501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Avatar de l’utilisateur
philippe crozet
Messages : 825
Inscription : mer. mars 15, 2006 1:00 am

Re: 501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Message par philippe crozet » dim. juin 26, 2011 11:48 pm

Bonsoir à tous,

Toujours dans le cadre de mes recherches sur cette fameuse journée, où le 133e a livré son dernier combat, et toujours aucune nouvelle sur ce canon anti tank de 88 allemand…

L’historique du 501e RAS nous indique ceci :

L’AS 301 appuyant le 152e et 133e attaque au sud d’Hooglede et permet, malgré un terrain difficile, une progression de deux kilomètres.

Une des citations à l’ordre de l’armée :

Sous les ordres…comprenant la 301e …

Les 3 et 4 octobre 1918, malgré le mauvais temps et l’état déplorable du terrain, a réussi à appuyer efficacement l’attaque d’infanterie sur la position des Flandres…


Jmo du 133e, compte rendu de l’attaque

Action des chars d’assauts devant le 1er bataillon, les chars arrivent un peu après l’heure H, par suite d’une erreur de direction ils passent devant le 168e et ne sont d’aucune utilité au 1er bataillon. Devant le 2e bataillon, l’un d’eux nettoie un blockaus, les autres, pris à partie par un canon de 88 placé à l’entée d’Hooglede, sont désorganisés et se replient.

Pourquoi un tel écart, entre ce Jmo et cet historique ?


Bonne soirée à vous tous,
Philippe
Amicalement

Philippe

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2672
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: 501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Message par Tanker » jeu. juin 30, 2011 9:14 pm

Bonsoir Philippe,

Voici quelques éléments sur l'engagement du 1° BCL en Belgique avec la 164° DI.

Les historiques de régiment sont destinés à glorifier l'action de l'unité pour les futures jeunes générations du régiment. . . . .
Ils sont donc, généralement, succints et synthétiques, et pas plus que les citations, ne sont des sources totalement fiables sur les événements.

La précision historique des JMO est totalement fonction des qualités du rédacteur. . . . des ordres et du contrôle de qualité du commandement du régiment.
Rédigés avec beaucoup de détails, ils sont, potentiellement une source d'information fiable.

Un JMO, abordant une phase de combat de manière très succintes, peut-être aussi la preuve d'une volonté de ne pas détailler une phase de combat
qui n'est pas exactement à l'avantage de l'unité.
Seul le recoupement de toutes les Sources disponible est à même de donner une vue assez complète des événements.

Si le JMO du 133° RI n'est pas plus prolixte sur l'engagement des chars . . . il est effectivement difficile de se faire une idée sérieuse de cet engagement.
Le 3° Régiment

Un BCL était mis à la disposition d'une Division.
Les cadres du Bataillon de chars avait une vue plus large des événements que le Commandant d'un Bataillon d'Infanterie, utilisant deux sections de chars sur un front de 500 m.

Les rapports de l'AS rendent toujours compte de la ligne extrème atteinte par les chars, ce qui n'est pas toujours la ligne atteinte par l'infanterie,
ou la ligne finalement tenue par l'infanterie à la fin de l'action.

Attaque de la 164° DI sur Hooglede et ses abords les 3 et 4 Octobre 1918.

L'AS 301 était à la disposition de la 152° DI (limite Sud du secteur d'engagement de la 164° DI).

C'est l'AS 302 qui s'est battu avec le 133° RI.(limite nord du secteur de la 164° Division).
Le 13° groupe de BCP et le 152° RI (au Sud du 133° RI) n'étaient pas appuyés par des chars.

En Belgique, le 1° BCL était présent avec deux de ses trois compagnies.
L'AS 303 était resté au camp de Bourron comme troupe de manoeuvre du CIAS de Recloses.

Le 3 Octobre 1918.

Au nord du Front d'attaque de la DI :
AS 302 et 133° RI (Les sections d'AS de la Compagnie).

Extrait du rapport initial du Chef de Bataillon Goubernard, commandant du 1° BCL :

"Le 133° RI arrive avec l'appui des chars à la lisière Sud de Hooglède, lisière fortement organisée, canons légers tirant de plein fouet sur les chars,
nombreuses mitrailleuses ennemies sur les flancs de l'attaque.
Pertes sérieuses de l'infanterie, puis refoulement de celle-ci par contre attaque ennemie."


Extrait du rapport du Chef de Bataillon Goubernard, Commandant du 1° BCL (pour les Opérations du 28 Septembre au 20 Octobre) :

"Attaque sans préparation d'artillerie. Terrain extrémement difficile pour les chars.
Résistance de l'ennemi caractérisée par le nombre extrême de nids de mitrailleuses répartis dans abris bétonnés,étages des maisons,
cheminées d'usines ou clochers.
Trois étages de feu. Nombreux canons anti-tanks à la lisière Ouest et Sud du village d'Hooglède.
L'heure H avait été fixée sur la demande du Commandant du 1° BCL à 6 heures 30, au lieu de 6 h 15 de façon à permettre aux chars de voir clair.
L'attaque se déroule normalement, les chars réduisant les résistances s'opposant à la marche de l'Infanterie.
Dans le secteur Nord, l'AS 302 entraine le 133° RI, supprime le 1° étage de mitrailleuses mais l'infanterie décimée par les 2° et 3° étages
de mitrailleuses non détruits, et contre lesquels les chars ne peuvent rien faire, n'a bientôt plus personne avec les chars qui restent seuls "


Perte de l'AS 302 pour la journée du 3 Octobre : 7 chars dont 2 brulés (sur les 15 chars engagés).

Le 4 0ctobre 1918

"L'attaque arrêtée la veille est reprise dans les mêmes conditions avec cette différence que le front des unités d'Infanterie
est réduit par l'intercallement du 13° Groupe de BCP entre le 133° et le 152° RI.
Le 1° BCL appuie l'attaque du Bataillon de tête de chaque régiment :
133° RI - 2 Sections de l'AS 302.
59° BCP - 1 Section AS 301,
152° RI - 1 Section AS 301.
Pas de préparation d'artillerie.
L'attaque déclanchée à 6 h 30 progresse de 800 m devant le 59° BCP, de 300 m devant le 152° RI et ne décolle pas devant le 133° RI,
arrêté par les feux partant des lisières Sud et Ouest de Hooglède.
L'AS 301 a 4 chars mis hors de combat.
Les résistances ennemie ont été des mitrailleuses dissimulées dans les maisons, sur les cheminées, et dans les arbres.

L'action déjà très difficile des chars contre des objectifs ainsi placés a encore été limitée d'avantage par les difficultés du terrain
et l'action de canons anti-tanks.
Canons (de 75 et de 47) battant la plaine à des distances considérables, les chars ne pouvant trouver aucun abri."


Aucun des rapports du Commandant du 1° BCL ne parle de tir de canon de 88 mm.
Le sujet 88 mm a déjà été abordé sur le forum et il s'agit en fait, généralement, de canon de 9 cm allemands.

Bonne soirée et bonne suite de recherche - Michel

Bostock
Messages : 551
Inscription : dim. janv. 18, 2009 1:00 am

Re: 501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Message par Bostock » sam. juil. 02, 2011 1:08 am

[quotemsg=7944,2,2548]Le 13 BCP et le 152° RI (au Sud du 133° RI) n'étaient pas appuyés par des chars.

Bonsoir Michel,
Je pense qu'il ne s'agit pas du 13 BCP mais du 43e BCP qui faisait partie du 13e Groupe de Chasseurs (164e DI).

Cordialement
Bostock

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2672
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: 501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Message par Tanker » sam. juil. 02, 2011 2:41 am

Bonsoir,

Oui, bien sur, et c'est d'ailleurs ce qui est précisé plus loin dans l'extrait du rapport du Commandant du 1° BCL.

Michel

Avatar de l’utilisateur
philippe crozet
Messages : 825
Inscription : mer. mars 15, 2006 1:00 am

Re: 501e RAS - 3 octobre 1918 - combats à Hooglede

Message par philippe crozet » sam. juil. 02, 2011 10:15 am

Bonjour à tous,
Bonjour Michel,

Merci pour votre analyse et ces compléments d’informations. Ce rapport et comme les Jmo, dressent un constat identique. La 2e ligne des Flandres qui est devant eux, est pratiquement intact. Le 133e qui est face de Hoooglede, ne rentrera jamais de façon définitive dans cette commune.

Bon week end à vous tous,

Philippe
Amicalement

Philippe

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »