Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par Tanker » lun. déc. 29, 2014 4:42 pm

Bonjour,

Lorsque l'on remonte la numérotation des chars Saint Chamond, les premiers chars de rang affectés
à l'AS 31 (premier groupe équipé du Saint Chamond) n'ont pas de numéro inférieur au 62455.

De la même manière, les numéros de chars Saint Chamond caisson identifiés sont tous inférieurs
au char numéro 62455.

48 Chars Saint Chamond caisson ayant été réclamés par le Général Estienne, il est clair que
les chars caisson font tous partie des 55 premiers Saint Chamond construits.

Il existe un char 00, qui est le deuxième châssis de la Section Technique de l'Automobile (châssis dit de l'Automobilette)
C'est ce chassis qui est équipé du canon de 120 mm Baquet. Il est présent à Marly-le-Roi dès Septembre 1916
Il est rapidement considéré comme impropre à l'instruction, avec son poste de pilotage, type Holt, placé à l'arrière.
Ce prototype sera désarmé sur ordre et c'est probablement lui qui sera transformé en char "bulldozer".

Le sort final de ce prototype, comme d'ailleurs de celui du premier châssis de la STA,
équipé du blindage type Schneider et aussi utilisé pour l'instruction à Marly, reste inconnu . . .

Le premier char réellement construit par la société Saint Chamond (le n° 61401).
C'est celui qui sera équipé d'un canon de 75 mm M97.
Ce char a été utilisé comme char de démonstration et d'auto-école, pendant quelques mois
au Trou d'Enfer. Il souffrait de la faiblesse de sa suspension et de son moteur thermique.

Les chars 62402 et 62403 sont livrés à Marly, sans armement et sans blindage avant.
Ces chars, comme les chars Schneider plateforme, servaient de chars autoécole.

62402 - Char auto-école de Marly-le-Roi. Sans canon, avec la plaque de sa blindage avant démontée.
62403 - Char auto-école de Marly-le-Roi. Sans canon, avec la plaque de sa blindage avant démontée.
62404 - Affecté SRR - AS 104

Les chars n° 62405 à 62412 sans armement et sans blindage avant, sont livrés à Cercotte en Novembre 1916.

62405 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62406 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62407 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62408 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62409 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62410 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62411 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62412 - Char auto-école de Cercottes (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)

Si la position du n° 62413 n'est pas totalement vérifiée, le char n° 62414 est lui parfaitement connu
par les photos faites à Marly-le-Roi le 1er Décembre 1916.
Il est alors équipé du canon de 75 mm Saint Chamond et des jupes de train de roulement.

De manière certaine, les 68 premiers châssis Saint Chamond ont tous été montés
avec des jupes de train de roulement.
Ces jupes seront découpés et le blindage de caisse sera renforcé derrière le train de roulement.

62413 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62414 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)

La transformation des chars 62405 à 62414 en char caisson est probable, mais non vérifiée.

A partir du Saint Chamond n° 62415, bon nombre de char caisson sont bien identifiés.

Si dans les premiers mois, la logique voulait que les Saint Chamond soit affecté aus SRR, en
1918, l'affectation direct de Saint Chamond caisson aux Groupes de chars est plus la régle.

62415 - Affecté SRR - AS 104
62416 - Groupement AS n° XI - AS 35
62417 - Char auto-école ou char caisson d'unité non identifiée
62418 - Char auto-école ou char caisson d'unité non identifiée
62419 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62420 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62421 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62422 - Char auto-école de Marly-le-Roi (ou/puis char caisson d'unité non identifiée)
62423 - Groupement AS n° XII - AS 39
62424 - Groupement AS n° XI - AS 34
62425 - Unité non identifiée
62426 - AS 101 - Groupement AS n° XI - AS 32

Les Saint Chamond n° 62427 à 62430 sont des chars de rang affectés en Groupe d'AS.

62431 - Groupement AS n° XIII - AS 42
62432 - Groupement AS n° XI - AS 32
62433 - Groupement AS n° XIII - AS 41
62434 - Groupement AS n° XII - AS 37
62435 - Groupement AS n° XII - AS 37
62436 - Groupement AS n° XII - AS 38
62437 - Groupement AS n° XII - AS 38
62438 - Groupement AS n° X - AS 36
62439 - Groupement AS n° X - AS 36
62440 - Unité non identifiée
62441 - Groupement AS n° XI - AS 34
62442 - Groupement AS n° XIII - AS 40
62443 - Groupement AS n° XIII - AS 41
62444 - Unité non identifiée
62445 - Groupement AS n° XIII - AS 41
62446 - Unité non identifiée
62447 - Groupement AS n° XIII - AS 40
62448 - Groupement AS n° XII - AS 39
62449 - Unité non identifiée
62450 - SRR AS 103
62451 - SRR AS 103
62452 - SRR AS 101
62453 - Unité non identifiée
62454 - SRR AS 101
62455 - Groupement AS n° X - AS 31

En Avril 1917, 8 St Chamond M2 (toit pentu), proposé en version dépannage, sont livrés à Champlieu.
Ils ont été refusés par le Général Estienne et sont retournés en usine pour être mis au standard char de combat.
Le premier char avec (toit pentu) est le numéro 151 (char n° 62551)

Il n'existe aucun document, annonçant le désarmement sur le front de chars de rangs, pour en faire des chars caisson.

Si ces 48 chars caissons ne sont pas tous formellement identifiés, ils sont normalement bien tous dans la liste de numéros
proposés ci-dessus.

Ces chars, canons et jupes de trains de roulement mis à part, sont donc parfaitement au standard du n° 62414,
très bien photographiquement couvert par la Spa à Marly-le-Roi (voir série de photo de l'Ecpa-D).

Il existe assez peu de photo des chars caisson, et comme les chars de rang ils sont, soit en camouflage usine de base,
soit en camouflage modifié de fin 1917 ou de 1918.

Il reste à trouver des chars Saint Chamond-auto-école en pleine action au Fort du Trou d'Enfer.
Sans canon et sans blindage avant, équipé des jupes de train de roulement, une bonne occasion pour maquettiste
de se lancer dans la restitution de l'intérieur du char . . . .

Bonne recherche et bonne année 2015 - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

marpie
Messages : 1976
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par marpie » lun. déc. 29, 2014 6:01 pm

Bonjour Michel ,Bonjour à tous ,
Voici une photographie (inexploitable à mon avis ) parue dans l'Excelsior du 4 novembre 1917 :
mais la légende est intéressante :
" Le rôle des tanks à la bataille de l'Aisne ,
Les chars d'assaut ont eu,cette fois encore,les honneurs du communiqué.Ils ont été cités , en effet , en termes élogieux , pour l'efficacité de leur action sur le Chemin des Dames .Voici un curieux épisode de la bataille , vue du côté des tanks . L'un d'eux vient de faire marche arrière jusqu'à un dépôt de la route de ......... afin de se munir de bidons d'essence , qu'il va porter aux autres , en plein combat , afin de leur éviter les "pannes" qui pourraient fatales . C'est une "photo de guerre" qu'on n'avait pas encore vue ."

Image
Bien amicalement
Marpie

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par Tanker » lun. déc. 29, 2014 8:02 pm

Bonjour Marpie,

Effectivement intéressante, publiée en Novembre, il peut s'agir d'une photo faite lors des
engagements du 23 Octobre 1917, sur Laffaux, et il pourrait s'agir du Secteur de Crouy.

La constitution de dépôts de carburant avancée faisait partie du travail de la SRR.

La collection de plaques et photos originales de l'excelsior a été conservée.
Il sera peut-être possible de l'avoir en mieux.

Bonne soirée - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
argonne64
Messages : 31
Inscription : jeu. déc. 11, 2014 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par argonne64 » mar. janv. 06, 2015 2:53 pm

Bonjour a tous
La photographie est presentee a l envers dans le journal L' excelsior.
En effet la rotule de mitrailleuse avant apparait sur le cote gauche du fronton du char. Elle devrait être a droite , ainsi que la portiere.
Cordialement
Olivier

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par Tanker » mer. janv. 07, 2015 4:53 pm

Bonjour Olivier,

Plus d'une semaine pour, qu'un oeil averti mentionne enfin l'inversion de la photo !
Les vacances sont pourtant finies !

Cette photo contient un autre détail intéressant

Image

Visiblement, un poilu a récupérer un souvenir de guerre, à moins qu'il ne s'agisse
d'un prisonnier allemand utilisé temporairement comme manutentionnaire . . .

Le masque à gaz M2, apparu avant les premiers engagements de chars,
n'est pas un indice déterminant pour dater la photo.

Le char porte (entre autre) en superstructure, bache et filet de camouflage.
On distingue bien le madrier, placé sur le côté gauche et permettant de contenir le matériel sur le toit.
Il est probable qu'un autre madrier était en place sur le côté droit.
Le stockage de ce matériel sur l'avant du char, neutralisait les ouvertures de toit,
mais il offrait un maximum de place

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 2199_1.htm

La solution aussi utilisée du stockage à l'arrière (comme reproduit par Blast models pour les aquettes 1/35°),
ne permettait pas de stocker à l'arrière droit (point de passage du pot d'échappement du char).

Ce stockage externe n'était possible que pour les déplacements par train (ou route) de la base arrière à la Position d'Attente.
De la Position d'Attente à la Position de Départ, les chars ne devaient, normalement plus porter
d'autres équipements que ceux partant à l'assaut.

Comme pour le Schenider, des solutions d'installation de galerie ont été aussi proposées
et étudiées pour le Saint Chamond mais, curieusement, rien n'a finalement été retenu.

Bonne après-midi - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
argonne64
Messages : 31
Inscription : jeu. déc. 11, 2014 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Les chars de dépannage Saint Chamond M1 Caisson

Message par argonne64 » ven. janv. 09, 2015 4:07 pm

Bonjour
J apporte un peu d eau au moulin a propos de la liste de Michel :
Un autre identifie !
Le char caisson 62453 semble attribue a la SRR 103 pour l AS 31
( Page 6 du JMO de l as 31, 26N1244/14 , mentionné a la date du 16 novembre 1917)
Cordialement
Olivier

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »