Artillerie Spéciale - La Grande Guerre des frères Tyrel de Poix dans les chars d'assaut.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2686
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - La Grande Guerre des frères Tyrel de Poix dans les chars d'assaut.

Message par Tanker » sam. déc. 28, 2019 11:54 pm

Bonjour,

Lorsque l'on se plonge dans l'histoire des chars français de la Grande Guerre, de Poix est un nom qui revient régulièrement dans les archives et, curieusement, dans des Groupes de chars (AS 1, AS 10 et AS 15) du même Groupement AS n° III de chars Schneider.

Il n'e s'agit pas du tout du même homme, mais bien de trois frères qui se sont bien trouvés affectés, à différentes périodes de cette guerre, en unité de chars Schneider du même Groupement d'AS.

Il n'existe pas de JMO des Groupes AS 1 - AS 6 - AS 15, le JMO du Groupe AS 10 est assez sommaire et,
c'est donc au travers du JMO du Groupement III que l'histoire dans l'AS de ces 3 frères doit être décryptée.

Les prénoms n'étant pas toujours cités dans les documents militaires, il est assez compliqué d'y voir clair
dans leur parcours militaire et un point détaillé de leurs carrière militaire s'impose.

Louis "Charles" Adolphe Joseph Tyrel de Poix, né le 3 mars 1882 et décédé le 12 juin 1950

021115 - Engagé 4 ans à l'Ecole Centrale
050427 - Nommination au grade de S-Lt de Réserve et affecté au 7° RA de versailles
090801 - Nommination au grade de Lt de Réserve
140802 - Mobilisé au 7° RA de Versailles
140829 - Blessure à la hanche par éclat d'obus au cours de la Bataille de Guise.
140905 - Affecté à l'EM de la 19° DI et e jusqu'à sa mutation dans l'AS d'Octobre 1916
150116 - Citation à l'ordre du 10° Coprs d'Armée.
151230 - Envoi à la Direction des Inventions du Ministère de l'instruction et des Beaux Arts
d'un mémorendum sur "une mitrailleuse blindé à traction spéciale".

De Mars à Juillet 1916, toujours au sein de l'EM de la 19° DI, reconnaissances terrains et avions, dans les
secteurs d'Avaucourt, de la cote 304 et du Mort homme qui feront l'objet deun citation à l'ordre de la Di.

161024 - Nommination au grade de Capitaine
161028 - Affecté au 81° RALT de Satory, rejoint, le jour même la 80° Batterie du 81° RALT à Marly-le-Roi.

161230 - Participation à la 2° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut
Le Cne Charles de Poix est membre de ce comité dès sa création

170327 - Prise de Cdt du Groupe de chars Schneider AS 15. Le Groupe rejoint le Camp AS de Cercottes
pour percevoir chars et matériels et poursuivre l'instruction de ses personnels.
170111 - Participation à la 3° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut
170222 - Participation à la 5° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut
A cette occasion, le Cne de Poix est désigné comme membre de la Sous-Commission,chargée de suivre les premiers essais du Renault FT.
En poste à Cercottes, avec le Groupe AS 15, ces réunions impliquent donc un déplacement sur Paris.

170423 - Participation à la 5° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut
170425 - Arrivée à Champlieu, en Zone des Armées, du Groupe AS 15.
170715 - Passation de Cdt du Groupe AS 15 au Cne Vigneron
Classement en position d'attente à l'EM du Groupement AS n° III
170720 - Détachement au Ministre de l'Armement pour affectation au Sous-Secrétariat d'Etat aux Inventions de Jules Louis Breton
170813 - Participation à la 16° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut en tant que membre de la Section Technique de l'Artillerie d'Assaut. Intervention sur le programme Schneider CA3 et son manque de puissance moteur.
171018 - Participation à la 17° Réunion du Comité Consultatif de l'Artillerie d'Assaut en tant que Directeur de la Section Technique de l'Artillerie d'Assaut. Intervention sur le projet de char du Cne Cahen (qui fut Chef de char Schneider le 16 Avril 1917 à Juvincourt).
180123 - Chef de la Section Technique de l'Artillerie Spéciale

180803 - Le Cne Charles de Poix prend le Commandement du Groupe AS 1, en remplacement du Cne Vigneron. Ré-affecté au commandement du AS 1 de chars Schneider, le Cne Charles de Poix se trouve reconverti sur char Mark V étoile, char lourd qui n'aurait pu être engagé que si la guerre s'était poursuivie jusqu'en 1919 . . . . . . .
Le Groupement n° III, s'équipant de char Mark V, deviendra Groupement n° I de chars Lourds, avant d'être baptisé 551° RCC.

En Août 18, le Groupe AS 1, très éprouvé dans les combats de Méry et de Missy-aux-Bois, n'est pas, comme le Groupe AS 6, reconstitué en unité de combat opérationnelle. AS 1 et AS 6 ne seront plus engagés au combat et resteront à la Chapelle-en-Serval, jusqu'au rassemblement du Groupement III à Bourron à la mi-Octobre 18.
Les chars en état du Groupement AS n° III sont donnés au Groupe AS 15, qui sera ré-engagé fin Septembre en Champagne, avec le Groupe AS 10, reconstitué au Camp AS de Bourron après les combats de Méry et entière-ment équipé de Renault FT.
En Octobre 1918, le Groupement III (AS 1- AS 6 - AS 10 et AS 15) est rassemblé à Bourron et transformé en Groupement de chars lourds, avec les Mark V étoile britanniques.

A partir de Juillet 1918, les équipages de chars Schneider sont formés à l'emploi du char léger et commencent à toucher des Renault FT, destinés au Cdt de Groupe et de Batteries des unités de chars Schneider.
Le Groupe AS 15, comme les Groupes AS 4, AS 9, AS 11 et AS 12, AS 13, AS 14 et AS 17 recevront 6 chars légers qui seront utilisés dans des structures de Groupe à trois ou quatre Batteries, en fonction du nombre de chars Schneider encore disponibles, dans ces différentes unités.
Cette double qualification (Schneider/Renault) va se révéler très utile dans les combats de Champagne où, les équipages de Schneider pourront fournir aux 501° et 506° RAS des équipages de complément pour des chars légers encore disponibles.

En Champagne, la double qualification des équipages Schneider, a été pour partie, dans l'engagement sur 13 jours (26 Septembre au 8 Octobre) des Régiments d'AS.

190217 - Démobilisation au 22° RAC
201004 - Affectation réserve au 503° RCC
200324 - Affectation réserve au 512° RCC
290304 - Remise à disposition de l'Artillerie
290310 - Affectation au Centre mobilisAteur de l'Artillerie n° 305
290529 - Nommination au grade de Chef d'Escadron de Réserve
300624 - Affectation au Centre mobilisateur de l'Artillerie n° 5

Chevalier de la Légion d'Honneur - Croix de Guerre avec palme et étoile.

Citation à l'ordre de l'Artillerie Spéciale du 17 février 1919
"Officier de valeur morale exceptionnelle. Techicien remarquable, après avoir largement contribué à l'éclosion de l'Arme nouvelle, a pris le commandement d'un Groupe d'AS et en fit une unité d'élite, brillant d'un éclat particulier dans la bataille. Par ses conseils éclairés et son ardeur d'apôtre, contribua largment à l'organisa-tion de la Sous-Direction de l'Artillerie Spéciale. Désireux de revenir parmi les combattants, sut faire abstrac-tion de sa personnalité pour mettre au point les unités de chars légers à peine naissantes, portant le fruit de ses conseils au sein de la bataille, dans les circonstances les plus difficiles et les plus périlleuses de la défense de la forêt de Villers-Cotterets.
Appelé à prendre le Commandement du 1° Groupe de chars supplément, n' a pu, par suite de la cessation des hostilités, récolter le fruit de son labeur, tout d'apostolat, d'abnégation et de sacrifice."


Cette citation résume bien ce qu'a été ia carrière dans les chars du Capitaine Charles de Poix qui, s'il avait été maintenu au Cdt du Groupe AS 15 aurait participé, avec ce Groupe, aux Combats de Méry, Missy-au-Bois, et Tahure.
Le 17 Novembre 1918, 3 régiments de chars Légers (505 - 506 et 508° RAS), le Groupement AS n° X de chars Saint Chamond et le Groupement AS n° IV de chars Schneider devaient intervenir au sein de la 10° Armé attaquant en Lorraine.

Citation à l'ordre du 10° CA DU 16 janvier 1915
" A rendu des services exceptionnels par son énergie, l'élévation de son caractère, son mépris du danger, sa reconnaissance du terrain. Contusionné le 29 Août a secouru son Général de Division, blessé, s'est offert comme observateur en avion. "

Henri Marie Tyrel de Poix, né le 7 août 1883 et décédé le 29 juin 1962

140812 - Engagé pour la durée de la guerre et affectation au 19° Escadron du Train de Paris
141101 - Affectation au 13° RA (service automobile) de Vincennes
151114 - Citation à l'ordre de l'Armée.
160523 - Affectation au 81° RALT de Satory
160523 - Nomination au grade Brigadier
160701 - Affectation au 27° Régiment de dragons de Versailles.
161209 - Nomination au grade Maréchal des Logis

170612 - Affectation du MdL Henri de Poix au 81° RALT de Satory où il rejoint, le jour même, la 80° Batterie du 81° RALT de Marly-le-Roi.

170622 - Affectation à Champlieu, au Groupe AS 10, le MdL Henri de Poix ne passera pas, par le Camp de Cercottes et ne restera que 10 jours au Camp du Fort du trou d'Enfer de Marly.

171224 - Nomination au grade de S/Lt de réserve à titre temporaire
17 ou 18xxxx - Affectation (trés temporaire) au Groupe AS 6. Date inconnue. Il y était probablement comme stagiaire.
180120 - Affectation du S/Lt Henri de Poix au Groupe AS 15 comme Officier Adjoint du Groupe..
180611 au 13 - Engagement du Grpt d'AS n° III (Groupes AS 1 - AS 6 - AS 10 et AS 15) dans les combats de Méry. Les 11 et 13 Juin 1918, Henri de Poix est légérement blessé aux côté et à la main.
180501 - Affectation administrative de toutes les unités d'AS au 500° RAS, en remplaçement du 81° RALT.
180628 - Affectation d'Henri de Poix à l'Etat-Major du Grpt AS n°III comme Officier Adjoint Technique.
180701 - Affectation structurelle du Grpe AS n°III au sein du 503° RAS qui vient d'être créé.
180730 - Citation à l'ordre de l'Armée pour son action à Méry en Juin 1918.
180718 au 23 - Engagement du Grpt III (AS 1 - AS 6 et AS 15) dans les combats de Missy-au-Bois.
180926 au 28 - Engagement du Grpt III (AS 10 et AS 15) dans les combats de Tahure (en Champagne).
181006 - Le Grpt AS III (Etat-Major - Groupe AS 10 et AS 15) embarque par train, pour le Camp AS de Bourron. A Bourron, le Grpt III est réorganisé et s'équipe des chars lourds Mark V étoile, livrés par les britanniques.
190313 - Démobilisation le 190313 au 22° RAC de Versailles.
201014 - Affectation au 507° RCC
210722 - Nomination au grade S/Lt de réserve à titre définitif
230308 - Affectation au 551° RCC
240701 - Nomination au grade Lt de réserve.
290304 - Affectation dans l'Infanterie
290430 - Affectation au Centre Mobilisateur de chars lourds n° 551 de Bourges.

Chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de guerre 1914-1918 deux palmes

Citation à l'ordre de l'Armée :
" Cavalier au 19ème escadron du train 3ème groupe d'autocars. Le 17 Novembre s'est porté
spontanément dans un village violemment bombardé par l'artillerie ennemie pour y chercher
un officier général blessé qu'il a ramené dans sa voiture. Dans la journée du 12 Décembre,
s'est proposé pour porter une communication urgente au moment où l'espace à parcourir
était violemment canonné par l'artillerie ennemie et, réussissait à accomplir sa mission"


Citation à l'ordre de l'Armée ;
" Officier d'Artillerie Spéciale d'un sang froid et d'une bravoure exceptionnelle, a participé aux
opérations des 11 et 13 Juin 1918 avec un mépris complet du danger, a non seulement assuré
des opérations de dépannage, mais a guidéun char en le précédent à l'attaque à travers un barrage
particulièrement dense et un tir d'obus toxiques. Blessé deux fois au cours des opérations."


Jean Marie Joseph Tyrel de Poix, né le 10 mai 1891 et Décédé le 26 juillet 1924

131001 - Affectation au 13° Régiment d'Artillerie de Vincennes
131112 - Affectation au 21° Régiment de Chasseurs de Limoges
140212 - Réformé par la Commissin de Poitiers
140812 - Engagé pour la durée de la guerre
140819 - Affectation au 19° Escadron du Train de Paris
140901 - Affectation au 13° Régiment d'Artillerie de Vincennes
160419 - Nomination au grade de Brigadier
160523 - Affectation au 81° RALT de Satory
160610 - Nomination au Grade de Maréchal des Logis
171220 - Nomination au grade de S/lt à titre temporaire
Affectation au 81° RALT

La fiche matricule mentionne, à cette date, une affectation au 83° RALT, ce qui est visiblement une erreur.
Pour devenir officier, Jean de Poix a du effectuer un stage à l'Ecole d'Artillerie de Fontainebleau et, c'est au 81° RALT qu'il est ré-affecté car il est bien cité, au PV de création comme présent au Groupe de chars Schneider AS 15.
Pour les unités de chars, créées avant l'apparition du 500° RAS, cette nouvelle subordination impliquait
la rédaction d'un nouveau PV de création de l'unité (avec liste des personnels officiers)..
C'est ce PV qui situe le Sous-Lieutenant Jean de Poix comme officier mécanicien du Groupe AS 15
et qui le mentionne bien comme affecté à l'AS 15, au 81° RALT, avant le 1° Mai 18.

180501 - Affectation administrative de toutes les unités d'AS au 500° RAS, en remplaçement du 81° RALT.
180611 au 13 - Engagement du Grpt d'AS n° III (Groupes AS 1 - AS 6 - AS 10 et AS 15) dans les combats de Méry.
180730 - Citation du Lt Jean de Poix à l'ordre de l'Armée pour son engagement à Méry.
180718 au 21 - Engagement du Groupe AS 15 dans les combats de Missy-aux-Bois
180926 au 28 - Engagement du Groupe AS 15 dans les combats de Tahure (en Champagne)
181006 - Le Grpt AS III (Etat-Major - Groupe AS 10 et AS 15) embarque par train, pour le Camp AS de Bourron. A Bourron, le Grpt III est réorganisé et s'équipe des chars lourds Mark V étoile, livrés par les britanniques.
190524 - Nomination au grade de S/Lt à titre définitif.
190831 - Mis en congé sans solde au titre de l'entreprise Mège de Paris.
200210 - Affectation au 501° RCC
220701 - Affectation au 3° Bataillon du 508° RCC
230301 - Affectation au 551° Rgt de Chars Lourds (Mark V étoile)

Croix de guerre avec palme

Citation à l'ordre de l'Armée n° 464 :
" Jean-Marie de Poix, Sous-Lieutenant au Groupe AS 15 du Grpt AS n°III, a contribué efficacement à l'action des chars d'assaut au combat du 11 Juin 1918. Le Combat terminé est retourné cherhcer ceux de ses hommes qui étaient tombés blessés "


En synthèse, s'ils ont tous les trois appartenu au Groupement Schneider n°III et à l'AS 15, Charles n'a jamais participé à un seul des combats du Groupement, Henri et Jean, se sont retrouvés à l'AS 15, dans les trois combats auquel a participé leur Groupe.
Les archives militaires n'ont pas conservé de documents permettant d'appréhender le rôle de Charles dans l'engagement des Renault FT du 501° RAS, en forêt de Villers-Cotterets.
Peut-être, un fonds d'archives intéressant, chez un des nombreux descendants de cette grand famille. . . .

Très bon week-end - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »