Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2884
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Tanker » sam. févr. 01, 2014 8:26 pm

Bonsoir,

Pour répondre à "Maminou" intervenu dans le sujet "Artillerie Spéciale - Casques chars modifiés (suite)" et en MP, voici,
sur fond de carte IGN, les tracés généraux du Camp AS de Bourron créé par Foch le 10 Avril 1918, sur proposition général Estienne.

Image

Les premières unités de chars à y être passées sont les 8° et 9° BCL du 503° RAS qui y débarquèrent dans la nuit du 5 au 6 Juin 1918.
Ces deux Bataillons (et l'Etat-Major du Régiment) rejoindront le 1° Juillet 1918, au camp de Mailly, le 7° BCL (dernier BCL formé à Champlieu).

Le rythme de créations d'unités en Renault s'accélérant, Cercottes (et les villages alentours) n'étaient plus en mesure de recevoir les unités
dont la formation était achevées.
Bourron deviendra le camp de transit de tous les autres Régiment d'AS et sera en charge de la remise en état des chars ramenés des combat.

A la fin d'Août 1918 sera créé à Recloses le Centre d'information Interalliée de l'AS, qui organisera des stages pour officiers (Capitaine à Colonel)
et fournira un travail de concertation sur l'emploi des chars.

Ce centre qui recevra des officiers Français, Britanniques, Américains (et quelques Italiens) sera aussi doté :

d'une unité plastron britannique de chars Mark V,
d'un BCL français en Renault FT,
d'un Bataillon d'infanterie américain,
d'une compagnie italienne.

Les stages duraient 4 jours et comprenaient 10 officiers.

A suivre - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Maminou
Messages : 324
Inscription : lun. janv. 27, 2014 1:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Maminou » lun. févr. 03, 2014 9:39 pm

Bonsoir, une petite précision pour le secteur principal des infras, là ou devait certainement se trouver les hangars de réparation des chars, le 7 et le 18 aout 1944, l'US AIR FORCE attaque en tapis de bombes, arrosant aussi les alentours du village et le parc du château, faisant six victimes. Plus de 1600 bombes ont été lâchées sur Bourron, 493 touchant la gare et la raffinerie. Les cratères de bombes sont toujours visibles dans ce secteur. Il subsiste malgré tous quelques trace de remblais et de hangar.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2884
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Tanker » mar. févr. 04, 2014 12:50 am

Bonsoir,

Voici les emplacements de la zone des Hangars techniques du GPAS et du parc des chars, en attente de réparation.

Image

Il y avait, un hangar métallique de "type Meaux" de 235 m de long et 20 m de large, bordant le parc à chars, avec quatres autres hangars
formant une cour rectangulaire.
Tout le camp était sillonné de voies de 60, qui expliquent probablement une partie des remblais.

Bonnes promenades - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Maminou
Messages : 324
Inscription : lun. janv. 27, 2014 1:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Maminou » mar. févr. 04, 2014 9:59 am

Bonjour, cette zone est aujourd'hui situé dans une " réserve biologique intégrale" de l'ONF et son accès y ait donc interdit, mais il y avait aussi d'autres hangars le long de la D607 (ancienne N7) et c'est de cette zone peu connue dont je parlais (situé dans la partie supérieur droite de votre photo).

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2884
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Tanker » mar. févr. 04, 2014 12:51 pm

Bonjour,

Le camp ayant survécu à la guerre, il est fort possible que d'autres infras aient été construites.
Il ne faut pas perdre de vue que, pour la période de l'Artillerie Spéciale, la grande majorité des batiments et hangars étaient en bois.

Les deux batiments le long de la nationale étaient les Bureaux du GPAS, et il y en avait aussi un batiment central téléphonique, un peu plus en arrière.

Image

A Champlieu, comme d'ailleurs au camp AS de Martigny-les-Bains (dans les vosges), le seul batiment en dur était la prison.
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2812
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am
Contact :

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par IM Louis Jean » mar. févr. 04, 2014 1:28 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Le camp ayant survécu à la guerre
C'est attesté :

Image
source Le Populaire du 17 août 1919 sur Gallica
:0)

Cordialement
IM Louis Jean
Etienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2884
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artilleris Spéciale - Le Camp AS de Bourron

Message par Tanker » mar. févr. 04, 2014 2:09 pm

Bonjour,

Le sujet, présence américaine à Bourron en 1918 et 1919 a déjà aussi été évoqué :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 0158_1.htm

Dans "survécu à la guerre", il ne s'agissait pas, à proprement parlé, de la toute immédiate après-guerre,
mais bien de la plus lointaine entre deux-guerre, une fois la démobilisation terminée et l'Armée américaine
rentrée au pays, et aussi de la seconde guerre mondiale . . . , avec la 2° DB en 1945.
De très nombreux sites militaires 14-18 sont totalement tombés dans l'oubli car démontés et jamais réutilisés comme
zone d'infrastructure des Armées. Ce qui n'a pas été le cas de Bourron.

Bonne Après-midi - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »