Artillerie Spéciale - Le Canonnier Champion, du Saint Chamond M2 n° 62631, capturé vers Ploisy, le 19 Juillet 1918.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - Le Canonnier Champion, du Saint Chamond M2 n° 62631, capturé vers Ploisy, le 19 Juillet 1918.

Message par Tanker » mer. avr. 22, 2020 5:32 pm

Bonjour,

Le 19 Juillet 1918, le Canonnier Henri Georges Champion, après la mise hors de combat de son char, est fait prisonnier devant Ploisy.
Ce char Saint Chamond M2, le n°62631, troisième char de la 1ère batterie du Groupa AS 35 (Groupement AS n° XI) est le seul de ce Groupe à avoir été engagé ce jour là.

L'équipage, commandé par le S-Lt Paul Boussard, comprenait:
- Brigadier Prudent Michelet (Sous-chef de char )
- Canonnier Georges Gustave Bouzigues (Mitrailleur avant)
- Canonnier Henri Georges Champion
- Canonnier Prosper Marie Corbes
- Canonnier Gustave Théodule Verger
- Canonnier Debreux
- Canonnier Bérard

Le JMO du Groupe AS 35, mentionne, à la date du 19 Juillet, tout l'équipage, comme porté disparu. . . . .

De fait, lorsque le char, détruit dans les lignes allemandes, sera retrouvé, le Brigadier Michelet et le Canonnier Bouzigues sont retrouvés morts à leurs postes de combat et le S/Lt Boussard sera découvert mort, par des soldats américains de la 1° Division d'Infanterie US, dans une ambulance allemande, abandonnée vers Ploisy.

La Fiche Matricule du Canonnier Corbes montre qu'il est évacué blessé, et si celle du Canonnier Verger ne donne que peu d'informations, il n'y est pas mentionné comme blessé ou prisonnier de guerre.

Pour finir, les Canonniers Debreux et Bérard, dont les prénoms ne sont pas connus, ne sont pas nommés dans la base de données des prisonniers de Guerre du CICR.
En l'absence de prénoms précis, la recherche de leurs Fiches Matricules n'est donc pas simple, ce d'autant que la transcription des noms, dans les documents militaires, est assez souvent incorrecte.

Il reste le cas du Canonnier Henri Georges Champion, qui a bien été fait prisonnier et qui s'est retrouvé, en Allemagne, au camp de Giessen, et dont la recherche de Fiche Matricule, semble être un vrai casse-tête.

Comme le précise son acte de naissance, il est né le 3 Mai 1898 à Angers, de père inconnu. Il porte donc le nom de sa mère Marthe Marie Louise Champion. La recherche de sa Fiche Matricule dans ce premier département est un échec. Il n'est pas répertorié dans les registres matriculaires du Maine-et-Loire.

Les documents du CICR concernant la capture d'Henri Georges Champion comportent deux demandes de recherches différentes :
La première d'un Mr Cuignache de Bar-le-Duc (dans la Meuse)
La seconde de Mme Champion, résident chez Mr Moreau, à Paris, dans le XIV° arrondissement.

Sur la base des documents du CICR, le département de la Meuse et Paris pouvaient donc être ceux, dans lesquels, le Canonnier Champion aurait pu faire son conseil de révision. La encore, il l n'en est rien ; pas de Fiches Matricules au nom de Georges Henri Champion pour la Meuse et la Seine ! !

Une dernière piste, l'acte de naissance de notre Canonnier précise qu'il s'est marié à Rouen en Août 1919 (ou 29) et que, c'est aussi à Rouen qu'il est décédé en 1962. La Seine Maritime aurait donc pu être sont lieu de résidence, avant son service militaire, mais, là encore, aucune Fiche Matricule à son nom dans ce département !

Il ne reste donc plus qu'à trouvé une autre piste pour, enfin, disposer de ce document . . . . .

A suivre - Michel
Dernière modification par Tanker le mer. avr. 22, 2020 9:36 pm, modifié 1 fois.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Yans83
Messages : 536
Inscription : mer. juin 04, 2008 2:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Le Canonnier Champion du Saint Chamond M1 n° 62631, capturé vers Ploisy, le 19 Juillet 1918.

Message par Yans83 » mer. avr. 22, 2020 6:31 pm

Bonjour
Il y a un élément important en marge de l'acte de naissance, c'est qu'il a été reconnu par Mr Henri Moreau...en 1924 ! Or, Mme Champion était "hébergée" chez mr Moreau d'après le CICR. J'ai donc cherché à Paris un Henri Georges Moreau né en mai 1898 à Angers et bingo. Voici sa fiche matricule :
http://archives.paris.fr/arkotheque/vis ... em_zoom=74

Bien à vous
Yannis

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le Canonnier Champion du Saint Chamond M1 n° 62631, capturé vers Ploisy, le 19 Juillet 1918.

Message par Tanker » mer. avr. 22, 2020 6:51 pm

Bonjour et merci Yannis,

Très bonne pioche !

Je l'avais vu et simplement conclu qu'il avait finalement été reconnu par son père, sans penser que sa fiche matricule serait aussi modifiée . . . .

Si en plus vous trouvez aussi vite Bérard et Debreux ce sera le jackpot ! :D

Bonne soirée - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le Canonnier Champion du Saint Chamond M1 n° 62631, capturé vers Ploisy, le 19 Juillet 1918.

Message par Tanker » mer. avr. 22, 2020 7:39 pm

La fiche Matricule d'Henri Champion est un très bon exemple de la pauvreté en informations que contiennent, pour les personnels de l'AS, ce type de Fiche.

Sans les documents d'archives brut du SHD (autres que les JMO) il est très souvent impossible de retrouver à quelles formations de combat, tous ces hommes ont pu appartenir.

Entre l'indication de son affectation au 81°RALT le 3 Avril 1917 et celle de son affectation administrative au 500° RAS du 1 Mai 1918, Henri Champion s'est trouvé affecté à
- 80° Batterie du 81°RALT à Marly le Roi
- 81° Batterie du 81°RALT à Cercottes
- Grpt AS n° XI / Groupe AS 35 / 1° Batterie à Champlieu

Sa date exacte d'affection à Champlieu n'est pas connue, car le détail de ses affections à l'Intérieur et aux Armées, donnant les temps de campagne simple et campagne double n'ont pas été reportées sur sa fiche.
C'est souvent le cas, avec une simple mention de début et de fin de période aux armées . . . .

A partir de son arrivée à Champlieu, il suit le Groupe AS 35
Camp AS de Mailly-Poivre le 27 Novembre 1917
Oise (Secteur de Moyenneville) le 5 Mai 1918
Bataille de Méry les 11 et 12 Juin 1918, avec le S/Lt Boussard et le Saint Chamond M2 61631
Oise (Secteur d'Ereuse) jusqu'au 14 Juillet 1918 (reconditionnement et instruction pour l'infanerie)
Combats de Missy des 18 et 19 Juillet 1918, avec le S/Lt Boussard et le Saint Chamond M2 61631

Comme beaucoup d'autres personnels de l'AS, engagés dans ces combats avec chars, il ne semble pas avoir été cité, et n'est, apparemment que titulaire de la croix du combattant volontaire, accordée en 1935.

Il a visiblement été légèrement blessé au cou et au menton par de petit éclats.
Prisonnier avec le S/Lt Boussard, il est peut-être resté pour ne pas l'abandonner ou alors était-il en train de le panser au moment de leur capture . . . .
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »