Artillerie Spéciale - Agencement du blindage des chars Saint Chamond

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2629
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Agencement du blindage des chars Saint Chamond

Message par Tanker » sam. avr. 27, 2013 1:02 am

Bonsoir,

Un précédent sujet sur les chars St Chamond, avait permis de montrer qu'il y avait d'importantes différences dans la présentation des blindages.

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1533_1.htm

Ces différences s'expliquent très bien quand on analyse l'organisation du blindage des différentes variantes du char.
Les exemples qui suivent concernent la structure du blindage latérale des chars prototypes, des chars caissons
et des variantes M1 et M2.

Saint Chamond prototypes :

La plus grande partie des photos du St Chamond prototype ont été prises en Décembre 1916, et il s'agit du char n° 62414.
Ce numéro de série peut donc laisser penser qu'au moins les 14 premiers chars ont été construits sur cette base.

Image

Il n'existe que peu de photos du char dans ces premières versions d'essais.
Ces deux photos permettent de voir que le char a déjà sa forme définitive et qu'une cornière d'assemblage fait le tour de la caisse.
Le dessin qui suit montre l'organisation de ce blindage, alors composé d'une seule plaque d'acier cémenté.

Image

Les plaques de blindage sont assemblées avec des renforts verticaux externes.
Le haut du char ne montre pas de cornière d'assemblage des paroies verticales au toit du char.
La cornière est boulonnée à l'intérieur du char.

Cette première organisation du blindage sera remise en cause, comme pour le char Schneider, par l'apparition de la cartouche allemande de 7,92 K, dont
les capacité de pénétration accrues vont impliquer une réorganisation du blindage de la caisse et retarder d'autant la livraison des premiers chars de rang.

Image

Image

Alors que le projet initial de la société St Chamond prévoyait l'installation d'un 120 mm court Baquet Modèle 1890, c'est finalement le 75 mm St Chamond
L12 CTR qui sera choisi.

Lors de la séance d'essais comparatif entre un Schneider et un St Chamond, prévue le 10 Septembre 1916, le prototype de Saint Chamond
devait être équipé du 120 Baquet.
Il ne semble pas exister de photo du char équipé de ce canon.

Image

La mitrailleuse latérale gauche avait initialement été placée juste derrière le siege du pilote.
Cette erreur a été corrigée, y compris sur les prototypes, et c'est ce qui explique la plaque obturant ce premier emplacement de la mitrailleuse.

Image

Image

Image

Image

Le prototype n'est pas équipé des flasques de protection du lien élastique, installées sur les chars de série.

Image

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2629
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Agencement du blindage des chars Saint Chamond

Message par Tanker » sam. avr. 27, 2013 1:06 am

Photographié dans un hangar Bessonneau (probablement à Marly-le-Roi), un St Chamond M1 de la série des prototypes
qui n'a visiblement pas été transformé au standard M1 des chars de série.
Il possède encore sa jupe.
Ce char a probablement servi de char auto-école au Fort du Trou d'Enfer jusqu'à la dissolution du Camp de Marly-le Roi en Décembre 1917.

Image

Image

Le canon de ce même M1 prototype est un 75 mm modèle 1897 !
S'il existe bien un dessin en coupe du Saint Chamond avec 75 mm M 97, cette photo est sans doute la première qui montre que la
Société Saint Chamond avait envisagé et testé ce montage bien avant son installation sur les chars de la série M2.

Image

Image

Les photos qui suivent, prises à l'intérieur de plusieurs St Chamond, montrent la place initiale du sabord de mitrailleuse gauche,
avant et après son déplacement, ainsi que la plaque qui bouche la découpe de ce sabord.

Image

Plusieurs photos permettent de penser que des chars de rang ont probablement fait partie de la série des chars possédant ce sabord
latéral gauche. C'est probablement le cas des chars touchés par le Groupe AS 31 en Décembre 1916.

Pour son premier déploiement opérationnel d'Avril/Mai 1917 (Bois de la Grille et Laffaux) le plus petit numéro de char de l'AS 31 est alors le 62456.
Les 48 St Chamond caisson font partie des chars compris entre les numéros 62404 et 62455.
Il est probable que seul les 55 premiers St Chamond ont été construits sans double blindage.

Image

Image

Image

La photo qui suit est intéressante, car elle montre la modification d'un des Saint Chamond de la série des prototypes, modifié
au standard des char de série.
L'absence de cornière sur le haut du char, et toute la série de trappes bouchées par des plaques,
montrent qu'il s'agit toujours d'un char sans surblindage.
Comme pour les prototypes, le char n'est pas équipé du phare sous blindage entre les tourelleaux.
Ce char, dont le numéro est inconnu, a probablement ensuite été équipé d'un surblindage.

Image

Saint Chamond Caisson :

Autre exemple de char resté au standard de blindage des chars prototype.
Ce Saint Chamond caisson possède aussi toutes les caractéristiquesdes chars de la série des prototypes.

Image Photographié

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2629
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Agencement du blindage des chars Saint Chamond

Message par Tanker » sam. avr. 27, 2013 1:18 am

Si le char caisson qui suit est bien toujours un char sans surblindage, il ne s'agit plus ici d'un des chars de la série des prototypes.
Les plaques de blindage latéral n'ont plus les ouvertures rebouchées de la série des prototypes.
Visiblement, les Saint Chamond caisson, construits et livrés avec le début de commande, n'ont jamais été équipés de surblindage.
Il s'agit sans doute d'une décision de commandement, pour un char, à priori, non destiné à combattre en première ligne.

Image

Image

Cette dernière photo de St Chamond caisson, prise à l'été 1918, montre toujours un chars sans blindage additionnel.

Image

Image

Saint Chamond M1

Il s'agit des chars de la série 62456 à 62550.
Les chars 62401 à 62455 sont les 48 St Chamond caisson, et les 7 chars restant sont probablement quelques prototypes et
chars non transformés et utilisés à l'instruction.
Au moins un de ces 7 chars a du être mis au standard des chars de rang (voir photographie présentée plus haut).

Image

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2629
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Agencement du blindage des chars Saint Chamond

Message par Tanker » sam. avr. 27, 2013 1:29 am

Saint Chamond M2

Le blindage qui suit correspond à la série des Saint Chamond allant du char n° 62551 62668.
Cette série comprend des chars équipés de 75 mm Saint Chamond et de 75 mm M1897.

Si la coupure entre char avec 75 mm St Chamond et 75 mm M 1897 est normalement au char n° 62611, des photos prouvent
que l'équipement en canon St Chamond a été au delà. Le char n° 62612 est aussi équipé d'un canon de 75 mm St Chamond.
En l'absence de photos de tous les chars, il est difficile de dire combien de chars, au delà du n° 62610, ont pu aussi être équipés
du 75 mm St Chamond.

L'agencement du blindage reste une caractéristique commune de cette série de chars, qui peuvent avoir été photographiés
avant ou après la mise en place de la casemate chef de char.

Le blindage latéral de ces chars se caractérise, comme pour les Saint Chamond M1, par :
- l'absence de renfort externe d'assemblage des blindages
- la cornière de bordure de toit.

Image

Image

Image

Image

Le Saint Chamond n° 62668 est le dernier char de cette série à ne pas avoir de nervure externe d'assemblage.

Le char suivant, le n° 62669 inaugure la dernière variante d'organisation de blindage, avec des nervures externes d'assemblage.

Image

Image

Image

Image

Il ne semble pas exister de documents expliquant cette dernière modification du blindage du char. Il s'agit probablement
d'un besoin de renforcement de la structure et cette modification ne semble pas être le résulat d'une demande des équipages.

Quoiqu'il en soit, pour tous ceux qui s'intéressent aux maquettes de ce char mises sur le marché, il est maintenant clair que
les concepteurs de maquettes sont souvent assez loin de la réalité avec les modèles qu'ils proposent.
Il reste à voir si le centenaire sera pour eux l'occasion de sortir des maquettes de qualité, aux échelles que certains savent proposer
pour les maquettes d'avion . . . .

A plus - Michel

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »