Champlieu 1917

cowboy38
Messages : 333
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Champlieu 1917

Message par cowboy38 » jeu. oct. 04, 2012 12:36 pm

Bonjour
Une photo pour les amateurs, si elle n'est pas déjà connue.
Cordialement

ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Champlieu 1917

Message par Tanker » jeu. oct. 04, 2012 5:02 pm

Bonjour,

Très belle photo inédite à mes yeux.
Il ne s'agit, normalement pas du Camp de Champlieu.
Le Saint Chamond M3 n° 62789 a aussi été photographié au même endroit, avec des officiers identifiés du Groupe AS 39 (Lt Quentin et S/Lt Radius).

Le char de cette photo est le St Chamond M2 n° 62791.

Image

Le numéro du char est inscrit à la craie sur le glacis, au dessus du béret d'un des officiers.
Il est en camouflage usine et ne porte pas encore les marquages normalisés peints de son Groupe.

En Septembre 1918, ce char était affecté comme char échelon au Groupe AS 40 (Groupement XIII).
Il fait partie des chars livrés au Groupement XII en Juillet 1918, après les combats de Missy Chaudun.
Il est ici en version, non encore équipé de la casemate du chef de char.
Une autre photo de ce même char, prise en gare de Villers-Cotterets, le montre en version M3 (avec la casemate chef de char).

La photo des 6 officiers, en avant du char, est en définition insuffisante pour lire les numéros de régiment, et tenter de les identifier.
Comme le montre l'As de pique sur son béret, un des 2 Sous-Lieutenant en béret appartient à la 1° Batterie de son Groupe.

Cette photo est-elle légendée au dos, ou appartient-elle à un ensemble qui permettrait de la situer en lieu et temps ?
Le nom de l'atelier photo est-il mentionné ?

Merci et très bonne après-midi - Michel.

cowboy38
Messages : 333
Inscription : mer. sept. 23, 2009 2:00 am

Re: Champlieu 1917

Message par cowboy38 » jeu. oct. 04, 2012 5:51 pm

Bonjour
J'avais oublié le point d'interrogation prévu au titre "Champlieu 1917 ?"
Je ne voulais pas abuser de scans haute définition si la photo était déjà connue.
Voici des scans plus poussés + le verso avec la signature. J'espère que vous pourrez voir plus facilement les insignes divers et lire les numéros d'unité figurant sur les coiffures, les col... et un devant de vareuse (73). Et éventuellement identifier l'expéditeur. Il y a une autre carte.
Cordialement

ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Champlieu 1917

Message par Tanker » jeu. oct. 04, 2012 9:21 pm

Bonsoir,

Le point d'interrogation n'était pas utile dans le titre . . . . et il faut au contraire abuser de la définition.
Mettre en ligne ses visiages et, sans doute, la meilleure façon de les voir un jour identifier par un lecteur.

La date mentionnée permet de répondre à pas mal de questions.
Les Groupes cités plus haut sont arrivés à Champlieu en zone des Armées en Janvier 1918.
Le Groupe AS 39 (Grpt XII), le 12 Janvier 1918 et le Groupe AS 40 (Grpt XIII), le 20 Janvier 1918.
Ils arrivaient de Cercottes avec leurs matériels.
Cette photo du St Chamond n° 62791 (comme celle du n° 62789) a donc du être faite au camp de Cercottes.
Rien n'indique que ces officiers se soient fait photographiés devant un char de leur unité.
A la fin 1917, un nombre très importants de St Chamond avaient été livrés par l'industriel, et ces chars attendaient
d'y être équipés des dernière modifications imposées par le Général Estienne.
La casemate chef de char en faisait partie.
Dans les premiers engagements des Grpt XII et XIII (en Juin et Juillet 1918) ces chars, parmis les derniers livrés, ne
faisaient pas partie de leurs dotations.

Les uniformes des officiers photographiés sont un très exemple du patchwork de tenues, abservables dans l'AS.
Cet état de fait est le résultat du simple détachement dans l'AS des officiers non artilleurs et de la décision
de ne pas imposer de suite une tenue normalisée.

Le premier officier à gauche pourrait être un cavalier . . . . (3° Hussards, Dragons, chasseurs , Cuir . . .? )
Il porte un képi d'artilleur du 81° RALT . . . .
S'agit-il d'un échange de coifure, fait avec son voisin de gauche ?

Le deuxième officier est un artilleur.
Il a donc été affecté de son Régiment d'Artillerie d'origine au 81° RALT (corps support de l'AS jusqu'au 1° Mai 1918).
Il pouvait aussi avoir appartenu précédemment au 81° RALT.

L'officier suivant est un très caratéristique de l'AS !
Les lettres "AS" en guise de numéro de Régiment, assez régulièrement observées n'ont jamais été réglementairement adoptées.

Le Lieutenant du 17° serait en tenue réglementaire s'il portait un coiffure plus normalisée.
A cette date le béret est une tolérance. Il est acheté sur les deniers de son propriétaire et se doit, de part les ordres écrits du Général Estienne,
d'être porté sans ancun insigne.
Comme déja mentionné plus haut il appartenait à la 1° Batterie de son Groupe.

L'officier suivant porte aussi le béret avec uniquement son grade. Il vient d'un Etat-Major et son insigne de manche "AS" est parfaitement non réglementaire !
Que dire du 73 (RI ?) qui était, peut-être, le sien avant d'être en Eta-Major.

Notre sixième officier, venant aussi d'un Etat-Major, est donc le seul qui soit parfaitement en tenue réglementaire.

Trois de nos six officiers portent l'insigne métallique, choisi par le Cdt Bossut et adopté par le Groupe AS 2.
Après le choix du Général Estienne d'un insigne de manche brodée, cet insigne, non réglementaire, est adopté par l'AS;
Il est difficile de dire combien le portaient, puisques certains le portaient à l'intérieur de la veste ou du cuir.

Et que représente l'autre carte ?
A-t-elle des indications au verso qui soient plus significatives que cette signature illisible . . . qui peut aussi être celle de l'homme en civil ?

A Plus - Michel

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »