rutilius » sam. août 22, 2020 12:18 pm

Bonjour à tous,
cowboy38 a écrit :
mar. août 18, 2020 11:15 am

« Quant au texte : " …choisis parmi les plus énergiques et les plus aptes à encadrer solidement ces unités ", que vous relevez, c’est surtout une formule martiale qui claquait bien, mais qui ne put pas toujours être scrupuleusement appliquée après l’entrée en guerre. »

Formule martiale du Ministre de la Guerre soi-même !

Journal officiel du 21 février 1915,
Partie : « Réponses ministres aux questions écrites », p. 900.

J.O. 21-II-1915 - .jpg
J.O. 21-II-1915 - .jpg (94.45 Kio) Consulté 405 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

cowboy38
Messages : 357
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Groupe spécial

Message par cowboy38 » sam. août 22, 2020 6:07 pm

Bonjour
Rutilius : oui, j'ai bien conscience de la source de votre document (connu) et des autres publiés au JORF dans le cadre des Questions/Réponses traitant de ce sujet des GS. Le ministre a utilisé cette réponse "…choisis parmi les plus énergiques et les plus aptes à encadrer solidement ces unités " à l’envi.
Si vous pensez que lors d’une séance au Sénat, toutes les questions des parlementaires et toutes les réponses des ministres sont paroles d’Evangile, exactes et fiables à 100%, c’est votre droit. La langue de bois est le langage des politiciens.
Que ce soit en temps de paix ou en temps de guerre, des différences entre l’affirmation d’un parlementaire ou d’un ministre s’exprimant en séance et son application stricte dans les faits ou par décrets ne sont pourtant pas vraiment une surprise. La presse spécialisée en a toujours fait ses choux gras.

Entre l’écrit spontané d’un sous-off (gendarme) de GS faisant un constat incisif sur une situation qu’il vit et le discours aseptisé d’un politicien destiné à rassurer ses interlocuteurs et le citoyen, mon choix est fait.
La formule martiale qui vous sied se voulait certes politiquement et militairement rassurante, j’en conviens, mais comme déjà démontré précédemment par un exemple, et comme chacun peut aussi le constater à travers d'autres écrits de cadres des GS, mais aussi à travers des notes émanant d’état-major ou d’officiers supérieurs, des cas d’officiers et sous-officiers affectés aux GS et jugés inaptes à assurer l’encadrement de leur GS (pour raison d’âge, de santé, etc., mais voire aussi d’impéritie) ont bel et bien été relevés par écrit par leur hiérarchie.
Voici, ci-dessous un autre exemple. Ce qui est intéressant, c’est que ce message (AFGG) s’adresse au ministre de la Guerre. Donc celui-ci connaissait pertinemment depuis leur arrivée en Afrique, les problèmes d’encadrement rencontrés au sein des GS. Mais une formule martiale rassurante restera toujours plus facile à déclamer que d'admettre un problème. Ce qui n’est pas vraiment une nouveauté.

Image

Cordialement

Rutilius
Messages : 13851
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Groupe spécial.

Message par Rutilius » sam. août 22, 2020 7:38 pm

Bonsoir,

Vous m’avez fort mal compris. Mon propos était empreint d’ironie et non d’admiration inconditionnelle du style martial utilisé en la circonstance par le Ministre de la Guerre en répondant à la question écrite de ce député ― et non à une question orale qu’il aurait posée en séance.

Ayant systématiquement dépouillé quotidiennement durant près de 35 ans l’ensemble des Journaux officiels ― et donc les livraisons périodiques « Questions écrites » (Assemblée nationale et Sénat) et « Débats parlementaires » (- d°-) ―, il est bien évident que j’ai appris de longue date à relativiser les propos ministériels, voire à ne leur accorder aucun crédit lorsqu’ils étaient manifestement excessifs ou infondés. Bref, je n’ai jamais eu d’estime pour les ministres et les parlementaires « xyloglotes »… Et, comme vous, j’attache beaucoup plus d’intérêt à l’expérience des « fonctionnaires d’exécution », qui sont au plus près de la réalité du terrain.

A cette époque, on ne parlait pas de « communication » ou d’ « éléments de langage », mais plus prosaï-quement de « propagande ». Et il me semble, d’ailleurs, que l’expression « propagande électorale » figure toujours dans le Code électoral.
Dernière modification par Rutilius le dim. août 23, 2020 8:53 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

cowboy38
Messages : 357
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Groupe spécial

Message par cowboy38 » sam. août 22, 2020 8:57 pm

Bonjour
Rutilius : Désolé, je pensais que le fait que vous renouveliez cette formule magique du ministre de la Guerre était une façon de l’accréditer et de la renforcer. C’était manifestement l’inverse. Donc au temps pour moi.
Depuis longtemps déjà, il est difficile de lire un post consacré aux GS sans voir apparaître un scan présentant cette formulation qui n’est restée surtout qu’un vœu pieux durant 14/18. Ayant été souvent citée comme référence, il n'est pas mauvais de la secouer un tantinet.
Cordialement

cowboy38
Messages : 357
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Groupe spécial

Message par cowboy38 » dim. août 23, 2020 5:48 am

Bonjour
Achache : Votre interrogation : « Où, comment se passait l'apprentissage des O R ? ».
Cette question n’ayant plus grand-chose à voir avec le post initial consacré au 6e GS/SAUNIER, le mieux serait de vous référer aux ouvrages traitant de ce sujet, comme par exemple : « Réserve et armée territoriale - Elèves officiers de réserve - Ed. Ch. Lavauzelle 1912 » et consultables en ligne. Vous devriez y trouver les réponses à vos questions.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... ritoriale
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9594
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Groupe spécial

Message par Achache » mar. août 25, 2020 12:49 pm

Boujour.
Merci beaucoup, c'est plus que je ne demandais...
Bien à vous,
Achache
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

cowboy38
Messages : 357
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Groupe spécial

Message par cowboy38 » mer. sept. 16, 2020 6:43 pm

Bonjour
L’action du 6e GS en Afrique du Nord n’est pas inintéressante. Disposant initialement de 6 Cies, il put entreprendre des missions plus facilement que d’autres GS dont l’effectif se réduisit rapidement parfois à 2 compagnies, voire 1 seule.
Ainsi, en intégrant des Groupes mobiles, des éléments du 6e GS deviendront formations chargées d’opérations militaires au Maroc oriental (telle sa 5e Cie qui intégrera la 3e Cie du 2e Bat. du CEMO, intervenant ainsi, à partir de mai 1916, au Maroc en guerre). Cette participation sera bénéfique sur un point, car durant l’entre-deux-guerres, assez peu de soldats de compagnies de GS seront finalement reconnus comme ayant appartenus à une unité combattante et ayant par conséquent droit à la carte du combattant.
Cordialement

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »