Artillerie Spéciale - Morts de la Compagnie AS 324 du 8° BCL du 503° RAS, dans le Secteur de Soissons.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - Morts de la Compagnie AS 324 du 8° BCL du 503° RAS, dans le Secteur de Soissons.

Message par Tanker » ven. janv. 31, 2020 11:32 am

Bonjour,

Deux fiches Mémoires des Hommes de personnels de la Compagnie de chars Renault FT AS 324, soulèvent quelques questions.

Il s'agit du MdL/C Jean Louis Arcier donné comme tué à l'ennemi le 6 Septembre 1918, dans l'Aisne à Saint Waast, près de Soissons et du Canonnier Jacques Emile Garrel aussi donné comme tué à l'ennemi le 6 Septembre 1918, dans l'Aisne à Saint Waast, près de Soissons.

503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (01)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (01)-min.jpg (242.24 Kio) Consulté 1344 fois
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (01)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (01)-min.jpg (230.02 Kio) Consulté 1344 fois


Ces deux hommes de l'AS 324, sont les seuls qui soient mentionnés comme tués le 6 Septembre 1918.
Problème, cette compagnie de chars Légers est engagée le 3 Septembre à l'Est de Crouy et vers Bucy-le-long puis, le 14 Septembre sur la ferme Mennejean.
Aucun engagement dans les combats, pour l'AS 324, du 4 au 13 Septembre 1918.

Le registre de décès (conservé) de la Compagnie AS 324 ne contient que l'acte de décès du MdL/C Arcier.
Il y est bien mentionné, mort le 6 Septembre 1918 et aussi, enterré dans le cimetière militaire, derrière l'Hospice de Saint Waast (tombe 195)
Ce registre ne contient pas l'acte de décès du Canonnier Garrel, pourtant aussi rédigé, comme le prouve sa retranscription aux archives municipales de Lyon, dans les mêmes termes, par le même officier et avec les mêmes témoins. . . . .
La tombe du Canonnier Garrel était, dans le cimetière militaire de Saint Waast, au numéro 196 et à côté de celle du MdL/C Arcier.

Le quartier Saint Waast, après avoir été la base de départ des compagnies d'AS n° 322, 323 et 324, pour leur attaque sur Crouy du 3 Septembre 1918, est restée la position de repli du 8° BCL, pour la suite des opérations.

Quels étaient les fonctions de Jean-Louis Arcier et de Jacques Garrel dans cette Compagnie ?
Etaient-ils membre d'un équipage de chars, ou appartenaient-ils à l'équipe de commandement de la Compagnie ou à son échelon ?
Autant de postes qui, comme dans les sections de chars amenaient à ne pas rester en arrière des combats.

Le 6 Septembre 1918, le Front était alors au delà de Margival, et Saint Waast ne se trouvait plus dans la zone principale d'activité de l'Artillerie Allemande. A Saint Waast se trouvait l'ancienne Hospice de la ville qui servait d'annexe d'Hopital.
Nos deux tankistes auraient-ils étaient blessés le 3 Septembre dans l'attaque sur Crouy et sur Bucy de l'AS 324 et, serait-il mort le 6, après leur évacuation sur Saint Waast.
Ils peuvent aussi avoir été blessé et ou tué le 6 Septembre, dans les opérations de dépannage des chars engagés le 3 Septembre.

En tout logique, un décès au sein d'une Ambulance ou d'un Hôpital aurait du impliquer la rédaction de l'acte de décès par le personnel médical et serait-ce parce que la Compagnie AS 324 était alors sur place que ces actes ont été réalisés par le Lt Courtois, commandant de la Compagnie ?

Il est donc difficile de définir où et quand ces deux hommes ont été tués et, s'ils ont bien été soignés à Saint Waast, les archives du SAMHA de Limoges contiennent, peut-être, la trace de leur passage à Saint Waast, en tant que blessé. L'Hospice de Saint Waast aurait alors été une annexe du HOE n° 12

Les fiches matricules de Jacques Garrel et de Jean-Louis Arcier ne comportent aucun indication de citations.
Celà reste assez courant dans ces fiches, généralement rédigées après-guerre.

Il reste à vérifier auprès du CPAM de Pau, s'ils n'auraient pas été cités à l'ordre de l'AS et si ces citations
pourraient alors comporter une indication sur les circonstances de leur mort.

Concernant les fiches Mémoires des Hommes et les Fiches Matricules des personnels de l'Artillerie Spéciale,
leur gros défaut vient du fait que, la plupart du temps, les unités de combat réelles ne sont qu'assez rarement citées. Les rédacteurs de l'époque se contentant souvent de mentionner l'unité d'administration (81° RALT ou 500° RAS), ce d'autant, qu'en 1920/21 les appellations avaient beaucoup changé et les subtilités d'organisation des unités Schneider et Saint Chamond, alors disparues, restaient visiblement pour eux un mystère.
C'est ce qui explique l'emploi courant de RCC ou de RCB en lieu et place de RAS . . . . .

Fiche matricule de Jacques Emile Garrel - Archives du Loiret - classe 1910 - Matricule 1157
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (02a)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (02a)-min.jpg (234.54 Kio) Consulté 1344 fois


Fiche matricule de Jean-Louis Arcier - Archives de l'Isère - classe 1907 - Matricule 794
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (02a)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (02a)-min.jpg (247.76 Kio) Consulté 1344 fois
Dernière modification par Tanker le ven. janv. 31, 2020 11:44 am, modifié 2 fois.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Morts du 8° BCL du 503° RAS dans le Secteur de Soissons.

Message par Tanker » ven. janv. 31, 2020 11:36 am

Actes de décès de Jean-Louis Arcier et Jacques Emile Garrel


503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (03a)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - MdL Jean Louis Arcier (03a)-min.jpg (228.38 Kio) Consulté 1343 fois

503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (03)-min.jpg
503° RAS - 8° BCL - AS 324 - Canonnier Jacques Emile Garrel (03)-min.jpg (244.47 Kio) Consulté 1343 fois

Il ne reste plus qu'attendre la réponse du CPAM de Pau et du SAMHA de Limoges, pour savoir si la documentation détenue par ces deux organismes apportent d'autres informations.

A suivre et bon week-end - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Morts de la Compagnie AS 324 du 8° BCL du 503° RAS, dans le Secteur de Soissons.

Message par Tanker » jeu. févr. 20, 2020 2:56 pm

Bonjour,

La réponse, tout compte fait, rapide du SAMHA de Limoges (moins de 15 jours par courrier postal) ne s'est pas faite attendre et, malheureusement, aucun document des archives médicales militaires n'ont été conservés, concernant Jean Emile Garrel et Jean Louis Arcier.
Les circonstances de leur mort resteront donc inexpliquées, sauf éventuels informations de quelques descendants, ou si les archives du CAPM de Pau apportent d'autres éléments . . . .

A suivre - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 5451
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Morts de la Compagnie AS 324 du 8° BCL du 503° RAS, dans le Secteur de Soissons.

Message par Yv' » jeu. févr. 20, 2020 5:42 pm

Bonsoir Michel,

Pour Jean-Louis Arcier, le J.O. (7 sept. 1920) précise qu'il a été tué « par obus ».

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... 9/f34.item

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2776
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Morts de la Compagnie AS 324 du 8° BCL du 503° RAS, dans le Secteur de Soissons.

Message par Tanker » jeu. févr. 20, 2020 6:05 pm

Bonsoir Yves,

Tout à fait, mais cela ne dit pas où et dans la mesure ou son unité n'était pas engagé ce jour là,
comme je l'explique dans le sujet, les hypothèses ne manquent pas . .
Ce jour là, l'AS 324, était en phase de reconstitution sur Saint Wast.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »